Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 07:30

 

Département 62 - PAS de CALAIS

 Voyez vous l'église au dessus des toits ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   Le petit bourg d'Avesnes le Comte est situé à 50km au Nord-Nord-Est d'Amiens, à 25km au Sud-Ouest de Lens et à 18km à l'Ouest d'Arras.

     Coordonnées de l'église :

50° 16' 35.544" N
2° 31' 33.28" E
 50.27654°
 2.525911°

 

L'église : 
        L'extérieur :
Elle est là

   L'avantage des villages et des petits bourgs, c'est que les immeubles de grande hauteur sont rares. Ainsi, il est plus facile de contempler au loin le clocher de l'église. En voyant cette masse de pierre, je comprends de suite que le bâtiment religieux a de forte chance d'avoir été fortifié. Mais :

Reste il des traces de système défensif ?

Voyez vous une église fortifiée ? 

Deux curiosités !

   1 - Mon fascicule m'informe que l'église est au centre d'un cimetière qui a été classé aux Monuments Historiques en 1937. Hors, c'est un petit jardin herbeux qui entoure l'église.

Diantre, je ne savais point que ce qui est classé

peut être "détruit" !

    2 - Sur un mur du bâtiment religieux figure un vieux cadran solaire curieusement entouré (comme pour une pendule moderne) des 12 signes du zodiaque.

Diantre, le profane côtoie le sacré !

 

Le chevet

    Comme je le présentais, le chevet ne possède pas de système défensif ni de salle de repli sous le toit. Les fenêtres sont trop grandes et trop basses pour stopper un assaillant.

   La présence de briques sur les murs en pierre montrent les multiples réparations hâtives et "économiques".

Est ce un clocher ou un donjon ? 

Le clocher donjon
   En prenant un peu de recul, je comprends de suite que la seule partie fortifiée de cette église, n'est point la nef avec ses fenêtres à remplage, mais le clocher.

   Cette construction est si puissante, si imposante, si massive qu'elle fait pâlir de jalousie de nombreux donjons de châteaux forts.

      Ce clocher-donjon est encore plus étourdissant que celui qui m'avait impressionné il y a quelques semaines (voir l'église d'Aubenton).

Mais... Possède-t-il un système défensif ?

 

Vestiges de défense

     Au premier regard, je suis frappé par les larges et profonds contreforts à larmiers dans les angles. Bien qu'ils rigidifient le clocher-donjon, ils ne favorisent pas la défense et ils créent des angles morts.

    Mon deuxième intérêt se porte sur une tour flanque. Bien qu'elle possède des fentes verticales, je doute qu'elle ait pu être efficace tant elle es décentrée. J'opte pour une tour-escalier.

Y-a-t-il des restes de défense ?

 

Quelle surprise !

   Lorsque je ne trouve pas, je prends le recul nécessaire pour une observation globale. Comme souvent, cette action aboutit à un résultat : Je suis admiratif !

Voyez vous ces 4 beautés ?

   Posées au sommet des contreforts, les échauguettes polygonales sont les preuves que l'église a été fortifiée. Même si elles ont perdu leur fente de tir suite aux multiples modifications de renforcement, elles sont idéalement placées pour défendre les 4 coté du clocher-donjon.

  Leur présence prouve l'existence de salles de repli.

 

        L'intérieur :
   Hélas, comme beaucoup d'églises en ce 21ème siècle, la porte ne s'ouvre pas. Un habitant m'informe que le clocher n'est pas accessible au public.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de la première église.

* Au 16ème siècle, reconstruction de l'église sur l'emplacement du bâtiment primitif. Les fortifications datent de cette époque.

* Au 17ème siècle, construction d'une flèche. La base est renforcée pour soutenir le poids important.

* En 1736, la flèche s'effondre.

* En 1910, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Nicolas) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Les lampadères ne font pas de l'ombre à l'église !

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux du Pas de Calais
Repost 0
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 07:30


Département
:   62 - PAS de CALAIS

  

Le bourg :
   Situation :    (--> le voir sur une carte)
      Le village de Fressin est situé à 55km à l'Ouest de Lens, à 45km au Sud-Est de Boulogne sur Mer, à 30km à l'Est du Touquet Paris Plage et 10km au Nord de Hesdin.

    Coordonnées du château :

50° 26' 30.818" N 2° 3' 4.061" E
 50.441894  2.051128


Le château:
     L'extérieur :
Pourquoi ce site castral ?
     Il y a bien longtemps de cela, j'avais découvert dans un livre au scriptorium de ma cité Dauphinoise, la photo d'un incroyable château fort. Le fantôme de cette forteresse du "Pays d'Artois" me hantait. Je me devais de la découvrir durant ma croisade pacifique dans ces pays si loin de mon Dauphiné.

La découverte
   Après avoir donné quelques piastres à la belle Artésienne à l'entrée, je pénètre dans une forêt mystérieuse.

Vous pensez que je délire ?

   Que nenni, il y a des personnages "vivants" qui se content fleurette et bien d'autres curiosités. Mais je ne me laisserais pas troubler car je suis venu pour découvrir ceci.

Magnifique n'est il pas ?

  
Tours et courtines
   4 hectares a visité, cela va me prendre des heures, j'attaque donc par la découverte des hautes courtines devancé par le classique mais efficace fossé.
   Les long murs sont protégés par de puissantes tour rondes. La 1ère que je découvre est fascinante et surprenante :
  - Son épaisseur est caractéristique des constructions du 14ème.
  - Mais elle ne comporte pas de bouche à feu, c'est curieux.
  - Et les fentes de tir ou archères (voir vocabulaire) sont absentes
  - Le parement extérieur est d'une grande finesse avec des joints "parfaits" (Preuve que ce château fort appartenait à un grand seigneur).
  - Mais à l'intérieur du mur, à la place du classique remblai, les pierres sont jointives. Est ce du à une sur-épaisseur construite à la fin du 15ème siècle avec l'invention de l'artillerie (?). 

La barbacane
   A la fin du 15ème siècle avec les progrès de l'artillerie, une nouvelle défense apparaît pour les châteaux forts; C'est une construction avancée nommée : Barbacane. Fressin a donc la sienne certes un peu enterrée et ruinée au 21ème siècle. Sa fonction défensive est compréhensible sur le plan ainsi que sur la gauche de cette maquette.

Une autre tour
    Bien que certainement construites à la même époque et avec la même rigueur, les tours du château de Fressin offrent des ruines différentes.
   Cette ronde tour est mieux conservée que la précédente mais ne lève pas mes interrogations : Remblai, canonnière...
  Et je suis surpris par la petitesse de cette archère, surtout que sa base semble légèrement ronde (pour un bâton de feu ?).
  Ses entrailles sont visitable par une ouverture créée récemment. Évidemment la partie basse est voûtée et semble être un ratier (voir vocabulaire).... Durant les fouilles de 1920 un squelette est retrouvé. Le mythe des oubliettes renaît (mais rares sont les exemples de leur existence).

      L'intérieur :
Le majestueux
    En faisant le tour à l'extérieur du château, je pressentais sa superficie. Ainsi à l'intérieur, débarrassé des bâtiments (logique puisque c'est une ruine ) la forteresse parait immense. Quelque soit l'endroit où je regarde, cette impression de grandeur se ressent. Ce château appartenait à un puissant seigneur.

Le logis seigneurial
    Bien qu'en ruine, il est possible d'admirer la beauté du logis du seigneur. La visite étant payante, je ne vais pas tout vous montrer (cuisine, puits, etc..), mais sachez qu'avec un peu d'imagination et de déduction la ruine révèle ses secrets. Vous ne me croyez pas ?
   Un exemple : Avec cette ouverture, il est possible de voir l'épaisseur des murs. Vous ai je convaincus ?

Le sous-sol
    Il y a plusieurs salles enterrées. Certaines le sont à cause des remblais dus à la ruine et au temps, mais d'autres sont l'oeuvre volontaire des hommes. Et puis, il y a des couloirs secrets menant vers des passages secrets montrant des ... chuut.... C'est un secret.

C'est déjà fini
   J'ai tellement pris de temps pour découvrir cette ruine que je ne me suis pas aperçu du jour qui s'enfuyait. Il faut que je rentre avant la tombée de la nuit et l'arrivée du grand méchant loup.

Vous ne me croyez pas ?



Histoire du château :

* Vers 1430, Jean de Crequy fait construire un château.
* Durant le 15ème siècle, de fastueuse fêtes sont données au château de Fressin.
* A la fin du 15ème siècle, avec l'invention des canons, le château se dote d'un bastion avancé.
* En 1650, le château est démantelé.
* Durant 3 siècles, le château sert de carrière de pierres.
* Durant le 1er tiers du 20ème siècle, des fouilles sont effectuées.
* En 1997, le site est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte du site est payante. Des animations sont réalisées durant les mois d'été.

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 62 Vers Menu châteaux du Pas de Calais
Repost 0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 06:30

 

Département :    59  - NORD

 

Le bourg :
    Situation :    (--> le voir sur une carte)
       La petite ville de Bouchain est située à 14km au Nord de Cambrai et à 7km au Sud-Ouest de Denain.

  Coordonnées du donjon :

50° 17' 3" N 3° 19' 7" E
 50.284277  3.318603


Le donjon:
    L'extérieur :
Pourquoi ce site ?
    La région Nord-Pas de Calais a été durement frappée par les 2 guerres mondiales et peu de constructions anciennes ont pu arriver jusqu'à nous. Ce site médiéval est "entier" (ou presque) et mérite d'être connu et d'avoir quelques subventions pour lui redonner son éclat d'antan.


La découverte
    En arrivant dans ce petit bourg, je découvre cette longue esplanade fortifiée. Rapidement, je sors de ma besace une brochure m'informant que ce mur de briques rouges est du 16ème siècle (trop jeune pour moi).
     Quelques mètres plus loin, proche de l'église, un puissant bâtiment en pierre se montre enfin.
 
1ère analyse
    Je suis stupéfait par la puissance émanant de cette tour. C'est la 1ère fois que je vois une masse fortifiée aussi compacte et sans bâtiment adjacent.
   Je tente d'en faire le tour. Une poudrière en briques rouges s'appuie sur cette paroi en pierre. Elle a certainement été ajoutée au 17ème siècle.
   Je suis étonné par l'absence d'archères et surtout par le nombre d'ouvertures ressemblant à des portes. Elles ne peuvent pas être médiévales.
    Je soupçonne que ce donjon fut borgne très longtemps puis Charles Quint et Vauban ont ouvert des axes de circulation.

Les surprises s'enchaînent
     Autant les angles de cette façade sont arrondis, autant ceux de l'autre coté sont anguleux, et surtout renforcés par des "tours d'angle" ?... A moins que cela soit des renforts comme au 11ème siècle.

Que de contrastes dans ce donjon qui de loin paraissait simple.

     Les curiosités architecturales ne manquent pas sur cette tour. Par exemple les pierres ont une taille et une nature différentes. Je resterais des heures à admirer l'extérieur de cette beauté, mais la pluie me force à entrer.

Cette porte en bois va t elle s'ouvrir magiquement pour moi ?

 
        L'intérieur :

La pénombre magnifique

    L'entrée étant payante, je ne vais pas tout vous montrer mais cette forteresse-musée se visitant sur 2 étages, je vous promets des moments incroyables.
    Évidemment, un bâtiment sans fenêtre ne peut qu'être sombre et il faut un éclairage moderne. Il est parfait pour savourer ce musée régional.
     Voûtes, salles, recoins s'enchaînent.

 

Les graffitis

    Le plus fascinant sont les graffitis des prisonniers gravés dans les épais murs de pierres. Certains sont classiques et retracent la vie ou montrent les images de leur quotidien avant l'emprisonnement, d'autres, plus surprenant, rappellent les gravures des premiers hommes (pourtant ce donjon n'est pas préhistoriques).
    Certaines gravures faites par des personnages différents montrent des signes religieux et aussi.... d'évasion (?). Mais beaucoup de graffitis sont énigmatiques.

Par exemple ici : Que voyez vous ?
Est ce un jeu, une sorte de pentacle ou un compteur de jours d'emprisonnement ?

   C'est avec des yeux éblouis et des images plein la tête que je retrouve la pluie rafraîchissante des Ch'ti .


Histoire du château :

* En 1164, Baudouin IV Comte de Hainaut fait construire un puissant donjon servant d' habitation et de tour de guet.
* Au 16ème siècle, Charles Quint modifie l'architecture du château :

- Prison au sous-sol.
- Agrandissement de la base.
- Création d'une plate-forme à canon.

* A la fin du 16ème siècle (?), l'architecture de la tour est encore modifiée par la création sur 3 niveaux de casemates.
* Au 17ème siècle, les troupes de Louis XIV (voir liste des rois) s'emparent du bourg. Vauban est chargé de l'amélioration des fortifications de la ville, il ne modifie pas le donjon.
* En 1939, l'armée consolide le toit du donjon par une chape de béton pour résister aux bombes.
* En ce début de guerre mondiale, Hitler est venu voir la tour d'Ostrevant.
* En 1981, la tour est classée aux Monuments Historiques.
* Au 20ème siècle, une association de sauvegarde est créée pour redonner vie à cette forteresse.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est payante, guidée par des passionnés aux yeux qui brillent durant leurs explications.

 

 Nota : Je voudrais remercier les membres de l'association pour leur accueil ainsi que leur envie de faire connaître et comprendre cette massive tour. Je n'oublierais jamais leur patience à répondre à toutes mes interrogations.

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 59 Vers Menu châteaux du Nord
Repost 0