Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 06:30

 

Département :  27 - EURE

 

Le bourgRêvez vous déjà en voyant cette pancarte ?

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le village de Bus Saint Rémy est situé à 60km au Nord-Ouest de Paris, à 53km au Sud-Est de Rouen et à 12km au Nord-Est de Vernon.

   Le hameau de Baudemont est à 5km au Sud-Est de Bus Saint Rémy.

      Coordonnées du château :

49° 08′ 10.028″ N 1° 38′ 54.391″ E
49.136119 1.648442

 

Description du château 

     L'extérieur :

Mais où est il ?

    En arrivant dans le hameau, je ne vois pas de suite la masse du château fort. Au Moyen Âge, une construction fortifiée se devait d'être visible de loin.

   Mais à notre siècle, les beautés médiévales sont cachées derrière les arbres.

Les occupants ont ils honte de leur ruine millénaire ?

 

La découverte

    Avec mon instinct de chasseur de constructions fortifiées même cachées, j'arrive toujours à sentir puis débusquer mon Graal. Le printemps n'étant pas encore actif, les grands arbres presque sans feuille ne le cachent pas complètement. En découvrant ses toits, je pressens déjà que le château :

* A été remanié,

* Est habité

* Et ne sera pas visitable.

Les arbres sont ils la défense au 21ème siècle ? 

Le fossé

   En approchant du grillage, je vois les traces d'un ancien fossé partiellement comblé. Plus le mur du rempart devient "primitif" et plus le fossé se révèle. Imaginez le plus profond, cela rend le rempart plus impressionnant.

 

Le rempart

   Même si je ne peux pas m'approcher, il semble évidement  d'affirmer que ce rempart a été arasé et n'a pas sa majesté d'antan. La végétation l'attaque et le temps détruit son parement laissant voir son remblai.

  Avec mon oeil d'aigle, je capte chaque pierre, chaque joint, chaque aspérité. Ce château étant sur la frontière médiévale entre le Duché (voir titre de noblesse) de Normandie et le Royaume de France, il a certainement subi de nombreuses attaques. Puis au rattachement de la Normandie à la France, sa fonction défensive devint inutile.

   Mais une question se pose :

Où sont les systèmes défensifs ?

 

Les défenses

    Crénelage, mâchicoulis, archère et bretèche (voir vocabulaire) sont invisibles. Pourtant mon instinct m'affirme qu'elles sont là. Tel un Indiana Jones, je repars à la recherche des défenses perdues. Et c'est ainsi que je vois ceci.

Le distinguez vous aussi ?

   A travers les branches, sur une ronde tour, il y a... heu...un trou. Et ce trou semble être ...heu...

Qu'est ce ?

   L'ouverture est trop largue pour une archère, trop longue pour une canonnière. J'opte pour un puits de lumière.

Êtes vous en accord avec moi ?

  Pour vous faciliter la réflexion, je vous propose le plan (dont je n'ai pu identifié le créateur). Il est évident que ce château médiéval avait une architecture assez classique et efficace défensivement :

- Un large fossé entourant l'ensemble,

- Une entrée avec pont-levis amenant dans une basse-cour.

- Un fossé (franchissable par un pont-levis certainement) isolant le château.

- Puis un donjon défensif protégeant la partie la plus "accessible".

 

     L'intérieur :

         Remparts et tours ne sont pas visitable. Je me console en admirant le paysage en bordure de la rivière Epte.

 

 

Histoire du château :

* Au  11ème siècle, le château est cité dans un texte. Cette construction fortifiée devait faire partie du réseau de forteresses protégeant le territoire du Comte de Normandie (voir liste). 
* En 1437, les troupes Anglaises de Richard Merbury s'emparent du château puis le démantèlent.
* En 1842, Baudemont est annexé à la commune de Bus Saint Rémy.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du rempart est libre et gratuite. La propriété étant privée, la visite est impossible.

 

Nota :

   Pour les passionnés d'histoire de ce château, je vous invite à lire le site de la commune.

Je peux presque toucher l'infini !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 27 Vers Menu châteaux de l'Eure

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 29/09/2014 14:45

B onne fortune n'épargna point ce castel.
A rruiné est fort... vestiges semblent bien frêles.
U n rempart si puissant jadis, je pense,
D ommagé par végétation si dense,
E t croulant sous le poids des siècles franchis,
M ais aussi, sans doute, par attaques subies :
O n sait que dans cette Marche-là, antan,
N 'eurent de cesse, autant François que Normands,
T enter investir biens de l'autre camp !...

B elle fosse devait déjà passer l'intrus.
U ne image nous en donne un aperçu :
S uperbe écueil où ne fallait rester

S ous peine de se retrouver acculé
A u fond de ce tombeau à ciel ouvert,
I nsûr, tant effrayant en temps de guerre !
N 'a point semblable visage quand est la paix.
T outefois, se sent-on petit, de près !

R envoie t-il impression de grand hauteur
E t puissance du rempart, de l'extérieur.
M algré état arasé d'icelui,
Y vois-je ses créneaux et mâchicoulis

E n songe; et dans la basse-cour son entrée,
U ne fois fossé et pont-levis passés...
R onde tour n'a été diserte guère.
E voque son ouverture puits de lumière.

N 'eut-elle aucune défense ? semble impossible !
O ù, sur le plan, est vue comme "point sensible" :
R ehaussait-elle rempart côté Sud-Est,
M erveilleusement placée pour que tout geste
A lentour soit neutralisé... Et puis,
N 'a t-elle point protégé donjon aussi ?...
D ommage est que pour ruines leur destinée
I nique soit souvent d'être "bonnes à jeter"...
E cho de leur splendeur n'est oublié,

N otamment parce que vous savez les voir !
O utreplus, s'y attachent brins d'Histoire :
T énus ou non, dans leurs restes bien ancrés,
A ttestent-ils de leur gloire passée. (

B ien qu'à notre détriment, parfois, c'est vrai !)
E t ces pierres dévoilent un très beau secret. "
N eutre" est-il, car lié à constructions :
E taient toutes beautés !... ennemies ou non.

Le Chevalier Dauphinois 04/10/2014 20:37



* Je me souviens de ce château.
* Je me souviens de sa découverte.
* Je me souviens de la difficulté que j'ai eu à le photographier.


* J'espère avoir réussi à le mettre en valeur, car la propriété privée est difficile d'accès à cause des arbres et de l'ombre.



faucon 20/04/2013 18:30

Cher Monsieur j'ai vus que vous étiez passez a bus saint Remy mais je ne puis croire que vous soyez passé a coté de ce petit bijoux dont l'histoire dit qu'il aurait été ordonné par la reine blanche
(sans confirmation )je vous laisse donc quelque commentaire a bientot photos possibles
Daté de 1542, ce manoir seigneurial a été construit pendant la seconde moitié du règne de François 1er dans le troisième tiers du 16ème S., et sera classé Monument Historique en 1933. L'église qui
jouxtait le manoir a été vendue puis démolie en 1886.

Le Chevalier Dauphinois 20/04/2013 18:58



   Merci pour votre passage sur mon modeste blog et pour votre commentaire.


  Ce blog est consacré aux constructions fortifiées du Moyen Âge. Je me limite donc aux bâtiments dont la 1ère pierre a été posée entre 480 et 1492. Cela peut paraître "restrictif", mais il
y aurait plus de 20 000 site à découvrir.... Ma mission de tous les montrer paraît impossible.


  Votre beauté datant du 16ème siècle ne sera pas dans ce blog. Bien que souvent je visite et/ou photographie des constructions historiques "récentes", je ne les montrerai pas ici.... Peut
être qu'un jour j'ouvrirai un autre blog sur le patrimoine. 



catcent 07/04/2012 23:25

Je dis comme toi une fenêtre, ta dernière photo du paysage est de toute beauté
Bonne soirée Chevalier D, au moins ta carte mémoire ne t'a pas jouer de mauvais tours. Bye

Le Chevalier Dauphinois 09/04/2012 20:55



Depuis mon problème de carte mémoire (c'était il y a 5 ans), j'ai changé d'appareil photo et j'ai 2 cartes mémoire et 2 batteries. ;)



Anne la Dauphinoise 06/04/2012 21:26

Dans l'un de mes livres, j'ai un plan de la ligne de défense des ducs de Normandie, sur l'Epte (avec, sur la rive opposée, pratiquement en face de chaque normande les forteresses du roi de France)
Baudemont y figure, bien sûr.
... D'après mon historien le château est établi sur une élévation en partie naturelle et en partie artificielle.
... Je sais qu'en 1118-1119 Baudemont était bien debout car il est cité comme le plus petit de la ligne de défense normande, mais qui contribue efficacement à la surveillance de la vallée car il la
domine.
... Point ne sais s'il fut pris par Louis VI lors de son "invasion" du Vexin Normand en 1118-1119 (Dangu, Château-sur-Epte, Gasny et son église le furent, mais Baudemont n'est pas cité - livre:
"Brémule 1119"- les batailles oubliées- Ed Historic'One)
... Sur mon livre j'ai également une belle photo de la tour avec son ouverture / puits de lumière.

Le Chevalier Dauphinois 07/04/2012 09:15



  Merci pour ces informations.Avec les hauts arbres de notre 21ème siècle, il est impossible de faire une photo de la position du château surplombant la vallée, mais je confirme votre prose.
Ce petit château fut un point de surveillance.


  J'ai visité 3 châteaux/ruines Normands faisant face au Royaume de France. Curieusement, le château de l'Epte coté Français n'existe plus alors que l'autre... apparaitra dans quelques
semaines sur mon blog.



sittelle 06/04/2012 13:28

J'habite à peu de distance et je n'avais pas connaissance de ce château ? mais pas possible ! la carte est claire... c'est Vexin mais côté Normand-Anglais voilà, juste la frontière, le Val d'Oise
est tout de suite sur l'autre rive... et l'Epte continue à bien nous partager ! Pas loin Chaussy et Villarceaux, Ninon de Lenclos...
http://www.chaussy95.fr/heading/heading379.html
http://www.iledefrance.fr/villarceaux/le-domaine/lhistoire-de-villarceaux/lhistoire-de-villarceaux/
L'Eure n'a pas le même programme culturel que le Val d'Oise, dommage pour votre château. Les noms des familles ne paraissent pas s'être alliées aux Vexinoises, je vais chercher à en savoir plus
dans mes bouquins anciens, c'est un peu mystérieux ! Merci Chevalier !

Le Chevalier Dauphinois 06/04/2012 19:40



  Je ne suis point historien et encore moins spécialiste en Frontière Franco-Normande. Je ne suis qu'un marcheur découvreur de constructions médiévales.


 Heureux je suis que ce site médiéval soit pour toi une découverte et un déclencheur de recherche dans les livres. C'est un peu le but de mon blog : Donner le déclic pour voir et découvrir.