Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 07:30

 

Département 12 - AVEYRON

  Quel magnifique donjon !

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
    La commune d'Espalion est située à 110km au Sud-Est de Brive la Gaillarde, à 70km au Sud-Ouest de Saint Flour, à 45km à l'Est de Decazeville, à 40km à l'Ouest de Marvejols (voir ses portes fortifiées) et à 20km au Nord-Est de Rodez.

     Coordonnées du château :

44° 32' 24.727" N 2° 47' 4.618" E
 44.540202°  2.784616°

 

La tour : 
        L'extérieur :
La découverte

     A moins de 3km au Nord-Est d'Espalion, un site nommé Tour de Masse est le but de ma croisade. Ce nom me fait déjà rêver, mais il en faut plus pour que mes poils de Castellologue-amateur se hérissent.

  Comme il est fier ce donjon sur sa verte colline !

Elle est là !

    Posée sur la crête, la construction permet de surveiller les vallées. Ses dimensions marquent la puissance de son propriétaire au moyen âge.

   En avant de la tour, un muret me fait imaginer qu'un rempart existait. A l'angle, une petite tour ronde est peut être le vestige du premier système défensif du site. 

 

L'analyse (visuelle et grâce à ma documentation)

* La tour mesure à la base : 15m par 12m.

* Elle a une hauteur de 25m.

* Elle possède 4 étages.

* Le site était protégé par un fossé, aujourd'hui comblé.

* L'accès se faisait par un pont levis, disparu aujourd'hui.

* La porte d'entrée est recouverte de fer.

* Un chemin de ronde couvert est visible sous le toit.

* En dessous, les mâchicoulis impressionnent.

* Ils sont portés par de larges arcatures, posées sur des consoles quadruples.

* Aux angles, les échauguettes facilitent la surveillance et la défense.

Avez vous remarqué la qualité architecturale des mâchicoulis aux angles ?

  Les larges mâchicoulis ont du impressionner de nombreux assaillants

        L'intérieur :

Je reste dehors

  Cette beauté médiévale est une propriété privée non visitable.

 

Informations détaillées

   Grâce à ma documentation, je peux imaginer l'intérieur :

* Les caves sont voûtées.

* Creusé dans le shiste, un puits de 18m de profondeur.

* Au premier étage, les murs ont une épaisseur de 1,2m.

* Les salles du 1er étage sont voûtées.

* A l'étage, la grande salle est composée d'un plafond-poutre très décoré.

* Au 2ème étage, présence d'une chapelle.

* Adjacente à la chapelle, la pièce du prieur comporte une imposante cheminée  aménagée dans le mur.

* Un escalier en colimaçon de 135 marches permet l'accès depuis les caves jusqu'au chemin de ronde.

 

 

Histoire du château :

* Vers 1160, le site est cité dans une donation.

* Au 12ème siècle, le site appartient à l'abbaye de Bonneval.

* En 1453, la tour est construite.

* Vers 1792, les Révolutionnaires récupèrent le site comme bien national. Après 6 siècles de possession, par l'abbaye, la tour appartient maintenant à l'ancien fermier des terres de Bonneval : Pierre Constant Sagnes du Seguis.

* Au début du 19ème siècle (1821 ?), Benoît Jalabert, son gendre, devient le propriétaire.

* En 1848, le site appartient à monsieur Bonald.

* En 1864, le site est vendu à Etienne Poulenc (nota : Il fut le fondateur de la société Rhône Poulenc).

* Au 20ème siècle, le site est toujours possession des héritiers de E. Poulenc.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite de loin, en respectant la propriété privée. La visite de l'intérieur est interdite.

 

En Aveyron, les surprises s'enchaînent !

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 15/03/2015 21:12

Là, pour sûr, vous vous aventureriez (ou vous allez vous aventurer ?) dans un terrain bien... à découvert… Notre Chevalier armé d’une seule feuille de vigne !…
... Pour ma part, et si je me souviens bien, vous êtes déjà, donc : le Chevalier Mignon-Damoiseau Dauphinois-Hercule Hamelin-Achille Lancelot.
... Faudra t-il y ajouter Adam Croquant ? (croquant… les vestiges qu’il découvre, bien sûr !)

NB : je suis allée me renseigner (!) : Adam a vécu 930 ans… ce pourrait être bien pour vous, de « gagner » ainsi 130 ans, non ?

Le Chevalier Dauphinois 16/03/2015 12:05

* Ayant 800 ans comme mes ruines, il me resterait donc 130 ans pour finir mon blog.
* Je vais enfin pouvoir faire un planning fiable de mes futurs articles.
.
* Pour ce qui est de mes qualificatifs-surnoms, j'espère que cela va s'agrandir avec les "130 années" prochaines.
* Pour cela, je me dois d'être original dans mes recherches et mes proses.... Un bien beau défi !

Anne la Dauphinoise 14/03/2015 21:08

Vous a amusé le mot « contrée » ?… Il est vrai qu’il fait bien partie de mon vocabulaire. Je l’aime bien, ce mot…
Et puis, si j’avais gardé la phrase exacte « lue » sur votre dernière photo, ça allait donner ça, ou quelque chose dans ce genre-là :

T enez vos promesses, Chevalier mignon
O ù surprises s’enchaînent en Aveyron !

Ça aurait fait moins « classe », non ?… !!!

Le Chevalier Dauphinois 15/03/2015 16:48

* Il est vrai que la version d'origine a plus de "présence et de force".
* Mais.... "Chevalier Mignon" me plait bien.
* Diantre !... Que de qualificatifs j'ai par et pour ce blog.
* Je me demande si je ne vais pas en chercher d'autres en laissant tomber armure et chapeau de paille. Puis en me vêtant d'une simple feuille de vigne.... Car j'ai lu dernièrement qu'un vestige (minimal) est situé dans un camp de naturistes.

Anne la Dauphinoise 14/03/2015 14:38

T enez là vos promesses, Ô Chevalier,
O ù surprises s’enchaînent dans cette contrée* !
U ne découverte comme celle d’aujourd’hui
R avit nos yeux et nous laisse ébahis.

D e grande puissance est cette tour-donjon,
E légante aussi… Ont eu moult raison

M arier, ses hôtes, l’agréable à l’utile !
A rcatures sont sans doute un tant futiles.
S ans elles, cependant, banale eut été
S érie de mâchicoulis... Les cacher
E tait peut-être ici leur bien-fondé ( ?…)

E ntretiennent, en tout cas, ces belles défenses
S entiment de force, de grande arrogance,
P alpable encore grâce aux échauguettes vues
A ux quatre coins. Ne passe inaperçue
L eur silhouette, de près comme de loin !
I l est à noter qu’étudiées furent bien,
O ù l’on pouvait sur deux niveaux tirer.
N on seulement cela, ont su « casser »

A nguleux aspect de cette imposante
V igie si « raide », par rondeurs « apaisantes »...
E n chemin de ronde pouvaient les gens d’armes
Y guetter à l’abri, donner l’alarme.
R eligieux vivant niveaux en-dessous
O nt eu bonheur, par leur richesse, surtout,
N e connaître que les salles aménagées,

R affinées aussi : était décoré -
O n le sait – un plafond ; et grande chaleur
U ne cheminée diffusait pour prieur,
E n réchauffant voisine chapelle, aussi.**
R ecelait en son sein cette tour un puits,
G arantissant toujours une eau « très sûre » :
U tile n’était point aller hors les murs
E mplir son seau, sans risquer une blessure.

N e pensais-je à cela qu’en temps de guerre,
O ù le rempart pouvait être naguère
T enu par l’ennemi, au cours d’un siège :
A insi, querir aigue eut été « le piège »...

B ien entendu j’ai pu imaginer
E t les pièces voûtées et l’escalier.
N ‘est-ce important qu’ici n’aient été vus :
E n avez écrit le nom, donc rendu

P ossible leur « matérialisation » :
S pectacle de rêve !… magiques » apparitions » !
...

* c’est de vous, lu « sur » dernière image de l’article.
** du moins, c’est ce que je suppose.

Le Chevalier Dauphinois 14/03/2015 15:01

* Le mot "contrée" m'a amusé. Il me fait penser aux seigneurs des anneaux et à quelques autres films.
* Pour ce qui est de la construction, admiratif je fus (et suis encore) lors de sa découverte.
* La bâtisse est trop puissante pour être nommée : Maison forte.
* Mais elle est trop faiblement entourée et protégée pour avoir le qualificatif : Château.
* Voila un bâtiment que je ne sais nommer, mais est ce important ?
* Le contraste entre sa parallélépipédique architecture et les rondes formes défensives donne une élégance unique.
* Le Rouergue est bien une terre de bâtiments très originaux !