Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 06:10

 

Département 83 - VAR

  Voyez vous cette merveile luttant contre les arbres ?

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Brue-Auriac est située à 45km à l'Est d'Aix en Provence, à 45km à l'Ouest de Draguignan, à 8km au Nord de Bras (voir son château) et à 5km au Sud-Ouest de Barjols (voir son château).

 

     Coordonnées du château :

43° 31' 37" N 5° 57' 31" E
 43.52685338°  5.958532691°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

Il est là haut !

* Pour moi, la découverte d'un site fortifié d'origine médiévale est un but de marche.

* Se promener dans les bois ou sur une colline est un plaisir parfois plus grand que le visite du site.

* C'est pour cela que je vous présente souvent des ruines minimales... mais intéressante (évidemment).

* Je pressens que l'ancien château fort de Brue va me combler.

* Le plus délicat est de trouver le sentier pour gravir la colline.

 Vais je devoir me transformer en bucheron pour entrer dans cette ruine ?

Premières constatations?

* Après une agréable montée, je me heurte à une haute paroi.

* Elle est dépourvue de système défensif :

- Point d'archère,

- Ni de crénelage,

- Ni de mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Bien que les pierres soient petites et parfois de dimensions différentes (réparations ?), le mur est de belle qualité m'informant que ce château ne fut pas qu'un simple point d'observation.

* La qualité du parement d'angle confirme mon impression.

 

Est il inaccessible ?

* A travers la dense végétation attaquant le château, je crois voir une archère droite.

* C'est dans cette "jungle" que je cherche l'entrée.

* Ne la trouvant pas, j'utilise une cassure du rempart pour entrer en me faufilant à travers les arbres.

 

 Voyez vous les magnifiques détails d'architecture ?

        L'intérieur :

L'analyse 

* A travers les branches, je distingue un mur travaillé avec des pierres en encorbellement.

Quelle fut leur fonction ?

* Je me dégage un peu des branchages et je vois un mur avec des trous de poutres et des archères droites avec un faible ébrasement intérieur

 Pensez vous qu'elles furent aménagées au 11ème siècle ?

* Plus loin je vois... heu... un rocher taillé portant la courtine.

 

Je vous sens perdu

* Vous êtes dans un brouillard et je suis dans les branchages.

* Ensemble nous devons "retrouver le Nord".

* C'est à cet instant que je fais appel à mon satellite personnel (ou presque).

* Puis voici le plan du château et du village fortifié.

 

Le tunnel secret !

Est ce un tunnel secret ?* Lorsque je visite un château ou une ruine, il y a souvent une personne m'affirmant que le site possédait un souterrain.

* Evidemment cette imposante construction sous la terre et même sous la roche (hihihi) rejoint toujours le village dans la vallée ou une église sur la colline en face.

* Ce mythe est tellement présent dans l'imaginaire qu'à chaque fois mon interlocuteur connaît quelqu'un qui l'a emprunté.

* Je n'ai jamais trouvé de trace d'un VRAI souterrain.

*  La vérité est autre. C'est :

- Soit une salle enterrée par les gravas (accumulés depuis des siècles).

- Soit des caves communicantes (comme à Gisors).

- Soit une poterne au niveau du fossé (je vous en ai déjà montré).

- Soit une fosse ressemblant à un tunnel réalisée par les dynamiteurs suite à la destruction du château demandé par Richelieu.

--> Evidemment, si vous avez un preuve sur une vraie carte ou un vrai plan d'archéologue, je peux réviser mon opinion.

* C'est donc avec une certaine curiosité que je m'engage dans ce "tunnel" de pierre.

* Il tourne à gauche puis il tourne à droite.

* Pour aboutir..... dehors. Mais je suis toujours dans le château.

* Comme vous le devinez, ce sont des caves ou des salles de stockage. Au Moyen Âge, le village de Brue était collé au château. Il était important que les récoltes soient entreposées.

 

La chapelle ou l'église ?

 

 

* Au Nord-Ouest du château, une grande ruine attire mon attention.

* J'entre avec précaution.

* Une paroi m'informe qu'elle possédait un étage éclairé par une grande baie.

* Les colonnes droites comportent un imposte. Mais parfois, il ne reste que son emplacement.

* Les niches pour les trésors de l'église sont évidemment vides.

* Sans déranger les âmes de ce lieux (évidemment je ne pense point à l'esprit Saint mais... aux lézards), je sors de ce bâtiment religieux.

* En entrant, je pensais que c'était la petite chapelle castrale, mais ses dimensions me font penser à l'église paroissiale.

 

 

Pour vous, c'est la fin

* Je suis si heureux en ce lieu que je décide de trouver de rempart extérieur du village ainsi que les habitations.

* Pour cela je monte sur le plus haut sommet.

* Je vois.... hooo... tout !

* Avant de partir, je vais évidemment me régaler du paysage.

 

 

Le diaporama du château est ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, création d'un groupe d'habitations autour d'un château (à vérifier).

* En 1075, Wilelmus Rainulfus donne son "castellum de Brusa" à l'abbaye de Saint Victor.

* Au milieu de 13ème siècle (1252 ?), le seigneur de Pontévès, vassal du Comte (voir titre de noblesse) de Provence, possède les bourgs de Brue et d'Auriac.

* En 1285 (?),  la Reine Margot donne à Foulques de Pontévès la juridiction du lieu.

* En 1338, Jean de Pontévès rend hommage au Comte de Provence pour une partie de ses biens.

* En 1417, Jean de Barras est seigneur de Brue.

* Au 15ème siècle (1471 ?), après le passage de la peste noire, les 2 bourgs sont désertés.

Le château est-il abandonné ?

* En 1476, le Roi René donne à Honnorat de Berre les droits de régale en la terre de Brue.

* Au 19ème siècle, les 2 petites communes, reconstruites dans la vallée, sont regroupées sous le nom : Brue-Auriac.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible à vos risque et périls. La ruine n'étant pas sécurisée, le risque de recevoir une pierre existe. Soyez très prudents.

 

La position est idéale pour surveiller la vallée

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 83

Vers Menu

châteaux du Var

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Provence : 04 13 83 84
commenter cet article

commentaires

Pierrote 19/07/2016 23:38

B eaucoup de feuillus, ici, mais qu’importe !
R egards dans « trouées » bien loin nous emportent…
U n univers médiéval apparaît
E mpreint de tout ce qui vraiment me siet :

A rruiné site, et des hommes oublié -
U ne reconstruction ainsi évitée* -
R estes de murs dont imprécise fonction**
I déale est pour l’imagination ;
A rchère, qui plus est, vue de l’intérieur.
C omme j’aime cette défense ! Plus belle ? Je meurs !***

V iennent ensuite salles voûtées du castel.
A tmosphère incroyable, presque irréelle,
R ecèlent, par ce « ton » si confidentiel.

P ourtant, ce ne sont que des caves… Mais sont
R éalisées de merveilleuse façon,
O ù plafonds sont le point d’orgue, à mes yeux ;
V raies œuvres d’art laissées par nos aïeux.
E t n’oublierai-je mie aujourd’hui l’église.
N on pas que ce lieu ait sur moi emprise.
C oucoure t-il à richesse des hôtes prouver.
E tait-ce espace délicat et soigné.

P uissance et raffinement furent antan,
S ans aucun, doute du site les forts moments.

* je pense à celles qui défigurent les sites, en leur enlevant leur âme…
** lorsqu’elle l’est, imprécise… bien sûr que les murs de la chapelle (n’)éveillent en moi (que) des « histoires » de messes ou prières…
*** pas tout à fait exact… les hourds sont mes défenses préférées, puis les archères (je ne parle que d’esthétique, pas de « virtuosité guerrière »).

Le Chevalier Dauphinois 20/07/2016 19:46

* Heureux je suis que cette ruine engendre en vous tant de beauté et de plaisir.
* Lors de mon arrivée, en la découvrant remplie d'arbres, j'avais des doutes sur la possibilité de photographier ses entrailles.
* Mais les fées qui m’accompagnent toujours ont su écarter les branches pour qu'images soient regardables.
* Ainsi, presque tout a été montré sur mon article.... Il est vrai que visiter des ruines en mars/avril permet d'éviter les trop nombreuses feuilles.
** Pour ce qui est des hourds, je comblerai cotre souhait en 2017 ... et par 2 fois au moins.

Pierrote 19/07/2016 17:55

Tiens… pour moi, la reine Margot était Marguerite de Valois, fille de Catherine de Médicis et d’Henri II. Eh oui, je « déborde » ! (du Moyen-Âge)… Mais il faut bien connaître aussi l’avant et l’après Moyen-Âge pour mieux le « situer ».
… Ce qui me « gêne » est qu’entre Marguerite de Provence et la reine Margot il y a, dans mon esprit, un abîme !… concernant les moeurs…

Le Chevalier Dauphinois 19/07/2016 18:02

* Diantre !.... Erreur j'aurais commise ?
* Comme toutes les Isabelle sont nommées Isa, comme toutes les Dominique sont nommées Domi...... J'ose penser que toutes les Marguerite se nomment Margot.
* Et puis ayant 800 ans, j'avoue l'avoir bien connue et fréquentée cette Marguerite de Provence dans ma prime jeunesse. Donc, j'ose utiliser un raccourci pour la nommée...... Suis je crédible ?