Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 06:30

 

Département 71 - SAÔNE et LOIRE

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La petite commune de  Saint Maurice des Champs est située à 38km au Nord-Ouest de Macon, à 24km au Sud-Ouestr de Chalon sur Saône et à 20km au Nord de Cluny.

 

Ecrire un blog, c'est montrer le monde avec mes yeux

   Coordonnées de l'église :

46° 37' 46.5023" N 4° 37' 14.02" E
 46.629584°  4.620561°

  

 

L'église :

     L'extérieur :

Préambule

   Lorsque j'ai créé ce blog en janvier de l'an de grâce 2006, ce fut une décision mûrement réfléchie.

  Mais avec le nombre important de sites web et de blogs affichant des châteaux forts, il me fallait imaginer un style et des thèmes différents. Montrer les mêmes constructions, décrire les grands sites touristiques ne fut point mon but.

   ==> Proser sur le patrimoine peu connu, montrer autrement le moyen âge construit fut ma décision.

    Cette petite église est le résultat de mon approche des bâtiments fortifiés d'origine médiévale. Le système défensif est certes minimal, mais par sa présence, elle a sécurisé les habitants de ce lieu.

Elle se doit d'être mise en valeur !

 

Point de défense visible pour cette église !

La découverte

       Le village est si petit (moins de 100 habitants) qu'il est aisé de voir rapidement l'église le long d'une des rares rues. D'un pas alerte, je m'approche de cette beauté ceinte de son cimetière.

  Mon oeil de Castellologue-amateur ne voit point de rempart, ni de tour, ni d'imposant crénelage.

Mais où sont les défenses ?

 

L'enquête commence

   L'art Roman s'exprime dans toute sa simplicité : Angle droit, petite fenêtre et absence d'arc boutant.

  Excepté le clocher pouvant servir de vigie, je ne vois ausun signe de système défensif

 

 

Où sont les défenses ?

   De suite, je me précipite vers la nef espérant trouver une salle de repli sous le toit avec de multiple fente et même des mantelets (voir vocabulaire ). Mais rapidement, je comprends que les murs ont été partiellement arasés et point de refuge je vois.

  Les 2 ouvertures rondes ne sont point des canonnières mais des oculus récents amenant la lumière dans la petite église.

 

Que voyez vous sur le clocher ? 

Vais je repartir bredouille ?

    C'est un Chevalier Dauphinois trainant un peu des pieds et la tête basse devant l'échec qui retourne vers son destrier. 

  Soudain, me instint me quémande de lever la tête :

Diantre, que c'est beau !

 

 

L'espoir renait

    Au sommet du clocher, ce que je pensais être un abat-son semble se transformer en ouverture de guet. Peut être qu'une petite salle de refuge existait.

  Au dessus du toit du chevet, une fente me fait signe de l'admirer. C'est évidemment une archère droite (du 12ème siècle ?) dans une salle intérmédiaire.

  Les preuves que cette petite église fut fortifiée sont minimales mais magnifiques.

N'ai je point une passion de rêve ?

 

 

    L'intérieur :

  Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Celle-ci ne déroge pas à la règle.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction d'une église.

* En 1971, une partie de l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au début du 21ème siècle, l'église s'offre un joli lifting grâce aux fonds financiers de la commune.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Maurice) est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

Un clocher fortifié est le secret de cette église

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 71

Vers Menu châteaux de Saône et Loire

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne la Dauphinoise 27/05/2014 23:02

Ne m'en voudrez mie là utiliser (du moins essayer) langage du temps de ce moutier, car bien sais-je qu'à l'escolle n'êtes allé... (mais alphabet un jour vous ai livré !... et "traduction" à la fin
est donnée)

M oult esjoïe si me véez :
I cel mostier me sied mirer...
R aison ne guide mien sentiment :
A voit tant pou de défendant...
B onne fortune illec n'a volu
L i manants estre d'ecus porvus...
E rigèrent totes voies mostier

M eslant foi tant com salveté...
O ncques n'ai-je congneü tant simple leu.
S i est del art roman aveu,
T ele croiz par li mostier formée.
I maige de grant umilité
E t petite force bien sevent me seoir;
R avissent altretant mien cuer piarres.
...

P rime est por sûr d'hui cest mostier :
S avrai-je le meillior tosjors li garder ?...

(Vous me voyez ravie/ J'aime admirer ce moutier/ Ce n'est point la raison qui guide mes sentiments/ Il avait si peu de défenses/La chance n'a point voulu ici/ Que les gens soient riches/ Mais ils
érigèrent toutefois un moutier/ Dans lequel se mêlaient religieux et guerrier/ Je n'ai jamais vu un lieu si simple/ Il est un témoin de l'art roman/ Telle la croix que forme cette église/
L'impression de grande humilité/ Et de menue force savent me plaire/ les pierres ravissent mon coeur de la même façon.
Ce moutier est en tête, c'est sûr, aujourd'hui/ Lui accorderai-je toujours cette place de premier ?)

Le Chevalier Dauphinois 30/05/2014 18:43



* Ho belle Dame de mon Dauphiné.


* Plaisir j'ai à regarder vos mots.


* Même s'il est vrai qu'un Chevalier apprend à guerroyer et que lire il n'a point consacrer d'heure.


* Plaisir j'ai à savoir que vous petites mains ont frappé ces mots si jolis.



Nadine 27/05/2014 07:59

Bonjour
Moi, ignare, avec vous j'apprends à regarder autrement les édifices divers qui jalonnent mes chemins.
Belle musique
Merci pour le partage, j'adore ce site.
Nadine

Le Chevalier Dauphinois 27/05/2014 09:06



  Point ignare vous êtes. Chacun d'entre nous a sa manière de regarder, d'observer. Mes yeux de castellologue-amateur distinguent les systèmes défensifs mais ne voient point les vitraux,
croix et calvaires.


  La force du web avec ses blogueurs est la diversité des points de vue.



Anne la Dauphinoise 04/07/2013 14:58

S pectacle magnifique, que nous offrez là.
A su ce moutier m'émouvoir, je crois...
I nimitable dans sa simplicité,
N anti de peu... voilà toute sa beauté !
T ant j'aime, dans l'expression de l'art roman,

M irable sobriété, voire dénuement.
A mes yeux, est là "la consécration
U ltime", d'après vos dires, de votre vision :
R eligieux édifice, mais fortifié;
I nconnu de tous, mais qui a été
C ertes à son niveau, des plus importants
E n ce lieu, et en des temps loin avant...

D écouverte magique préférée, de loin -
E st sûr !- aux églises-forteresses, témoins
S uperbes de puissance dûe... à grand'richesse...

C ela me plus en voir, je le confesse,
H appée par sentiment de sûreté
A leur pied, mais traces d'humilité
M anquaient... Ici, est-ce bien tout le rebours :
P oint ne purent, on se doute, âmes de ce bourg
S e prémunir par travaux de grand prix.

B ien minuscule, alors, fut-elle bâtie;
O uvrage aux pierres si pauvrement taillées -
U n charme que je ne sais bien expliquer -
R ien, à part le clocher, n'est défendu :
G uet sut-il déjà faire, et même menue,
O de à l'espoir fut-il pour habitants,
G râce aux tirs des archères; Peut-être qu'antan,
N iché sous nef, repli fut ménagé...
E glise tant simple... qui m'a impressionnée...
...

N 'est ce moutier que le tableau vivant,
O rdonné comme se doit, de l'art roman :
T oute petite croix latine là structurée,
A u levant chevet se trouvant tourné.

B ien dirais-je que, soleil un peu levé,
E tes-vous là allé vous agenouiller -
N 'est-ce point beau geste ici - pour prendre photo
E xclusivement de la façade... Bravo !
...

P our moi, est l'un des plus bels, ce moutier,
S uavement par Bach accompagné.

Le Chevalier Dauphinois 09/07/2013 19:33



  Je comprends votre plaisir à regarder cette église à l'architecture pure. Point d'artifice religieux sont présents. La pierre se suffit à elle même.



Anne la Dauphinoise 16/06/2013 23:07

Magnifique !
C'est ici, une "perle" que vous avez dénichée !... qui contribue à me "réconcilier" avec ce genre d'édifices... Serai-je en train de me transformer ?...! Non pas, mais vous m'avez fait découvrir
ces églises fortifiées, et je dois dire que certaines sont attirantes.
J'y reviendrai un jour, car bel acrostiche elle mérite, à mon avis.

Le Chevalier Dauphinois 17/06/2013 12:11



   Simple, pure avec un système défensif minimal. Notre Royaume possède de nombreuses églises ainsi faites, surtout dans les petites communes.


 J'avoue avoir passé moins d'une heure devant cette construction, mais j'ai plaisir à montrer notre richesse médiévale "inconnue".