Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 08:35

 

 

Département :  11 - AUDE  

 Faut il que je grimpe cette paroi abrupte ?

 

Le bourg :

   Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Cette fière ruine fait face à Rennes le Château. Elle contrôlait la vallée de Sals. Le village de Coustaussa n'est qu'à 15km au Nord-Est de Quillan et à 45km au Sud de la cité de Carcassonne.

   Coordonnées du bourg :

42° 56′ 30″ N2° 16′ 44″ E
 42.941667° 2.278889°

 

 

  Origine du nom :

   Le 1er nom connu est Custodia signifiant :  Le veilleur de vallée.

Puis le nom se transforme :

- par contraction en Custoia,

- puis en Custode,

- puis en Coustaussan.....

 

 L'assaillant que je suis est assailli par la végétation

Le château :

     L'extérieur : 

La découverte

* Ce qui est surprenant en découvrant cette ruine de loin, c'est son importante superficie.

* Un rempart de 100 mètres de long sur 40 mètres de large est encore visible avec un peu d'observation et d'imagination, car les murs ont disparus partiellement et la végétation s'amuse à les cacher.

* La nature adore jouer avec mes ruines, quelle gamine.

 

 

La montée

*  Le château ne ressemble ni aux massives forteresses royales, ni aux petits châteaux de surveillance comme Blanchefort. C'est un compromis d'élégance défensive et de bâtiments de confort.

* L'accès au château devait se faire par le coté Sud grâce à une rampe et un pont.

* Aujourd'hui, il faut contourner le site par le Nord pour arriver devant la basse-cour.

 

 Est ce un donjon modernisé ou un logis seigneurial ?

    L'intérieur : 

  Le bâtiment

    Le bâtiment principal est au centre de ce "rectangle" de protection.

     La 1ère surprise, pour un castellologue amateur, est le manque d'emplacement d'un donjon.

     La tour maîtresse, qui en général a traversé le temps de la plupart des châteaux, est totalement absente à Coustaussa. Dans certains châteaux, le donjon est parfois transformé en grenier ou en tour d'escalier, mais ici, rien.

 

 

    La 2ème surprise est l'absence d'ouverture de défense, aucune trace d'archère, ni arquebusière, ni bouche à feu (voir vocabulaire). Cet ancêtre féodal a complètement supprimé ses traces des temps anciens. Le coté agressif d'origine a été gommé au profit d'une douceur "renaissance". Pourtant de loin, il paraissait massif et guerrier sur sa butte.

Curieuse opposition !  

 

 

 Que de lumière en cette ruine

   La 3ème surprise est la présence d'immenses salles. Certes, on les devine par les traces au sol car de nombreux murs ont disparus. Je discerne aussi de grandes fenêtres, des frises et des traces de sculptures. Cette ruine bien que médiévale a été presque reconstruite ou transformée à la renaissance. 

            Mais un détail trahit bien son origine : C'est une fenêtre en ogive romane.

 

 

Une curiosité

* Dans un angle à l'Ouest, il me semble distinguer les restes des latrines.

* Ces commodités sont un immense "tuyau" vertical en pierres desservant les 2 étages et la salle basse, pour aboutir en bas des remparts.

* Ce château devait appartenir à une puissante famille car il comporte à l'Est une architecture typique : Un pigeonnier.

 

 Que la lumière en cette ruine

Que de curiosités

* Une autre curiosité architecturale est la base d'une tourelle de flanquement (ou d'échauguette) sur l'angle du mur Nord-Est.

Pourquoi avoir gardé ce détail médiéval

sur un château si renaissance ? 

* Il est vrai que le triple encorbellement très soigné donne un luxe à cette façade un peu trop linéaire.

* Ce type d'architecture se retrouve aussi au château de Quillan situé à quelques kilomètres au Sud.

 

 

C'est fini

   Avant de quitter cette ruine et malgré la brume d'octobre, j'admire la vue sur la vallée.  

 

 

Diaporama du château, veuillez cliquer ICI

 

 

 

Histoire du château et du village :

* Vers 730, il semble qu'un site Wisigoth existe en ce lieu.

* Au 11ème siècle un village fortifié semble construit sur le plateau : "Villam quae vocatur Constantium".

* En 1157, à la demande du Vicomte (voir titre de noblesse) de Trencavel, un castellum est construit sur un éperon avancé de la vallée de Sals. Ce château est confié à Pierre de Villar.

* En 1210, durant la croisade des Albigeois, les troupes de Simon de Montfort prennent le château. Une parti des habitants fuit le village (il faut dire que la renommée de boucher et d'assassin de Simon sont une bonne raison de fuite).

* En 1211, le soulèvement de Castelnaudary pousse le seigneur de Coutaussa à se rebeller contre les "envahisseurs". Les troupes de Simon, commandées par Raymond Roger, font le siège devant le château. La reddition est rapide. Le village est incendié par représailles et le château partiellement détruit.

* En 1212, le territoire est confié à la famille de Montesquieu de Sault seigneur de Roquefort de Sault, plus "sage" que son ancien propriétaire. Le château ne fut plus jamais inquiété par des "ennemis".

* Au 16ème siècle, de nombreux aménagements sont réalisés pour rendre plus confortable cette belle bâtisse.

* En 1803, le château est vendu à un "marchand de biens".

* En 1819, un certain Azais, habitant d'Arques (voir le château), démantèle la ruine de Coustaussa.

* En 1820, des "bandits modernes" saccagent les restes, démontent les pierres importantes et les vendent aux habitants environnants. La nouvelle fonction du château de Coustaussa est : Carrière de pierres.

* En 1948, la ruine est inscrite dans la liste des Monuments Historiques. C'est toujours un monument privé.

* Au 21ème siècle, le château est  une propriété privée. Il est plus "poli" de demander l'autorisation. La découverte est risquée car les murs sont peu consolidés et le sol comporte de nombreuses pierres instables.

 

 

Ce château porte bien son surnom :  Le veilleur de vallée

 

 Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11Vers Menu châteaux de l'Aude
   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Pierrote 15/05/2017 14:27

C ertes, ne sait-on aujourd’hui comment fut
O uvrage premier dans ruines aperçues.
U ne chose est certaine : sa surface d’antan.
S ut-elle recouvrir un immense champ
T out en haut d’un éperon. Surveillait
A insi vallée, et castels prévenait
U n peu plus loin sur autres montagnes juchés…
S ûr qu’il ne reste moult de sécurités
S auf culot d’échauguette, mais site lui-même
A un aspect qui n’est point trop amène

A vec courtines tant longues et borgnes, quasi.*
U ne manière d’accueillir les ennemis
D ans de très bonnes conditions guerrières.
E t sait-on qu’intimidation, naguère,

L ‘heur avait d’être un atout important,
A utant que défenses « ajoutées », souvent.
N ous savons, outreplus, que ne fut lieu
G uère inquiété par conflits : un ou deux.
U ne tendance, lors, à vouloir s’assagir
E ut château ; et pour le désassombrir
D es fenêtres furent percées un peu partout
O ù l’on voit, de nos jours, de béants trous. «
C achet », cette place, ainsi perdit beaucoup…

N éanmoins, ce site ne m’a mie déplu
O bservant pans de murs épars : ont eu
T oute mon attention ; perdus vestiges
A pportent, pour moi, sentiment de prestige…

B el voyage ai-je fait dans le Moyen-Âge.
E urent « poids », pour sûr, vos ravissantes images !
N ‘eus-je mal à me projeter dans « mon temps »
E t rêver de plein de choses ce-faisant,

P arcourant ces ruines même aménagées.
S avent-elles toujours nous montrer leur beauté.

* du moins, si elles n’étaient mie borgnes, n’avaient-elles point trop d’ouvertures, je pense.

Le Chevalier Dauphinois 15/05/2017 19:21

* Il est vrai que du château médiéval, il ne reste aucun système défensif.
* Tous les murs extérieurs sont tombés, il ne reste que le logis très refait au 16ème siècle.
* Les bases du château ont vu les armées Royales, Coustaussa se devait d'être dans mon blog.
* Et puis, ce site privé n'est pas entretenu par ses propriétaires (ce qui semble logique). Dans cette région où les ruines "dites Cathares" sont nombreuses, je pressens que les murs vont prochainement s'écrouler.
* Cet article sera peut être la seule trace de l'existence de ce château d'un autre âge.

franck 29/12/2012 17:57

coucou, chateau magnifique que j'ai pu apercevoir lors de mon retour de vacances a Axat, j'aurais voulu savoir si des "fouilles" pouvaient etre accordé ? je fais de la détection de loisir et
j'aurais aimé mettre mon service amateur a votre service ;) merci d'avance

Le Chevalier Dauphinois 29/12/2012 18:41



  Je ne suis point le propriétaire de ce château, ni d'aucun château. Je suis un touriste-marcheur-photographe et passionné de Moyen Âge.... Je ne serai pas être utile à votre passion.


 Ce que je crois savoir : Presque tous les châteaux de cette région appartiennent aux villes, départements ou à la région. je doute que des fouilles d'amateur même passionné puissent être
autorisées. Par contre, les anciennes voies romaines (nombreuses dans cette régions) pourraient être fouillées par un détecteur je suppose.



Joline 25/11/2012 18:53

ARHHH.. ce château me rappelle mes vacances chez ma mère grand qui habitait Rennes les Bains, un mien grand oncle fut le maire de ce micro village dans les années 60 et il disait qu'un souterrain
reliait ce château à celui de Rennes le Château en face il m'a même montré l'entrée (comblée évidemment) sauf que,je ne voyais pas comment un souterrain pouvait passer sous la rivière ? une légende
du grand tonton ?
bien à toi !

Le Chevalier Dauphinois 26/11/2012 14:05



* Tous les châteaux ont la légende du souterrain, mais dans aucun site  ils ont été trouvés. Il y a souvent confusion avec la poterne ou avec la glacière ou avec les caves.


* De plus, comme les bâtiments s'écroulent, le sol "remonte". Les salles du rez de chassée se retrouvent en sous-sol faisant croire à un tunnel.


* Il y a eu quelques châteaux ayant subi un siège. Les sapeurs ont creusé un trou pour déposer des explosifs et ainsi faire tomber les remparts. Ce tunel peut encore se voir faisant croire à un
souterrain.


 



Marquis 04/09/2011 19:34


re: comme vous avez de la chance de pouvoir voir les vieilles ruines depuis ..... 8 siècles j'aimerai en faire autant mais mon emploi du temps ne peux me le permettre et ici en Lorraine( Metz) j'ai
déjà vu pas mal de ruines et de monuments qui sont supers mais dommage souvent Privé donc pas trés accessibles aux touristes.Au fait je suis une Mme Marquise. avec toutes mes félicitations Mr le
Chevalier dauphinois a bientôt....


Le Chevalier Dauphinois 26/09/2011 13:33



Oupsss... erreur j'ai commise sur votre nom... désolé je suis.


  La Lorraine, avec les quelques département limitrophe et les pays frontaliers offrent une succession de ruines tourtes magiques et belles. Il faudra que je continue ma série d'article sur
ces beautés médiévales.



Marquis 03/09/2011 11:50


Je vous remercie pour votre réponse, j'adore votre blog super intéressant félicitations.Cordialement


Le Chevalier Dauphinois 04/09/2011 18:57



  Je ne suis qu'un amateur qui visite des ruines depuis environ...800 ans. Il m'arrive parfois d'écrire une annerie. Mais grâce aux visiteurs, les articles s'émliorent parfois et leur
témoignages profitent à tous.


A bientôt