Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 06:30

 

Département :  11 - AUDE

  Sur le pont d'Avignon, on y danse, on y danse ....

Le bourg

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village de Joucou se situe à 15km à l'Ouest de Axat, à 16km au Nord-Est de Belcaire et à 16km au Sud-Ouest de Quillan (voir son château).

   Coordonnées du site fortifié :

42° 50' 10.727" N
2° 3' 56.57" E
  42.836258   2.065714

 

Le château :  

     L'extérieur :

Je suis un touriste

    Après avoir visité la ruine du château de Joucou, je décide de faire une marche découverte depuis le village en longeant la rivière Rebenty vers l'Ouest.

    Tel un touriste je me délecte des brins d'herbe, des rochers, de la cascade, des bois, des oiseaux, des lézards.

   Lorsque je rejoins le petit torrent, surpris je suis de voir un pont à arche unique.

Pensez vous qu'il a été construit par le diable ? (voir un exemple).

 

Je me délecte à dessiner un pont J'entends des voix

    Je laisse mon imaginaire divaguer dans les reflets de l'eau quand soudain, mon instinct de chasseur de ruines entend "une clochette"....ou plutôt une fée :

"Regarde moi Chevalier."

 

La découverte

   Je scrute l'horizon. Comme il n'y en a pas (pfff je suis dans des gorges) je lève les yeux et je crois voir...une ruine en haut de la paroi.

Quel est le nom de cette ruine ?

   Certains d'entre vous vont me dire :

"Tu es bête Chevalier, c'est indiqué dans le titre !".

    Pour vous c'est facile bien installé dans votre fauteuil  , mais dans la "jungle Audoise"  , comment connaître le nom de cette ruine ?

 

La preuve

    Pour connaître le nom de cette beauté, il suffit de regarder le panneau détaillant l'itinéraire de découverte. Mais comme je me méfie toujours des touristiques indications, je vérifie sur ma carte détaillée. Le château d'Able (parfois aussi nommé Ables) est bien en face de moi.

 

Rapide Analyse

   Avec mon oeil d'aigle et une paire de jumelles je crois voir un donjon borgne ainsi que les restes de courtines.

 

     L'intérieur :

         Hélas, il est tard, le soleil disparaît doucement, mes jambes sont lourdes et l'envie de grimper la falaise est inexistant. Si vous avez le courage de visiter ses entrailles, pouvez vous me les décrire et, j'en serais très heureux, me faire parvenir quelques images. 

 

 

Histoire du château :

* Au  12ème siècle, construction d'un château (à vérifier).
* Vers 1600, le château est ruiné.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Encore faut il trouver l'accès et demander l'autorisation au propriétaire. 

L'entrée est secrètement gardée

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 06:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgPerdu dans le petit matin, le château est lumineux

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village de Belcastel-et-buc se situe à 30km au Sud de Carcassonne, 15km au Sud-Est de Limoux et à 10km au Sud-Ouest de Clermont sur Lauquet.

  Coordonnées du village :

43° 2′ 18.96″ N 2° 20′ 27.96″ E
 43.0386° 2.3411°

 

    Le château est posé sur une colline à 510m d'altitude dominant la rivière Buc.

   Coordonnées du château :

43° 1' 47.492" N 2° 21' 14.371" E
 43.029859  2.353992

 

 

Le château :  

     L'extérieur :

Mais où est il ?

   Très tôt, je me suis rendu proche de ce petit bourg pour visiter le château de Belcastel. Rien qu'avec ce nom, mon imagination le voit comme le Versailles des ruines médiévales (et vous connaissez mon imaginaire trop développé).

   Dans le petit matin brumeux, le château est invisible. Je chausse donc mes lunettes de Terminator.

   - L'option nuance de gris ne donne rien.

   - L'option changement thermique semble prometteuse.

 Pour mieux le voir, la solution est simple. Il suffit d'attendre que le jour se lève (pfff parfois je suis stupide ) et enfin le Belcastel apparaît

L'interdit m'explique que ruine il y aura !Nota : Dans certains textes, cette ruine se nomme : Château de Villardebelle.

 

L'approche

    Le petit sentier monte doucement, l'odeur humide de mars réveille mes sens (et mouille mes chaussettes). Soudain, un panneau aiguise mon instinct de Chevalier. Lorsque plus loin en découvrant un 2ème avertissement, il me semble évident que c'est le moment de chausser mon heaume.

 

Rapide analyse

    C'est une incroyable ruine mystérieuse qui s'offre à moi. Elle semble chaotique, pourtant en regardant mieux, il est possible de distinguer un donjon parallélépipédique habitable avec une enceinte. Aucune forme ronde signifiant que ce château a au moins 900 ans.

   Le plus surprenant est l'absence de système défensif. Point de crenelage, archère, mâchicoulis (voir vocabulaire). 

 

     L'intérieur :

Les salles annexes

    Etre accueilli par des arbres et une végétation piquante est un des plaisirs du chercheur de ruine. A Belcastel, j'ai le plaisir... piquant.

    Les murs intérieurs, attaqués par la nature qui reprend ses droits, sont assez épais mais composés de pierres petites et asymétriques. Il m'est impossible de définir la fonction de chaque pièce.

 

Curieux !Les courant d'air sont importants dans cette ruine.... Atchoum !

   Quelques détails sont surprenants et me font douter de l'origine médiévale de la ruine. Par exemple, cette ouverture correspondant à une porte est soutenue par une petit poutre (que je nommerais presque une planche).

  Mais d'autres détails me redonnent confiance, comme ce mur (à gauche) construit bien après l'épaisse courtine (à droite). Ce château aurait donc continué à vivre après l'époque médiévale.

 

Le donjon

   Dans la salle principale ou plutôt le bâtiment le plus imposant, je suis en admiration devant l'équilibre des pierres. J'ai l'impression que la ruine ne veux pas mourir et s'accroche au ciel.

  Les fenêtres sont clairement identifiable avec leurs piédroits parfaitement taillés. Aux étages supérieurs, les ruines de fenêtres laissent deviner les coussièges (voir vocabulaire).

   Le nombre de fenêtres ferait plus penser à un château renaissance qu'à une donjon fortifié médiéval.

 

Le confort

   Chaque mur comporte des trous ayant reçu des poutres de plancher ou ayant supporté des consoles.

    Dans de nombreux murs, des niches devaient contenir des "trésors" ou plutôt servaient de placard. Curieusement, aucune est creusée proche d'une fenêtre, mais elles se situent sur plusieurs niveaux.

 

 

Histoire du château :

* En 1082, le château est cité.
* En 1209, débute la terrible croisade des Albigeois commandée par Simon de Montfort. Curieusement, le château de Belcastel n'apparaît dans aucun texte ou récit.
* En 1221, le château est nommé : Castellum Pulchrum. Ce curieux mot signifie : "Ce qui, par certains signes apparents, promet d'être bon".
* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la ruine est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible mais le risque de recevoir une pierre est important. N'emmenez pas vos enfants et pensez que ce site fragile est dans une propriété privée.

 

Quel point magnifique de surveillance !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 06:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgLa grise ruine se cache au milieu des arbres d'hiver

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village de Mas des Cours se situe à 12km au Sud-Est de Carcasonne.

  Coordonnées du bourg :

43° 7′ 50.16″ N 2° 25′ 27.12″ E
 43.1306°  2.4242°

 

Le château :  

     L'extérieur :

La recherche

     Dans cette région désertique où les collines sont plus nombreuses que les habitants , j'ai la truffe au vent pour sentir l'odeur des ruines.

    L'été avec ses denses feuillages n'est pas propice à la recherche de constructions oubliées des routes touristiques. C'est pour cela que dans les zones boisés avec d'anciens châteaux hors des sentiers de randonnées, je préfère l'hiver.

    C'est ainsi que début mars j'ai l'immense  plaisir de voir une ruine mystérieuse cherchant à se cacher dans la verdure.

 

La découverte

     Voila une ruine ruinée  , de plus peu décrite dans les livres et le web. J'avance donc lentement pour mieux la savourer. Bien que l'observant avec minutie, je ne comprends pas son architecture. J'ai donc recours à mon 007ème ami qui se nomme Bond (James pour les dames) pour me prêter son satellite.

    Je crois voir un rempart (flèche bleue) curieusement asymétrique (alors qu'il n'y a pas de contrainte sur le terrain). En arrière d'une cour, le château (flèche rouge) ne présente pas de tour flanque.

    Cette sensation aérienne est la même qu'au niveau du sol.

 

Analyse

     Les pierres sont de taille moyenne, correctement alignées mais avec des joints assez large. La haute façade ne comporte pas de système défensif comme un crénelage ou un mâchicoulis (voir vocabulaire). La faible épaisseur du mur me laisse à penser que ce n'est pas la courtine extérieure mais un mur séparateur d'intérieur... à moins que .

    Cette architecture me déconcerte. Le corbeau à l'extérieur signifierait qu'une poutre de plafond s'appuyait, mais alors :

Pourquoi y a t il ces imposantes structures carrées qui ne sont pas des tours escalier ?

 

     L'intérieur :

         La ruine est dans une propriété privée et n'est pas visitable.

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, un château est construit (à vérifier).
* A la fin du 16ème siècle, durant les guerres de religion, voyant les troupes catholiques de Laviston, de nombreux protestants se réfugient dans le château. Le bâtiment ne résiste pas aux coups de canons. Ruine il deviendra pour l'éternité.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la ruine est libre et gratuite. Le château étant dans une propriété privée, la visite de l'intérieur est interdite.

 

Un bijou médiéval dans un écrin de verdure !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 07:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgBien qu'arasée, la ruine est puissante !

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village deLagrasse se situe à 35km au Sud-Ouest de Narbonne et à 20km au Sud-Est de Capendu.

    Coordonnées du château :

43° 05' 43.58" N 2° 36' 20.85" E
 43.09544  2.605793

 

Le château :  

     L'extérieur :

Pourquoi le choix de ce site ?

      Tous les guides touristiques et tous les offices de tourisme Audois vantent la beauté de l'abbaye Bénédictine de Lagrasse.

    Mais vous me connaissez un peu depuis ces nombreuses années où je vous "impose des ruines ruinées", je ne pouvais pas me contenter d'un site trop connu.

   Mon dictionnaire des châteaux m'informe qu'un vestige peu décrit se situe à 2km au Nord-Ouest. Un rapide regard sur ma carte détaillée, et je fonce en direction du confluent entre l'Orbieu et le Sou.

Je vais voir le donjon du château de Lagrasse ! 

 

La découverte

 Imposant !

    C'est le qualificatif qui est sorti sans que je réfléchisse. Je m'attendais à un petite tour ronde et c'est un puissant donjon quadrangulaire qui me fait face posé sur un rocher aplani.

   Ses dimensions pourraient le rendre habitable mais je ne distingue aucune fenêtre ni puits de lumière (voir vocabulaire).

   Hélas, aucune archère est visible ce qui aurait pu m'aider pour la datation. La belle se fait désirer et ne se dévoile pas facilement. Mon trouble est encore plus grand car une face semble posséder une ouverture ressemblant à une porte.

Diantre, suis je en face d'un fantôme jouant avec moi ?

 

     L'intérieur :

         Hélas, la météo est mauvaise et le temps me manque (ou plus précisément, il me reste beaucoup de lieues à parcourir et la pluie menace). Je ne cherche pas le sentier menant à la ruine et j'abandonne cette beauté à vos rêves.

 

 

Histoire du château :

    Je n'ai aucune information historique sur cette ruine.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la ruine est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible, mais veuillez prendre vos précautions car  le donjon est dans une propriété privée. 

Imaginez la avec 2 étages en plus !... wahouuuu

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 07:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgUn blason qui ne laisse pas présager des beautés avenir

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le bourg de Villeneuve Minervois se situe à 15km au Nord-Est de Carcassonne et à 5km au Sud-Est des magnifiques châteaux de Lastours.

    Coordonnées du bourg :

43° 18′ 56″ N 2° 27′ 47″ E
 43.315556°  2.463056°

 

Le château :  

     L'extérieur :

Pourquoi un blason pour nos cités ?

    Depuis quelques décennies, les bourgs de notre Royaume apposent, sur les plaques de rue et parfois sur les poubelles municipales, le blason théorique de la cité. J'ose dire théorique car à l'époque médiévale, les villes et villages n'avaient pas de blason. Seul le seigneur en avait un.

    Avec les mariages, les héritages, les scissions et les guerres, le seigneur du lieu changeait apportant ainsi son blason.

  Conclusion : Les cités n'avaient pas de représentation officielle. Elles n'arboraient que la bannière de son seigneur.

Nota : Il y eut semble t il, quelques villes franches qui avaient ses "propres couleurs", mais les cas étaient rares.

 

Un blason qui fait rêver !

     Parfois le blason de la ville comporte un château ou une tour fortifiée me laissant croire à une réjouissance médiévale. Avec son couronnement en forme de rempart, celui de Villeneuve Minervois me fait déjà rêver.

Vais je être emporté dans un autre monde ?

    Tel un touriste de passage, j'erre à l'extérieur de la cité. Soudain, au détour d'une rue, je vois ce panneau prometteur. Il y avait bien un château en ce lieu. Je me dois d'en trouver les traces.

 

L'enquête

   Il n'est pas difficile de trouver les traces des fortifications. Même si les remparts ont été transformés en habitation grâce à l'ouverture de fenêtres et porte, la fonction défensive est évidente.

 

La tour de défense

- Même si le crénelage a été refait,
- Même si un toit trop récent recouvre la tour,
- Avec ses petites fentes verticales (archères droites),
- Et ses trous de boulins pour un hourdage (voir vocabulaire),

  Il est impossible de douter que cette haute construction ait été construite au Moyen Âge.

 

     L'intérieur :

         Ne pouvant visiter les tours et remparts, j'entre maintenant dans le bourg fortifié pour humer ses pierres millénaires. Je vous laisse ici pour mieux savourer les ruelles en solitaire , non sans vous avoir montré la vue aérienne de cette cité compacte.

 

 

Histoire du bourg :

* Au  11ème siècle, un petit château fort surveille la vallée de la Clamoux.
* En 1209, débute la terrible croisade des Albigeois commandée par Simon de Montfort.
* Au milieu du 13ème siècle, après la croisades des Albigeois, des biens (confisqués aux hérétiques) sont donnés aux chanoines du Chapitre Saint-Nazaire.
* A la fin du 13ème siècle (?), le site se nomme Villeneuve les Chanoines. Il comporte un château fort, une église fortifiée, un fossé et des remparts sur lesquelles s'appuient des maisons.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des fortifications est libre et gratuite. La visite de l'intérieur des tours et remparts est impossible.

 

La vieille tour ne surveille que les voitures polluantes

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 07:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgQue vois je derrière les arbres ?

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le bourg d'Espezel se situe à 10km au Sud-Ouest de Quillan (voir son château), à 20km au Nord-Est de Ax les Thermes et à 6km à l'Est de Belcaire.

  Coordonnées du bourg:

42° 49′ 21″ N 2° 1′ 19.92″ E
 42.8225°  2.0222°

  La tour est située à 6km au Sud-Est d'Espezel, près du carrefour entre les routes départementales 29 et 107, proche de la voie rejoignant Mazuby.

 

La tour 

     L'extérieur :

Hors sujet

    Messires les Princes, vous est il déjà arrivé de ne pas pouvoir aborder une belle princesse car les évènements sont contre vous ?

 * Il m'arrive parfois de voir une belle dame,

 * Je voudrais lui parler,

 * Mais elle est trop loin,

 * Je tente de la rejoindre,

 * Le carrosse devant moi n'avance pas,

 * Je suis bloqué donc je tente un raccourci,

 * Mais la belle tourne à gauche,

 * Et je ne peux qu'aller à droite.

Voici la même histoire mais avec une ruine médiévale.

N'est elle pas belle ma conquête ?

 

Je la vois

    Durant une petite découverte pédestre sur les sentiers Audois proche des gorges de Rebenty,  je crois voir à travers les branches d'arbres une forme caractéristique. Pour être certain que ces pierres construites ne sont point un moulin, je saute et je tends le cou.

 

Mais où est le chemin ?

     Pensant que le sentier me mènera vers cette beauté, j'avance en confiance en pensant : "Tous les chemins mènent à Rome, donc pourquoi pas à ma ruine" (je vous avoue que le soleil de cette région  (et le petit vin  ) ne me donnent pas d'intelligentes pensées résonées).

   Et... j'ai l'impression que la ruine s'éloigne.

 

Elle me fuit

    Curieusement, le chemin tourne à droite et la ruine est à gauche (pfff, c'est la malédiction que j'abordais en début d'article .

  Je ne peux que l'admirer de loin.

 

Analyse rapide

    La tour ronde est borgne. Sa faible hauteur ne me permet pas de savoir si bretèche ou mâchicoulis (voir vocabulaire) il y avait.

  Sa petite dimension ne la rend pas habitable. la plate-forme si peu aplanie n'est pas propice à la présence d'un puissant château.

    Croyant voir un petit muret sur le coté opposé aux ravins, j'opte pour une petite fortification de guet. La présence de 2 vallées est propice à ce type de construction fortifiée.

 

 

Histoire de la tour :

* Au  13ème siècle, construction d'un petit château de surveillance (à vérifier).
* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Méfiez vous, la zone est abrupte et les pierres mouvantes. 

 

Cette ruine m'en fait voir de toutes les couleurs

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 07:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgLa route est longue vers mon Graal !

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village de Joucou se situe à 16km au Sud-Ouest de Quillan (voir son château), à 15km à l'Ouest de Axat  et à 16km au Nord-Est de Belcaire.

  Coordonnées du village :

42° 49′ 37.92″ N 2° 5′ 20.04″ E
 42.8272°  2.0889°

 

Le château :  

     L'extérieur :

Il est là haut

    Parfois, la difficulté n'est pas de voir la colline portant la ruine, mais de trouver le chemin pour s'y rendre. Heureusement je dispose de cartes assez précises pour cette région aux multiples ruines.

   C'est donc sans difficulté que je me rends à l'Ouest du village, sur la rive droite de la rivière Rebenty. Avec respect, je m'approche de cette beauté.

 

Qu'elle est belle !

    J'adore quand une ruine joue avec les arbres pour se faire désirer. Les beautés feminines sont ainsi, elles jouent de nous et avec nous (Le nous étant moi.. Voilà que je me prends pour Louis le 14ème).

  J'entends certains esprits grincheux me dire :

           - "Chevalier, elle est bien vieille et toute ridée ta beauté ".

  Et j'oserais leur répondre :

           - "Vous n'êtes que des goujats !... Que faites vous de la beauté intérieure.   " 

 

Rapide analyse

   Les pierres construites sont posées au sommet de la butte. Il semble évident que ce vestige soit la partie centrale du château, les bâtiments annexes ainsi que les remparts ont disparu (bien que quelques pierres soient visibles).

   Le mur parait borgne et sa faible hauteur ne montre pas de crénelage ni de mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

     L'intérieur :

Elle est toujours aussi belle !

 Ses entrailles sont magnifiques !

   Évidemment, avec une princesse je n'écrirai ni ne dirai pas cela , mais pour mes beautés de loisir, diantre que son intérieur béant est beau.

 

Rapide analyse

   L'intérieur révèle quelques petites surprises. Il ne reste qu'un pan de mur mais son épaisseur trahit bien la fonction de solidité demandée à une paroi défensive.

  Sur la droite, il y a une curieuse ouverture trapézoïdale. Le faible ébrasement (voir vocabulaire) est surprenant.

Est ce le vestige d'une archère primitive ?... 12ème siècle ?

 

 

Histoire du château :

    Je n'ai hélas aucune information sur cet ancien château.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. le site est dans une propriété privée, il est recommandé de ne pas pique-niquer, de faire du feu, ni de saccager ce lieu si fragile. 

Un mur qui sollicite l'imaginaire

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 07:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgComment trouver une ruine ?.. C'est facile

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le bourg de Bizanet se situe à 15km au Sud-Ouest de Narbonne et à 12km au Sud-Est de Lésignan Corbières.

  Saint Martin de Toques est situé à 6km au Sud de Bizanet, en bordure de la route départementale 613.

   Coordonnées :

43° 7′ 44.04″ N 2° 52′ 8.76″ E
 43.1289°  2.8691°

 

Le château :  

     L'extérieur :

Pourquoi le choix de ce site ?

        Sur la route qui m'amène de l'abbaye de Fontfroide vers la ruine de Villerouge la Crémade, mon destrier s'arrête. J'imagine qu'il a une petite faim ou un besoin urgent, mais en réalité il souhaite me montrer une beauté dont j'ignore le nom.

    Je ne sais pas comment faisaient mes ancêtres, mais au 21ème siècle, il suffit de regarder une carte (ou un GPS).

Voyez vous le nom de ce château sur le plan ?

  Regardez mieux ici. Sur la butte est posé le château féodal de Saint Martin de Toques, parfois aussi nommé : Saint Martin de Telgue.

 

Analyse

    Ce n'est pas par hasard qu'un château ait été construit sur cette colline, la construction fortifiée permet la surveillance des vallées avec leurs routes utilisées pour rejoindre Narbonne.

    Posé sur un rocher, le château semble presque inattaquable. Évidemment, avec les siècles de confort et l'inutilité dans notre siècle de paix d'avoir des murs borgnes, de nombreuses fenêtres ont été ouvertes.

   Mais avec son imposant donjon central et habitable, ses crénelages (voir vocabulaire) ainsi que ses tours d'angle rondes, la construction a gardé son image de forteresse médiévale.

 

Petite remarque sur l'accès

     Grâce à la vue satellite, il est possible de voir que le chemin d'accès tourne dans le sens des aiguilles d'une montre. Cette caractéristique n'est pas anodine.

    Pour accéder au château, l'assaillant tourne autour du château et passe devant les courtines en montrant son épée, et non du coté du bouclier. Ainsi, il est à découvert. Si c'est un archer, il ne pourra pas facilement tirer ses flèches en avançant.

   Au Moyen Âge, tout était étudié pour ne pas faciliter l'attaque d'un habitat.

 

     L'intérieur :

         La propriété est privée et non visitable.

 

 

Histoire du château :

* Vers 978, un château sur une colline est cité dans un texte. Il est possession de la Vicomtesse (voir titre de noblesse) Adélaïde de Narbonne.
* Au 11ème siècle, une chapelle est construite (à vérifier).
* En 1183, un château est cité dans un texte.
* Au 16ème siècle, avec l'arrivée d'une nouvelle famille  d'Alezio d'origine Milanaise, le château subit de nombreuses modifications architecturales : Ouvertures de fenêtres, aménagement des salles.
* Vers 1792, les révolutionnaires suppriment la paroisse. Le château est abandonné.
* En 1926, les ruines sont inscrites aux Monuments Historiques.
* A la fin du 20ème siècle, la ruine est achetée puis rénovée.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis les chemins et routes. La visite de l'intérieur est impossible : Propriété privée.

 

Le chevalier regardait le château qui l'observait aussi

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 07:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgCes pierres sentent la ruine.. hummm

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le petit bourg de Villefort se situe à 22km au Nord-Ouest de Quillan (voir son château), à 20km au Sud-Est de Mirepoix et à 5km au Sud de Chalabre.

    Coordonnées du bourg :

42° 57′ 17″ N 2° 2′ 0″ E
 42.954722° 2.033333°

 

Le château :  

     L'extérieur :

L'arrivée

    Dans le brouillard matinal du début de printemps, le plateau surplombant de petit bourg est fantomatique. L'humidité gèle mon espoir. Ce n'est pas les quelques pierres amassées dans l'herbe verte qui me rassurent.

Vais je trouver une ruine de château fort ?

 

La découverte

    Villefort : Rien que le nom est porteur de rêves pour un castellologue amateur. Bien que mon imaginaire soit très développé, il me faudrait quelques traces plus palpable.

     En examinant mieux les pierres, je pressens qu'elles ont dû appartenir à un rempart. Et c'est en levant la tête que mes yeux brillent de joie : Un mur !

 

Elle est formidable !

     Quel plaisir de voir une ruine aussi riche et aussi intelligente. Je vous vois froncer les sourcils avec le mot "Intelligente".

  En connaissez vous des ruines aussi moderne sachant discuter avec un "téléphone"  ? 

  A mon avis, elles doivent s'échanger tous les potins et ragots. D'ailleurs j'ai appris que madame Michut avait... (mais je ne vais pas vous colporter toutes les anecdotes Audoises). 

 

Analyse très rapide

    Un simple pan de mur n'est pas facilement interprétable car il ne reste ni corbeau, ni bretèche, ni mâchicoulis (voir vocabulaire). Le mur est borgne, peu épais, composé de petites pierres pauvrement taillées et peu jointives.

    Ce château n'appartenait pas à un grand seigneur, mais sa position en fait une bonne vigie entre les grands châteaux dits Cathare si proches.

 

     L'intérieur :

         Qu'en dire ?... Il n'y a plus d'intérieur, excepté des vestiges que mon imaginaire fait revivre.

Le votre est il aussi développé que le mien ?

 

 

Histoire du château :

* Au  12ème siècle, construction d'un château fortifié.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la ruine est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible (mais il reste si peu). N'oubliez pas, vous êtes dans une ruine avec des ravins et dans une propriété privée.

 

Dans le brouillard, la ruine est fantomatique

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 06:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgJ'espère qu'un sentier existe, sinon ce sera un enfer pour mes mollets

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village de Barbaira se situe à 15km à l'Est de Carcassonne et à 3km à l'Ouest de Capendu.

  Coordonnées du château :

43° 10' 13" N 2° 30' 0" E
 43.170452  2.500039

 

Le château :  

     L'extérieur :

La découverte

    Avec une bonne carte (ou une bonne langue pour quémander aux habitants ) il est facile de trouver, à 3km au Sud-Ouest, la colline portant les ruines du château de Miramont (curieusement parfois nommées : Alaric).

   Avant de gravir la pente je regarde une dernière fois l'image du château en 1910.

Est il encore aussi beau ?

 

1ère sensation

    La montée vers le château ne se fait pas à la machette à travers la forêt mais par un agréable chemin. Au sommet, l'effort est récompensé par une lumineuse ruine.

 

Analyse rapide

     Bien que les murs aient une faible hauteur, je suis frappé par la puissance de la ruine. La dimension des pierres, la qualité de la taille et les joints me surprennent. Ceci est augmenté par la blancheur de la pierre dans cet écrin de verdure.

    Il est évidemment difficile de tirer une conclusion des systèmes défensifs, mais la seule archère droite qui se révèle semble avoir été construite au 12ème siècle.

 

Un bijou dans un écrin de verdure

      L'intérieur :

  L'accueil de la ruine

      En franchissant la porte virtuelle je découvre ce qui avait fait mon admiration : Un mur épais sur lequel s'appuie un puissant bâtiment.

   En prenant un peu de recul, le bâtiment haut ressemble à une tour d'angle de forme carrée. Puisqu'une porte basse existe, je vais entrer et découvrir ses entrailles.

 

L'intérieur d'un tour

    Cette construction n'étant pas le logis seigneurial, il parait évident que point de pierres sculptée il y ait. La petite corniche devait supporter un plancher en bois, mais l'arc au dessus rend la pseudo-pièce peu habitable.

Soudain, j'ai une surprise !

    Sur la façade opposée à la porte, il y a un ébrasement dans une baie. Fébrilement j'avance et je vois.... Une fenêtre.

Mais un doute me prend. J'ai l'impression que c'est la fente verticale que j'avais vue à l'extérieur.

Est ce une archère ou un petite fenêtre ?

   Ne voyant aucun trou de boulin en dessous pour soutenir un plancher ou d'estrade facilitant le tir, je pressens que l'ouverture située si haut ne peut pas être une archère.

 

Le donjon ?

    Dans cet espace presque vide de vestige du château fort, une construction surprend. Même si elle n'a plus sa hauteur importante, ni son crénelage, ni ses mâchicoulis (voir vocabulaire) la construction et la qualité de la pierre me font penser à un donjon.

    L'épaisseur des murs confirme mon hypothèse. Sa faible dimension intérieur rend ce donjon peu habitable.

 

 

Histoire du château :

* En 1063, un "Castellum" est mentionné.
* Au  12ème siècle, amélioration des défenses et construction du donjon (à vérifier).
* En 1209, début de la terrible croisade des Albigeois
* En 1211, l'armée Royale commandée (peut être) par Simon de Montfort  détruit le château. Il semble que la ruine ne se relève pas de cette attaque.
* En 1942, les ruines sont inscrites aux Monuments Historiques.
* Au 20ème siècle, une campagne de consolidation est menée.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Bien que les murs soient consolidés, la prudence est exigée.

 

Je rêve de briques et de pierres partout !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article