Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 06:30

 

Département 33 - GIRONDE

  Le soleil illumine déjà cette forteresse médiévale.

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

       La commune de Blanquefort est située à 6km au Nord-Nord-Ouest du centre de Bordeaux et à 5km à l'Est de Saint Médard en Jalles.

  Le château de Blanquefort, parfois nommé château Duras, est à moins de 800m de la mairie.

 

   Coordonnées du château :

44° 54' 4.259" N 0° 37' 48.576" W
 44.901183°  -0.63016°

 

  Toponymie :   (--> voir initiation)

     Dans la littérature, le site porte 2 noms :

1 - Blanquefort :  La naissance du nom est simple à comprendre, "Blancafortis". C'est un fort (fortification) avec des pierres blanches.

2 - Château Duras : C'est le nom de l'actuel lieu-dit. Peut être est ce une dénomination en rapport avec l'un de ses anciens propriétaires.

 

  Au bout de chemin il y a le Graal !

Le château :

     L'extérieur :

La découverte

    Il est tôt en ce mois de septembre lorsque je découvre au loin l'incroyable forteresse Anglaise dans son écrin de verdure. Lentement, je m'avance sur le sentier pour déguster les rondeurs de cette beauté de 700 ans.

  Je pressens que la belle ne va pas de suite me révéler ses secrets. Il va falloir que je la séduise avec délicatesse.

 

Je suis perdu

      Entre la végétation, les rondeurs de la forteresse, les hautes ruines à l'intérieur, les courtines parfois petites, je suis perdu. Je ne reconnais pas les classiques standard du château fort.

   Dans mes moments interrogatifs, j'ai recours à 2 astuces :

  1 - Prendre un peu de recul pour mieux ressentir l'architecture,

  2 - Sortir de ma poche un plan détaillé.

 

L'enquête commence

    A l'origine, le château était au centre de marécage, donc difficilement accessible par les attaquants. Des douves, aujourd'hui asséchées, entouraient les remparts. Mais peut être n'était ce qu'un fossé aujourd'hui partiellement comblé.

 

Les systèmes de tir

Avez vous remarqué que cette forteresse possède de multiples systèmes de visée et de tir ?

   J'ai l'impression que les architectes (ou les artisans) ont essayé tous les systèmes connus ou bien ils se sont adaptés aux pierres et courtines existantes.

 

1 2 3 4 5 6

 

1 - Arquebusière avec trou de visée séparé,

2 - Arquebusière avec fente de visée intégrée,

3 - A gauche, arquebusière aménagée dans une ancienne petite archère droite,

3 - A droite, arquebusière implantée en bas d'une ancienne archère,

4 - Arquebusière taillée spécifiquement puis implantée dans la courtine,

5 - Arquebusière taillée spécifiquement puis implantée dans la courtine. La fente de visée est dans une archère  (réimplant ?)

6 - Dans une porte qui semble avoir été rebouchée (poterne ?) implantation d'une arquebusière aveugle et d'une autre avec système de visée.

 Nota :

   J'ai volontairement utilisé le mot "arquebusière" pour définir un trou circulaire pour arme à feu. Il est possible que ces orifices aient reçu une arquebuse, mais aussi une couleuvrine ou un petit canon. Je ne peux le dire avec précision.

  Une petite tour ronde avec vestige de mâchicoulis

Il y a d'autres systèmes défensifs !

   Evidemment, les systèmes défensifs ne se limitent pas à des ouvertures de tir comme ces canonnières dans le rempart. Il y a aussi :

* Le fameux fossé (qui était certainement des douves).

* De petites tours rondes avec des vestiges de mâchicoulis (voir vocabulaire ).

Avez remarqué les fines archères droites ?

* Des petites tours avec archère et canonnière.

* Une petite tour effondrée permettant de comprendre l'aménagement interne.

* De grosses tours d'angle.

* Une grosse tour ronde avec une petite tour flanque

  Curieux n'est il pas ?

 

Mais où est l'entrée ?

  En faisant le tour de ce grandiose château fort, il semble évident qu'à un moment je rencontre l'entrée fortifiée.

Quels systèmes défensifs protégent l'entrée ?

* Le châtelet d'entrée est composé de deux imposantes tours rondes,

* Ces tours possèdent des canonnières pour tir rasant.

* L'entrée est précédée d'un pont. Il est fixe aujourd'hui mais il est évident que mobile il était il y a plusieurs siècles. Les embrasures entourant les ouvertures d'entrées prouvent mes dires.

*  Bien que la partie supérieure de châtelet ait disparu, il est possible de voir les consoles ayant servi de mâchicoulis.

 

Je vais entrer !

Pour découvrir l'intérieur de cette incroyable forteresse, veuillez cliquer ici.

 

 

Depuis des siècles ce château fascine les hommes

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 33 Vers Menu châteaux de la Gironde

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

philae 05/06/2014 09:14

une petite perle

Le Chevalier Dauphinois 05/06/2014 18:53



 Pour un Castellologue-Amateur comme moi, cette ruine est l'une des 30 plus extraordinaires de notre Royaume.



Anne la Dauphinoise 04/06/2014 22:08

Vous savez les mots justes pour titiller mes neurones médiévaux ! "incroyable donjon", "historique attrayant"... et aussi : un autre compagnon de la Pucelle ou le même dont vous n'avez point voulu
me dévoiler le nom dans un article précédent ?...
... Je le sais, je n'ai qu'à patienter... Mais je suis comme "mon" Louis XI qui disait ("Je suis de la nature des femmes) : quand l'on me dit quelque chose en termes obscurs, je veux savoir
incontinent* ce que c'est" (* = de suite !)

Le Chevalier Dauphinois 05/06/2014 18:50



  Je connais vos faiblesses Princesse, et j'en joue un peu. 


   Attendre demain il vous faut...


 C'est bien le peu connu compagnon de la Jeanne qui a modifié les tours extérieures de l'entrée de ce castel. L'historique en garde la trace et une vidéo va expliquer quelques détails.



Anne la Dauphinoise 03/06/2014 22:59

B elle silhouette, vraiment, qui a déboussolé
L e Chevalier pourtant par elle si attiré...
A ux rondeurs affichées s'ajoutent moult de défenses.
N e serons-nous, nenni, laissés dans l'ignorance
Q uant à leur variété, par images en série :
U ne méthode contestée, parfois, ne le renie,
E t ici appréciée : par cet alignement
F aites ressortir très bien les divers changements
O pérés dans le temps sur les sécurités :
R ien n'a été perdu; et réutilisées
T out en douceur, dirai-je, furent les premières archères.

G érer ont su aussi artisans militaires
I ncomparablement aspect des pierres et murs...
R êveuse je suis devant l'énorme tour, pour sûr !
O u celle menue, de beaux mâchicoulis ornée.
N 'oublié-je point, de même, vue des tours "jumelées",
D es douves de jadis... Tout est mirable à voir,
E t offre, c'est bien certain, reflet de grand pouvoir.

G age de ce dernier est châtelet imposant :
U ne entrée qui gardait des intrus habitants.
Y ressent-on puissance, et m'aurait plu mirer,
E ntre autres, ce que consoles ont pu là supporter :
N otamment salle de garde où, des mâchicoulis,
N avrèrent* les assaillis de projectiles choisis
E nnemis approchés... Et puis le pont-levis

N aguère enjambant douves, ici je l'ai rêvé :
O n pourrait dire banal, comme le sont des milliers.
T rop serait-ce réducteur pour de telles constructions.
A mes yeux sont magiques, car sont-ils l'expression -

B ien ancrée dans les moeurs - du castel fort d'antan,
E t forment ultime "rempart" contre les assaillants.(
N e fallait-il pour ça que dégradés ils soient...
E n avez-vous parlé : ne se levèrent parfois !)

P ar belle gravure et plan, intérieur tant immense
S ait captiver déjà, attiser l'impatience !...

* navrer = blesser

Le Chevalier Dauphinois 04/06/2014 21:02



   Si l'extérieur vous ravit, ce que je crois lire dans votre belle et longue prose, la suite va vous étonner par l'incroyable donjon et l'historique que j'ai tenté de rendre
attrayant.
  C'est d'ailleurs dans ce château qu'un compagnon de Jeanne d'Arc oeuvra.... Son nom est si peu connu que plaisir j'ai eu à l'écrire.



sire de hautefort 03/06/2014 17:33

bonjour Chevalier;quelle superbe forteresse!Mais qui semble bien close!J ai hâte d'en découvrir tous les recoins les plus secrets à votre suite!...et de pouvoir les découvrir à mon tour en seigneur
solitaire!comme ce fût le cas exceptionnel pour une église Fortifiée où je pense que vous auriez voulu être de la découverte, même si je dus la conduire avec célérité!Avec toute ma gratitude pour
le partage de vos acquis !

Le Chevalier Dauphinois 03/06/2014 20:02



 Sans trahir le secret du prochain article, je peux révéler que la ruine s'effondre. Les visites sont donc presque impossibles....
  Mais rien est impossible (ou presque) pour Le Chevalier Dauphinois !