Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 15:53

 

 

Pays :

  BELGIQUE
 
 

Province :

  Namur 

   

 

 

Le bourg :

   Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La petite commune de Dourbes est située à 15km au Sud-Est de Philippeville et à 30km au Sud-Ouest de Dinant.

 

  Coordonnées du bourg :

50° 5′ 15.666″ N4° 35′ 57.138″ E
  50.087685 °  4.599205°

 

 

 

Le château :

    L'extérieur :

Je me dirige vers la France

* Après avoir visité dans la plaine la ruine de Fagnolles puis vu le curieux château de Roly, je me dirige vers "le Royaume" de France en espérant voir un dernier château  dans le petit bourg de Dourbes.

* Ce château est nommé : Haute Roche.

Soudain, c'est le choc !

 

 

La surprise

* Monsieur Brel chantait "Le plat pays", il avait (partiellement) tort car devant moi se devine un château perché sur une colline.

* Une petite montée très facile par un agréable sentier dans le bois me porte vers cette beauté de pierres.

* Arrivé au sommet, je regarde ma montre.

"Pourquoi ?" me demandez vous.

* La réponse est ici.

Y aurait quelques fantômes noctambules ? 

 

 

La découverte

* Protégé par un à-pic sur 3 cotés, ce château n'avait besoin que d'une façade fortifiée pour se défendre.

Quelle façade !

* Il est vrai que ma passion pour les ruines déforme "un peu" (oui, un peu seulement) mon objectivité

 

 

Que c'est beau !

* En cette ruine, il y a de nombreux détails prouvant mon exclamation :

1 - D'abord en avant du mur, il y a l'habituel fossé. Avec les hautes herbes, il a perdu de son prestige, mais il est profond et a été creusé dans la roche. Bel exploit !

2 - Ensuite, il y a cette imposante bouche à feu. Elle surprend par sa dimension et sa solitude. Avez vu remarqué qu'il n'y a pas d'archère (voir vocabulaire). Cela est il du à une consolidation récente ?

3 - Une telle canonnière est rarement implanté dans une courtine. Le puissant mur de gauche appartient à un donjon d'angle. Cela ne vous rappelle t il pas un type architecturale Français du 13ème siècle ?

4 - Reconstruction : C'est le mot auquel je pense en observant ce trou (pour petite arquebuse ?) dans le mur proche de la tour ronde. Quelques détails architecturaux ont du "s'effacer" suite à des consolidations "récentes", mais l'ensemble est magnifique. N'est ce pas ?

5 - Et voici une construction qui révèle l'âge et la fonction. Ho, je vois vos sourcils se froncer, vous ne comprenez pas cette construction ?   Regardez bien, ceci est le châtelet d'entrée, avec les 2 tours protégeant la porte précédée par un pont-levis (aujourd'hui disparu). Cette architecture ressemble aux châteaux Français du 13ème siècle dictés par le Roi Philippe Auguste (voir liste des Rois).

 

 

    L'intérieur :

J'entre

* En un bond, je suis dans la place, et là... les mots me manquent :  Quelle beauté !

hihihi, ceux qui me connaissent savent que

moins il y a de pierres et plus mon bonheur est grand.

* Il faut avouer que ce donjon est magnifique.

 

 

Le vieux donjon

* Timidement, il se révèle à moi.

* Il y a d'abord des étages marqués par les trous dans les murs pour insérer les poutres.

* Puis l'épaisseur des murs, visible dans la fenêtre,

* La partie basse voûtée servant de cave.

 

 

Logis et communs

* Il sont hélas arasés.

* Le château n'est pas très grand, pourtant la superficie est maximale car la surface de la colline a été magnifiquement exploitée jusqu'à l'à-pic.

* Derrière le châtelet d'entrée et le donjon, de multiples salles sont visibles, bien que difficilement identifiable dans leur fonction.

 

 

Description des salles

* La découverte des salles, des pièces, des murs, des vestiges de piédroit de fenêtre ou porte est un plaisir des yeux et des sens. Vous ne me croyez pas, regardez le plan succinct :

E = Entrée (châtelet)
D = Donjon
T = Tour d'angle
L = Logis

* Je vous quitte car j'ai envie de savourer ce panorama en écoutant les gazouillis des oiseaux.

 

 

 

Histoire du château : 

Je n'ai hélas pas d'information fiable sur l'historique de cette ruine.

 Je vous renvoie vers ce descriptif très détaillé.

* Au 13ème siècle, un château est construit sur la colline (?).

* A la fin du 20ème siècle, une campagne de fouille est menée.

* Au 21ème siècle, la découverte du château fort est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre existe. Le ravin est source de danger avec des enfants.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Belgique médiévale
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 20/10/2012 22:55

Votre réponse, Chevalier, à un "défi" m'a fait songer, que j'aimerais bien tenter de relever, si bien sûr vous le voulez, et si possible cela est:

- Un article sans écrits (mais que vous avez déjà préparés) vous me donnez.
- Avec uniquement le nom de la ruine, ville contrée, et ses coordonnées.
- Et les photos, bien entendu, que d'usage vous montrez
- y compris celles qui sont à un mot vert liées (sans donner ce mot qui indices pourraient me donner)
- Et sans oublier de me laisser les petites phrases qu'on lit sur vos photos une fois dessus cliqué.

- Et acrostiche je tenterai de composer... qui devra à vos écrits le plus "coller".

- Un peu de temps faudra t-il me laisser (mais point cela ne dépassera une centaine d'années !)
- Et point ne chercherai ailleurs indices qui pourraient m'aider: cela, c'est "promis, juré... euh... pas craché !" (tout de même ! je m'arrête à "juré")
- Je n'augure point du résultat, mais bien veux-je essayer. Peut-être que rien ne sortira de cet "exercice" inventé... Si point n'y parviens, de suite vous dirai que les bras aurai baissés.

- Juste une "faveur" demandée : ayez pitié ! point trop "compliquée ruine" choisissez !... ni avec un nom "à dehors coucher" !...
- Si possible cela est, et si cela vous sied, dites-moi où cet article ainsi "tronqué" je trouverai.

Le Chevalier Dauphinois 21/10/2012 08:29



Puisque point "craché" à terre (car princesse vous êtes) mais défi marqué sur ce parchemin, j'accepte de vous donner cet incroyable possibilité. Mon blog sera honoré d'avoir vos mots sur
mes images.


 Il faut évidemment que :


     * La construction ne soit point trop détruite, ni trop sophistiquée,


     * Les détails architecturaux soient nombreux sans être énigmatiques.


     * Le nom du site soit assez long pour que s'expriment vos mots,


     * Point de lieu trop connu pour qu'imaginaire soit sollicité.


  Il me semble qu'une ville faiblement fortifiée dans la Charente Maritime réponde à ses conditions. Dans quelques jours, mes photos seront triées, l'ossature de l'article sera créée, et la
publication pourra être programmée vers le 27 novembre.


  Si la date est trop rapprochée, la prose pourra se décaler. Disposant d'une trentaine d'articles déjà finis, intercaler d'autres fortifications facile il me sera.


  Je vous envoie prochainement une missive pour vous donner l'adresse de l'article caché, mais uniquement visible par vous.



Esclarmonde 19/10/2012 22:00

Belgique pas si plate et je suppose que nous sommes là dans les Ardennes... Pays que je ne connais pas du tout où pourtant j'ai des ancêtres (dans le Hainault). Bel endroit mais de quoi recevoir
une pierre en effet, une vraie dentelle de pierre. Bon week-end

Le Chevalier Dauphinois 20/10/2012 08:37



Les Ardennes (Belges ou Françaises) regorgent  de petites vallées verdoyantes et de petits châteaux sur les collines bien sur. Le calme, le silence des oiseaux accompagnent les
promenades. Une région à découvrir rapidement !



Anne la Dauphinoise 19/10/2012 13:37

H ors de portée se trouvait ce castel
A insi perché : était-ce intentionnel.
U n assaut, n'aurais-je point voulu tenter
T ant d'obstacles devait-on y surmonter :
E scarpements naturels de la place

R endaient inaccessibles trois des faces,
O bstruée par fossé la quatrième.
C omment assiéger cette bâtisse sans peine ?
H ormis le cas du pont-levis baissé...
E tait alors le châtelet d'entrée

D ernier recours, plutôt défense première
O bligeant l'ennemi à se retraire.
U ne tour d'un côté, de l'autre un donjon
R ejetaient les intrus de ce lieu dont
B ien peu n'est resté du logis. Mais les
E ntrailles par vous montrées savent nous charmer
S uperbe, me fait rêver la salle voûtée.

Le Chevalier Dauphinois 19/10/2012 15:33



  Ho, ravissante princesse Anne, votre acrostiche résume parfaitement ma longue prose descriptive. Je me demande si je ne vais point arrêter d'écrire et ne mettre que des images tant votre
prose illumine mes articles.



Muriel 19/10/2012 11:09

J'ai adoré ce château perché sur ses hauteurs, Chevalier, et en particulier l'idée du fossé creusé dans la roche.

Le Chevalier Dauphinois 19/10/2012 12:10



  Nos ancêtres, avec des outils primitifs, faisaient des travaux de gros oeuvres incroyable. Creuser un fossé dans le roc est une belle prouesse.



Prisci 18/10/2012 17:16

Merci pour cette belle découverte ! Cette ruine est magnifique.

Le Chevalier Dauphinois 18/10/2012 18:15



Les Belges savent créer des ruines magnifiques !