Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 02:00

Département :  11 - AUDE

  Au milieu des vignes, un château médiéval nous attend.

Le bourg :

   Situation (--> le voir sur la carte)

      Ce château inconnu (ou presque) est situé à 50km au Sud-Est de Carcassonne, à 40km au Sud-Ouest de Narbonne, à 25km à l'Ouest de Leucate, à 5 km à l'Est de Tuchan et à 2 km du renommé château d'Aguilar.

    Coordonnées du château :

42° 53' 543 N 2° 44' 51'  E
 42.898352  2.747489

 

Le château :

     L'extérieur :

Comment le trouver ?

    Aucun panneau sur la route (RN611) indique sa présence, mais un castellologue "extraordinaire" comme moi (heu... c'est mon blog donc j'ai le droit de dire des bêtises  ) ne pouvait pas manquer ce rendez-vous avec une ruine qui a vu les Cathares et surtout les Espagnols.

    Elle se cache dans les vignes, mais mon nez de fin limier (il est vrai aidé par un viticulteur) l'a dénichée dans la brume matinale de fin d'été.

 

Est ce un château ou un simple mur ?1ère analyse

      Mon premier étonnement, c'est la position "défensive" du château.  Il n'est pas implanté sur la petite butte toute proche, comme le sont toutes les constructions de l'époque médiévale, dans une région vallonnée. Il est en fond de vallée et dominé par des collines.

Curieuse stratégie militaire !

 

2ème analyse

   Autre curiosité pour un "château de plaine", c'est l'absence de fossé autour.

Mais peut être a t il été comblé avec le temps pour agrandir les terres à vigne ?

    L'extérieur est une vaste enceinte à plan polygonal irrégulier.

A - Les murs font 1 mètre d'épaisseur et presque 1,5 mètre au Nord-Ouest, coté le plus proche de la colline.

B - Le mur Est est complètement effondré, et je dirais : "Explosé".

Sont ce les Espagnols qui ont commis cet acte ?

C - Le mur coté Ouest comporte de très nombreuses ouvertures sur 2 niveaux. Elles sont trop étroites pour des archères, j'opte pour des ouvertures de tir d'arme à feu, ce qui prouverait que ce château était toujours habité au 16ème siècle.

D - La porte d'accès devait être  sur le mur Est.

 

   La cour intérieure :
      Il ne reste aucun bâtiment à l'intérieur de la cour, mais ce "vide" fait apparaître l'intérieur encore plus grand. En regardant de plus prêt dans la végétation, on peut apercevoir des fondations de murs appuyés à l'enceinte. Ce sont sûrement les vestiges des bâtiments de "stockage".

    A bien regarder cette ruine, il me parait impossible que cette "forteresse" soit une construction pour un seigneur. Ce devait être une protection pour les viticulteurs du village et les troupeaux, et pour marquer le territoire. 

   Sur le coté Nord-Nord-Ouest du mur, j'observe un grand arc de décharge.

Était ce l'emplacement de l'église ?

   Au centre les vestiges du donjon tentent de survivre aux attaques des ronces.

 

   Le donjon :
     Non, ne rêvez pas, point d'immense tour ici.  Il ne reste au centre que l'emplacement et quelques pierres. Il y en avait bien un, mais pas assez large pour servir d'habitat. Ce devait être surtout une tour de guet, et peut être un bâtiment de protection ultime en cas d'invasion.

 

 

Histoire du château :

* Au 9ème siècle (876 ?), des écrits nous apprennent que le lieu de Domneuve est connu.
* Vers l'an 1000, un testament cite le "allodam de Domneuve" appartenant à l'archevêché. Un village est établi au pied du château.
* En 1177, il semble appartenir à Pierre de Domneunova (est ce le début d'une seigneurie familiale ?).
* En 1262, l'abbaye fortifiée de Fonfroide possède le domaine.
* En 1315, ce petit château appartient maintenant à la famille de Nouvelles (voir son château).
* En 1204, l'église du village dépend de la paroisse de Saint Barthélémy.
* A partir de 1209, début de la croisade des Albigeois :  Aucune mention faite sur la prise par la force de ce domaine. Il est vrai que les  2  forteresses  importantes encadrant ce petit château se sont rendues aux croisés de Simon de Montfort. Il parait logique que Domneuve n'ait pas cherché le combat avec si peu d'argument de défense.
* Au 16ème siècle, une incursion Espagnole laisse des traces à ce petit château.
* Au 17ème siècle, il semble qu'une nouvelle incursion Espagnole sonne le glas du château et peut être même du village.
* Vers 1713, la carte de Roussel (recensant les fortifications) indique que ce lieu est ruiné.
* Au 21ème siècle, la visite est libre et gratuite. Attention toutefois aux pierres peu stable et aux reptiles.

 

 Les murs intérieurs ont été remplacés par une dense végétation.

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
2 juillet 2006 7 02 /07 /juillet /2006 06:30

 

Département :   30 - GARD
   

Le bourg :

   Situation (--> le voir sur une carte) Voyez vous le château fort au loin ?

      Le village de Aiguèze est situé à 50km au Nord-Ouest d'Avognon, à 30km au Sud-Ouest de Montélimard et à 15km à l'Est de Bollène. Il fait face à Saint Martin d'Ardèche bien connu des descendeurs en kayak.

    Coordonnées du bourg :

44° 18' 9.475" N 4° 33' 22.932" E
 44.302632°  4.55637°

 
   Origine du nom :  (voir initiation à la toponymie

    Aigue signifie: EAU. Cette eau est partout dans la roche, de nombreux puits sont présents dans les maisons.

 

Le château :

        L'extérieur :

L'arrivée

    Sur le plateau, en face du département Ardèche, les ruines du château sont  visibles de loin. Sa couleur grise tranche avec le bleu du ciel et le vert des nombreuses vignes me donne une envie de flâner et de ne découverte... Diantre, je dois me ressaisir. 

 

La découverte

    A proximité du château, je suis surpris de l'osmose entre les maisons du village et le château. Il ne semble faire qu'un. Le village est compact autour du château. Cela ressemble beaucoup à un village reconstruit avec un effet de style (par exemple, des créneaux sur le presbytère).

  Les 3 vestiges de cette ancienne forteresse sont alignés sur une étroite arrête  rocheuse, dominant en falaise la rive occidentale de l'Ardèche.

 

Les tours

    Deux tours étroites et en enfilades s'adaptent à la faible largeur du rocher. Depuis le bas,  la vision  est irréelle, on s'étonne de ce miracle de construction. Elles sont dépourvues de créneaux. Bien que leur construction semble dater du 12ème siècle, des réhabilitations et consolidations leur donne une vision intemporelle. 

   L'héritage de Charles Martel se fait sentir, car l'une des tours se nomme : Tour Sarrasine.

 

Le logis

    Bien que massif, il est renaissance par sa porte d'entrée et ses fenêtres. Les restaurations et améliorations pour un habitat confortable montrent un ensemble architectural de plusieurs époques.

 

 

Histoire du château : 

* Vers 730, une forteresse est construite par la famille Balazuc, sur la demande de Charles Martel  (voir liste des rois) dans sa lutte contre les Sarrasins.
* Vers 1080, Raymond IV de Toulouse, nouveau marquis de Provence, souhaite renforcer la position pour dominer le gué. Ce projet ne se concrétise que partiellement suite à son départ pour la croisade en Terre Sainte. 
* En 1196, un château est cité, mais non décrit avec précision.
* Vers 1210, le seigneur de Balazuc se rend aux croisées de Simon de Montfort (voir la croisade des Albigeois).
* En 1226, le roi de France Louis IX (voir liste des rois) possède ce château.
* En 1375, le roi de France Charles V vend la seigneurie à Pions Bordon, visiteur général des Gabelles de Pont-Saint-Esprit.
* Vers 1388, les Tuchuns contestent la possession de la seigneurie aux Bordon, et les chassent.
* Vers 1389 (quatorze mois plus tard), les nobles de la région assiègent le château et massacrent la famille Tuchin. Le village et le château sont en ruines et abandonnés.
* Au début du 16ème siècle, la dynamique de la renaissance fait reconstruire le village et les restes du château sont aménagés en maison forte. * Durant le 16ème et 17ème siècle, la Baronnie passe par mariages :

- Aux Beauvoir de Roure,

- Puis aux Hacourt-Lorraine. Ces derniers la vendent :

- Aux Rochepierre, qui le cèdent,

- A la puissante famille de Vogue.

* En 1789, le "château" appartient à une ancienne famille d'Aiguèze, les Romanet.
* En 1799, à la création des départements français, St Martin qui dépendait de Aiguèze, se situe maintenant dans le département de l'Ardèche. Aiguèze est rattaché au Gard.
* En 1848, la famille Romanet est ruinée et vend la seigneurie.
* En 1901, Mgr Fuzet, Archevêque de Rouen dont la mère était née Romanet, achète le château et réalise des restaurations et modernisations de l'ensemble.
* A la fin du 20ème siècle, les descendants des Romanet se nomment Fruton et possèdent toujours le "domaine".
* Au 21ème siècle, la visite de ce village et de l'extérieur du château est gratuite, mais l'accès intérieur est privé et interdit.

 

aigueze-11

  Vers Menu châteaux du Gard
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
28 avril 2006 5 28 /04 /avril /2006 23:50

 

Département :  11 - AUDE
    Croyez moi, ceci est bien un château médiéval.

Le bourg :

   Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Bouisse est sur le plateau le plus élevé des Corbières, à 37km au Nord-Est de Quillan et à 45km au Sud-Est de Carcassonne.

   Coordonnées :

42° 59′ 15″ N 2° 27′ 14.04″ E
42.9875° 2.4539°

 

   Origine du nom :  (initiation à la toponymie)

      La commune tire son nom du "Buis", plante qui poussait en abondance dans la région.

 

Le château :

        L'extérieur :
Où est il ?

     Lorsque j'arrive dans le village, aucune trace de château.

Mais où est il ?

    Pas de pog dominant le bourg, pas de colline surplombant la plaine, pas de mur gigantesque au dessus des toits des maisons.

Mais où est il ?

      Mon regard est attiré par une plaque de rue: RUE DU CHATEAU.

   Souvent dans les petits villages, les rues et ruelles portent le nom d'un élément architectural important (la poste, la mairie, l'église, la fontaine, le four, le château, la tour etc...).

    Cinq minutes plus tard, l'immense bâtisse est là, devant moi; (Ouf, revenir bredouille n'est jamais un plaisir).

 

La découverte

   L'ensemble paraît robuste, droit, rectiligne, peu médiéval. Aucune tour ronde, aucune échauguette, aucune bretèche.

Est ce bien LE château ?

   Ce bâtiment est bien le château de Bouisse. C'est un ensemble rectangulaire composé : 
        - D'un vaste bâtiment au nord, 
        - De deux ailes massives, 
        - D'un mur de clôture au sud fermant l'ensemble,
        - Et à chaque angle, des tours carrées flanques.

 

Rapide analyse

    Ce n'est pas un château "guerrier" comme tant d'autre en Aude, c'est un château de plaine défendable (voir château de Domneuve). Il a évolué doucement sans prendre le risque d'être renaissance (N'oublions pas que l'Aragon est proche, le luxe renaissance sans défense semble impossible).

   Ce château est plus 17ème siècle que féodal. Pourtant, sur une des tours carrées, une archère à fente droite est visible (voir vocabulaire). Le couronnement primitif a fait place à une toiture. Le remaniement des murs durant 400 ans a supprimé de nombreux éléments d'architecture médiévale.

   J'adore quand un château survit au temps et change ses formes.

 

 

Histoire du château :

* En 870, la villa Buxa (Buziniacum) apparaît dans un texte comme possession du Comte de Carcassonne: Oliba
* En 970, le successeur de Oliba donne Bouisse à l'abbaye de Lagrasse.
* Au 11ème siècle, l'abbaye de Lagrasse demande à la famille de Termes de sécuriser et diriger certaine de ses possessions dont Bouisse.
* Au 12ème siècle, de nombreux conflits opposent la puissante famille de Termes et Lagrasse sur l'attribution des terres. Bouisse semble faire l'objet de tractations.
* En 1210, la croisade contre les Albigeois fait rage, et le château de Termes  se rend. Toutes les possessions, dont Bouisse, appartiennent maintenant à un seigneur du "Nord" : Alain de Roucy.
* En 1241, Olivier de Termes fait sa soumission auprès de Louis XI. puis part aux croisades en terre Sainte. Par cet acte, il obtient les faveurs du roi.
* En 1250, plusieurs de ses anciens châteaux, dont Bouisse, sont rendus à Olivier de Termes.
* En 1260, Olivier a de gros besoin d'argent. Il vend plusieurs châteaux et terres à Pierre de Voisins, Baron d'Arques. Bouisse change de propriétaire.
* Au 16ème siècle, le château est attaqué par les espagnols.
* En 17ème siècle, la famille de Voisins change de nom et devient les  "Moussoulens".
* En 1660, construction des 2 ailes annexes.
* En 1790, avec la révolution, les Moussoulens perdent leur domaine.
* En 1792, le château est le siège d'une "gendarmerie". Il appartiendrait à la famille Raymond.
* Au 19ème siècle, les terres et le château sont vendus à plusieurs habitants de Bouisse.
* En 1951, le château est acheté par la famille Nelli. Ces nouveaux propriétaires font des travaux pour rendre son "âme" à ce vestige "médiéval".
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est possible depuis route et ruelle en respectant la propriété privée et le silence du site. Le château serait ouvert quelques jours/semaines dans l'année, veuillez vous renseigner.
  Nota : Des conférences sont organisées dans le château. Renseignez vous.

 

Attention, un cathare vous surveille depuis l'archère !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 00:00

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourg

    Situation :

      Sur la carte IGN apparaît le symbole d'une ruine nommée Castel d'Ase. Elle est située sur la route du col de Cédeillan proche de Souladge.

    La position n'est pas idéale pour un château, mais pour une tour de guet ou un relais de signal entres châteaux, pourquoi pas !

 

  Origine du nom :

   Castel d'Ase signifie : "Le château de l'âne"

Ce nom est il une "moquerie" d'un ancien propriétaire, ou plutôt la dénomination d'un relais pour chevaux ?

 

Le château : 

     L'extérieur :

      Depuis la route, une barre rocheuse apparaît au milieu d'une belle végétation. Aucun chemin permet une montée aisée, cela sent les griffures aux jambes (aiiiiie).

  Le plateau est légèrement en pente, et aucune pierre sculptée, taillée, ou posée est visible.

La roche ne comporte pas de trace de banquette (voir photo d'une banquette). Y avait il un château ou une maison forte à cet emplacement ?............. j'en doute un peu.

 

Histoire du château : 

    Rien............. malgré mes recherches dans la littérature cathare et de l'Aude, dans les livres sur la croisade des Albigeois, je n'ai pas trouvé de :

* mention d'un acte d'hommage d'un seigneur,
* ni un titre de vente ou cession,
* ni d'un combat ou un siège par l'armée de Simon de Montfort.

 

 

  Une autre curiosité : Le mot CASTEL n'est jamais utilisé dans la région. Pour décrire un château ou une maison forte, les mots suivant sont cités:
  - Casteil
  - Casteilas
  - Castellas

 

   J'ai écrit à l'IGN, mais pas de réponse sur le document ayant créé sur leur carte une ruine (imaginaire) et un nom si curieux.

 

  Si vous détenez des informations, je serais très heureux d'enrichir mes connaissances sur cette région, et de compléter cette fiche.

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article