Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 06:30


Pays :

 ESPAGNE

Région :

 CATALOGNE

 

Le bourg : 

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

       Le petit village d'Aguiló est situé à 20km au Sud-Ouest de Igualada et à 35km au Nord-Est du bourg fortifié de Montblanc.

    Ce petit village est sur "la Ruta del Cister".

Coordonnée du château :

41° 33' 10" 1° 25' 8"
 41.553048  1.418964

 

Le château :

     L'extérieur :

La découverte

    Sur la route touristique que je traduirais par "Route des Cisterciens", mon destrier stoppe à quelques kilomètres d'un village. Avec le soleil brûlant de Catalogne, j'ai des difficultés à voir une abbaye.

Me serais je trompé de lieu ?

 

La vérité

   Évidemment, vous avez compris que ce petit village comporte, non pas une magnifique abbaye cistercienne, mais une petite fortification. La Catalogne regorge de forteresses ruinées qui font mon plaisir.

 

Première constatation

    Cette ruine est posée sur une butte de faible hauteur. Un village s'est installé à ses pieds il y a 7 siècles (je présume) pour bénéficier de la protection de cette petite forteresse médiévale. Depuis le bas, je distingue un premier rempart aménagé en mur de jardin au 20ème siècle, et surtout une belle tour ronde du 13ème.

"Comment est l'intérieur de cette tour ?"  me demandez vous.

 

L'analyse

   Facile de vous répondre. Les ruines aiment se déshabiller (devant moi  ) pour révéler leur intimité.

Trois constatations :
    * Le mur est très épais, preuve d'une construction médiévale.
    * La faible hauteur ne permet pas de définir le nombre d'étage (d'ailleurs il n'y a aucun corbeau voir vocabulaire).
    * Les 2 tours n'étant pas dans les angles, elles devaient protéger la porte principale d'accès.

 Je vous invite maintenant à pénétrer dans une petite fortification médiévale.

 

    L'intérieur :

J'entre

    Point besoin d'escalader les courtines ou de forcer une porte pour entrer dans le château, puisqu'il manque de nombreux murs.

  Quatre nouvelles constatations :
     * Les courtines sont aussi épaisses que les tours.
     * Les pierres sont moyennement appareillées.
     * Surprenant. Le remblai est composé de pierres solides et presque uniformes
     * Il n'y a aucune archère sur les murs. Curieux, pour un château que je datais du 13ème.

Est ce du à la consolidation du siècle dernier ?

 

Un petit château

   Comme je le présumais ce château n'est pas très grand, et peu de détails sont visibles. Le temps et les hommes n'ont pas conservé l'aménagement des salles intérieures, ni les fondations des murs.

   Lorsqu'une ruine médiévale est proche d'un village, que reçoit elle comme construction annexe au 20ème siècle ?

Alors, j'attends la réponse !

 

Le confort moderne s'installe dans le château

Vous ne trouvez pas ?

   Pourtant, je vous en ai déjà parlé au moins 2 fois pour des châteaux en France. Par exemple pour Quillan dans l'Aude ou pour Vaour dans le Tarn.

   La ruine étant sur une hauteur, les hommes la creusent pour implanter un château d'eau.

     Mais depuis quelques années, d'autres constructions accompagnent la vie solitaire des ruines médiévales, ce sont...... les tours de communication.

    Avant de quitter cette petite forteresse, j'admire ce qui est sa richesse.

 

 

  Histoire du château :

* Au 13ème siècle, Il semble qu'une construction fortifiée soit sur la butte.
* Au 20ème siècle, des travaux de consolidation sont réalisés et un château d'eau est installé dans l'enceinte supérieure.
* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre est faible. Site réservé aux passionnés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Espagne médiévale
commenter cet article

commentaires

nath 15/09/2010 10:25


Autre temps... Les antennes ne sont pas du plus bel effet dans ce merveilleux paysage.


Le Chevalier Dauphinois 16/09/2010 20:26



Dans beaucoup de ruines médiévales, je vois des antenne ou des château d'eau. La butte, après avoir défendu les villageois, lui apporte maintenant la civilisation et le confort.... Autre temps,
autre mœurs ;)



Anne la Dauphinoise 14/09/2010 21:47


Il ne restait vraiment plus grand place dans les tours ! pour un garde, pas plus ? (c'était peut-être suffisant)
Belle ruine de pierres blanches...l'abbaye cistercienne était du même matériau ?
Votre "photo-mirage" est superbe et insolite avec son effet (qui relève quasiment de la sorcellerie pour moi...)


Le Chevalier Dauphinois 16/09/2010 21:31



 Le site étant très ruiné et déformé par 700 ans d'activité humaine, les remparts extérieurs ainsi que le logis n'apparaissent plus. Ce n'était pas un château de seigneur, mais certainement
un château de garde.



Tata Tounette62 14/09/2010 19:56


Elles n'ont aucun complexes ces ruines à se dévoiler sous tes yeux avertis ! :-)
Joli panorama.


Le Chevalier Dauphinois 16/09/2010 20:27



  Les ruines se dévoilent plus facilement à moi que... les princesses... hélas



David, dit le serial-killer de la maquette :0106: 18/09/2008 19:46

Encore une ruine toute cassée ou tu as du prendre ton pied... hehehe Tres belle meme et joli panorama!
A eb juger la belle photo du Plessis-Bourré, aurais-tu donc promené ton destrier en terre Angevine?? Mon département voisin! hihi
J'ai déja visité 2 fois ce château magnifique et (cest tres rare) dans son jus d'origine sans trop de restauration. Qu'as tu pensé du plafond des alchimistes?
Si tu as visité le château voisin du Plessis-Macé, forcément tu as du te régaler aussi... hihi

Le Chevalier Dauphinois 18/09/2008 20:49


Pour Plessis-Bourré : Le plafond d'alchimie est unique... J'ai adoré (oui, je peux adorer des plafonds, mais c'est rare, car c'est souvent le ciel que je vois
hihihi). Mais j'ai vu en Périgord un château encore habité avec une vraie salle d'alchimie et des dessins sur les murs avec des inscriptions..... que je ne révèlerais pas même sous la tourture
!
--> Pour Aguilo, ce fut une surprise rapide mais sympatique. Evidemment aucun touriste vient en ce lien et je fus la curiosité des autochtnes qui étaient heureux qu'un Français s'interesse à
leur château.