Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 08:55

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 Sont ce les vestiges du château ?

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Banon est située à 70km au Nord-Est d'Avignon, à 60km au Nord d'Aix en Provence, à 35km au Sud-Ouest de Sisteron.

 

     Coordonnées du château :

44° 02' 21" N05° 37' 36" E
 44.0391898640° 5.626915097236

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

Il est là haut !

* Sur les hauteurs de l'actuelle commune de Banon, l'ancien village médiéval attire l'oeil du touriste attentif.

* L'antique cité "Banonum" possède encore un long rempart. Certes, le mur est très arasé, il ne montre plus ses crénelages ni ses mâchicoulis (voir vocabulaire).

* J'ai si hâte de voir le château que je me précipite au sommet.

 

 Voici le fantôme du châteauMinimal ou maxi mal

* En haut, essoufflé par ma folie (voir ma méthode de découverte) mes yeux ne voient rien.

Avez vous déjà ressenti ce voile

en étant proche d'une beauté ?

* Après quelques minutes de récupération, je commence à regarder le château.

* Il est..... heu..... comment vous dire... heu... là.

*  La situation est idéale pour la surveillance des vallées.

* Il reste quelques pans de mur consolidés. Leurs épaisseurs m'informent que le bâti est ancien.

* Les pierres sont pauvrement taillées et peu jointives.

* Quelque murs possèdent encore un retrait m'informant qu'étages il y avait.

* Pour comprendre l'architecture du château je cherche au sol les traces de base de fondation. Hélas, les années ont recouvert de terre les murs "naissants", l'herbe a recouvre les vestiges.

* La truffe au sol, j'avance. Evidemment, ne point regarder devant crée inévitablement un choc avec une paroi.

Il est donc important d'être équipé d'un heaume !

* Cette haute construction, transformée en notre siècle en habitat, fut certainement une tour de défense.

 

 

La cité fortifiée

        L'extérieur

Quelle curieuse.... curiosité !

 

Quelle est donc cette architecture pleine de dents ?

* Lentement, tout en regardant au sol et devant moi, je longue un mur très refait.

Etait ce l'emplacement du rempart médiéval ?

* Soudain, au niveau de mes yeux, une beauté se montre.

* Voici une construction en encorbellement dont les pierres taillées contrastent avec celles du mur.

Elle m'impressionne !

* Je me décale pour comprendre.

* Cette construction est bien une bretèche puisqu'elle protège une double vantail.

 

 

Quelle magnifique bretèche !

 Cette entrée fortifiée semble imprenable... et pourtant, elle fut franchitLe portail fortifié

* Même si la porte a été défensivement améliorée au 16ème siècle, même si les consolidations récentes donnent trop de fraîcheurs à l'architecture, ce portail sait vraiment me transporter dans les siècles passés.

* Des ouvertures avec un important ébrasement extérieur m'informent qu'à l'époque des armes à feu, ce portail existait.

* Lentement j'avance pour entrer dans la cité en prenant garde de ne point froisser les habitants.....
........ Sinon pierres et liquides bouillants je recevrais.

* Dans le grincement de la porte, un autre monde s'offre à moi.

 

 

        L'intérieur :

Chapeau de paille et heaume

 

Voici un magasin médiéval qui a fermé boutique

* En la cité, il faut alternativement avoir un oeil de castellologue amateur puis un autre de touriste passionné.

* C'est donc en louchant que je découvre les étroites ruelles.

* L'architecture militaire s'est adoucie avec la modernité.

* La vie apparaît dans chaque ruelle.

Reconnaissez vous ce type de façade ?

* Je vous l'ai déjà présentée à Bozouls (en Aveyron).

* C'est une boutique médiévale.

 

Le détail médiéval est dans chaque pierre

 

La fin justifie les Moyens (Âges hihihi)

* En cette cité, il a beaucoup de pierres à voir, à toucher, à humer.

* Je vais donc le faire seul et je vous invite à découvrir par vous même ce site intemporel.

 

 

Le diaporama du château et du bourg est visible ici

 

 

Histoire du bourg et du château :

* Au 11ème siècle, le castrum Banonni ou Banonum est cité dans un texte. Il est possession de la famille Simiane.

* Au 13ème siècle, le château est remanié.

* Au 14ème siècle, les défenses de la petite cité sont renforcées, par exemple le portail.

* En 1391, le site est attaqué puis dévasté par l'armée de Raymond-Louis Roger de Beaufort, Vicomte (voir titre de noblesse) de Turenne.

* Au début du 15ème siècle (à vérifier), à la tête d'une armée, le seigneur de Montbrun attaque et pille la cité.

* Au 15ème siècle (à vérifier), un rempart entoure la cité. Il aurait une longueur de 450 à 800 mètres suivant les sources. Les murs ont 1 mètre d'épaisseur pour une hauteur de 10 mètres.

* Au début du 17ème siècle, une puissante bretèche est aménagée au dessus du portail d'entrée.

* Vers 1798, après l'abandon de la cité par Alexandre de Tournon-Simiane, une bande de brigands apparentée aux Révolutionnaires attaque puis pille le site. Le château médiéval est fortement détruit.

* Au 19ème siècle, l'église de la commune est construite sur les bases de l'ancienne chapelle castrale (à vérifier).

* En 1927, la porte fortifiée est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur et l'intérieur des ruines castrales est libre et gratuite. Le risque de glisser ou de recevoir une pierre existe, soyez prudents. La visite de la commune est possible en respectant les propriétés privées.

 

 

Le panorama est le bijou de toutes ruines castrales

 

 

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04Vers Menu châteaux Alpes de Haute Provence

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Provence : 04 13 83 84
commenter cet article

commentaires

Pierrote 02/12/2016 20:15

C hapeau de paille porté à bon escient,
A i-je écrit,* ne me dérange nullement !
S urent de ce bourg les médiévales ruelles
T ant me seoir, et votre image la plus belle
E st, à mes yeux, celle mirée via un lien.**
L ‘on est happé par ce passé lointain,

E t vie renaît comme si l’on y était.
T out couvert, passage voûté, arcade, est

B eauté à mes yeux, me permet voyage
O ù sont tous les « standards » du Moyen-Âge
U nis en un conte, pas toujours de fées.
R aison sait me guider, même pour rêver.***
G uerres, pillages furent aussi la destinée

D e ces villages. Ainsi habitations
E ntourées furent de remparts. Leur vision

B anale n’est mie en ce lieu : quelle puissance
A cette ceinture de pierre ! Encore défiance
N ous interpelle, bien que ne soient complets
O uvrages montrés. Mais savons leur sommet
N ous représenter tel qu’antan était

A vec défenses de son temps… Ont dû
L es ennemis se sentir dépourvus
P ar cette paroi infranchissable semblant !
E t passer la porte dut être effrayant,
S achant, plus tard, bretèche la surplombant…

D u castel, ne reste que peu aujourd’hui,
E t cependant cela m’a bien suffi :

H abillé tout de blanc a t-il été ;
A ppareillage sommaire mais régulier.
U n retrait nous indique plusieurs niveaux -
T émoins de l’importance du château ?
E t tant pis si ce ne fut le cas ! Haut

P erché pour surveiller vallée il fut,
R empart naturel pour être défendu.
O r, subit-il attaques diverses, antan.
V rai est-il que traitrise bien souvent
E tait cause de prise, non manque de défenses.
N ous ne savons si eut grande arrogance
C e lieu, mais l’ai-je imaginé ainsi,
E ngageant, sûr, sauf pour les ennemis !

P uissante, est enfin large bretèche mirée.
S ut-elle, même plus « récente », bien m’attirer.

* à Bozouls, où vous nous invitez à retourner dans cet article (j’y suis donc retournée… pour me souvenir que je vous avais dit ceci).
** lien : « dans chaque ruelle »
*** mais pas toujours… souvent raison est oubliée !

Le Chevalier Dauphinois 03/12/2016 18:17

* Ce site n'a rien d'extraordinaire comparé aux médiatiques châteaux et cités fortifiées de notre royaume......
....... pourtant, avec tous ses petits détails, il devient inoubliable.
* Chaque pierre est un pan de vie médiéval.
* Le château est minimal, le village un peu modernisé.... mais chaque fragment donne le plaisir, pour celle/celui qui sait regarder.
* Je constate par votre riche prose plein d'élan que Banon restera dans votre mémoire.