Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 09:07

 

Département 30 - GARD

  Chantez avec moi : "Là haut sur la montagne, il y a un beau château"

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Molières sur Cèze est située à 60km au Sud-Ouest de Montélimar, à 40km au Nord-Ouest de Bagnols sur Cèze et à 18km au Nord-Est d'Alès.

 

     Coordonnées du château :

44° 15' 56" N 4° 10' 23" E
 44.265601237°  4.1730853915°

 

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte de loin

* A 1km au Nord-Est de la commune, sur une colline boisée, apparaît une grise construction "presque" neuve.

* La position est idéale pour voir (surveillance des vallées) et être vu (marquer un territoire).

* Avec ses angles droits, le bâtiment ne ressemble pas à un château fort du 14ème siècle.

* Curieusement, la vision de loi me fait penser à un immense cube.

* C'est avec toutes mes interrogations et supputations que je grimpe l'agréable sentier odorant.

 Sont ce des amoncellements de cubes ?

A ses pieds

* Trente minutes plus tard, en arrivant proche de la construction, plusieurs informations me sont données :

- La construction est une ruine.

- Une association de sauvegarde tente de le faire revivre.

- Je vais découvrir une forteresse médiévale (un panneau l'affirme).

- Le site est décrit comme l'un des plus vastes châteaux féodaux des Cévennes.

- L'entrée est payante.

 

Premiers ressentis

* Ce château est composé de blocs cubiques imbriqués.

* Il est construit sur le rocher et parfois se "marie" avec lui.

* Les ruptures de terrains l'isolent sur plusieurs cotés.

* Quelle chance, certaines parois sont effondrées permettant de voir ses entrailles sans entrer.

* Ainsi, il est possible d'admirer de magnifiques salles voûtées, ses parements, ses fantômes de portes et fenêtres.

Avez vous remarqué des systèmes défensifs ?

* Je suis étonné de l'absence de canonnières pour un château toujours habité au 15ème siècle.

* Conclusion :

- Ces blocs de bâtiments possèdent trop d'angle mort, trop de courtines droites pour avoir été une forteresse imprenable.

- Ce devait être un symbole plus qu'un château défensif.

 La diversité des pierres m'informe que le château a souffert

        L'intérieur :

Avant propos

* Comme vous le savez, je ne livre que peu d'informations sur les châteaux payants.

* Mon but est de vous titiller pour que vous soyez "obligés" de vous y rendre.

* Mais j'ai une autre raison d'être avare de détails : Cette ruine est mystérieuse, énigmatique par son architecture.

* J'avoue ne pas l'avoir complètement comprise.

* Je vais donc vous montrer mon ressenti de doutes, sans vous donner des explications.

 

Une entrée

* Un long mur comporte des fentes verticales (archères primitives ?) et sous le toit des ouvertures ressemblant à un crénelage couvert.

* Au bout, une porte ressemblant à un châtelet. Je la franchi.

* Derrière, il y a un "cube", c'est à dire un bâtiment anguleux dont la fonction m'interpelle.

* Des étages se devinent, des fenêtres s'imaginent, des placards se soupçonnent.

 Jeux : Veuillez trouver un morceau qui ne soit pas en angle droit ?

Des surprises

* Soudain apparaît un.... heu.... bâtiment cubique et haut !

* En réalité il y en a deux et..... en équerre (évidemment).

* Je pressens que l'architecte de ce château avait oublié son compas. Comme il ne lui restait que son équerre, il en a abusée.

* La tour possède une ouverture horizontale que je pressens être une primitave canonnière

La voyez vous à l'étage inférieur de la fenêtre ?

* Puis à l'étage au dessus de la fenêtre, je remarque 2 ouvertures verticales. Il m'est difficile de choisir entre :

- Puits de lumière (je doute).

- Archère primitive (peut être).

- Fente de tir pour arme à feu (certainement).

* Je me décale sur la droite.

* La profondeur de la tour m'impressionne. C'est un vrai bâtiment.

Voyez vous la surprise dans l'angle ?

* Evidemment, la construction en encorbellement porte : Les latrines.

Voyez vous au dessus des latrines ?

* La fente entre les deux bâtiments m'informe qu'ils n'ont point été construits en même temps.

 C'est un festival... d'escaliers !

L'ai je bien descendu ?

* Bien que je ne sois pas au festival de Cannes durant la montée des marches, je pressens que je vais être une vedette avec tous les escaliers.

* Comme des pans de murs sont tombés, les marches m'invitent... à la marche.

* A l'intérieur, c'est aussi l'angle droit qui prédomine. Point d'escalier en colimaçon.

* Il y a même des escaliers aménagés dans les murs.

 

Je suis enfin à l'air libre

* Toutes ses marches, tous ses angles, toutes ses pierres grises m'ont enfermé dans un labyrinthe magnifique de salles.

* Il y a même une vaste citerne dont les historiens osent affirmer que 200 soldats pouvaient subir un siège sans manquer d'eau.

* Il ne faut pas oublier que cette forteresse est immense.

* Je sors pour voir.... la verdure.

* En ces verts "paturages" ruines (anguleuse bien sur) il y a.

* Trou de boulin (pour des poutres), pierres alignées (même si leurs dimensions diffèrent) prouvent que ces vestiges étaient de grands bâtiments de plusieurs étages.

* Certains bâtiments possèdent des consoles pour d'imposantes poutres.

 

Un gros cube !

Plus haut trône solitaire un cube que je pressens puissant.

* Il semble posséder plusieurs fentes verticales.

* Je devine sa fonction.

L'avez vous trouvée ?

* Un angle possède les vestiges d'une échauguette.

* Je ne vous en montre pas plus... excepté ce dont je raffole : Des latrines en encorbellement.

 

 

Le diaporama du château est ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 10ème siècle, construction d'un premier château en surplomb de la vallée de la Cèze.

* En 1120, le château (nommé Castrum de Monte Aleno) et son propriétaire sont "vassaux" du seigneur de Portes.

* En 1180, Arnaud Bérad est cité comme seigneur de Montalet, Saint Ambroix, Poletières, Banassac ainsi que coseigneur d'Alès et de Génolhac.

* Au 13ème siècle, le château est indivis entre la famille Bérard et la famille Guilhafred. Le rempart est protégé par sept tours défensives.

* En 1419, un texte écrit en latin tardif (traduit par Gabrielle Thibout) décrit les différents méfaits de Berard, seigneur de Montalet vassale de Thibaud de Budos, seigneur de Portes. Après son emprisonnement, Bérad fait appel au jugement du Comte de Foix.

* Au 15ème siècle, la famille Bérard de Montalet abandonne la vieille forteresse pour un château plus confortable dans la plaine nommée : Potelières. Certains historiens pensent que cette famille, souvent en conflit avec son suzerain, préfère s'éloigner de la forteresse. D'autres pensent que le château de Montalet a été réquisitionné par le seigneur de Portes.

* En 1703, le château est détruit par la troupe de camisards commandée par Jean Cavalier.

* En 1985, une association de protection est créée. Après avoir dégagé les abords, ces bénévoles consolident cette magnifique forteresse.

* En 1997, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est payante. Veuillez vous renseigner sur les horaires et jours de visite.

 

Les montagnes à perte de vue !

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Pierrote 29/07/2016 23:32

M azette ! Nous offrez un Lego géant !
O ù l’art de nous surprendre tout le temps…
N ec plus ultra : les pièces sont médiévales !
T out, pour qu’ayons ensemble original,
A typique aussi, parce que ne nommez
L es différents « cubes » ici imbriqués.
E n somme, nous présentez un assemblage
T erminé, sans la notice de montage !

M unis de détails, pouvons cependant
O uvrir assez une fenêtre sur un temps
L ointain que nous laissent deviner les pierres.
I nanimées sont-elles, mais ne savent taire -
E n forme de voûtes, salles, tours ou bien parois -
R éels moments de la vie d’autrefois.
E st-ce charmant d’imaginer tous ces lieux
S ans ordre établi. Ton est harmonieux,

S imple avec toutefois certaine finesse.
U n désir que soit primitive rudesse
R etirée des murs de cette forteresse (?).

C ertes, angles droits ne concourent à cela.
E t pourtant, à l’intérieur n’est-il pas
Z ones où voûtes et arcs de portes adoucissent
E fficacement « raideur » ?... Est-ce délice !*

L es escaliers, pour sûr, j’aime mirer.
A llez savoir pourquoi… Me siet monter,**
N e serait-ce qu’en songe, ces degrés d’antan
G rouillant du va-et-vient des habitants.
U ne foule d’images s’invitent dans mon esprit.
E t défilent gens d’armes ou bien ennemis
D urant assauts. Sinon, je vois seigneurs
O u dames, ou autres personnes ayant l’heur
C ôtoyer les hôtes, vivre avec bonheur.

G uère de doute, castel a dû vivre en paix
A ssez souvent : historique ne connaît
R avageuses attaques, et sont aperçues
D éfenses minimales pour site étendu.

N aguère, il est vrai, sa situation
O bligeait nullement à protection
T rès poussée, puisque Dame Nature était
A lliée naturelle et bien l’isolait.

P uissance est dans l’immensité montrée.
S uper Lego qui sait frissons donner !

* Image n° 5, et celle de votre lien « magnifique salles voûtées », et « l’angle droit qui prédomine » (ma préférée de ce site).
** ou descendre… mais, généralement vous nous offrez des images d’escaliers lors de leur montée…

Le Chevalier Dauphinois 30/07/2016 14:25

* Votre judicieuse remarque sur les escaliers qui montent est vraie.
* Est ce mon envie d'aller toujours plus haut ?... Est ce du à la difficulté d’ascension avec mon armure ?
* Dans l'article que j'ai fini hier sur un château Savoyard (et qui paraîtra dans 2 semaines) il y a encore 2 escaliers montants.
* Il me semble que l'un des rares descendant doit être dans l'une des tours de La Rochelle et l'autre dans l'église de Le Plan.
* Il va falloir que je corrige cette obsession d'ascension !
** Comme vous l'avez constaté, ce château m'a fasciné et m'a perdu.
** Bien que je l'ai parcouru 3 fois, il reste (partiellement) énigmatique.
** C'est ce que j'ai tenté de montrer dans mon article et je suis heureux que vous l'ayez aussi ressenti.
*** Il est vrai que depuis quelques temps, je laisse planer quelques mystère dans mes articles.
*** Je laisse un peu d'inconnu ou je n'explique pas tout. Ainsi, il est possible qu'un visiteur de mon blog me donne son avis après avoir découvert le site lors de ses vacances.