Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 06:30

 

Département 16 - CHARENTE

 

Le bourg :
       Vais je pouvoir me délecter de cette maison forte ?Situation :   (--> le voir sur une carte)
   Le petit bourg de Saint Projet Saint Constant est situé à 80km à l'Ouest de Limoges, à 20km au Nord-Est d'Angoulême et à 3km à l'Ouest de La Rochefoucauld.

   Coordonnées du bourg :

45° 44' 15.922" N
0° 21' 20.077" E
 45.737756°
 0.355577°

 

La maison forte : 
        L'extérieur :
Préambule

    Une maison forte n'a pas la puissance d'un vrai château fort et encore moins le romantisme d'une ruine. Mais ce type de construction est fascinant par la simplicité et l'efficacité de ses systèmes défensifs.

    Certes, son but n'a point été de résister à une attaque d'une puissante armée. Elle assure une défense contre quelques brigands et surtout elle marque un territoire et affirme la présence de ses habitants.Diantre !.... Elle est belle !!!!

   C'est donc un vrai plaisir pour moi d'immortaliser  ce type de construction et j'espère que vous en prendrez autant à découvrir celle-ci.

 

La découverte
    A 1,3km au Sud-Ouest du bourg, cachée par quelques arbres, apparaît la maison forte de Beaumont parfois nommée : Maison forte de Saint Constant.

  En la contournant tout en respectant les champs et la propriété privée, mon oeil d'aigle voit quelques merveilles qui me font hérisser les poils de bonheur.

Ressentez vous un frémissement ?

 

L'analyse 

    Je ne m'attendais pas à un tel spectacle et une telle diversité de systèmes défensifs. 

  Evidemment, comme cette maison forte date de la fin du Moyen Âge, l'arme à feu existait donc il ne peut point y avoir d'archère droite,. Mais le nombre de défense est impressionnant.

    Voici ma liste.

L'étage supérieur est très défensif

 

Les système défensifs 

1 - Une construction en encorbellement. Comme point de porte j'ai vu en dessous, j'ose affirmer que ce sont des latrines.

Avez vous vu le trou dans la paroi ?

Bien que cette ouverture soit pour amener de la lumière à cette "petite pièce", sa forme circulaire est peu classique pour un puits de lumière.

2 - L'ouverture de tir à droite des latrines. L'ébrasement (voir vocabulaire) extérieur permet un plus grand angle de tir pour arme à feu.

3 - Une ouverture de tir en angle. Cette caractéristique est assez rare pour être notée.

Avez vous remarqué la qualité du parement d'angle ?

4 - L'autre face comporte aussi une construction en encorbellement. Puisqu'il y a une ouverture en dessous, vous avez reconnu une bretèche.

Une bretèche avec des consoles très décoratives

Avez vous remarqué la beauté des consoles formant le "mâchicoulis" ? 

5 - De chaque coté de la bretèche, les petites ouvertures carrées ne sont point des trous de boulin mais des systèmes de tir protégeant la longue façade.

6 - L'angle coté droit possède aussi une fente de tir.

7 - L'autre morceau de façade possède aussi son système défensif avec ébrasement extérieur.

8 - Je pressens que la console orpheline (sur la droite) sont les restes d'une bretèche protégeant la fenêtre en dessous.

9 - Dans la continuité de la maison, avec des pierres jointives et correctement taillées, une curieuse échauguette apparaît. Elle possède des trous avec ébrasement extérieur facilitant l'angle de visée et de tir.

 

Une échauguette presque intemporelle !

C'est la fin
    Comme moi, vous pensiez qu'une maison forte est beaucoup moins intéressante qu'un château fort, même en ruine.

Que nenni !

    Avec cet exemple, vous avez la preuve que toutes constructions, fortifiées par nos ancêtres, sont dignes d'intérêt.

 

        L'intérieur :
  La propriété est privée et non visitable, je me console en admirant le paysage

 

 

Histoire de la maison forte :

* Au 15ème siècle, construction de la maison forte (à vérifier).

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route en respectant la tranquillité du site. La visite de l'intérieur de la propriété privée est interdite.

 

Une maison forte, très forte en surprises !

       Vers Menu châteaux Charente

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne la Dauphinoise 21/10/2014 21:37

Juste une dernière chose, Chevalier : de mettre n'importe quelle adresse mail ne va pas m'empêcher, par exemple, de recevoir vos éventuelles newsletters ? Vous, vous avez toujours ma véritable
adresse ?
... En vieux-françois, mon adresse, ça va peut-être les énerver, ceux d'OB qui vous énervent tant ! (je pense bien qu'il leur en faut plus ! mais je vous aide comme je peux à leur résister, avec
votre parade, et de mon côté je ne crains plus rien)

Le Chevalier Dauphinois 21/10/2014 22:22



* Le staff ne vérifie rien.


* Les adresses mises dans les commentaires sont transparentes pour OB.


* L'adresse de la newsletter peut être indépendante de celle des commentaires.



Véroo 19/10/2014 08:58

Quel oeil, Chevalier ! je pense que je serais passé devant ce petit trésor sans me rendre compte qu'il avait une telle histoire !

Le Chevalier Dauphinois 19/10/2014 19:01



* En vérité je n'ai aucun mérite.
* Je possède un destrier qui a une sensibilté aux beautés médiévales si intense, qu'il stoppe devant chaque bâtiment.
* Et surtout...... J'ai une bibliothèque très fournie. Pour de très nombreuses régions, des livres descriptifs m'aident à trouver les sites fortifiés.
.
* Il est vrai que je suis fier d'avoir pu photographier cette maison forte.


 



Anne la Dauphinoise 17/10/2014 22:57

M agnifique exemple de bâtiment fortifié
A uquel "j'adhère", même s'il n'eut pas l'utilité,
I l est vrai, d'un castel; l'avez expliqué bien.
S urent gens s'adapter aux temps nouveaux, c'est certain,
O ncques n'omettant montrer sécurités... Pourtant
N 'était-ce plus rude guerre, jamais paix pour autant...

F abuleux est le grand nombre de défenses ici,
O ccupant si petite surface : celle d'un logis !
R avie je fus de les découvrir une à une,
T out en suivant votre liste - pour moi fort opportune -
E t mirant images qui correspondent à chacune.

D ame ! sans ce bel "inventaire à la Chevalier"
E n aurais-je tant de ces protections oubliées !...

B retèche, évidemment, j'ai de loin aperçue :
E st-ce l'unique indice, je l'avoue, que j'ai là vu !
A pproche fut donc un choc; n'ai-je songé au dicton :"
U n arbre peut cacher une forêt"; et c'est foison
M erveilleuse d'autres signes, bien moins visibles, qu'avez
O ffert à nos yeux, tels ces ronds trous de visée
N antissant même plusieurs angles de ce bâti.
T rès cocasse, l'orifice dans les latrines aussi...

C ertes, me semble avoir lu (ou "chez vous" l'ai-je su ?)
H istoire de lieux d'aisance auxquels était échue
A ttaque repousser, car de bretèche servaient.
R êveuse (si l'on peut dire !) je suis devant ce fait...
E chauguette "jure" un peu, à mon avis... peut-être
N 'est-ce que son arrondie coiffe qui la fait paraître
T ant différente ? Qu'importe ! en cet endroit placée
E fficace fut-elle... ou sut-elle bien leurrer !

N 'est point vraiment "coquet" ce site : plutôt austère.
O r, s'il l'est sans nul doute, surent ses hôtes naguère
T outefois le parer de quelques agréments
A vec consoles travaillées : à voir est-ce plaisant.

B ien sûr, j'aurais aimé apparentes toutes les pierres
E t ne voir de crépi : je trouve que c'est misère...
N éanmoins, impression que ce lieu m'a laissée
E st que... ce fut bonheur que nous l'ayez montré !

Le Chevalier Dauphinois 19/10/2014 19:04



* Sur le web il y a tant de blogs et sites montrant les très médiatiques châteaux et ruines que je me suis donné comme mission : Etre autre !


* Montrer la richesse de notre patrinoine peu connu est une petit fierté... Je l'avoue.


* Mais n'ayant pas encore tout vu et surtout tout montré..... Il ne faut pas que je me repose sur mes lauriers actuels.