Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 07:30

 

Département 83 - VAR

  Mes poils se hérissent à la vue de ces remparts !

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Sillans la Cascade est située à 70km à l'Est d'Aix en Provence, à 25km Ouest-Nord-Ouest de Draguignan et à 20km au Nord-Est de Brignoles.

 

     Coordonnées des remparts :

43° 34' 3" N 6° 10' 41" E
 43.56764373°  6.178117096°

 

 

Les fortifications : 

        L'extérieur :
Préambule

* Parfois, votre Chevalier Dauphinois ôte son heaume de castellologue-amateur pour vêtir un chapeau de paille de touriste.

* Parfois, il troque ses chausses en fer pour des tongs.

* C'est donc dans cet accoutrement que j'arrive proche du bourg de Sillans la Cascade.

* Mon but étant de me rafraîchir dans : La cascade.

* Curieusement, alors que mes pensées étaient vers la plénitude béate du touriste sans but, mon destrier se met à tourner à gauche.

* Son flair sans égal (car je dois vous l'avouer, je ne sais pas déchiffrer un plan et ne sais point lire les panneaux indicateur), mon équidé a vu une chaussée nommée : Rue des remparts.

* C'est donc avec un chapeau de paille, l'oeil peu lucide, que je découvre les fortifications médiévales de la cité de Sillans la Cascade.

 Rondes tours et droites courtines : Voila une fortification classique !

L'analyse 

* Le site montre une succession de courtines linéaires et de tours rondes.

* La distance entre chaque tour permet une défense correcte des murs.

* Par endroit, le rempart est construit sur le rocher.

* L'extérieur des pierres composant le site sont pauvrement taillées.

* Avec un peu d'attention il est possible de voir un crénelage (bien que je doute qu'il soit d'époque) et des traces d'archère droite.

 

 

Le diaporama des fortifications est ici.

 

 

Histoire du bourg :

* Au 11ème siècle, le "Castrul de Sillans" est cité dans un texte. Il dépend de la viguerie de Barjols.

* Au 12ème siècle (?), la seigneurie appartient aux Baux (à vérifier).

* En 1307, la cité est possession de la puissante famille de Pontevès.

* Vers 1536, la moitié de la cité appartient aux Blacas.

* En 1619, la famille Châteauneuf achète la part de la famille Blacas.

* En 1627, la famille Châteauneuf achète la part de la famille Pontevès.

<* En 1721, Louise Adélaïde Julie d'Albert de Sillans apporte la seigneurie en dot à son futur époux Louis Charles Olympe Le Tonnelier, Comte (voir titre de noblesse) de Breteuil.

* En 1781, le site est mis en vente, puis acheté par Antoine François Rolland, greffier au parlement de Provence.

* En 1854, Marie Antoinette Delphine de Rolland de Sillans (petite fille d'Antoine François) apporte la cité en dot à son époux Boniface Hippolyte de Castellane, marquis de Castellane-Esperron.

* En 1863, une partie des terres est vendue à maître Boyer, notaire à Aups.

* En 2007, les remparts sont restaurés.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des remparts est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Même arasées, tours et courtines sont encore impressionnantes

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 83

Vers Menu châteaux du Var

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Provence : 04 13 83 84
commenter cet article

commentaires

Anne d'Amico 21/10/2016 09:24

Je connais ce ravissant petit village et sa superbe cascade! Entre le château près de la chapelle St Gabriel et là, tu es chez moi! Je ne connaissait pas l'histoire de ces 2 châteaux d'ailleurs, merci à toi!
Bisous chevalier!

Le Chevalier Dauphinois 21/10/2016 18:50

* Nous avons failli nous rencontrer..... Mais comme je ne sais pas toujours comment je vais visiter un département (ensoleillement, place dans les hôtels ou chambre d'hôtes, routes en travaux...), il n'y a que le hasard qui peut faire que nos routes se croisent.

Pierrote 20/10/2016 21:46

S i je comprends bien : étiez armuré (
I l n’est fait mention de l’armure ôtée),
L e heaume par chapeau de paille remplacé,
L es chausses en fer contre des tongs troquées.
A h bon… Pas très excitante, cette « tombée » !!! *
N ‘est-ce important (!), puisque lieu recherché
S oudainement s’est alors « transféré ».

L a cascade ? oubliée ! car destrier
A , pour « coller au blog », bien mieux trouvé (

C omme je l’aime par ses choix, cet équidé !**).
A ppel des vielles pierres vous a mené
S ous les remparts de ce bourg du passé.
C ertes, n’ont plus d’antan leur force et beauté.
A ttestent, cependant, qu’ont su protéger
D es intrus population. Ont été
E fficaces, ainsi que le démontrez.

V ision de ces murailles, tours, appuyées
A u rocher parfois, jadis crénelées,
R estitue à merveille, à mon idée,

P uissance d’une petite cité fortifiée.
R affinées ne sont constructions mirées,
O ù l’on voit pierres brutes et joints fort grossiers.
V rai est-ce, que pour une bonne sécurité
E taient ces bâtis mal appareillés.
N e me gêne, j’avoue, cette piètre qualité,
C ar atténue beaucoup l’austérité
E t la rigueur de cet ensemble guerrier.

P eu de traces de défenses avez croisées :
S ont-elles dans l’aspect massif, en premier.***

* je veux dire : votre image de preux, bel et fringant Chevalier en prend un sacré coup, avec cette description ! (faite par vous, notez-le bien. Je n’ai fait que répéter ce que vous-même avez écrit).
** bien qu’ici, je n’aurais pas été contre de mirer la cascade aussi !
*** et à mon avis : rien que cette masse de murailles et tours devait déjà bien dissuader l’ennemi.

Le Chevalier Dauphinois 21/10/2016 18:58

* Pour les systèmes défensifs, je pressens qu'ils existaient. Mais les arasements et le temps les ont fait disparaître et parfois cacher.
** Pour la cascade, ceci est un secret que je pourrai peut être (un jour) montrer dans un blog d'aventure que je créerai (peut être) dans un siècle ou 2.
*** Pour ma tenue... Certes, la prose ne narre pas tout. Ou plutôt elle masque une partie de la vérité (presque vraie). Mais il est certain que votre description (presque vraie) donne une vision du Chevalier peu..... heu.... élégante.... hihihi.