Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 06:30

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG
Région :  Müllerthal

Canton :

 Echternach
   
   Pour découvrir l'incroyable château je vous propose d'écouter cette aérienne musique.

 

Le bourg

   Situation : (--> le voir sur une carte)

      Le petit village de Beaufort est situé à 30km au Nord-Nord-Est de la Capitale Luxembourg et à 24km au Sud-Ouest de la ville Allemande de Bitburg. 

 

Le château

    C'est dans la vallée, au milieu de petites collines que se situe le château de Beaufort. Curieux emplacement pour une fortification médiévale !

     Derrière le petit parking, il y a un étang avec des murets cimentés. Je suppose qu'il y a 600 ans, l'étang devait entourer la fortification. Les douves sont un moyen de défense efficace pour un château de plaine.

 

    L'extérieur :

        Extérieurement, l'architecture de ce château paraît brouillonne. Les tours s'enchevêtrent, les courtines ne semblent pas alignées, les défenses semblent se contrarier. Souvent, une ruine est difficile à lire et crée une vision fausse du château.

   En regardant un croquis réalisé du temps de sa splendeur, je comprends mes premières erreurs et je suis en admiration devant cette grande ruine.

   La renaissance a un peu transformé la forteresse médiévale.   

   

    L'intérieur :

       Dans ce château, des salles du 12ème siècle côtoient des modifications du 17ème. Certaines ont un plafond, d'autres sont à "ciel ouvert".  L'ambiance est parfois irréelle !

 

   Je n'ai pas envie de vous narrer la fonction de chaque pièce ni de vous décrire l'aménagement interne. Je préfère vous faire ressentir l'ambiance de cette ruine sans vous expliquer où j'ai  pris la photo.

Êtes vous prêts ?

 

     Cette ruine est fascinante. Malgré les consolidations, chaque mur recèle un détail ou une petite énigme architecturale demandant un peu d'attention.

  Par exemple, ce mur dans la partie haute du château (la plus ancienne) montre au sommet une petite cheminée du 13ème siècle (?) et une fenêtre à coussiège (voir vocabulaire) où l'on imagine une belle lisant éclairée par un rayon de lune.
    Non loin de là, dans la tour renaissance, avec toutes ces fenêtres la belle pouvait lire allongée sur un sofa ou écrire une lettre d'amour sur son secrétaire au centre de la pièce.

Deux ambiances différentes à quelques mètres.

 
      Là, une petite "lucarne" comporte une pierre creuse.
Qu'est ce ?
      Un rustique lavabo, avec évacuation de l'eau sale dans les douves.

  Même les arquebusières sont fascinantes avec leur forme si différente des classiques ouverture rondes. Le petit banc dans cet épais mur servait il au guet ou est il une "invention" due à la reconstruction ?

  Dans une autre salle, c'est la rusticité que l'on ressent.   Que de contrastes !

     En redescendant vers la sortie, une ouverture ronde me fascine, Sont ce les flammes de l'enfer ?.... Évidemment, vous avez compris que c'est l'éclairage du puits. 

   Je vous invite à découvrir cette ruine incroyable. Visitez la un jour de soleil, vous allez être étonnés par les changements de couleurs de la pierre et des ombres mouvantes.


 
Histoire du château :

  • * Au 11ème siècle (?), un château est construit.
  • * Vers 1192, Walter de Wiltz est le premier seigneur de Beaufort. Il semble que le château possède un puissant donjon.
  • * En 1348, Adélaïde de Beaufort épouse Guilaume d'Orley, devenant ainsi le nouveau seigneur du domaine.
  • * Durant le 14ème et 15ème siècle, le château est agrandi et les défenses sont modernisées.
  • * En 1539, le seigneur se nomme : Bernard de Velbrück.
  • * Au 16ème siècle, construction d'une tour d'artillerie et création d'un logis renaissance.
  • * Au début du 17ème siècle, suite à la guerre de 30 ans, le château change de propriétaire. Il se nomme : Jean Baron de Beck.
  • * Au 19ème siècle, la ruine du château sert de carrière de pierres.
  • * Au 20ème siècle, des travaux de consolidation sont organisés.
  • * En 1981, le château appartient à l'état Luxembourgeois.
  • * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est possible. La  visite de l'intérieur est payante. 

 

 

 

 

                         Pourquoi le choix de cette musique :

Parce que :

   1 - La clarinette délivre un son intemporel, comme l'est cette ruine,
   2 - Les violons jouent avec la clarinette comme la lumière avec les fenêtres,
   3 - La douceur de l'adagio est en harmonie avec le paysage boisé.

Et puis... Wolfgang est mon "chouchou"  !


--> Auriez vous fait un autre choix ?
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 07:30

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG

Région :

 Haute Sûre
   
  En découvrant ce château, j'ai eu en tête ce concerto pour hautbois. Que pensez vous de ce choix ?


Le bourg :

   Situation :  (--> le voir sur une carte)

       Le village de Bourscheid est situé à 38km à l'Est de la ville Belge de Bastogne et à 10km au Nord de Ettelbrück, non loin du château de Esch sur Sûre

 

Le château :

    Cette région vallonnée est propice aux fortifications d'époque médiévale, c'est pour cela que je ne suis pas surpris d'en voir une au sommet de la colline isolée. Pourtant, je suis en arrêt !

    Contrairement à ma documentation, cet imposant château parait "neuf". Je pressens une visite magnifique. 

 

    L'extérieur du château :

La découverte

     Point n'est besoin de longue marche et de boussole avec carte pour rejoindre cet ancêtre, la route principale monte doucement et passe à coté du château. Un joli parking herbeux attend mon destrier. Ma documentation m'informe que je suis à 150m au dessus de la rivière nommée : La Sûre.

           De suite je suis dans l'ambiance : Tours rondes, hautes courtines, etc...

     Emu, j'avance doucement de peur que mon rêve s'arrête... Mais non, il continue avec au loin une tour carrée crénelée semblant être un donjon habitable. A chaque pas, le château se dévoile, maintenant j'admire un rempart protégé par une tour d'angle ronde avec mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

L'entrée

      L'entrée du château est précédée par une barbacane (curieusement nommée bastion sur mon plan) de type "fer à cheval" certainement réalisée à la fin du 15ème siècle. Evidemment elle comporte des murs très épais avec de nombreuses canonnières à large embrasement.

    Après avoir donné quelques piastres, je découvre les premiers bâtiments du château fort.

 

 La reconstruction

      A partir de la fin du 20ème siècle, les hommes ont pris conscience de la beauté des châteaux forts et d'immenses chantiers de reconstruction ont été entrepris d'abord pour consolider les vieux murs puis parfois pour leur redonner leur beauté d'antan.

 * Mais quel château reconstruire ?

    * Faut il le laisser sous forme de ruine ?

       * Si un Roi a ordonné son démantèlement plusieurs siècles plus tôt, doit on "désobéir" ?

         * Faut il lui redonner la forme du 18ème, 17ème, 16ème, 15ème ?...

 

   Le château de Bourscheid comporte une salle avec de nombreuses maquettes et plans montrant l'évolution architecturale. Avec ces 3 exemples, vous comprendrez la difficulté pour les archéologues et les architectes du patrimoine à prendre une décision.

   La visite du château étant payante, comme à mon habitude je ne vais pas tout vous monter, mais sachez que Bourscheid comporte de nombreux bâtiments reconstruits avec des expositions fascinantes.

    L'intérieur du château :

Les sous sols

    De nombreuses salles basses sont visitables. Comme souvent, ce sont les plus anciennes, les plus brutes et les plus belles (pour moi).

     Voici la cave gothique. N'est elle pas magnifique ?

  Je vide toutes les bouteilles (la preuve il n'y en a plus) et je repars dans la cour pour grimper un escalier me donnant une vision large de cette oeuvre.

 

Le plan large

    Bien abrité de la pluie dans un bâtiment reconstruit montrant des photos des travaux (expo très intéressante) j'admire le "coeur" du château.

   Sur la gauche (coté Nord-Ouest) il y a cette tour d'angle ronde que j'avais déjà remarqué à l'extérieur. Etait elle habitable et habitée ?

  La réponse est facile à connaître en regardant dans ses "entrailles". Il y a 2 cheminées superposées aux étages supérieurs.

 

  Au centre il y a le logis seigneurial ainsi que le puissant donjon carré. Je pressens que sa découverte sera un régal.

 

Du haut du donjon

      Sans prendre le temps de visiter les salles basses, je grimpe rapidement les escaliers. En haut, la vue est magnifique sur le château. Je me penche pour découvrir le puits ou la citerne coté Nord (repère 17 sur le plan).

   Au Nord-Ouest, je déguste la vue sur la cuisine (repère 12), puis à l'Ouest, je me réchauffe à la vue du petit salon d'hiver (repère 11). Plus au Sud, mes yeux se perdent dans les multiples salles et cours.

Charmé je suis !

   Et je tombe en pâmoison en découvrant le magnifique panorama. N'ai je pas une passion merveilleuse ?

     Avant l'arrivée de la pluie, je vous quitte par cette ancestrale porte pour découvrir les beautés des salles. Si un jour vos pas vous mènent près de ce château, faites un détour, vous ne regrèterez pas.

 

Petite anecdote :

     J'ai visité plusieurs milliers de châteaux forts et de ruines médiévales, et je peux affirmer que ce site a un record, mais peu agréable pour les photographes. Le château de Bourscheid possède le plus grand nombre de poubelles au m²   .

    Réaliser une image sans cet objet est un défi. D'ailleurs, regardez bien les vues prises depuis le donjon carré..... Qu'importe, ce magnifique château est à voir et les poubelles aussi

 
 
Histoire du château :


Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 07:30

 

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG

Région :

 Haute Sûre

 

 

Le château :

 

Description :
    La description du magnifique château de Bourscheid est ici

 

Le plan du château :

    L'aménagement durant 5 siècles du château a donné une architecture paraissant complexe, mais avec ce plan tout devient simple :

 1 - Bastion (Barbacane),

 2 - Tour de guet,

 3 - Portail intérieur avec habitation,

 4 - Cour inférieure (partie haute),

 5 - Tour du Nord,

 6 - Cave,

 7 - Escalier,

 8 - Chapelle,

 9 - Cour supérieure,

10 - Habitation seigneuriale,

11 - Petit salon d'hiver,

12 - Cuisine,

13 - Donjon carré,

14 - Ici, la vue est incroyable !

15 - Cour (partie haute),

16 - Cour (partie basse),

17 - Autre cour,

18 - Mur de défense,

19 - Résidence Stolzembourg,

20 - Cave gothique,

21 - ? ?

22 - Tour d'enceinte,

23 - Sol en mosaïque,

24 - Tour des forgerons. 

 

 Histoire du château :

  • * Avant le 11ème siècle, un fortin en bois (Romain ou Carolingien ?) existe sur la colline.
  • * Vers l'an 1000, un château fort en pierre est construit.
  • * Au 11ème siècle, le donjon carré est entouré de remparts comportant quelques tours.
  • * Au 14ème siècle, la construction d'un rempart avec 8 tours rondes est commencée.
  • * En 1384, le rempart "moderne" est terminé. Début de construction de la maison de Stolzemburg.
  • * Vers 1477, avec l'invention du canon, un bastion est construit.
  • * Vers 1512, les héritiers du dernier seigneur de Bourscheid aménagent des logis.
  • * Vers 1650, la chapelle castrale est agrandie.
  • * En 1785, de nombreux batiments sont en ruine.
  • * En 1812, le château est mis aux enchères par son dernier propriétaire (d'origine noble).
  • * En 1936, la ruine est classée aux Monuments Historiques.
  • * En 1972, l'Etat Luxembourgeois achète la ruine.
  • * A la fin du 20ème siècle, un important travail de consolidation puis de reconstruction est réalisé.
  • * Au 21ème siècle, la découverte gratuite de l'extérieur du château est possible. La visite de l'intérieur est payante en visite libre.

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 07:30
 

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG
 

District :

 Diekirch
 
Canton :
 Vianden


Le château :

 

  Situation : (--> le voir sur une carte)

    Brandenbourg est un petit village à 38km au Nord-Est de la capitale Luxembourg, et à 36km à l'Est de Bastogne (en Belgique).

 

 

  Description du château :

    En quelques minutes, les nuages porteurs de pluie ont rempli le ciel, et c'est dans une atmosphère sombre que je découvre les maisons colorées de ce petit village coincé entre de verdoyantes collines.

    Je ne suis pas venu pour faire du tourisme, mais découvrir un...... château fort, évidemment.

 

    L'extérieur :

    Fièrement campée sur sa colline, la forme massive et sombre de la ruine surprend dans cette verdure. J'ai l'impression que les hommes ont oublié pendant des siècles cette majesté de pierres. Le château semble triste et seul  (hooo, il faut que je me ressaisisse, j'ai presque la larmounette à l'oeil).

   Comme à mon habitude, avant de le découvrir de près je contourne le château pour m'imprégner de son architecture. Un rempart haut et presque borgne délimite l'emplacement castral et épouse la forme allongée de la colline.

   Au milieu, une puissante tour devant être un donjon habitable s'appuie sur des bâtiments rectilignes (communs, logis etc...).  J'ai hâte de le découvrir.

 

   Après une courte marche sur un sentier comportant des traces de roues de camion, je découvre 2 indices :

  • 1- Regardez bien :  La "cabane verte" située à gauche, puis l'immense bâche posée à droite et pour conclure les échafaudages au fond m'informent que....
    •  Avez vous deviné ?
    •  
    •    Vous avez raison, c'est un chantier de consolidation qui va certainement me poser des problèmes pour visiter cette beauté de pierres.
    •  
  • 2- L'architecture de ce vieux châteaux a été modifiée au 15ème siècles pour recevoir des canons. De nombreuses bouches à feu avec arc de décharge (voir vocabulaire) animent les pierres grises.

 

 

    L'intérieur :

  Hélas, de hautes barrières encerclent la ruine. Ce barrage dû aux travaux de consolidation m'empêche d'entrer. Mais à travers les grilles je distingue des  bâtiments très cubiques.

   Au fond, le fameux donjon habitable... Mais l'est il vraiment ?

 

Puis je vous demander un service ? 

      Dans quelques temps, quand les travaux seront terminés, si vous visitez le château, pouvez vous me transmettre quelques photos de l'intérieur.
   Il me semble que cette ruine comporte de belles pièces et quelques caractéristiques qui me feraient briller les yeux !
 

 
 
Histoire du château :

  • * Vers le 12ème siècle, une fortification est construite.
  • * Vers le 15ème siècle, modernisation du système de défense.
  • * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible, excepté durant les périodes de travaux. 

  Cliquez pour retrouver le menu des Châteaux du LUXEMBOURG

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 07:30

 

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG


 

 

Le château :

 

  Situation :   (--> le voir sur une carte)

    Le bourg de Esch sur Sure (aussi nommé Esch-Sauer) est situé à 18km à l'Ouest de la ville Belge de Bastogne, à 45km au Nord-Ouest de la capitale Luxembourg.

 

 

  Description de la tour :

   Les nuages sont épais, et l'atmosphère humide lorsque j'arrive aux portes du bourg.  Soudain, au dessus de moi, posé sur un rocher, apparaît une forme bien connue. Par un sentier bien tracé je monte vers la tour solitaire.

 

    L'extérieur :

      Je m'attendais à un château fort et c'est une simple tour que je découvre. Pas si simple que cela en réalité car avec ses dimensions, elle semble habitable. Je vous invite à découvrir ce bâtiment nommé : Tour du Log.

   Mais avant, il est important de lire les indications.... Il y a sur la tour un "joli"  panneau ayant peut être l'âge de la ruine (hihi, moqueur je suis) m'informant en 4 langues du danger. Il faut donc un heaume pour découvrir cette beauté.

 

    L'intérieur :

   C'est donc "coiffé" que je grimpe un escalier dans la pénombre à la découverte d'une tour très consolidée. Et à l'étage, une belle pièce m'accueille. Ce n'est pas Versailles, mais il y a assez de place pour vivre, se nourrir et dormir. Mais je pense que ce devait être la salle des gardes (supposition sans fondement technique).

   Par l'ouverture, un incroyable miracle se réalise (j'exagère un peu certes, mais vous me connaissez un peu maintenant). Pendant que je montais, une fée a construit pour moi un château fort de l'autre coté de la faille.

    Avant que le "mirage" s'efface, je me précipite dans l'escalier construit dans l'épaisseur du mur pour descendre rapidement la tour puis la colline. Je vérifie une dernière fois que le château est encore là (oui, je crois toujours aux maléfices et aux fées) et je vous le présente.

 

 

  Description du château :

      L'extérieur :

     Après avoir traversé le joli bourg et gravi facilement les rues en pente, j'arrive devant la curieuse entrée du château certainement remaniée au 17ème siècle. Elle est dépourvu de pont-levis, herse, et bretèche (voir vocabulaire).

   Au fond, la tour semi-circulaire est en réalité l'église, servant aussi de défense.

  La visite commence.

 

    L'intérieur :

 
Les salles voûtées
    Avant de découvrir l'architecture du site, j'ai envie de comprendre l'aménagement des salles voûtées.
 * La 1ère est sombre, sans fenêtre et sans aération avec un séparateur central. C'était peut être la cave puis à partir du 15ème siècle la poudrière (supposition sans preuve).
 * La 2ème est plus lumineuse et comporte sur le mur du fond une ouverture me faisant penser à un four à pain. Était ce la cuisine ?
  
Les bâtiments
    Les premiers pans de mur visibles sont très curieux. Ils sont réalisés avec des pierres sombres pauvrement taillées et surtout reconstruits récemment. Il n'est pas aisé de définir leur ancienne affectation. J'erre dans ce dédale sans comprendre.
     Même si l'architecture du château fort semble brouillonne, sa découverte est agréable. Imaginez le sous le soleil avec les pierres brillant de milles feux et des fleurs montrant leurs couleurs. Un plaisir visuel et odorant.
  
     Puis soudain, j'ai ma récompense. Au bout d'une "allée", une puissante tour carrée.
   Elle est devancée par des vestiges de bâtiments comportant des étages (point devin je suis, il y a les trous pour les poutres des plafonds ).
   Si près de ce donjon "étroit", je suppose que ce devait être le logis seigneurial.

     Cette tour maîtresse est surprenante. Elle n'est pas assez large pour être habitable, et pourtant ses dimensions impressionnent. Elle ne comporte pas de fenêtre, ni d'archère, ni de bretèche, ni de porte à plusieurs mètres du sol comme toutes ses "soeurs carrées du 12ème siècle. Ce mélange de Roman et de pré-Gothique me fascine et m'interroge.
 
Quel est donc le secret de cette tour ?
 
     Je tente d'entrer mais....  un grille moderne m'en empêche. Je vous laisse avec mes doutes, et je vais manger dans l'un des nombreux bon restaurants de la bourgade.... Hummm.

 
Histoire du château :

  • * Vers 774 (?), un personnage nommé Nebelungus donne ses propriétés de "hesc" à l'abbaye d'Echternach.
  • * Vers 927, Menigaud possède, par un échange, un site à Esch. Une tour carrée avec dépendances semblent excitées (ou construites).
  • * A la fin du 11ème siècle, les 2 propriétaires du château partent aux croisades. Le château et les remparts ne semblent pas modifiés.
  • * Vers le 13ème siècle, il semble que la fortification soit modifiée (?).
  • * Au 15ème siècle, avec l'arrivée des armes à poudre, c'est le village qui est fortifié et non le château adapté aux boulets.
  • * Au 16ème siècle, il semble que le château soit déserté (?).
  • * A la fin du 17ème siècle, les troupes Françaises du Roi Louis XIV (voir liste des rois) s'emparent de Esch et démantèlement le château.
  • * En 1906, la chapelle du château est restaurée.
  • * Au début du 21ème siècle, une association de sauvegarde du château est créée.
  • * Au 21ème siècle, la découverte des ruines est libre et gratuite. Le risque de recevoir un peirre est faible mais existe. 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 07:30

 

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG  
 

District :

 Luxembourg  

 

Le château :

 

  Situation : (--> le voir sur une carte)

    Dudelange est situé à 15km au Sud de la capitale Luxembourg et à 16km au Nord de la ville Française de Thionville.

   Le château est posé sur une butte à l'Ouest du bourg sur la route de Kayl.


   

  Description du château :

    Arrivé au pied de la colline, je dépose mon destrier près d'autres montures et j'attaque la montée par un chemin en "colimaçon" dans la forêt.

    Incroyable, il y a des princesses qui courent devant moi. Fuient elles quelques malandrins que je me dois d'estourbir ?

   Evidemment, vous avez compris que les belles font un footing pour être plus belle encore !... Quel curieux siècle est votre 21ème.

   C'est donc dans une ambiance sportive que j'aborde la ruine située au sommet.

 

    Le plan du château :

       Cet incroyable site est malheureusement peu connu et peu mis en valeur. Avant de vous montrer cette beauté (qui ne fait pas de footing ..hihihi), je souhaite vous faire comprendre son architecture par la lecture de ce plan :

  • 1 - Enceinte N° 1 avec tours d'angle rondes,
  • 2 - Enceinte N° 2 avec tours de flanquement,
  • 3 - Vestige de la tour d'entrée avec escalier,
  • 4 - Bâtiment de cloisonnement,
  • 5 - Palais avec tour escalier,
  • 6 - Tour rectangulaire,
  • 7 - Communs avec fournil et citerne,
  • 8 - Puits Ouest,
  • 9 - Ancien jardin,
  • 10- Donjon,
  • 11- Tour de guet,
  • 12- Puits "Romain",
  • 13- Maison avec lapidaire.
 

    L'extérieur :

   Comme à mon habitude, je m'imprègne de la ruine en la contournant. Regardez comme elle est grande !

   Heu... J'avoue avoir un peu triché en me mettant à genou car les murs ne sont pas aussi hauts, mais il reste une grande longueur de courtines (voir repère 1) qui va faire mon bonheur. Et puis les défenses sont "presque" intactes.

   Ne doutez pas, regardez cette tour avec son arquebusière et surtout sa tourelle d'angle (voir repère 11).

   Bien que consolidés, les murs du château semblent avoir gardé leur force médiévale, et c'est un plaisir de longer à pieds la courtine externe.

   Au bout (voir repère 2), une magnifique tour ronde (en ruine, certes, mais n'est elle pas belle ?) me prouve que ce château a fait évoluer ses défenses au 15ème siècle avec l'invention des armes à feu. A l'intérieur, des ouvertures pour de puissants canons m'informent que ce château a du aussi être modifié au 16ème siècle.

 

 

   L'intérieur :

       La première chose que l'on remarque est la double enceinte et l'épaisseur des murs. Ont ils été consolidés pour résister aux tirs des canons ennemis ?

   Les courtines de cette enceinte comportent des bouches à feu assez classiques à faible embrasement. Curieusement, je ne vois aucune archère; Je fais le tour, j'observe chaque recoin, je me mets en équilibre sur un pieds, je débroussaille un peu... Rien !

   Ce château a t il été construit au 15ème siècle en ignorant l'architecture de défense médiévale des siècles passés ?

Dans ce cas, pourquoi y a-t-il des tours carrées, forme abandonnée à partir du 13ème siècle ?...... Mystère !

 

    Mais un château fort, ce n'est pas que des systèmes de défense, ce sont des salles d'habitation. La faible hauteur des murs, le "bétonnage" de consolidation, l'absence de décors ne facilitent pas la compréhension de la fonction des pièces. Mais est ce important ?

   Avec un peu d'attention, il est possible de distinguer un puits ou une citerne {impossible de le définir avec précision car il (elle) est bouché(e)}. Puis, un bâtiment composé de 2 pièces séparées par un mur peu épais. Chaque salle est desservie par un escalier d'origine renaissance (je le suppose).

   Un peu plus loin, un réservoir comporte 2 trous asymétriques. Etait ce une sorte d'arrosoir pour le jardin médiéval, ou...... (les suppositions sont nombreuses).

 

 
Histoire du château :

  Je n'ai hélas pas d'information sur cette fascinante ruine.

  • * Vers le ??ème siècle, une fortification est construite.
  • * A la fin du 20ème siècle, une association de sauvegarde du château est créée.
  • * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis le sentier est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible en dehors des travaux de consolidation et des campagnes de fouilles. 

 
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 07:30

 

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG
 




  Cette ruine est incroyable. Pour la découvrir dans la 3ème dimension, je vous propose de cliquer sur le bouton de lecture.

 
Le château :

 

  Situation : (--> le voir sur une carte)

   Le petit bourg de Larochette est situé à 25km au Nord de la ville de Luxembourg.

 

 

  Description du château :

    C'est en direction du château de Beaufort situé à quelques kilomètres au Nord que je vois dans le bourg de Larochette une curieuse tour volant au dessus des arbres.

  Ai je trop bu la veille ?

Y a il quelques sortilèges ?

 

   Evidemment, vous avez compris que cette tour est posée sur un rocher au dessus du village. Une petite voix intérieure (douce et féminine) me dit :

"Chevalier, tu dois voir ce site pour l'immortaliser dans ton blog !".

Je descends donc de mon cheval car j'écoute toujours les conseils d'une femme (quel menteur je suis  hihihi).

 

  Deux solutions pour rejoindre cette fortification :
      * Avec votre destrier jusqu'au parking proche de l'entrée,
      * Par un chemin depuis le village. Il n'y a que 150m de dénivelé.

 

    L'extérieur :

     Cette haute construction se nomme : la maison de Créhange. Elle comporte sur une face 2 tours rondes flanques devant certainement contenir un escalier.
  Sur l'autre face, les hommes du 20ème siècle ont reconstruit une hourd en bois (voir vocabulaire) posée sur 4 corbeaux ainsi qu'un escalier extérieur.

N'y a t il que cette haute maison sur ce site ?

   L'éperon rocheux comporte des murs ruinée  (humm, ma passion) avec fenêtres à meneaux et aussi (précédent les ouvertures rectangulaires) des corbeaux devant soutenir des latrines (si, si, regardez bien).

   En prenant un peu de recul (sur la petite colline en face portant les ruines d'une tour nommée Verlorenkost) je découvre l'étendu de cette fortification médiévale.

   Je vous invite à visiter une incroyable construction fortifiée avec habitations.

 

   Avant d'entrée dans le lieu, il y a quelques piastres à débourser. L'accueil est incroyable, "mon" interlocuteur a les yeux qui brillent en m'expliquant le site, voyant aussi les miens, il devient volubile et je vis un moment de grâce, un échange de complicité entre médiévistes. Quel accueil !

 

 

    L'intérieur :

Je suis dans la place !

 

   Au moyen âge, il m'aurait fallu combattre et même faire un siège de plusieurs semaines pour espérer venir dans l'enceinte; Avec quelques piastres, je suis seul dans ce lieu fortifié.

Votre siècle est formidable !

 

   Les remparts

     Après quelques dizaines de mètres, je découvre les vestiges des remparts. La restauration récente laisse voir un peu de ciment, mais ce n'est pas grave car cette vue est très instructive.  Regardez bien !
    Il y a un chemin de ronde, des créneaux, un mur épais mais surtout des archères au moins sur 2 hauteurs avec ouverture pour un petit canon. Ce château a donc évolué après le 14ème siècle.
    Cinq mètres plus loin, le rempart comporte des canonnières avec une forme différente. Les défenses ont donc été modernisées souvent s'adaptant au progrès technique.

   Un fossé naturel (et peut être un peu élargi par l'homme) isole cette basse-cour du château habité. Au 21ème siècle, un pont fixe remplace le pont "mobile" ou "levis" (je ne peux l'identifier).

 

  Le château

    C'est en traversant une imposante porte fortifiée que je découvre l'intérieur du "château". Ce n'est pas un château traditionnel comme je vous en montre souvent avec donjon, mur bouclier, tour d'angle etc.... Ce site est un compromis entre un village fortifié et un château.

    Evidemment, cette merveille est constituée de ruines, mais la hauteur des murs, les ouvertures, les traces dans la pierre sont révélatrices des fonctions.
   Par exemple, cette pièce avec une large cheminée, des murs peu épais, de nombreuses ouvertures, un pilier central, des sculptures ressemble à une habitation "bourgeoise".
  Pour nourir tous les habitants du site, il faut du pain qui est évidemment cuit dans ce beau four.

   Si vous avez la chance de visiter Larochette, vous verrez une représentation en perspective du site qui vous fera tout comprendre.


  La maison de Créhange

    Vous vous souvenez de cette magnifique maison. Sa visite est réellement enrichissante : Voûtes, décors, cheminées, poutres, fenêtre en ogive, etc... Il y a aussi un puits creusé dans le rocher qui est porteur d'une légende.

    Le site étant payant, je ne me sens pas le droit de vous montrer toutes ces beautés, mais croyez moi, j'ai passé de longues minutes de rêves !   

 
Histoire du château :
 

  • * Au 12ème siècle, un seigneur de Larochette est cité dans un texte.
  • * En 1385, construction de la maison de Créhange.
  • * Au 14ème siècle, 5 demeures seigneuriales sont citées.
  • * A la fin du 16ème siècle, un violent incendie ravage le site. Il ne sera pas reconstruit.
  • * En 1979, l'état Luxembourgeois achète les ruines et commence une campagne de fouille et de restauration.
  • * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est libre et gratuite. La visite du château est payante, avec un accueil très agréable. 

 

 

                         Pourquoi le choix de cette musique : "Concerto pour clavier"
Parce que :
   1 - Le clavecin me semble d'un autre temps, comme cette ruine,
   2 - La "lenteur" des mesures nous impose de prendre notre temps pour visiter cette ruine,
   3 - Le clavecin semble être accompagné par d'autres personnages, comme l'est ce site.


Et puis... Bach traversera les siècles comme cette ruine.


--> Auriez vous fait un autre choix de musique ?

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 06:30

 

Pays :

  Grand Duché du LUXEMBOURG


 

 

Le château :

 

  Situation : (--> le voir sur une carte)

    Colmar-Berg est à 22km au Nord-Ouest de la ville de Luxembourg, et 16km au Nord-Est de la ville Belge de Arlon.

   Le château est construit sur la rive droite dans l'ancien village de Berg.

 

 

 Description du château

    Avec le temps qui passe, avec l'aménagement des hommes, avec les modifications de confort, un château médiéval nous apparaît au 21ème siècle avec des formes et des couleurs différentes. Celui de Colmar-Berg est de cela, et il fut une incroyable découverte.

 

    L'extérieur :

      La visite commence derrière l'église. Cela parait curieux, mais c'est le seul endroit où la double architecture est observable. Le bâtiment ocre semble "classique," mais le blanc ressemble à un château de Walt Disney.

    L'imposant donjon avec des échauguettes (voir vocabulaire) carrées aux angles a perdu sa physionomie guerrière au profit d'une harmonieuse beauté naïve. Ces petits volets bleus me font penser à une maison de poupée.

     Le bâtiment principal d'habitation a les mêmes caractéristiques architecturales que le donjon....("Mignon" disent les princesse derrière l'écran)

 

Pensez vous qu'il soit visitable ?

 

 

   L'intérieur :

       Comme vous vous en doutiez, ce château n'est pas visitable.

 
Histoire du château :

  • * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est libre et gratuite. La propriété est privée et n'est pas ouverte à la visite. 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 07:30
  

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG

 

 

Le château :

 

 

  Situation : (--> le voir sur une carte)

    La commune de Vianden est située à 45km à l'Est de la ville Belge de Bastogne, à 24km à l'Ouest de la ville Allemande de Bitburg et à 45km au Nord-Est de Luxembourg, la capitale du Grand Duché.

 

   Coordonnées du château :

49° 56' 08" N06° 12' 06" E
 49.935507375° 6.201851963996°

 

 

Description du château :

     L'extérieur :

Préambule

* Un château, c'est d'abord un système de défense "primitif" qui évolue avec l'amélioration des armes d'attaque mais aussi l'envie de confort de ses habitants et enfin de son importance dans la stratégie militaire d'un territoire.

* Lorsque le premier seigneur a construit cette simple tour protégée par une palissade de bois, pouvait il imaginer que 7 siècles plus tard, la construction devint un fier château  que votre chevalier va conquérir avec ses yeux.

 

Le choc !

Comme ce château fort est beau !

 

* il le sait qu'il est magnifique, regardez le se montrer, se glorifier de sa prestance, fièrement planté sur une colline visible à plusieurs kilomètres.

* Comme à mon habitude, je contourne le château pour mieux le ressentir.

* Dans un premier temps, je pense à une masse compacte enchemisée.

* Puis en observant mieux, il me semble distinguer une suite de bâtiments d'habitation d'époques différentes dont certains sont "protégés" par de hautes tours flanques curieusement dépourvues d'archère (voir vocabulaire).

* L'autre face est impressionnante. Elle parait plus froide avec ses murailles verticales et  surtout, elle comporte une tour ronde coiffée solitaire et excentrée.

Les architectes de fortifications m'étonneront toujours !

* En observant les bâtiments d'habitation, je découvre une "symétrie asymétrique"...

* Heu... Je m'explique. Chaque bâtiment est homogène mais diffère des autres.

* Par exemple avec des fenêtres à meneaux en croix ou des baies trilobées ou des ouvertures géminées, mais chacune d'époques et de styles différents.

 

 

      L'intérieur

L'entrée défensive

* Après avoir donné quelques piastres à l'accueil, j'entre dans la cour sous la surveillance de la tour isolée.

* Evidemment, comme je suis dans une forteresse médiévale, une solide porte avec herse en fer et canonnières me font face, mais rapidement "luxe" et confort apparaissent sur ce mur très refait.

 

Complexité et logique architecturale

* Comme le château est payant, je ne me sens pas le droit de tout vous montrer, mais comme je signalais depuis l'extérieur, les salles reflètent 7 siècles d'aménagement et dévolution.

* Pour illustrer la complexité de vous décrire 'intérieur, je vous offre le plan du château.

* Fermez les yeux et imaginez le : Il y a 3 niveaux.

Comme pour le château de Chillon en Suisse, il me faudrait un blog entier pour tout décrire.

 

J'adore les bas

* Comme pour tous les château, il y a bien sur dans la partie inférieure les plus anciennes salles.

* Elles sont en notre siècle transformées en taverne, ou en musée d'armures et d'armes.

* La rusticité des voûtes, les piliers sans décoration, les murs épais me font penser à une construction d'époque Romane et du début du Gothique.

Qu'en pensez vous ?

 

L'errance au 21ème siècle me transporte aux siècles derniers

* L'errance dans les 11ème et 13ème siècle continue.

* J'arrive dans le bâtiment religieux de la fortification.

* Bien que peu décorée et très pillée, la chapelle inférieure montre la rusticité de l'ancien château.

* Soudain, en levant la tête, c'est le choc !

N'est ce pas incroyable  !

 

* Au dessus de l'ancienne chapelle, la nouvelle est lumineuse, colorée, aérienne.... Les mots me manquent pour mieux la décrire.

 

Les beautés s'enchaînent

* C'est à contrecoeur que je dois quitter ce lieu féerique par la porte du fond.

* En réalité, j'ai eu raison de sortir car après m'accueille la salle "Byzantine".

* Chaque seuil de porte me fait pénétrer dans une atmosphère ou une architecture différente.

Quel incroyable château !

 

La faim.... puis la fin

* Toutes les salles ne sont pas vides de meuble et de décor.

* Il y a par exemple, des chambres que je garderai bien pour cette nuit.

* Mais avant, je mangerai bien quelques poulardes rôties dans cette cuisine gothique aménagée dans le donjon roman.

* Soudain, je suis dans le chemin de ronde où j'admire le panorama boisé.

* Le temps passe très vite dans ce château, je dois me dépêcher de rentrer au campement avant la nuit.

* Trop tard, les fantômes du château m'emportent....

 


Histoire du château :

* Certains historiens pensent qu'une fortification Romaine existait sur la colline.

* Vers le 9ème siècle, une tour carrée est construite protégée par des palissades en bois.

* Vers le 11ème siècle, une fortification est aménagée sur la colline. Le château est la demeure des puissants Comtes (voir titre de noblesse) de Vianden.

* A la fin du 12ème siècle, des travaux de modernisation du château sont entrepris avec construction de la chapelle, du petit et grand palais.

* Au début du 13 ème siècle, Henri Ier épouse une "parente" du Roi de France (voir liste des Rois).

* En 1417, le château et le Comté sont donnés en héritage à la branche cadette de la maison Allemande de Nassau.

* A la fin du 17 ème siècle, le château est agrandi.

* En 1820, le Roi Guillaume Ier, Prince d'Orange-Nassau et Comte de Vianden vend le château et marque ainsi le déclin de la construction.

* En 1890, le château est possession du Grand Duc Alphonse, aîné des Nassau.

* En 1977, l'état Luxembourgeois reçoit les ruines en donation. Une campagne de consolidation puis de reconstruction commence.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est libre et payante.

 

 

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 07:30

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG


 

 

Le château :

 

  Situation : (--> le voir sur une carte)

    Le petit bourg de Septfontaines est situé à 20km au Nord-Ouest de la ville de Luxembourg, et à 12km à l'Est de Arlon (en Belgique)


 

 Description du château

    Ma carte routière montre le symbole d'une ruine dans le village, mais sans indication de son époque de construction. Que vais je découvrir ?

 

    L'extérieur :

    Au dessus des toits, entourée par des arbres, apparaît une forme grise. Mon instinct me fait croire que médiévale est ce bâtiment.

         Quelle curieuse architecture !

   La partie gauche me fait penser à un mur du 20ème siècle (les fenêtres dans la courtine accentuent cette sensation) et celle de droite à une architecture de défense antérieure au 17ème.

   Mon analyse s'affine en voyant la façade principale. Il y a d'abord le crénelage (voir vocabulaire), puis cette puissante tour d'artillerie protégeant l'entrée, et enfin une bretèche au dessus d'une porte ogivale dont l'encadrement rectangulaire me fait imaginer qu'un pont relevé devait fortifier l'entrée.

Pensez vous que tous ces détails prouvent l'origine médiévale de ce bâtiment ?

 Pas certain je suis.  Il me faut d'autres preuves.

    Que pensez vous de cette curieuse arquebusière (certes trop bien reconstruite) ?

Suis je devant une fortification médiévale ?

    Et c'est au moment où j'ai le plus de certitudes, qu'un détail m'amène quelques doutes. Sur un mur très refait, une fenêtre tente d'imiter une sculpture gothique.

   J'aime quand on me résiste (mais pas trop hihihihi).


   

    L'intérieur :

   Le bâtiment est fermé. C'est une propriété privée non habitée mais non visitable.
 

 
 
Histoire du château :

  • * Au 20ème siècle, il semble que la fortification soit aménagée en résidences.
  • * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est libre et gratuite. La propriété est privée et n'est pas ouverte à la visite. 

 

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Luxembourg médiéval
commenter cet article