Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 07:30

 

Département :    03 - Allier
Mon Graal est par là !
Le bourg :
    Situation :   (--> le voir sur une carte)
       Le village de Montaigu Le Blin est situé à 25km au Nord-Est de Vichy, à mi-distance entre Varennes sur Allier et Lapalisse.

  Le château de Poncenat est à 5km au Sud-Sud-Ouest de Montaigu Le Blin.

    Coordonnées :

46° 16′ 38.161″ N 3° 30′ 14.267″ E
 46.277267°  3.503963°

 

Le château:
       L'extérieur :
Quel heureux hasard
    Après avoir visité Montaigu Le Blin et son curieux château, je me dirige lentement vers le château de Poncenat dont j'ai la chance de posséder un reproduction.

Pensez vous qu'il a encore cet aspect ?


La découverte
   En arrivant devant le site castral, je constate que :

* Les nombreux bâtiments "modernes" de ma gravure ont disparu laissant place à une architecture plus sobre et aussi très consolidée.

* La construction fortifiée est posée sur une motte terrassée.

Le château ressemble il à cette gravure ?
Le rempart
    Le plus surprenant est la présence du long rempart qui n'est point linéaire. Ce style d'architecture anguleuse ressemble plus à un bastion de type Vauban qu'à une forteresse médiévale.

  Je suis surpris de ne voir aucun système de tir et encore plus de voir ces faux mâchicoulis (voir vocabulaire).

  Quelques mètres plus loin, une forme ronde attire mon regard. Cela ressemble à une tour flanque défensive. Sa reconstruction ne me donne aucun indice sur les systèmes de tir.


Est ce le seul vestige médiéval ?

    Tout en respectant la propriété privée, je contourne le site et je vois une belle tour jaillir comme un mirage dans mon rêve médiéval.

   Je suis surpris par la forme de cette tour. Elle n'est pas complètement circulaire. La face rectiligne s'appuyait peut être au logis.

Avez vous remarqué cette curieuse croix à la base gauche de la tour ?

  Ceci n'est point un signe religieux mais un vestige de fenêtre à meneau en croix.

       L'intérieur :
    Le bâtiment est une propriété privée, la visite est interdite.

 


Histoire du château :

* A la fin du 13ème siècle (?), construction d'un château fort (à vérifier).
* Au 14ème siècle, par mariage, la famille Poncenat cède le château aux Boucé.
* Au 16ème siècle, le vieux château fort est en ruine.
* En 1568, François de Boucé, Capitaine de Poncenat, perd la vie durant les guerres de religions.
* En 1632, la fille de François de Boucé vend le château à Balthazar Bayle. Il prend ainsi le titre de Baron (Voir titre de noblesse) de Poncenat.
* Au 17ème siècle, le château est rebâti.
* En 1730, par mariage, le château est cédé à la famille de Maubranches.
* En 1745, le château est vendu à François Senetaire du Buysson, seigneur de Montaigu.
* Vers 1791, mécontent des évènements dramatiques durant la révolution Française., le député Philibert du Buysson de Douzon se retire dans son château de Poncenat.
* Vers 1792, les révolutionnaires séquestrent le citoyen Buysson de Douzon et pillent le château.
* A la fin du 20ème siècle, le château en ruine retrouve un nouveau propriétaire qui le reconstruit et l'aménage en habitation.
* Au 21ème siècle, la découverte du site depuis la route est libre et gratuite à l'extérieur. La propriété est privée et non visitable.

 

Un rempart long comme la muraille de Chine !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 03 Vers Menu châteaux de l'Allier
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Bourbonnais : 03
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 06:30

 

Département :    03 - Allier

Le bourg :
    Situation :   (--> le voir sur une carte)
       Le village de Montaigu Le Blin est situé à 25km au Nord-Est de Vichy, à mi-distance entre Varennes sur Allier et Lapalisse.

  Coordonnées du bourg :

46° 17′ 47″ N 3° 30′ 48″ E
 46.296389°  3.513333°


Le château:
       L'extérieur :
Pourquoi ai je choisi ce site?
    Montaigu Le Blin n'est pas sur un axe principal routier et ne fait pas parti des grands châteaux forts à visiter dans le Bourbonnais.

Alors, pourquoi suis je dans le village ?

    Ce voyage est dû à 2 raisons

1 - Une carte postale trouvée dans un livre.

2 - Un plan du château trouvé lors d'une de mes multiples recherches chez les bouquinistes et vide-greniers.


Légende du plan

A - Puissant Donjon.
B - Mur d'enceinte.
C - Basse cour.
D - Jardin.
 1 - Chapelle.
 2 - Logis.
 3 - Tour de guet.
 4 - Grande salle.
 5 - Prison.
 6 - Porterie.
 7 - Pont-levis.
 8 - Plan incliné précédent le pont-levis.
 9 - Poterne.
10 - Cour d'honneur.
11 - Tour.
12 - Communs, dépendances, écuries.


L'approche
   Posée sur une petite butte dans le village, la fortification se montre tout en rondeur. Les murs d'enceinte extérieure (repère B sur la carte) sont partiellement détruits, ce qui permet d'admirer les puissantes tours rondes avec petites courtines (voir glossaire). En réalité, j'ai en face de moi le donjon du château de Montaigu le Blin.
 
Le donjon
   Ce donjon est réellement la pièce maîtresse du château. Il est puissant et composé de 7 tours semi-circulaires dont certaines sont tangentes entre elles.
    Mais je suis surpris, ce donjon est curieusement sans défense, sans archère, sans bouche à feu, sans canonnière, sans bretèche, sans trace de mâchicoulis.
   S'il avait été parallélépipédique, j'aurais opté pour un classique donjon borgne du 12ème siècle. Mais là, je suis perdu .


Énigmatique donjon

   J'essaie de me ressaisir en imaginant que ceci est une ancienne construction d'artillerie pour casernement. Mais, pour me perdre un peu plus, une des tours comporte un indice :

   - Regardez .... Une fenêtre à meneau en croix.

       L'intérieur :
    Le bâtiment est une propriété privée, la visite est interdite en ce 20ème siècle. Tous mes doutes sont entiers.

Qui m'aidera à les enlever ?



Histoire du château :

* A l'époque Gallo-Romaine, le site est habité (et fortifié ?).
* Durant le Haut Moyen Age (période des mérovingiens), le site a pour fonction : La surveillance.
* A la fin du 12ème siècle, Julien de Saint Guérand possède la seigneurie.
* En 1220, un héritier de Julien se fait nommé : Seigneur de Montaigu.
* En 1226, Piere de Montaigu rend hommage pour son château à l'évêque de Clermont.
* A la fin du 13ème siècle, la seigneurie appartient à la famille Aycelin.
* En 1309, Gilles Aycelin de Montaigu est seigneur du fief.
* Au 14ème siècle, le château est endommagé durant la guerre de Cent ans.
* En 1439, le château est acheté par Jacques Ier de Chabannes.
* Au 16ème siècle, des problèmes d'héritages et de non paiement occasionnent une indivision.
* En 1627, Henriette de La Guiche offre par mariage, la "co-seigneurie " à Louis de Valois.
* Vers 1717, le château ne semble plus habité.
* En 1741, la seigneurie appartient à François Senetaire du Buisson, seigneur de Douzon. Le château de Montaigu est considéré comme inhabitable.
* En 1794, le dernier seigneur de Montaigu est guillotiné par les révolutionnaire. Le château est vendu comme bien national.
* En 1926, les ruines sont classées aux Monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle, la découverte de l'extérieur du site est possible depuis la route. Le donjon et les bâtiments annexes sont une propriété privée non visitable.

* Au 21ème siècle, la visite payante des entrailles du château est possible certains jours (dimanche et JF ou sur rdv). Veuillez vous renseigner.

 

Rondeurs dans un écrin de verdure

  Vers Menu châteaux de l'Allier
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Bourbonnais : 03
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 07:30

  Un château volant... que c'est beau !

Département 03 - Allier
 
Le bourg:
        Situation :    (--> le voir sur une carte)
    Le petit bourg de Billy est situé à 15km au Sud-Est de Saint Pourçain sur Sioule et à 15km au Nord de Vichy.
    Coordonnées du château :

46° 14' 12.174" N 3° 25' 41.603" E
 46.236715°  3.428223°


Le château: 
       L'extérieur :
Il est là
    Impossible de ne pas voir cette beauté médiévale quelque soit la route empruntée. Elle vole au dessus des arbres, des maisons (j'admets que je m'emporte un peu).
A ses pieds, je me sens petit et bien que le château soit "un peu" abîmé, j'imagine la pression que devaient ressentir les assaillants sous les flèches des défenseurs et les pierres lancées de si haut.

Le rempart

Quelle impression de puissance et de beauté !

  Les murs sont hauts, la forme est ronde, les tours flanques sont élancées.

Je suis sous le charme !

  Après ce moment d'amour , j'attaque pacifiquement, l'analyse des défenses.

N'y-at-il que de hauts murs ?
   De hauts murs ne suffisent pas à faire fuir des assaillants. Comme moi, vous êtes surpris du manque de mâchicoulis et de crénelage (voir glossaire). Le temps a fait son travail de destruction, mais il reste de magnifiques indices défensifs.


Les défenses

   La base des tours est large et évasée comme les classiques constructions fortifiées du 13ème siècle. Datation qui se confirme par la longue archère droite en étrier.
  Sur une autre tour, le spectacle est différent. L'archère droite a été modifiée pour recevoir une petite arme à feu. Ce château a donc été gardé au moins jusqu'au début du 15ème siècle.
    Pour mieux comprendre cette fortification, je regarde la maquette du château fort de Billy (réalisée par monsieur Mazonier Thierry).

 

Je prends mon temps

    Il y a tant de murs, de pierres, de tours, de fentes, de détails architecturaux que 50 minutes plus tard, je suis toujours dehors à observer, j'en oublie de chercher la porte d'entrée.

   Mais en tournant autour d'une forteresse, il arrive un moment où le "miracle" s'accomplit. Elle s'offre à mes yeux ébahis.

La porte d'entrée
   Le point faible d'un château est la porte d'entrée. A Billy, elle est du type : Impressionnante.
   Tous les systèmes de défense connus pour protéger une entrée de château fort semblent avoir été construits ici.
  Oupsss, dans ma fascination, j'en oublie de vous la montrer .

 

Les défenses de la porte d'entrée
    Il fallait être fou au Moyen Age pour tenter une intrusion par la porte du château fort de Billy car ses défenses sont nombreuses et complémentaires :

1 - Il y a d'abord les 2 tours talutées encadrant l'entrée.
2 - Chacune comporte de hautes archères droites en étrier.
3 - Au centre, une autre archère complétait la défense de loin.
4 - La défense rapprochée commençait par un pont-levis s'appuyant sur ces corbeaux.
5 - La classique mais efficace herse suivait (voir le rainurage de droite)
6 - Et pendant que l'assaillant tentait de soulever la herse, il était sous le feu des archers (fente de gauche).
7 - Évidemment, un imposant assommoir ralentissait sa fougue devant la herse.
8 - Et s'il passait , un autre ventail avec assommoir (oui, il y en avait 2) achevait ce fou.

 

       L'intérieur :

Je vais entrer

    Après avoir donné quelques piastres à la belle Damoiselle de l'office de tourisme, j'ai le droit de visite (accompagnée) dans cette ruine.
   Comme à mon habitude pour un château "non-gratuit", je ne vais pas tout vous montrer mais sachez que de multiples détails donnent vie à notre imaginaire.

J'entre

En entrant, c'est le choc !

    Cela semble vide (vous ne vous attendiez pas à Versailles sur mon blog de ruines ), pourtant les vestiges d'habitation sont nombreux et magnifiques.

 Admirer une partie des bâtiments à visiter vus depuis les remparts.

   Je vous sens dubitatif... Faites moi confiance, nous entrons dans un monde incroyable.
Magnifique encorbellement
La découverte des détails
    Dans un logis, il y a souvent des salles chauffées par de grandes cheminées.

Avez vous remarqué la hauteur du sol par rapport au piédroit ?

   La terre recouvre le sol original de plus d'un mètre.

 

Peintures et rangements

     Dans une pièce ruinée qui semble être l'église, il y a cette jolie "cavité" et surtout des peintures murales. Imaginez leur beauté il y a plusieurs siècles.

 

Une énigme

     A l'étage il y a plusieurs curiosités dont celle-ci.

Quelle est la fonction de ce cercle de pierre ?

Alors, j'attends !

 

Réponse à l'énigme

    Cette lunette ronde servait à.... des ..... latrines posées à l'extérieur sur des consoles.
    J'arrête ici la description des multiples détails qui animent la visite payante et je savoure le panorama.

 

 

Histoire du château :

* Vers 1232, durant la construction du château, le sire de Bourbon achète le site fortifié de Billy.
* En 1243, le château est commandé par un capitaine-châtelain. Billy est une des plus importantes châtellenie du Bourbonnais.
* Vers 1360 (?), en raison du début de la guerre de cent ans, et parce que Billy est proche du Comté d'Auvergne (souvent vassal du Roi d'Angleterre), les fortifications du château sont améliorées par Louis II Duc (voir titre de noblesse) de Bourbon. 
* En 1453, fin de la guerre de Cent ans. Il semble que Billy ait été épargné.
* En 1527, le Connétable Charles III, dernier Duc de Bourbon, se fait confisquer tout le duché du Bourbonnais (et donc la forteresse). Billy est alors rattaché au domaine royal.
* A partir de 1560 (?), le château semble partiellement dégradé.
* Vers 1576, les troupes protestantes du Prince de Condé envahissent le château et la ville de Billy.
* A partir de la fin 16ème siècle, le château de Billu devient prison Royale
* Vers 1792, le château est utilisé par les Révolutionnaire comme prison Nationale.
* En 1802, Yves Morins, Comte d'Arfeuilles, fait valoir ses droits sur Billy.
* En 1820, la municipalité reconnaît les droits de propriété du Comte d'Auteuil.
* En 1921, les ruines sont classées aux Monuments Historiques.
* En 1962, la municipalité achète la ruine et réalise de nombreux travaux de consolidation.
* Au 21ème siècle, la découverte du site depuis la route est libre et gratuite. La visite guidée est payante et permet de rêver devant un panorama grandiose sur la vallée de l'Allier. 

 

Château fort précédé de son rempart

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 03 Vers Menu châteaux de l'Allier
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Bourbonnais : 03
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 07:30

  Je sors ma loupe de détective !

Département :    03 - Allier

Le bourg :
    Situation :    (--> le voir sur une carte)
     Le petit bourg de La Ferté Hauterive est situé à 11km à l'Est de Saint Pourçain sur Sioule et à 25km au Nord de Vichy.

   Coordonnées du château :

46° 23′ 51″ N 3° 20′ 28″ E
 46.398608°   3.336625°


  Origine des noms (Initiation à la toponymie)
    *  La Ferté serait un transformation du mot : La forte.

Est ce une puissance financière ?

Ou une extrapolation de fortifications ?

    * La Tour des moines est facile à deviner, puisque ce lieu appartenait aux .... Moines (j'adore quand la toponymie est aussi simple).

Le château :
     L'extérieur :
Comment trouver un château ?Vert de gris, Vert-mifuge, Vert-icale ?..... Quel vers sera dans ce fruit médiéval ?

* La première méthode pour trouver une fortification médiévale est d'abord de s'informer de son existence grâce à ce livre. Mais sur le terrain, la meilleure des solutions est une carte IGN au 1/25000ème. Hélas, elles sont coûteuses et comme elles ne montrent qu'un petit territoire, il en faut des "milliers".
* Autre solution :  Dans le village, demander à un habitant qui sera heureux de fournir ses connaissances sur la ruine (dans laquelle il s'est amusé en étant petit ).

* Ou simplement, lire les panneaux des rues (quelque soit la langue inscrite c'est souvent une bonne méthode).


Est ce le bon endroit ?
    Je ne le sais pas encore si c'est le bon endroit, par contre ce n'est pas le bon nom de château. Ce patronyme de "Château Vert" est courant en Bourbonnais Mon livre affirme que dans ce village, le château portant ce nom a disparu.

Vais je rentrer bredouille ?

Quel magnifique donjon !
Il est là
    Je me dresse sur la pointe de mes chausses pour voir au dessus du cimetière une incroyable beauté.

Comment la rejoindre ?

 

Le donjon

  Pour le découvrir, il suffit de traverser la route pour voir cette beauté médiévale accolée à des bâtiments plus récents. Comme à mon habitude, je contourne le site pour m'imprégner de l'architecture.

Ce donjon ne vous fait il pas penser à celui de Crupet en Belgique ? (voir cet article).

J'adore quand une ruine est pudique. 

Première analyse
    Sur l'autre face, la tour prend toute sa majesté. "Presque seule", débarrassée des bâtiments, elle est puissante.
  Question :

Avez vous remarqué sur cette façade le détail dont je "raffole"  ?

Regardez mieux là !

  Absolument, vous avez bien vu des latrines décalées sur 2 étages.

 

Autre détail

     La tour comporte 4 niveaux habitable (d'ailleurs des fenêtres ont été percées "récemment" pour améliorer le confort d'une tour médiévale de défense"). La tour possède un chemin de ronde et elle est coiffée par un haut toit à pavillon.
    Ce sommet est intéressant car il montre la technique de construction des mâchicoulis et la qualité des parements d'angle (voir glossaire).

 

        L'intérieur :
    Le bâtiment est une propriété privée habitée, la visite est donc interdite.

 

 

Histoire du château :

* Au début du 11ème siècle, le seigneur de la province du Bourbonnais donne ce morceau de terre à l'abbaye Bénédictine de Souvigny. Le lieu prend le nom de La Ferté aux Moines et parfois aussi La Ferté Moniale.
* Au 12ème siècle, le prieuré est prospère.
* En 1442, Dom Cholet, Prieur de Souvigny, demande au Duc de Bourbon l'autorisation de construire un château au "Port de la Ferté". Est ce cette tour ?... Certains historiens pensent que le 1er lieu choisi était à quelques kilomètres.
* Au début du 19ème siècle (?), des ouvertures sont faites dans les murs. Les bâtiments annexes seraient de cette époque (?).
* En 1986, le donjon du prieuré est inscrit aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre à l'extérieur depuis la route. Le donjon et les bâtiments annexes sont une propriété privée non visitable.

 

Où sont les petits coins ?... Dans ce grand coin ?

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 03 Vers Menu châteaux de l'Allier
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Bourbonnais : 03
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 07:30

 

Département :    03 - Allier

Le bourg :
   Les barrières m'interdisent d'entrer pour déguster ce donjonSituation   (--> le voir sur une carte)
     Le château de Gayette est proche du petit bourg de Varennes sur Allier. Il est situé à 11km à l'Est de Saint Pourçain sur Sioule et à 25km au Nord de Vichy.

   Coordonnées du château :

46° 19' 10.492" N 3° 25' 44.749" E
 46.319581°  3.429097°


Le château:
     L'extérieur :
Que reste t il du château ?
    En arrivant devant les grilles sur l'emplacement de l'ancien château de Gayette, je comprends que la découverte sera "minimale".

   Les remparts, le fossé (peut être étaient ce des douves puisqu'il y a un petit lac derrière) ainsi que les tours d'angles ont disparu.

Mais il reste une magnifique beauté !


Le donjon
   Au milieu de la cours trône fièrement un imposant donjon. C'est une tour quadrangulaire d'environ 30m de haut. Sur les 2 cotés les plus larges, des tours carrés ont été greffées.
    Le donjon ayant été modifié durant les siècles, je ne constate sur la partie basse (les 3 premiers étages) aucune ouverture de tir, ni emplacement d'une porte haute. Mais la partie supérieure est caractéristique des défenses médiévales : Mâchicoulis, archère, arquebusières etc.... (voir glossaire).

 

       L'intérieur :
    Le bâtiment est une propriété privée, la visite est donc interdite.

 

 

Histoire du château :

* Au début du 15ème siècle, les frères Nesmond font construire un château.
* Au cours du 15ème siècle, le seigneur Nesmond prend le nom de Gayette.
* En 1490, François de Boucet, en épousant Magdelaine de Gayette, devient le propriétaire du château.
* En 1523, Charles III d Bourbon passe quelques jours au château.
* Durant 1 siècle, de nombreux propriétaire habitent le château.
* En 1663 la famille Pingre de Farinvillier achète le château.
* En 1695, les descendants des Farinviller donne le château à l'Ordre de la Charité de Saint Jean de Dieu.
* Durant 1 siècle, ces religieux accueillent et soignent dans des salles du château.
* Vers 1792, les révolutionnaires s'emparent du domaine et le donnent aux Soeurs de Saint Vincent de Paul.
* Au 18ème siècle, les vieux bâtiments sont démolis (?) et des construction plus "modernes" entourent le donjon.
* Au 19ème siècle, de nouveaux bâtiments sont construits à la demande des soeurs.
* Au 20ème siècle, le site devient une maison de retraite.
* En 1925, le donjon est classé aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre à l'extérieur. Le donjon et les bâtiments annexes sont une propriété privée non visitable.

 

Quelle défense !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 03 Vers Menu châteaux de l'Allier
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Bourbonnais : 03
commenter cet article
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 23:52

 

Département :   03 - ALLIER

 Pourquoi les ruines se cachent elles toujours au milieu des arbres ?

Le bourg :

  Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La petita commune de Murat est située à 30km à l'Est de Montluçon et à 45km au Sud-Ouest de Moulins.
   Le château est posé proche du village sur une plate-forme rocheuse qui surplombe les méandres de la rivière.

    Coordonnées du château :

46° 24' 0.673" N 2° 54' 27.666" E
 46.400187°  2.907685°

 

Le château :
    L'extérieur :

Pourquoi ce site

    Lorsque je suis parti dans le Bourbonnais (aujourd'hui plus connu sous le nom du département de l'Allier), j'avais prévu la visite de 3 ruines importantes.

    Mais parfois, mon imaginaire est trop fertile à la lecture de l'historique, j'avais peur d'être déçu par cette ruine dont aucun guide touristique décrit la "beauté".

Un plan pas très plan-plan 

Il est là  

     Soudain.... dans un virage, il m'apparait !

Grandiose, imposante, massive et "presque intact".

   Évidemment, devant une telle splendeur, le temps se fige.  Je prens stylo, bloc-notes, appareil photo, batterie de rechange, gourde d'eau et...... ma passion. 

 

Je pars vers ma belle

   En chemin, il me revient en mémoire une description que j'avais lu : "Murat le riche". "Le riche" vient de l'expression occitane "Ric" signifiant puissant.
 La fièvre d'une puissante forteresse à visiter s'empare de moi.

Me suivez vous ?

 

 

Première analyse

   La ruine est bâtie sur une petite colline proche du village et en bordure de la rivière nommée Le Murat. Quelques aménagements modernes ont un peu empiété sur le château coté rivière, mais aucune construction du 20ème siècle semble l'avoir défiguré.
   Évidemment, oublié des hommes depuis 5 siècles, le site est envahi d'arbres qui ont reconquis leur territoire. Mais il est possible de faire le plan de cet ancêtre. Sa forme n'est vraiment pas traditionnelle, et la raison est simple : La courtine externe épouse les contours du plateau.

Le parcours est risqué mais fascinant

Courtines dangereuses mais fascinantes

     Comme toujours je m'imprègne de la ruine en suivant ses contours. Avec des enfants, je vous déconseille cet exercice car les murs sont très fragiles, les pierres glissantes et instables sur le sol et la végétation dense.

   Il faut jongler entre risque et découverte. Mais ce risque me permet de découvrir les multiples tours flanques (voir glossaire) qui jalonnent les faces Nord et Ouest. C'étaient les murs les plus exposés aux attaques.
  En contrebas, je crois voir un mur pouvant servir à détourner la rivière et isoler le château par des "douves".

 

Je voudrais entrer

    Je n'arrive pas à trouver l'entrée originale du château. C'est par une troué dans la courtine que je pénètre dans la forteresse.

 

   L'intérieur :

La basse cour  (voir indice 1 sur le plan)
   En pénétrant à l'intérieur de la forteresse, ma première découverte est la basse cour. Elle est vaste (je m'en doutais un peu) et très jolie avec son tapis de hautes herbes vertes (évidemment au moyen âge le décors n'était pas celui ci). Les bâtiments des communs ont disparus mais elle est représentative du château d'un puissant seigneur. Pourtant un détail me surprend : La faible hauteur de la muraille par rapport au sol actuel.

 

Des corbeaux qui ne croassent pas

Sont ce de petites murailles ?

    Pour un château aussi puissant, la muraille extérieure devrait avoir une hauteur supérieure à 5m. Certes je visite une ruine dont les murs sont peu solides et se sont écroulés, mais ce n'est pas logique.
    En m'approchant du mur Ouest, je distingue à moins d'un mètre du sol les corbeaux devant soutenir les poutres d'un étage. Il y a sous mes pieds 1 à 2 étages comblés par les pierres des murs des communs (Cela ne vous rappelle t il pas ma surprise au château de Guirbaden en Alsace - voir ce château).

 

Une tour de défense
   Au début de ma visite, je vous avais montré une tour, je vous propose de découvrir son intérieur. Évidemment  elle n'est pas luxueuse, d'abord parce qu'elle est en ruine et surtout parce que sa fonction était la défense. Un vestige d'archère droite (voir glossaire) m'informe de son ancienneté, et surprise, elle comporte un ratier. Ce trou, autrefois bouché par une grille ou plus sûrement par une plaque en bois, était une réserve de nourritures; Peut être entreposait elle le blé amené par les paysans pour payer l'impôt ?

 

La Tour du Loup   (voir indice 2 sur le plan)
  Elle est plus puissante et imposante que les autres tours flanques, mais elle est tellement ruinée avec des pierres instables que je n'ose entrer. Dans la pénombre, derrière d'épais murs, j'aperçois une salle voûtée. Aucun décors, aucune cheminée.

Etait ce une "tour de commandement" en cas d'attaque ?

Ou bien la tour de garde et de repos des soldats ?

  Malgré le risque, je pénètre rapidement pour "voler" à travers l'archère une photo montrant le paysage au Nord du bâtiment. Sur sa colline, le château offre une vue magnifique sur les plaines environnantes.L'habitat fortifié n'est plus qu'un fantôme.... à forme humaine !

 

Le Donjon habitable ou le Logis ?
     Au centre de site, des pans de murs tentent de survivre à l'attaque des arbres. En observant l'architecture, en détaillant la forme des pierres, en cherchant des indices dans les angles et les restes des ouvertures je pense être en présence du donjon habitable, ou du logis central fortifié. Les pierres sculptées ont disparu (ce qui est classique dans une ruine si proche d'un village) et le luxe de ce bâtiment restera à jamais un mystère.

 

Je me questionne

    Mais avant de continuer ma visite, je repense à l'histoire de ce château. Le roi François  Ier avait demandé la destruction de cette forteresse féodale (voir historique en bas). Et il me semble que les ruines sont encore imposantes.

Pourquoi ?

 

Je me donne la réponse

    Il faut beaucoup d'argent pour détruire un château. Souvent, l'autorité locale se contente de casser le logis Mais parfois, la tour maîtresse est ouverte à la base, laissant le temps faire son oeuvre de destruction.

   Et puis, si la porte du château est ouverte, les villageois récupèrent les pierres pour construire ou consolider leur maison.
    Il me semble impossible de dire que ce château a été détruit. Messieurs les archéologues et écrivains, veuillez corriger les pages de vos livres  (hihihi, voilà que je donne des ordres maintenant, il me faut rester humble...). 

 

La citerne  (voir indice 4 sur le plan)
    En remontant vers l'Est, au détour d'un mur épais, je découvre une citerne.

Incroyable !

    Avec si peu de murs à l'intérieur, cette citerne est presque le joyau de la ruine. En me penchant, je constate que l'argile est encore visible sur les parois. Avec les pluies de ce printemps, une grande quantité d'eau stagne à l'intérieur et quelques grenouilles plongent en m'apercevant. Dommage, j'aurais pu les cuisiner grâce à ce livre.

L'imposante tour louis II

La tour Louis II  (voir indice 3 sur le plan)
     Durant la guerre de 100 ans, Louis II de Bourbon fit construire ou consolider de nombreux châteaux pour faire une ligne de défense contre les "Anglois". Murat fut l'un des 3 plus puissants du Bourbonnais. Cette tour est la construction la plus représentative de cette défense. Il est vrai qu'aujourd'hui elle n'est que ruine, mais l'épaisseur de ses murs (6m), les axes de circulation, les salles voûtées, les archères et les couleuvrines sont très intéressants à observer.

Je vous sens dubitatif !

    Regardez cet escalier, il n'est pas entier mais très instructif. Et la salle qui est au dessus.

N'avez vous pas envie de la découvrir ?

Curieusement, je regarde un détail qui m'avait échappé.

Avez vous remarqué la couleur des murs ?

   Elle n'est pas grise comme de la pierre, mais...... a une teinte rosée, parfois presque rouge. Un frisson me glace le dos....brrr.... 

Sont ce les traces de sang du malheureux "aimant" traîné par les sbires du diable ?

Vous ne connaissez pas cette légende ?

  Venez la lire ici.

 

C'est fini

   Je vous laisse car j'ai de nombreuses salles à visiter dans cette tour Louis II. Mais avant, je vous fais un cadeau : le dessin du château au 15ème siècle :
     * Au fond à gauche, c'est la tour Louis II,
     * Devant à gauche, c'est la tour du Loup,
     * Devant, c'est la courtine par où j'ai pénétré avec derrière à droite, la basse-cour,
     * Et au milieu derrière la courtine, l'immense Donjon habitable.

 

 

Histoire du château :

* Au 1er siècle, un "établissement Romain" (fort, tour, temple, maison du dirigeant ?) est construit sur la colline (des fouilles récentes attestent cette hypothèse).
* Au milieu du 11ème siècle, une fortification assez simple est construite au sommet.
* En 1204, Guillaume de Murat est cité dans un texte de donation.
* Au 13ème siècle, les défenses du château sont améliorées car il est frontière avec l'Aquitaine où des troubles se produisent. 
* En 1272, Béatrice de Bourgogne, Dame de Bourbon, épouse Robert Ier de France, Comte de Clermont. C'est le 6ème fils du Roi Louis IX (voir liste des rois). Bien que cet acte ne soit pas directement lié au château, il est le déclencheur pour faire de Murat un lieu important.
* En 1310, Louis Ier, fils aîné, épouse Marie de Hainaut. La même année, sa mère Béatrice de Bourgogne décède au château.
* En 1317, à la mort de Robert Ier, son fils Louis Ier Comte de Clermont de la Marche et de Castres devient le nouveau seigneur.
* En 1327, Louis Ier devient le premier Duc de Bourbon (voir titre de noblesse).
* En 1342, Louis Ier meurt. Son fils Louis II est le nouveau Duc de Bourbon. Avec la guerre de 100 ans, et les attaques des 'Anglois', il décide de fortifier plusieurs châteaux dont Murat. Il est l'auteur de cette imposante tour qui porte aujourd'hui son nom.
* Vers 1343, le château Ducal, par sa superficie, la longueur des courtines et la puissance de sa tour, impose le respect de assaillants potentiels. Mais ce n'est pas qu'une forteresse, son habitat est très confortable pour l'époque.
* En 1354, Marie de Hainaut décède au château.
* En 1358, Isabeau de Valois  
* Au début du 16ème siècle, le Bourbonnais est une province très puissante. Charles III est le 8ème Duc de Bourbon mais aussi, Comte de Montpensier, Comte de Forez, Comte de Clermont, Comte de Mercoeur, Duc d'Auvergne.....   Bien que vassal du Roi de France Louis XII (voir liste des Rois), le Bourbonnais possédait ses propres institutions. Cette puissance crée des jalousies qui causeront la perte de Murat.
* En 1521, la femme de Charles III (qu'il avait épousée en 1505) meurt sans avoir donné d'héritier. (ses 2 enfants sont morts très jeune). La mère de François Ier revendique le Bourbonnais comme petite fille de Charles Ier de Bourbon. Durant ces 6 années, Charles III se rebelle et entre en guerre contre le Royaume de France aux cotés des Italiens. 
* En 1527, Charles III meurt au siège de Rome. Conséquence, le Bourbonnais est rattaché au Royaume de France. Peu de temps après François Ier fait démolir plusieurs châteaux dans la région dont celui de Murat; (Beaucoup pensent que c'est une "vengeance" et une "punition" contre la lignée des "trop puissants" Ducs de Bourbon). 
* En 1569, un rapport demandé par le roi Charles IX fait état de l'abandon du château, et des ruines qui le composent.
* En 1792, les révolutionnaires brûlent les archives de la commune.
* Au 19ème siècle, il semble que les animaux des fermes se nourrissent de l'herbe grasse dans le château. 
* En 1930, les ruines sont inscrites aux Monuments Historiques.
* Vers 1965 (?) des fouilles sont organisées par des scouts puis par J; Mathonnat révélant quelques "secrets sur l'entrée, les vantaux, les herses.... (Je n'ai hélas pas trouvé de documents sur ces fouilles).
* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est gratuite. Est elle encore libre ?.... Il semble qu'une petite barrière en bois ait été mise pour interdire l'entrée et/ou prévenir le visiteur du risque de chute de pierres. Renseignez vous, car cette ruine si peu connue est un véritable plaisir pour les yeux, et l'imaginaire.

 

Il est curieux de ne voir aucune montagne dans ce pays vallonné !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 03 Vers Menu châteaux de l'Allier

 

Les murs rouges de cette ruine, et les "cavités" ont fait naître une légende.

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Bourbonnais : 03
commenter cet article