Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 06:30


Département
37 - Indre et Loire

Le bourg :
   Situation  (--> le voir sur une carte)
      Le hameau de Vaujours est situé à une "portée de flèche" au Sud-Est du bourg de Château La Vallière, à 50km à l'Ouest de Château Renault et à 60km au Sud de Le Mans.

   Coordonnées du château :

47° 31' 40.958" N 0° 20' 47.98" E
 47.528044  0.346661

 

Le château :
     Dans un vide-grenier j'ai vu une vieille carte postale montrant l'incroyable château de Vaujours. Il n'en fallait pas plus pour enfourcher mon destrier et découvrir cette impressionnante forteresse de 6,8ha.

       L'extérieur :
La découverte
    Le hameau étant entouré de petites collines, j'ai pensé que la fortification serait posée sur l'une d'elles, mais ma carte IGN affirme le contraire. Incroyable, la beauté de pierre est dans la large vallée. Je marche donc vers l'eau.

Pourquoi l'eau me demandez vous ?


      Au moyen âge, un château fort était soit posé sur une hauteur, soit entouré de douves donc proche d'une rivière. Et ma déduction d'incroyable médiéviste (oui, j'aime parfois m'attribuer des honneurs et compliments ) aidé il est vrai par une carte très détaillée, me fait découvrir cette merveille.

Magnifique n'est ce pas !


     Ne me dites pas que vous ne la voyez pas, triste je serais. Regardez bien, là. Il y a, à quelques mètres devant moi, les douves (j'admets qu'il y a un peu d'herbe dedans), et au fond les puissants remparts.

Que me dites vous ?.... Les pierres ont elles été peintes en vert ?


   Non, point de peinture il y a. Je soupçonne que vous n'avez pas vu correctement mon Graal. Voici une autre image détaillant bien la qualité du parement d'une puissante tour ronde... Oui, le vert l'emporte, je suis d'accord


L'analyse détaillée
     Je suis conscient que la végétation a envahi le site castral et qu'il faut beaucoup d'imaginations pour comprendre cette ruine. Mais avec un peu d'attention, il est possible de voir (de deviner aussi  ) son architecture et donc de comprendre son importance.
    Par exemple sur ce panoramique, je vois les remparts extérieurs de la forteresse. Il est facile d'imaginer sa longueur, et par déduction deviner sa superficie.
  Conclusion : Ce n'est pas un petit château de surveillance de vallée ni de garde.

    Avec un oeil d'aigle, je vois une puissante tour flanque tout en rondeur, avec un vestige de pan de mur accroché à sa base et un autre posé au dessus.

N'est ce point une puissante tour d'angle avec ses dépendances accolées ?

    Et là, cachée dans la verdure, une tour semi-circulaire à bossage (ou n'est ce qu'un effet de style à la reconstruction ?)  avec de magnifiques décors sur les pierres des mâchicoulis.

Quelle forteresse ! ! ! !


Le plan
      Pour mieux comprendre l'importance de ce château fort, regardez ce plan réalisé par M° Jean de Bouillé :a

1 - Basse-cour,
2 - Le château avec sa cour intérieur,
3 - Tour porte d'entrée avec pont-levis,
4 - Pont-levis du château,
5 - Tour du "Charron",
6 - Le "donjon",
7 - Chapelle,
8 - Pont fortifié,
9 - Bastion Nord-Est,
10-Bastion Sud,
11-Douves entourant la forteresse.

 

        L'intérieur du château :
    Le château est entouré d'un grillage et un panneau m'interdit l'accès. Je n'ai pas trouvé d'habitant du village pour me renseigner sur le nom du propriétaire. Point de visite vous aurez avec moi.


Histoire du château :

* Au 12ème siècle (?), dans l'Anjou (au moyen âge) un château est cité au lieu dit : Val Joyeux. Il appartient au seigneur de Chastreaux..
* En 1398, Hardouin de Bueil, évêque d'Angers et président de la Chambre des Comptes de Louis Ier Duc (voir titre de noblesse) d'Anjou possède le château et les terres.
* A partir de 1399, le château est agrandi et modernisé.
* Au milieu du 15ème siècle, Jean V de Bueil, neveu de Hardoin, est le nouveau propriétaire. Ce grand personnage, compagnon de Jeanne d'Arc et élève du grand héros La Hire est aussi surnommé : Le Fléau des Anglais. Il entreprend de nombreux travaux de modernisation des défenses.
* A la fin du 15ème siècle, le roi de France Louis XI (voir liste des rois) passe quelques jours dans le château pour chasser dans la proche forêt et aussi pour "visiter" sa demi-soeur Jeanne (fille d'Angnes Sorel et du roi  Charles VII) devenue l'épouse de Antoine de Bueil, seigneur du château de Val-Joyeulx (Vaujours).
* Au 16ème siècle, avec le mouvement de la Renaissance, la vieille fortification médiévale de Vaujours n'est plus habitée par ses propriétaires qui préfèrent les beautés "modernes".
* En 1666, le Roi de France Louis XIV (voir liste des rois) achète la châtellenie de Chasteau (y compris Vaujours) et en fait cadeau à sa favorite : Louise de la Vallière.
* En 1667, Louise possède le titre de Duchesse de Saint Christophe et de Vaujours.
* Au 18ème siècle, le château n'est plus entretenu.
* Vers 1791, les révolutionnaires le réquisitionnent et le vendent comme bien national.
* En 1815, la Duchesse d'Uzès vend le château à un Anglais (grrr). Ce triste sir "démonte" le château et récupère les pierres pour une autre de ses propriétés à Vivier des Landes.
* Au 19ème et 20ème siècle, les moellons servent à empierrer les chemins.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite des ruines est interdites. Il semblerait qu'une association de sauvegarde ait été créée.
==> Cette forteresse mériterait une mise en valeur tant elle est et a été magnifique.

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 37 Vers Menu châteaux d'Indre et Loire
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Touraine 37 41 45
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 06:30

 

Département 41 - Loir et Cher

Le bourg :
   Situation  (--> le voir sur une carte)
     Le petit village de Trôo est situé à 20km à l'Ouest de Vendôme et à 8km au Nord-Ouest de Montoire sur le Loir.
   Coordonnées du château :

47° 46' 38.244" N
0° 47' 35.401" E
 47.77729°
 0.793167°


Le château:

        L'extérieur :

Préambule

     Trôo est connu pour ses habitations troglodytiques datant du moyen âge réhabilitées depuis peu. Mais ce qui me motive à découvrir ce lieu est évidemment la présence d'un ancien château fort.

La découverte
   En laissant mon fidèle destrier en bas, près de la rivière, j'ai une longue montée piétonne et agréable vers le sommet du village. Soudain, jouant à cache-cache avec les arbres, un mur apparaît.
   Il n'est pas d'une grande "fraîcheur" mais je ressens le plaisir d'une fortification.

Les remparts
       Je vous sens dubitatif.
   Pourtant ceci est bien le mur entourant la fortification médiévale. En regardant ce plan du village, vous constatez que le sommet était ceint d'un rempart avec tours rondes (aujourd'hui disparues ou transformées). Et après quelques minutes de recherche, je vois cette magnifique ...heu.... fente pour fusil (?).

Mais comment visait le tireur ?


Le porte d'entrée
   La découverte d'une fortification ne peut être magnifique que si je peux observer et analyser le châtelet ou la porte d'entrée. Le plan m'indique qu'il y en avait 2.
    Et c'est avec plaisir que je découvre les vestiges de la porte de Sougé.

N'est elle pas magnifique ?

   Elle est très abîmée et surtout reconstruite et consolidée. Il n'est pas facile de faire de "denses" observations avec une analyse fiable sur si peu de fortification. Je vous laisse rêver.
  
        L'intérieur :
   J'entre dans la "cité fortifiée" et je me mets à la recherche du château. Il doit être sur la petite colline.

Wahouu, un château sur motte !

   Hélas, ce château ne se visite pas puisqu'il n'existe pas. Il ne reste que les souvenirs symbolisés par une butte.


Histoire du château :

* Au 11ème siècle, les habitants creusent et aménagent les grottes pour en faire des habitats refuges.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur et des ruelles est libre et gratuite. La visite des habitations troglodytiques n'est possible que pour les caves et les boutiques.

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 41 Vers Menu des châteaux de Loir et Cher
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Touraine 37 41 45
commenter cet article
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 06:30

 

Département :   45 - LOIRET     

 
Le bourg : 

  Situation :   (--> le voir sur une carte)

    Le petit bourg de Château Renard se situe à 17km au Sud-Est de Montagis et à 39km au Sud-Ouest de Joigny.

   Coordonnées du château : 

47° 56′ 2.19″ N 2° 55′ 39.57 ″ E
 47.933943  2.927658
 

   Origine du nom :  (voir explication)

    Il semble que le bourg porte le nom du premier seigneur ayant érigé un château et nommé Renard, Comte (voir titre de noblesse) de Sens. 

 

Le château :  

    L'extérieur

Me suis trompé ?

   Non, non, je n'ai pas fait d'erreur, ce château est bien dans le Loiret. Il ne faut pas le confondre avec celui des Bouches du Rhône nommé Châteaurenard (voir sa description ici). 
 
 

Magnifiques archères sur 2 niveauxLa découverte

Avez vous vu ?

  Mais si, regardez là !

Avez vous vu ces merveilles ?

    Non, je ne parle pas des 2 destriers blancs du 21ème siècle, mais de ces vieilles pierres multicolores. Le château situé dans la partie haute du bourg a une fraîcheur médiévale.

 

Rapide analyse

    La courtine crénelée comportent des ouvertures rectangulaires devant être des bouches à feu rajoutées au 15ème siècle. Et surtout la magnifique tour avec une belle rondeur, un fruit (voir vocabulaire) en pierres bien taillées et des archères asymétriques sur 2 hauteurs.

Voila un extérieur qui donne envie de découvrir son intérieur.
Mais où est la porte ? 
    Évidemment, la porte est à coté d'une autre tour ronde avec des archères dont la disposition est différente, ce château n'a aucune symétrie.
Est ce du à des reconstructions ?
 

    L'intérieur

J'entre dans une ruine

         Évidemment, vous savez que je ne vous montre que rarement des châteaux "pas cassés". Celui-ci ne fait pas exception. Dans la basse-cour il n'y a plus de mur mais une belle pelouse verte.
   Il est impossible de définir l'aménagement des bâtiments car il n'y a aucune trace de fondation au sol, ni la présence d'un chemin de ronde avec les accès. Pourtant quelques détails montrent l'importance de cet ancien château fort, par exemple, dans une des tours, les archères droites sont nombreuses.

La surprise

    A ma grande surprise, cette ruine est gigantesque. Il ne reste que les courtines extérieures avec des tours, mais sa superficie est importante. Soudain, contre toute attente, un bâtiment attaqué par la végétation apparaît au centre.  Impossible de définir sa fonction.
    Il faut que je trouve un livre chez un libraire car la mairie est fermée ce samedi (Hélas...je n'ai rien pu acheté. Si vous avez de la documentation je serais heureux de la dévorer).
 
Que de plaisir

    Comme souvent dans une fortification médiévale, la vue est magnifique.

Avez vous remarqué cette curieuse maison en bois à colombage tout en hauteur ?

La voyez vous ? ...Regardez bien ! 

   Ce bâtiment est aujourd'hui l'office de tourisme, mais le 20 septembre 1429, Jeanne d'Arc a dormi en ce lieu ou dans une maison du même style architectural à quelques mètres de là.

 


 Histoire du château :

* Au 10ème siècle (?), il est possible qu'une fortification soit construite sur la colline par Renard, Comte de Sens.
* Vers 1110, il semble que les troupes de Louis VI le Gros (voir liste des rois) détruisent la fortification.
* Au 13ème siècle, un véritable château féodal est construit.
* En 1623, le château est démantelé sur l'ordre de Louis XIII (voir liste des rois).
* En 1912, les ruines du château féodal sont inscrites aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est autorisée.

 

 

  Vers Menu châteaux du Loiret

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Touraine 37 41 45
commenter cet article