Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 07:30

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG

Région :

 Haute Sûre
   
  En découvrant ce château, j'ai eu en tête ce concerto pour hautbois. Que pensez vous de ce choix ?


Le bourg :

   Situation :  (--> le voir sur une carte)

       Le village de Bourscheid est situé à 38km à l'Est de la ville Belge de Bastogne et à 10km au Nord de Ettelbrück, non loin du château de Esch sur Sûre

 

Le château :

    Cette région vallonnée est propice aux fortifications d'époque médiévale, c'est pour cela que je ne suis pas surpris d'en voir une au sommet de la colline isolée. Pourtant, je suis en arrêt !

    Contrairement à ma documentation, cet imposant château parait "neuf". Je pressens une visite magnifique. 

 

    L'extérieur du château :

La découverte

     Point n'est besoin de longue marche et de boussole avec carte pour rejoindre cet ancêtre, la route principale monte doucement et passe à coté du château. Un joli parking herbeux attend mon destrier. Ma documentation m'informe que je suis à 150m au dessus de la rivière nommée : La Sûre.

           De suite je suis dans l'ambiance : Tours rondes, hautes courtines, etc...

     Emu, j'avance doucement de peur que mon rêve s'arrête... Mais non, il continue avec au loin une tour carrée crénelée semblant être un donjon habitable. A chaque pas, le château se dévoile, maintenant j'admire un rempart protégé par une tour d'angle ronde avec mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

L'entrée

      L'entrée du château est précédée par une barbacane (curieusement nommée bastion sur mon plan) de type "fer à cheval" certainement réalisée à la fin du 15ème siècle. Evidemment elle comporte des murs très épais avec de nombreuses canonnières à large embrasement.

    Après avoir donné quelques piastres, je découvre les premiers bâtiments du château fort.

 

 La reconstruction

      A partir de la fin du 20ème siècle, les hommes ont pris conscience de la beauté des châteaux forts et d'immenses chantiers de reconstruction ont été entrepris d'abord pour consolider les vieux murs puis parfois pour leur redonner leur beauté d'antan.

 * Mais quel château reconstruire ?

    * Faut il le laisser sous forme de ruine ?

       * Si un Roi a ordonné son démantèlement plusieurs siècles plus tôt, doit on "désobéir" ?

         * Faut il lui redonner la forme du 18ème, 17ème, 16ème, 15ème ?...

 

   Le château de Bourscheid comporte une salle avec de nombreuses maquettes et plans montrant l'évolution architecturale. Avec ces 3 exemples, vous comprendrez la difficulté pour les archéologues et les architectes du patrimoine à prendre une décision.

   La visite du château étant payante, comme à mon habitude je ne vais pas tout vous monter, mais sachez que Bourscheid comporte de nombreux bâtiments reconstruits avec des expositions fascinantes.

    L'intérieur du château :

Les sous sols

    De nombreuses salles basses sont visitables. Comme souvent, ce sont les plus anciennes, les plus brutes et les plus belles (pour moi).

     Voici la cave gothique. N'est elle pas magnifique ?

  Je vide toutes les bouteilles (la preuve il n'y en a plus) et je repars dans la cour pour grimper un escalier me donnant une vision large de cette oeuvre.

 

Le plan large

    Bien abrité de la pluie dans un bâtiment reconstruit montrant des photos des travaux (expo très intéressante) j'admire le "coeur" du château.

   Sur la gauche (coté Nord-Ouest) il y a cette tour d'angle ronde que j'avais déjà remarqué à l'extérieur. Etait elle habitable et habitée ?

  La réponse est facile à connaître en regardant dans ses "entrailles". Il y a 2 cheminées superposées aux étages supérieurs.

 

  Au centre il y a le logis seigneurial ainsi que le puissant donjon carré. Je pressens que sa découverte sera un régal.

 

Du haut du donjon

      Sans prendre le temps de visiter les salles basses, je grimpe rapidement les escaliers. En haut, la vue est magnifique sur le château. Je me penche pour découvrir le puits ou la citerne coté Nord (repère 17 sur le plan).

   Au Nord-Ouest, je déguste la vue sur la cuisine (repère 12), puis à l'Ouest, je me réchauffe à la vue du petit salon d'hiver (repère 11). Plus au Sud, mes yeux se perdent dans les multiples salles et cours.

Charmé je suis !

   Et je tombe en pâmoison en découvrant le magnifique panorama. N'ai je pas une passion merveilleuse ?

     Avant l'arrivée de la pluie, je vous quitte par cette ancestrale porte pour découvrir les beautés des salles. Si un jour vos pas vous mènent près de ce château, faites un détour, vous ne regrèterez pas.

 

Petite anecdote :

     J'ai visité plusieurs milliers de châteaux forts et de ruines médiévales, et je peux affirmer que ce site a un record, mais peu agréable pour les photographes. Le château de Bourscheid possède le plus grand nombre de poubelles au m²   .

    Réaliser une image sans cet objet est un défi. D'ailleurs, regardez bien les vues prises depuis le donjon carré..... Qu'importe, ce magnifique château est à voir et les poubelles aussi

 
 
Histoire du château :


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article

commentaires

nath 26/09/2010 14:59


Voilà une ruine restaurée avec talent! Souvent les châteaux ont été remaniés au fil des siècles... D'où le difficile choix des archéologues, c'est vrai.


Le Chevalier Dauphinois 26/09/2010 17:55



Les restaurations dans les autres pays d'Europe sont bien différentes de notre beau pays. Elles sont .. heu... plus complètes. J'ai donc pu visiter un magnifique château médiéval.



gene 26/09/2010 00:08


il vaut mieux des poubelles que pas du tout, ici y'en a pas mais des cochonneries partout si !!! les salles basses sont très belles . bonne soirée


Le Chevalier Dauphinois 26/09/2010 11:16



Je suis habitué aux ruines oubliées avec de nombreux déchets. Mais il est aisé pour moi de les ôter pour faire une photo. Là... Impossible, j'avais oublié mes tournevis.



Anne la Dauphinoise 24/09/2010 22:52


Pour ma part, je serais restée dans les salles basses, si elles étaient toutes aussi magnifiques et envoûtantes que celles que vous nous montrez. Là, je m'y serais bien perdue, dans mon temps (avec
la nocturne n° 20 de Chopin peut-être ?) Ces restes authentiques de châteaux sont des joyaux à mes yeux. Vous êtes donc riche, Chevalier, de les avoir vus...


Le Chevalier Dauphinois 25/09/2010 09:57



   Les salles basses sont magnifiquement primitives. Il est vrai que je choisi les angles de vues pour ne montrer que le beau et donner l'envie à mes visiteurs du blog de découvrir en
vrai les châteaux de mes articles.


  Les salles des bâtiments d'exposition sont très refaites et ne reflètent pas le confort médiéval. Mais les tours et autre salles en ruines, même si elles ne sont que peu décorées, ont une
puissance interessante.



catcent 24/09/2010 13:42


Merci pour cette belle visite, de toute beautée et qu'elle vue c'est magnifique. Quand aux poubelles, au moins il y en a. Tres propre.
Bye Chevalier D. superbe. bye


Le Chevalier Dauphinois 25/09/2010 09:57



hihihi... Tu as raison, il n'y avait aucun papier ou bouteille vide dans la ruine.