Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 07:30

 

Département :    04 - Alpes de Haute Provence
Voyez vous une merveille au loin ?
Le bourg :
    Situation :   (--> le voir sur une carte)
       Le village de  Melve est situé à 90km au Nord-Est de Orange, à  28km au Sud-Sud-Ouest de Gap et à 20km au Nord de Sisteron.

  Coordonnées du château :

44° 21′ 35.586″ N 5° 59′ 35.743″ E
 44.359885°  5.993262°


Le château :
       L'extérieur :
La découverte
    C'est la fin des vacances, tranquillement, je remonte vers mon Dauphiné en empruntant la route de Sisteron à Gap quand soudain, mon instinct de castellologue-amateur me fait tourner de l'oeil. 

Voyez vous cette beauté ?

  Pour mieux la discerner, faites comme moi : Fermez un oeil, pliez les genoux, respirez à fond et sautez dans l'image.  

Vous venez d'être transporté au dessus du village de Melve et proche de la ruine de son château fort.


ll est là !
    Au Nord-Est du village, un sentier pédestre peu ombragé m'amène vers le plateau porteur de mon Graal. Cette beauté presque millénaire, avec sa forme carrée m'attend. Ne vous gaussez pas, je vous assure qu'elle m'attend. La preuve :

   Un de ses murs me sourit en clignant de l'oeil.  

La ruine est pour moi un arc en ciel de beauté 

Rapide analyse

     Sa structure parallélépipédique trahit une construction classique du 12ème siècle.  Ses murs borgnes (les trous sont dues à son âge et à l'oublie des hommes... Ils ne faut pas les confondre avec les trous de boulins - voir vocabulaire) confirment ma datation rapide.

    Les pierres sont pauvrement taillées avec des joints larges signifiant que ce château n'appartenait pas à un grand seigneur. L'épaisseur du remblai, montrant un mur de 1m40 de large, prouve que cette tour a du être importante il y a 800 ans.

  Ce donjon (car il semble que cela fut la fonction de cette puissante tour) hélas arasé ne laisse pas voir son éventuel crénelage ni ses systèmes défensifs.

 

Elle m'attire

    Religieusement, je m'avance pour entrer dans cette ruine espérant trouver des trésors architecturaux et des traces de son glorieux passé. Soudain, je suis arrêté :

Lisez vous comme moi cet avertissement ?

   Je vais donc baisser la visière de mon heaume et entrer à pattes de velours. 


       L'intérieur :
    Évidemment, il n'y a point de lustre en cristal, ni de tableau de maître accroché aux murs, mais sur les 9 mètres de hauteur des 2 parois, je découvre quelques détails intéressants :

1 - Trois niveaux sont visibles.

2 - Le rez de chaussé est planchéifié (1).

3 - Le premier étage est aussi planchéifié.

4 - Une rangée de corbeaux délimite les étages

4 - Des trous pour les poutres sont encore visibles.

5 - Au sommet, un cordon en quart de rond signale la présence d'un départ de berceau de la voûte.

   En prenant un peu de recul, je crois discerner un vestige abîmé d'une archère droite. Contrairement à mes dires de l'extérieur, cette tour n'était point borgne.

 

(1)---> Pour l'orthographe de ce mot, je vous invite à lire cet article passionnant.

 

 

   Histoire du village et du château :

* Vers le 8ème siècle avant JC, un village Gaulois existe (les fouilles archéologiques de 2001 l'attestent).
* Vers le 3ème siècle avant JC, les Romains occupent la vallée.
* Au début du 13ème siècle (vers 1219), Melve fait partie du domaine douaire (voir définition) attribué par le Comte (voir titre de noblesse) de Provence Raymond Béranger V à sa femme Béatrice de Savoie. Il semble que la tour date de cette époque (à vérifier).
* A partir de 1309, la famille Laveno possède la seigneurie de Melve.
* Au milieu du 14ème siècle, la seigneurie appartient aux Barras.
* A la fin du 14ème siècle jusqu'au 16ème, la famille Agoult possède la seigneurie.
* Du 17ème au 18ème siècle, Melve appartient à la famille Inguimbert.
* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre existe, soyez très prudents.

 

Ma ruine se joue de l'horizon

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 04 Vers Menu châteaux des Alpes de Haute Provence

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Provence : 04 13 83 84
commenter cet article

commentaires

L.G. 26/02/2014 11:02

ca fait un bail
content de revenir sur ton blog chevalier
nous marchons dans les mêmes pas semble-t-il
cela serait-il lié aux pierres?

Le Chevalier Dauphinois 26/02/2014 18:13



  Comme tu le vois, je continue mon périple de narration de ruines ruinées, de châteaux perdus, de sites presque oubliés. Je ne sais point construire en pierre comme toi, alors, je vole les
images des créateursd'antan.



catcent 31/03/2012 12:09

Encore surprenant que ça reste debout, je comprend la chute de pierres.
Bonne journée Chevalier D. bye

Le Chevalier Dauphinois 31/03/2012 19:53



 Tu comprends maintenant pourquoi j'ai toujours un heaume pour visiter les ruines.



Sutor 31/03/2012 10:54

Cette déesse est la séduction même, car vous la rendez délicieusement expressive. Sous un autre profil, elle semble bouche-bée. Votre regard lumineux réveille l’âme des belles au bois dormant comme
personne, Sire Chevalier !

Le Chevalier Dauphinois 31/03/2012 19:56



  Serais je le prince sachant réveiller les belle ? ... Hummm, voila une mission qui me plait !



Tata Tounette62 29/03/2012 18:50

Sympa l'idée de la photo où la ruine sourit au chevalier que tu es !
Bonne soirée, à bientôt

Le Chevalier Dauphinois 29/03/2012 19:51



Dois je en conclure qu'une ruine serait... une femme tentant de me séduire par un sourire ?... Que voila une idée qui me plait !



Papy Martial 29/03/2012 17:09

Bonjour. Surprenant ce qu'une ruine peut vous transmettre lorsque l'on sait l'observer. Il va falloir que j’apprenne les rudiments de cette langue, qui m'est inconnue. Je suis toujours admiratif
des passionnés qui arrive à consacrer leur vie ou de longues années à une même passion.

Le Chevalier Dauphinois 29/03/2012 20:00



    En réalité, ce blog est l'aboutissement de plusieurs passions. La randonnée, la photo, la recherche de livres chez les bouquinistes,la lecture, la rédaction de synthèse, l'envie de
partage et... les vieilles pierres.


 Ainsi je m'occupe aussi bien l'été que l'hiver.