Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 08:30

 

Département  40 - LANDES

Le bourg :Point de fortification je vois ici

   Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le bourg de Sorde l'Abbaye est situé à 5km à l'Est-Sud-Est de Peyrehorade à la limite Sud du département des Landes.

    Coordonnées de l'église :

43° 31' 44.713" N 1° 3' 16.517" W
 43.529087  -1.054588

 

L'église :

    L'extérieur :

La découverte

    La brochure récupérée dans un office de tourisme explique que le bourg de Sorde a été fortifié au 13ème siècle mais qu'il ne reste pratiquement aucune trace des fortification médiévale.

     Sachant que de nombreuses abbayes ont été fortifiées durant les périodes de troubles de notre histoire mouvementée, je me rends dans ce bourg pour  tenter de trouver les dernières traces défensives.

 

L'enquête commence

    En arrivant,  les rondes formes de l'église sont jolies mais ne comportent pas les traces qui me mettent en joie.

    La partie refaite, au dessus des fenêtres Romanes à colonnettes latérales, a peut être été un chemin de ronde, mais c'est plus mon imaginaire qui parle que la réalité des pierres.

   Je me précipite à l'opposé du chevet pour  comprendre l'architecture de cette église abbatiale.

Et là c'est le choc !

   Les formes ne sont plus rondes mais anguleuses. La douceur de ma 1ère vision est remplacée par la linéarité brute et des contreforts puissants avec un déport important.

Je suis perdu devant cette architecture !

 

Analyse dans le calme

    Pour mieux comprendre cette église, je regarde dans ma besace les 3 tonnes de maquettes qui ne me quittent jamais (quel menteur je suis ), et j'extrais celle de Sorde l'Abbaye :

  * Je vois Ceci.

  * Puis Cela.

       Il est évident que cette immense abbaye a été construite sur plusieurs siècles. Les styles architecturaux s'entremêlent, ce qui ne va pas me faciliter la tâche.

 

Un plan assez classique et pourtant mystérieuxRecherche des défenses

     Comme toujours quand je suis perdu devant une construction, je prends du recul, et là tout me parait "lumineux" (ou presque). Il y a surtout une puissante et haute tour (à droite). Sa forme asymétrique etavec des étage en décrochement est curieux. Avec des matériaux différents, j'opte pour des reconstructions.

       Entre les tours, il y a un couloir extérieur avec des portes ayant une épaisseur importante.

   Les murs et tours, construits en briques et pierres, comportent des fentes verticales, parfois superposées, qui peuvent s'apparenter à des archères. Ne voyant que peu de système défensif à l'extérieur, j'espère que l'intérieur sera plus démonstratif.  

 

    L'intérieur :

       L'église comporte 3 vaisseaux de 5 travées voûtées d'ogives. Les spécialistes s'accordent à dire que les absidioles datent du 12ème siècle. Qu'importe la technique et les datations, mon plaisir est de voir les polychromies.

   Diantre, je me laisse aller aux divagations d'un visiteur. Je ne suis pas ici pour faire du tourisme mais pour chercher les preuves du système défensif.

    Comme par "miracle"  , une lumière me guide vers une porte. J'approche  et j'entends la voix d'une certaine d'Arc... pas Mireille bien sur , mais Jeanne la Pucelle d'Orléans.

 "Chevalier Dauphinois, l'entrée en ce lieu est interdite. Passe ton chemin en allant vers Compostelle, de nombreuses églises fortifiées t'attendent !".

   Sachant qu'une femme a toujours raison, je quitte donc cette église pour d'autres aventures..... Mais avant, j'admire les mosaïques médiévales.

 


Histoire du bourg et de l'église :

* Il y a 40 000 ans environ, Cro Magnon vit dans les grotte dans la paroi rocheuse au dessus de Sorde.
* Vers le 4ème siècle,les Romains construisent de nombreuses maisons.
* Au 12ème siècle, construction de l'abbaye sur l'emplacement de maisons Romaines.
* Au 13ème siècle, Sorde est érigé en bastide fortifiée - Contrat de paréage entre l'abbé de Sorde et le Roi de France (voir liste des rois).
* Vers 1523, les troupes de Charles Quint ravagent la région et endommage l'abbaye.
* En 1569, les protestants de Montgomery dévastent l'abbaye.
* Au 17ème siècle, l'abbaye est partiellement reconstruite et se remet doucement d'un 16ème siècle très destructeur.
* Vers 1792, les révolutionnaires s'emparent de l'abbaye et la vendent comme bien national.
* Au 19ème siècle, le site est rendu au culte et l'église devient paroissiale.
* En 1909, l'église est classée aux Monuments Historiques.
* Au 20ème siècle, une maquette de l'abbaye est réalisée.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Jean de Sorde) est libre et gratuite depuis la place du village. La visite du clocher et des fortifications est interdite.

 

Un maquette vaut mieux qu'un long discours

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 40 Vers Menu châteaux des Landes
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 06:30

 

     Au 21ème siècle, les murs et plafonds de nos églises d'origine médiévale ont une couleur qui oscille entre le blanc et le gris très sale avec souvent des pierres à nu. Le sol est souvent réalisé avec des pavés ternes ou du ciment gris.

    Mais nos ancêtres au Moyen Age voyaient une construction bien différente. Les constructions religieuses proposaient une vison très colorée. Les églises avaient les murs peints de motifs religieux, animaliers, floraux ou géométriques. Le sol avaient des pavements aux multiples couleurs. 

Voici un exemple d'art religieux médiéval.

 

defilante-anime pt-42

 

L'église de Sorde l'Abbaye possède de magnifiques mosaïques datant du 12ème siècle.

 

     Elles se composent de tesselles de 0,5cm à 2cm de coté insérées dans un mortier de chaux grasse contenant de la brique pillée.

 

Les principales couleurs sont :

   * Le Blanc
   * Le Noir

   * Et des tonalités de :
          - Rouge
          - Vert
          - Ocre

 

    Certains rouges sont réalisés avec de la terre cuite alors que d'autres sont taillés dans des calcaires, des grès et des ophiques se trouvant proche de Sorde ou dans la Chalosse.

 

defilante-anime pt-42

 

Les mosaïque de Sorde l'Abbaye sont composées de huit panneaux .

 

Ces panneaux comportent des variations sur les thèmes suivants :

  * Des rinceaux de feuillages comme

           - Les acanthes,

           - La vigne.

  * Des cercles contenant des fleurs.

  * Des rectangles remplis de nœuds d’entrelacs avec une tresse.

  * Des rosaces géométrique garnis de groupes d’animaux :

           - Félins,

           - Aigles,

           - Chien,

           - Lièvre.

 

 

sorde-l-abbaye-fresque-03 sorde-l-abbaye-fresque-07
sorde-l-abbaye-fresque-08 sorde-l-abbaye-fresque-05
sorde-l-abbaye-fresque-01
sorde-l-abbaye-fresque-04
sorde-l-abbaye-fresque-02

 

 

 

Pour découvrir l'église de Sorde l'Abbaye, veuillez cliquer ici.

 

 

Maquette de l'abbaye de Sorde

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 07:30

 

Département 33 - Gironde

Le château :
   Situation : (le voir sur une carte)
       Le village de Daignac est situé à 27km à l'Est de Bordeaux et à 15km au Sud de Libourne.

 

     Coordonnées du château :

44° 48′ 43″ N 0° 15′ 4″ W
 44.811944°  -0.251111°

 


Pourquoi le choix de ce bourg ?
     Le hasard.... C'est le hasard qui m'a fait rencontrer ce château.
   Je revenais tranquillement de ma visite du donjon de Saint Emilion et ivre Noooon, ze noeud boua pas...hic  de la beauté de ce bourg (sobre je suis bien sur), je n'avais pas vu qu'un autre château jouait avec les feuillages. Heureusement que mon fidèle destrier regarde la carte.
 

 
Le château:
      L'extérieur :
Généralités
    Ce château au centre d'un vignoble semble être un puissant donjon entouré de bâtiments plus récents. Avant de le découvrir, j'ai besoin de connaître son nom. Il suffit de lire les panneaux (pfff, c'est facile d'être castellologue-enquêteur ).


Le donjon
    Bien que des vestiges de rempart et du pont dormant (certainement un ancien pont-levis) soient visibles, c'est l'impressionnant donjon qui m'attire.
    Par ses dimensions, il est évident qu'il fut habitable. C'est un parallélépipède presque carré avec de puissants "renforts" aux angles. Ces contreforts ne ressemblent pas au classique modèle architectural, l'angle n'est pas à 90° entre le mur et le renfort améliorant ainsi la résistance.

Les défenses
    Surpris je suis devant ce donjon qui est censé avoir été construit au 14ème siècle, il ne dispose d'aucune ouverture de tir, ni d'archère (voir vocabulaire). Il y a sur une façade une construction en surplomb, mais cette avancée doit être des latrines et non une bretèche.
   Heureusement que le sommet a gardé les vestiges de consoles de l'ancien mâchicoulis, sinon, doute de sa construction défensive j'avais .

Les étages
  Une brochure locale m'informe que ce donjon comporte 7 étages avec voûte en berceau. Les 2 derniers sont éclairés par de petites fenêtres peu décorées.
   Un escalier dans l'épaisseur du mur dessert de nombreux étages.

      L'intérieur :
    Le château est une propriété privée non visitable.


Histoire du château :

* Au 11ème siècle, un seigneur nommé Curton est cité, sans qu'il soit fait mention d'une fortification.
* Au 14ème siècle (vers 1330), un château fortifié est cité. La famille Curton est vassale du roi (voir titre de noblesse) d'Angleterre.
* Au milieu du 15ème siècle, le roi de France Charles VII (voir liste des rois) attaque et s'empare du château.
* A la fin du 15ème siècle, le château appartient à la famille Chabannes. Les bâtiments sont modernisés.

* En 1926, le château est inscrit aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite mais sans entrer dans la propriété. La visite de l'intérieur est interdite car ce château est une propriété privée.

 

 

Vers Menu
donjons
remarquables
de France
Cliquez pour revenir au menu des donjons remarquables   Vers Menu châteaux de Gironde
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article