Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 06:30


Pays :

 ESPAGNE

Région :

 CATALOGNE

 

Le bourg : 

  Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Cette montagne portant le château de Sant Salvador de Verdera est comprise entre les bourgs de Llançà, Rosa, Vilajüïga (voir son château) et El Port de La Selva.

     Elle est située à 15km au Sud de la ville frontière Française de Cerbère et à 25km au Nord-Est de Figueres.  

  Coordonnées du château :

42° 19' 12.079" N
3° 10' 4.631" E
 42.320022°
 3.167953°

 

Le château :

   Depuis le parking proche du monastère fortifié de Sant Pere de Rodes, j'aperçois au sommet de la montagne les ruines d'un château. Dénivelé, épineux et rocailles coupantes ne freinent pas mon envie de découvrir cette beauté.

 

   L'extérieur :

      La montée est plus facile que j'imaginais. Un sentier odorant serpente doucement me laissant le temps d'admirer les formes de la ruine qui se confondent avec les rochers.

          A l'arrivée, c'est le choc !

    De grandes archères droites me font face. Imaginez les à plusieurs mètres de hauteur (le sol a été surélevé par les gravas durant ces derniers siècles) avec 1 archer derrière chacune. Après une si longue montée, je ne suis pas certain que l'assaillant soit en état de combattre avec toutes ses aptitudes physiques.

    Les pierres d'angle ainsi que celles en partie basse semblent correctement taillées (bien qu'irrégulières) et scellées, mais le haut du mur possède un parement de mauvaise qualité.

Est ce du a une consolidation récente ?

 

    La caractéristique générale de ce château est l'angle droit, il y en a partout. L'absence de "rondeur" et de bouche à feu (voir vocabulaire) me fait penser que ce château ne fut plus stratégique à partir du 14ème siècle.

    La porte d'entrée protégée par de hautes archères confirme ma pensée. l

 

    L'intérieur :J'aurais apprécié être guetteur pour regarder la montagne et la belle 'mère' ...hihihi

Le 1er rempart
   Je ne m'attendais pas à Versailles en franchissant la porte, et ce rempart en ligne, ce sol jonché de terre et la végétation me confirment que je suis dans une ruine oubliée des hommes (mais vous vous en doutiez un peu, sur mon blog il y a peu de châteaux "pas cassés").
    Avec le temps, les traces de fondation des bâtiments (les communs) ont disparues sous la terre et il est impossible de définir l'aménagement de cette basse-cour. Je suis surpris par la faible épaisseur des murs de ce rempart. Le seigneur ne devait pas craindre les armes de jets de pierres.
 
    Avec précaution, je m'avance dans les herbes, non pas que je craigne les épineux, mais il y a beaucoup de bruits dans l'herbe et comme j'ai vu un serpent dans la montée, méfiant je suis.
    Ma recherche d'indice est fructueuse. Je vois une ouverture en surplomb qui semble être des latrines, et enfin la 1ère forme ronde : Une tour flanque.
 
Le 2ème rempart
   Le site fortifié épousant la montagne, il faut toujours monter pour atteindre la 2ème ligne de défense. Elle n'est matérialisée que par de rares vestiges de courtines, mais surtout elle montre de hautes tours circulaires avec des parement et de pierres taillées toujours aussi "pauvres", malgré cela, une force émane de ce site. Est ce du à la couleur sombre ?
   Contrairement à de nombreux châteaux (que je vous ai montrés) le sol n'a pas été aplani et des rochers côtoient les constructions.... Voila une ruine qui ne copie pas sur ses copines !
 
Le donjon
   Ce château n'étant pas classique, son donjon ne ressemblera pas au standard. Et puis pourquoi construire une haute tour alors que la fortification est déjà sur un pic presque inaccessible.
    Il est certes arasé, et j'avoue ne pas distinguer le donjon du logis.
 Qu'importe mes doutes, la beauté du paysage suffit. J'ai vraiment une passion offrant des plaisirs multiples.

 

 
Histoire du château :

* Au 12ème siècle, une fortification est certainement construite sur la colline pour dominer le monastère.
* Au 13ème siècle, modernisation du château.
* Au20ème siècle, une campagne de sécurisation est menée.
* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre ou de croiser un serpent existe. 

 

Pour mieux comprendre cette ruine, la voici vue du ciel --> clic

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Espagne médiévale
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 06/08/2014 09:06

C'est vrai... "tout est pareil" !
Comme je l'ai constaté depuis longtemps que je suis plongée dans mes grimoires anciens: Il n'y a rien de nouveau sous le soleil ! Encore une fois cela se confirme.

Le Chevalier Dauphinois 06/08/2014 20:02



Mille ans de Moyen âge pour bâtir. Depuis, 500 ans de vilenie, de mensonge, de guerre..... Est ce le retour à la préhistoire ?



Anne la Dauphinoise 04/08/2014 18:32

Je n'aurais jamais pensé à ça ("l'espionnage"). Alors, même à l'estranger le sabre et le goupillon ne faisaient point bon ménage ...
Ce qui ne change point non plus est que l'Eglise était aussi riche en Espagne que dans notre royaume... (et d'après ce castel et le monastère comparés, plus riche que bien des seigneurs... comme
partout... et toujours !)

Le Chevalier Dauphinois 05/08/2014 23:29



  L'histoire est une continuité avec quelques petites (infimes) différences. La lutte du pouvoir est le seu but de la grande majorité des Homos-sapiens. Il suffit de regarder les
évènements en Russie, en Palestine, au Tibet...
  La lutte des laïques et des religieux est aussi présente en ce 21ème siècle
 Puis les guerres de religions (Islamique et autres....).


Tout est pareil !



Anne la Dauphinoise 03/08/2014 22:41

S urpris, comme assaillants jadis, avez été
A voir archères vous défiant, à l'arrivée...
N e sont-elles point magnifiques en période de paix ?
T ant longues... Etaient faites pour arcs comme "long bows" anglais ?

S ut monastère, plus bas, être moult en confiance
A vec cette forteresse offrant grand'surveillance,
L ointaine surtout, je pense, pouvant à l'horizon
V oir intrus et détacher lors une garnison
A fin d'alerter religieux que de la terre
D anger était imminent, mais aussi de mer...
O utre idéalement juchée sur le rocher,
R empart double a t-elle quand même voulu ériger,

D élimitant une seconde zone - dernier secours -
E n cas d'attaque et "soumission" de la basse-cour...

V rai est que prime rempart n'est point épais de trop :
E ut-il à subir d'engins de guerre les assauts ?
R ares ont dû être, là, machines utilisées :
D éjà en pièces et à pied les acheminer
E tait-on obligé; puis les assembler, et
R estait encore à les maintenir droites; c'était
A lors presque impossible dans ce chaos rocheux...

C ontrairement à premiers bâtis anguleux,
A rrondies formes se dévoilent au rempart second :
T ours inégales, en taille, mais impression elles font,
A ccentuant vision d'une vraie citadelle.
L e panorama, de leur tête, dut être bel...
O r, ne songèrent ainsi ennemis du passé.
G uère d'aise ces sentinelles ne durent leur laisser !...
N e saurons-nous trop manière du donjon, ici.
E tait-il, du moins, près de l'à-pic, à l'abri...

N ul doute que ces vestiges ont gardé âme d'antan,
O ù se dégagent puissance et beauté tout autant.
T émoin est vidéo, du ciel, que nous offrez.
A vos recherches "terrestres" est-elle bien assemblée...
...

P eut-être qu'un jour Pégase sera votre destrier...
S aurez-vous lors, du sol et des nues, tout montrer !

Le Chevalier Dauphinois 04/08/2014 17:43



* La "guerre" de territoire ainsi que gain des impôts entre les représentants de l'église et les seigneurs féodaux ont créé cette double construction.


* Le château haut ne protégeait pas le monastère, il "l'espionnait".


* Cette curiosité se retrouve dans plusieurs endroits et dans plusieurs pays. (par exemle à Sion en Suisse).
* ayant visité le monastère le matin, puis le château l'après midi, j'ai eu le choc de 2 constructions opposés en fonction et en finesse.


 



Jean-Marie Maupin 21/09/2013 11:20

Video du site Castle of Sant Salvador de Verdera
http://youtu.be/KUa97ESkPzE

Le Chevalier Dauphinois 21/09/2013 12:01



Magnifique vidéo montrant la beauté de cette ruine. Bravo messire Icare.


  Voila un complément dynamique à mon modeste article.



Kelly 12/02/2009 03:38

Bonjour de Kelly ,un bel article, mais je pensais voir un beau château, on dit toujours construire un chateau en espagne! ,bonne journée.
http://eglises.over-blog.fr/

Le Chevalier Dauphinois 12/02/2009 23:02



  "Bâtir un château en Espagne" (voir ici) est une espression médiévale qui n'a pas
de rapport direct avec la beauté du château. C'est pour cela que j'en montre aussi des "très cassés".