Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 06:07

 

Département :   73 - SAVOIE 

 

Le château :

Nuages et montagnes regardent cette ruine avec nostalgie.

   Situation :  (--> le voir sur une carte)

      Le village de Esserts-Blay se situe à l’entrée de la vallée de la Tarentaise, à 9 km au Sud-Est d’Albertville, sur la rive gauche de l’Isère.

     Coordonnées du château :

45° 36' 46.159" N 6° 26' 27.071" E
 45.612822°  6.440853°

 

  Origine du nom :

     Le nom actuel du village est le regroupement des communes après la révolution Française.

  * Esserts vient du mot latin "Essartum" désignant un terrain défriché (vers le 12ème siècle ?).
  * Blay aurait peut être comme origine le mot latin "Blasius" (Noble important, propriétaire de terrains dans ce lieu). 

 

Le château :

   L'extérieur :

Où est il ?

     Depuis la route principale traversant le petit village, aucun bâtiment fortifié se montre dans les pentes des montagnes.

Est ce encore une ruine oubliée ne laissant voir que ses bases dans une dense forêt ?

     Depuis un balcon fleuri, une charmante habitante me montre la direction à suivre avec sa main gantée (non, point de dentelle princière, un gant jaune pour la vaisselle).  "Il faut prendre le chemin  derrière l'église" me hurle t elle. 

 

La découverte

       Le spectacle du site est surprenant. La chemin aboutit dans l'ancien fossé (?) ou le verger (un texte en ferait l'inventaire au 16ème siècle).
     Un monticule rocheux porte la ruine qui est "presque entière" (oui, presque, vous me connaissez maintenant, les vrais châteaux "pas cassés" ne sont pas souvent dans mes pages).
   Comme pour le protéger du vent, des arbres l'entourent, mais en respectant la distance du à cet ancêtre.

 

Première analyse

   En faisant le tour, je constate que cette ruine ressemble aux châteaux "classiques". En théorie, 4 tours rondes aux angles reliées entre elle par des courtines droites. Mais curieusement une tour manque et la forme générale ne ressemble pas à un rectangle mais à un L. Cette curiosité pose quelques questions : 

     - Cette 4ème tour a-t-elle été détruite ?  (Mais aucune trace apparaît sur le sol).
     - Par manque d'argent, ce 4ème coté n'a pu être construit ?

 

Deuxième analyse

  Mais comment assurer la protection d'un château avec autant de surface sans protection ?

* Peut être que cette bâtisse ne fut qu'une maison forte marquant un territoire mais sans but de défense.
* Ou à l'origine, était ce une tour carrée centrale sur laquelle furent greffées des tours d'angle ?

  Les murs assez épais sont réalisés avec des petits moellons de schiste non taillés, mais correctement scellés. De l'extérieur, cela ressemble à une construction finie mais peu esthétique. L'usure du temps et l'incendie du 16ème siècle puis quelques réparations sommaire ont sûrement détérioré l'aspect des murs extérieurs.

      Il me tarde de visiter l'intérieur de cette ruine dont les murs sont hauts. Je ne vais pas entrer par la porte mais...... par un effondrement dans l'une des tours.

 

   Tour d'angle :

       Voila une sensation nouvelle, découvrir une ruine en commençant par la tour.

C'est une première pour moi. Et pour vous ?).

L'intérieur ne comporte aucune trace d'escalier, chaque étage est indépendant. Pour chaque niveau, des ouvertures permettent l'accès aux petites salles. Aucune trace d'archère ou de bouche à feu est visible (voir vocabulaire).

     Pourtant, dans un angle, apparaît une fente qui me semble avoir été ajoutée récemment. Il est possible qu'à l'origine, ces petites salles soient des niches pour un soldat durant une attaque.

 

   L'intérieur :

Minimale mais très variée

J'entre   

   Pour passer dans les salles suivantes, je dois me courber car l'effondrement du toit et des étages a rehaussé le sol et conséquence, "diminuer" la hauteur des portes.

 

Le logis

    Contrairement aux autres ruines que je vous montre, celle-ci comporte tous ses murs intérieurs. Le bâtiments d'habitation comporte un rez de chaussée et trois étages bien visible par le retrait des des murs, ou plutôt la diminution de leur épaisseur.
     En bas, peu de commodités apparaissent. Ce devait être le niveau du stockage, des communs et de la cuisine.

 

Les étages

     Aux 1er et 2ème étages, des éléments de confort et de vie (comme une cheminée) sont nombreux. J'imagine bien le seigneur attablé devant son écritoire. C'était vraiment les 2 étages d'habitation, car toutes les fenêtres et ouvertures de porte ont un encadrement de pierre, parfois sculpté.
  Le dernier étage semble plus modeste et moins décoré.

Est ce le grenier ou l'étage des serviteurs ?

 

Il y a des murs partout !

     J'ai une sensation nouvelle. D'habitude, dans "mes" ruines, avec les murs disparus, j'ai l'imaginaire qui fonctionne et, réchauffé par le soleil, je regarde l'horizon. Dans cette ruine, ma vue est bloquée mais je sens la chaleur des pierres et la vie des "fantômes".

Ressentez vous cela aussi ?

 

 

Histoire du château :

* Entre 1190 et 1220 (?), un bâtiment est construit sur le site par Nicod d"Avallon (est ce le château.   j'en doute). 
* En 1301, François d'Avallon est autorisé par le Comte de Savoie Amédée V (voir liste) à construire un bâtiment fortifié sur ses terres (il semble qu'aucun texte prouve la construction).
* En 1354, un acte précise que François d'Avallon  passe la seigneurie de Blay à François de Salins (il avait épousé une des filles d'Ameyric d'Avallon).
* En 1390, un texte confirme la possession de la seigneurie de Blay à François de Salins. Il semble que Blay soit cité comme une seigneurie et non une châtellenie.
* Vers 1418, à la mort de François, la seigneurie ainsi qu'un "château" sont donnés à l'archevêque de Narbonne (Normalement, Blay dépendait de Moustier, la raison de cet acte curieux est inconnue).
* En 1432, l'arrière petit fils de François de Salins possède la seigneurie (comment l'a t il récupéré pour sa famille ?), et se met sous la protection du Duc de Savoie Amédée VIII (voir liste).
* En 1536, Jean de Mermet de Riddes, seigneur de Flumet et de Megève, achète terres et château à Urbain de Salins pour rembourser ses dettes. Il semble que le château ne soit plus habité depuis cette date.
* En 1565, Antoine Gaspard de Riddes, fils de Jean, hérite du domaine.
* En 1599, bien qu'il n'y ait aucun écrit, la tradition veut que le château soit détruit accidentellement (?) par les flammes. La ruine ne fut jamais reconstruite.
* En 1615, Antoine sans héritier direct, donne par testament le domaine à Gaspard du Verger, fils de sa soeur Thomassine de Riddes.
* Au 19ème siècle, par manque d'héritier male, la famille Verger disparaît.
* Au milieu du 19ème siècle, 2 communes sont regroupées formant le nom Esserts-Blay.
* A la fin du 20ème siècle, une association est créée pour la sauvegarde du château (voir ici).
* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. A l'intérieur, le risque de recevoir une pierre n'est pas négligeable.

 

 Nos ancêtres savaient tailler la pierre magnifiquement.

 

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 73 Vers Menu châteaux de Savoie

Partager cet article

Repost 0
Published by le chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Savoie Médiévale : 01 73 74
commenter cet article

commentaires

lunerousse73 26/06/2011 13:16


Bonjour ! Des maisons-fortes d'origine + ou - médievale existent aussi dans d'autres communes de Tarentaise : Petit-Coeur, Grand-Coeur (ruine rasée en 2008 et il ne reste plus rien), Le Bois (lieu
dit La Tour), Saint-Paul (lieu dit Le Cret), Saint-Marcel (lieu dit La Perouse). Certaines sont des habitations privées dont on peut d'approcher, d'autres sont des vestiges abandonnés et qui
feraient l'objet de belles balades à pieds ou VTT...J'ai voulu mettre des liens vers des photos que j'ai pu prendre, mais ça ne marche pas donc je vous laisse le plaisir de les découvrir par vous
même comme vous avez fait pour toutes les nombreuses bâtisses que vous avez déja minutieusement répertoriées ! Bonne continuation à vous ! Votre site donne des idées de découvertes à faire un peu
partout...


Le Chevalier Dauphinois 26/06/2011 18:22



Diantre... je ne connais point ces lieux. Je le note et tenterai de les découvrir durant mes promenades d'automne.



sarvatane73 26/06/2011 12:31


Bonjour, bravo pour votre site et tous les travaux que cela représente...J'ai pu voir, pendant les 7 ans que je vivais en Tarentaise, ce château avant et après les travaux qui l'ont transformé en
salle des fêtes confortable et équipée avec tout ce qu'il faut (même une cuisine professionnelle). le résultat est certes contestable, mais au moins une chose et sure, cette vieille bâtisse qui
fait partie du patrimoine local, ne risquera plus de se détériorer. et ceux qui viennent là pour une occasion festive, se poseront surement des questions sur l'histoire du lieu...
Par ailleur à St Paul, commune voisine, se trouve une autre maison-forte médiévale au hameau du Cret ou Crey, mais c'est devenu une maison d'habitation privée qui a été bien modifiée avec le temps
(on voit encore les anciennes latrines sur l'extérieur d'une tour). bonne continuation dans votre chasse aux châteaux !


Le Chevalier Dauphinois 26/06/2011 18:26



  Il faudra que je fouille dans mes boites de diapositives, Il est possible que cete maison forte ait fait l'objet d'une visite du Chevalier il y a.. heu.... 600 ans



Vincent L 07/11/2010 23:17


Bonjour,
Merci j'ai récupéré les 3 photos disponibles. Si vous en avez quelques autres mêmes moins belles je suis preneur malgré tout. Juste pour utilisation personnel, car je n'ai jamais encore mis les
pieds à Esserts-Blay, bien que natif de Voiron (38). Cette lignée familliale a été redécouverte par ma femme généalogiste amatrice il y a quelques semaines.
Cordialement,
Vincent, arrière arrière arrière petit fils de Joséphine Marie Péronne Duverger de Blay (7 fev 1809 - 29 janvier 1889)


Le Chevalier Dauphinois 07/11/2010 23:30



3 photos disponibles  ... Mais il y en a 9 !


Chaque mot vert souligné est un lien (soit vers une image, soit vers un site externe, soit vers un autre article de mon
blog).



Vincent LERAY 03/11/2010 22:34


Bonjour,
Merci pour votre site. Serait il possible d'avoir copie de photos du chateau. Je suis un descendant de Marie-Péronne DUVERGER de BLAY.
Merci,
Vincent


Le Chevalier Dauphinois 05/11/2010 12:56



Bonjour, et merci pour votre passage sur mon modeste blog. Vous pouvez prendre celles sur ce blog, je ne verrouille pas mes images.


   Si elles ne vous suffisent pas, je pourrais retrouver dans mon disque dur de sauvegarde d'autres images moins belles ou moins significatives.


  Par contre, si vous les utilisez pour des illustrations ou des fora ou des blogs, vous serait il possible de citer mon blog en retour ?



MB 09/07/2010 11:16


Chevalier, je ne m'exprime qu'aujourd'hui mais c'est la cata : le château a été transformé d'une façon irréversible et très criticable. Me contacter en MP pour photos et explications (je suis de la
Savoie et passe très souvent à proximité du lieu)


Le Chevalier Dauphinois 09/07/2010 18:06



Ce week-end, je vais marcher proche de la Savoie (Col de la Croix de Fer),  je vous écrirais prochainement.