Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 07:30


Aie.. ma tête


Lorsque je visite une ruine médiévale, il s'avère que 3 étapes bien distinctes rythment ma découverte.

J'ai essayé de changer mes habitudes mais mon instinct me force à procéder par palier.

Après 800 ans  de découverte castrale, voici le secret pour comprendre une ruine.... comme un chevalier Dauphinois.
 
 
J'ai trouvé en Vivaldi (concerto pour flûte "La Notte") les 3 moments définissant la découverte d'une ruine.

Ne soyez pas craintif devant la musique dite classique :

    1 - Ecoutez ce chef d'oeuvre,
    2 - Fermez les yeux (tout en lisant bien sur )
    3 - Imaginez vous (avec moi  ) sous le soleil, avec un vent léger....
 
 
LA DECOUVERTE
---> Cliquez sur ce gramophone moderne pour bien comprendre ce que j'éprouve dans la 1ère étape
Deezer ayant changé sa politique commerciale, il vous faut cliquer sur :  I - Largo
 
* J'arrive proche de la ruine,
* Elle est là, je la sens,
* Elle se cache, mais elle m'attend,
* Je ne la brusque pas,
* Croyant l'avoir comprise et apprivoisée, j'approche plus rapidement,
* Mais je sens que je dois l'observer un peu mieux de loin,
* Alors, lentement je progresse vers elle en la regardant.....
 
 
LA FOLLIE
Lorsque le 1er morceau est terminé, cliquez sur cette "suite"
Deezer ayant changé sa politique commerciale, il vous faut cliquer sur :  II - Fantasmi Presto

** Et comme poussé par une force invisible, je cours vers elle,
** A ses pieds, je ne m'arrête plus,
** Je vais à droite,
** Je vais à gauche,
** Je regarde en haut tout en la contournant rapidement,
** Parfois je tombe, mais je n'ai pas mal,
** Il faut que je coure, que je l'absorbe,
** Je deviens fou,
** Je tourne autour d'elle rapidement,
** Je ne fais que la regarder sans la voir....
 
 
NOUS NE FAISONS PLUS QU'UN

Cliquez pour connaître l'extase de la découverte vraie

Deezer ayant changé sa politique commerciale, il vous faut cliquer sur :  III - Largo

 

* Puis le calme revient,
* Je m'assieds dans l'herbe,
* Je rampe presque vers elle,
* Je regarde chaque pierre au soleil,
* Je touche délicatement chaque recoin,
* Je m'agenouille devant un pan de mur,
* Je l'effleure du regard de peur de la briser,
* Même le vent s'est arrêté pour me laisser la ressentir....
 
 
 
  Maintenant, quand vous verrez une ruine, imaginez un IPOD sur vos oreilles, un Vivaldi dans votre tête et un chevalier Dauphinois à vos cotés .

   Le château fort, la ruine médiévale et même un vieux puits ou un moulin effondré se révéleront à vous autrement
.

Bon voyage !
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans A B C : Initiation
commenter cet article
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 00:50

   Etant un "chevalier Dauphinois", pour le compte de mes seigneurs il m'est important d'espionner "mes ennemis" médiévaux. De nombreuses vallées dont celle près de chez moi nommée le Grésivaudan, furent un terrain de batailles entre nos 2 provinces.

  En réalité, au 21ème siècle je suis avant tout un castellologue pacifique, et blogeur de surcroit. Avant de vous décrire de nombreux châteaux de Savoie et de Haute Savoie, je me dois de vous expliquer la chronologie des Seigneurs ayant dirigé la puissante Savoie.

 

   « La Savoie est la dernière province a avoir été annexée à la France. Elle fut un Comté à partir de 1033. Puis en 1416, elle devint un Duché.

  Le 24 mars 1860, (suite au traité de Turin négocié en 1858) le roi Victor Emmanuel II de Savoie donne à Napoléon III, la Savoie et le Comté de Nice. »

Description du blason :

    " De gueule à la croix d'argent."

 

 

Les  Comtes  de  Savoie


en

Mort
en

Début
règne

Fin
règne

Humbert Ier - aux mains blanches

980 ?

 1048 ?

1017 ?

1047 ?

Amédée Ier

?

?

1047 ?

1051 ?

Othon Ier

?

?

1051 ?

1060 ?

Pierre Ier

?

?

1060 ?

1078 ?

Amédée II

1048

1094 

1078 ?

1094

Humbert II

?

1103 

1094

1103

Amédée III

1095 ?

1149

1103

1149

Humbert III

1136

1189

1149

1189

Thomas Ier

1177 ?

1233

1189

1233

Amédée IV

1197

1253

1233

1253

Boniface - Le Roland

1244

1263

1253

1263

Pierre II

1203 ?

1268

1263

1268

Philippe Ier

1207

1285

1268

1285

Amédée V - Le grand

1249 ?

1323

1285

1323

Edouard - Le libéral

1284

1329

1323

1229

Aymon - Le pacifique

1291

1343

1329

1343

Amédée VI - le Comte vert

1334

1383

1343

1383

Amédée VII - Le Comte rouge

1360

1391

1383

1391

Amédée VIII - Le pacifique

1383

1451

1391

1416

 

 

Les  Ducs  de  Savoie

 

 


en

 

 

Mort
en

 

 

Début
règne

 

 

Fin
règne

Amédée VIII - Le pacifique

1383

1451

1416

1451

Louis Ier

1402

1465

1451

1465

Amédée IX - Le bienheureux

1435

1472

1465

1472

Philibert Ier - Le chasseur

1465

1482

1472

1482

Charles Ier - Le guerrier

1468

1490

1482

1490

Charles II (Charles Jean Amédée)

1489

1496

1490

1496

Philippe II - Sans terre

1438

1497

1496

1497

Philibert II - Le beau

1480

1504

1497

1504

Charles III

1486

1553

1504

1553

Emmanuel Philibert - Tête de fer

1528

1580

1553

1580

Charles Emmanuel Ier - Le grand

1562

1630

1580

1630

Victor Amédée Ier

1587

1637

1630

1637

François Hyacinthe

1632

1638

1637

1638

Charles Emmanuel II

1634

1675

1638

1675

Victor Amédée II

1666

1732

1675

1732

Charles Emmanuel III

1701

1773

1732

1773

Victor Amédée III

1726

1796

1773

1796

Charles Emmanuel IV

1751

1819

1796

1819

Victor Emmanuel Ier

1759

1824

1819

1824

Charles Félix

1765

1831

1824

1831

Victor Emmanuel II

1820

1878

1831

1860

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans A B C : Initiation
commenter cet article
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 00:50

 

Blason du Duché de Normandie

 Description du blason :

    " De gueules à deux léopards d'or."

 

   Comtes  de  Normandie


en

Mort
en

Début

Règne

Fin
Règne

Rollon 845 ? 931 ? 911 931 ?
Guillaume Ier - "Longue épée" 910 ? 942 931 942
Richard Ier 930? 996 942 996
 

 

   Ducs  de  Normandie

en

Mort

en

Début

Règne

Fin

Règne

Richard II  ? 1026 996 1026
Richard III 1008 1027 1026 1027
Robert Ier - "Le magnifique" 1010 1035 1027 1035
Guillaume II - "Le conquérant" 1027 1087 1035 1087
Robert II - "Courteheuse" 1082 1106 1087 1106 
Henry Ier - "Beauclerc" 1106 1135 1106 1135 
Etienne de Blois 1135 1144 1135 1144
Geoffroy V - "Plantagenêt" 1144 1150 1144 1150 
Henri II 1150 1189 1150 1189
Richard IV - "Coeur de Lion" 1189 1199 1189 1199
Jean Ier - "Sans terre" 1199 1204 1199 1204

 

  En 1204, la partie continentale du Duché de Normandie est ratachée à la Couronne de France. Sous les Valois, le Duché de Normandie est parfois attribué à l'héritier du trône de France ou à un fils de roi de France.

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans A B C : Initiation
commenter cet article
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 00:20

 

Blason du Duché de Bretagne

 Description du blason :

    " D'hermine plain."

 

  Maison de NANTES


en

Mort
en

Début

Règne

Fin
Règne

Alain Barbetorte 910 952 ? 936 952
Drogon
950
958
952 958
Hoël Ier
? ?
980
960
980
Guérech
? ?
988
980
988 
Alain II ? ? 990 988 990
 

 

  Maison de RENNES 

en

Mort

en

Début

Règne

Fin

Règne

Conan Ier le Tort ? ?
990
990
992 
Geoffroi Ier Bérenger ? ? 1008 992 1008

Alain III Rebrit

* Havoise de Normandie, duchesse douairière,

assure la régence jusqu'en 1012

au nom de son fils mineur Alain III

997 1040 1008 1040

Conan II

* Éon Ier de Penthièvre assure la régence jusqu'en 1047

au nom de son neveu Conan II

1030 1066 1040 1066
 

 

  Maison de CORNOUAILLE

en

Mort

en

Début

Règne

Fin

Règne

Hoël II
1030 1084
1066
1084
Alain IV Fergent 1060 1119 1084 1119
Conan III le Gros 1095 1148 1119 1148

Berthe

* Eudon de Porhoët assure la régence jusqu'en 1156

au nom de la duchesse Berthe

1114 1156 1148 1156
 

 

  Maison de PENTHIÈVRE PLANTAGENÊT

en

Mort

en

Début

Règne

Fin

Règne

Conan IV le Petit 1138
1171
1156
1171 

Constance

* Henry II Plantagenêt, roi d'Angleterre,

assure la régence jusqu'en 1181

au nom de la duchesse Constance

1161 1201 1171 1181

Geoffroy II Plantagenêt

1158 1186 1181 1186

Arthur Ier

 

Constance assure la régence jusqu'en 1201

au nom de son fils mineur Arthur Ier

1186 1203 1186 1203

Alix

* Guy de Thouars assure la régence jusqu'en 1206

* Philippe-Auguste (roi de France) enlève l'administration du duché à Guy de Thouars courant 1206

* En 1207, Philippe-Auguste redonne la régence à Guy de Thouars jusqu'en 1213

* Ballistre de Bretagne assure la régence jusqu'en 1221

au nom de sa femme Alix

1201 1221 1213 1221
 

 

  Maison CAPÉTIENNE de Dreux

en

Mort

en

Début

Règne

Fin

Règne

Jean Ier le Roux

* Baillistre de Bretagne assure la régence jusqu'en 1237

au nom de son fils mineur Jean Ier le Roux

1217 ?
1286
1221
1286
Jean II 1239 1305 1286 1305
Arthur II 1261 1312 1305 1312
Jean III le Bon 1286 1341 1312 1341
 

 

  Guerre de Succession



Début

 

Fin

 

  A la mort du duc Jean III, un conflit oppose Jeanne de Penthièvre et Jeanne de Flandre pour l'héritage du Duché de Bretagne.

Leurs maris respectifs Charles de Blois et Jean de Montfort se déchirent. Cette guerre dure 24 ans.


  1341 1364
 

 

  Maison CAPÉTIENNE de Montfort

en

Mort

en

Début

Règne

Fin

Règne

Jean IV Le Conquéreur
1339
1399
1364
1399
Jean V le Sage 1389 1442 1399 1442
François Ier le Bien Aimé 1414 1450 1442 1450
Pierre II le Simple 1418 1457 1450 1457
Arthur III le Justicier 1393 1458 1457 1458
François II 1433 1488 1458 1488
Anne
1477
1514
1488
1514 
 

 

  Maison CAPÉTIENNE de Valois d'Orléans

en

Mort

en

Début

Règne

Fin

Règne

Anne de France
1499
1524
1514
1524
François III 1518 1536 1524 1536
Henri 1519 1559 1536 1547
 
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans A B C : Initiation
commenter cet article
30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 00:50

 

 

Ceci est le 1er blason des Dauphins d'Albon   Mon pseudo sur ce blog est "Le chevalier Dauphinois". Cela signifie que je suis le "Gratin" des chevaliers (hihi).

 
  Je loge dans une masure en ruine (évidemment) dans le département actuel de l'Isère - 38.

  C'est l'un des 3 départements (avec la Drôme et les Hautes Alpes) d'une ancienne province nommée : Le Dauphiné. 

    Etant un "chevalier Dauphinois", je me dois de vous expliquer la chronologie des Seigneurs ayant régné sur cette province durant 350 ans.

 

   « Les historiens s'accordent à dire que le Dauphiné existe depuis 1110, bien que la charte officielle n'ait été signée qu'en 1285. Mais la "construction" du territoire qui créera cette province a commencé vers l'an 1000. Voici la liste des 3 familles ayant façonné cette province. »

 

 .

Dynastie  des  Dauphins  d' ALBON
XIème  au début  XIIIème siècle
 


en

Mort
en

Début
règne

Fin
règne

 Guigues le Vion  ou  Guigues Ier, le Vieux
 

1020 ?

1075

1036 ?

1070

 Guigues II  Pinguis, le Gras
 

??

1079

1070

1079

 Guigues III  Comes, le Comte
 

??

1133

1079

1133

 Guigues IV, le Dauphin
 

??

1142

1133

1142

 Marguerite, La Grande Dauphine  (Elle assure la régence jusqu'à la majorité de son fils Guigues V).
 

??

??

1142

1153

 Guigues V

??

1162

1153

1162

 Marguerite, La Grande Dauphine  (Elle assure la régence jusqu'au mariage de sa petite fille Bétrice d'Albon).

??

??

1162

??

 .

 .

Dynastie  des  Dauphins  de  BOURGOGNE
au  XIIIème  siècle
 


en

Mort
en

Début
règne

Fin
règne

 Hugues de Bourgogne  (Par mariage, il gère le Dauphiné).

??

??

??

1192

 Béatrice d'Albon  (Elle assure la régence jusqu'à la majorité de son fils André)
 

??

??

1192

1202

 André Dauphin
 

1183

1236

1202

1236

 Guigues VII, le jeune
 

??

1270

1036

1270

 Béatrix de Savoie    (Elle assure la régence jusqu'à la majorité de son fils Jean).
 

??

??

1270

1278 ?

 Jean Ier
 

1264

1282

1278 ?

1282

 .

 .

Dynastie  des  Dauphins  de  la  TOUR  du  PIN
XIIIème  au début  XIVème siècle
 


en

Mort
en

Début
règne

Fin
règne

 Humbert Ier
 

??

1306

1282

1306

 Jean II
 

??

1318

1306

1318

 Henri Dauphin    (Ce n'est pas un "Dauphin officiel, il assure la régence car son neveu Guigues VIII n'a que 8 ans)

??

??

1318

1323

 Guigues VIII
 

1309

1333

1323

1333

 Humbert II
 

??

1355

1333

1349

 .

 

      Le 16 juillet 1349, le Dauphiné est cédé au Roi de France Philippe VI de Valois (voir liste des rois). Pour sauver les apparences, la "vente du Dauphiné" est appelée "Transport".

    Après cette date, le fils aîné du Roi de France se nommera le Dauphin, en souvenir de cette signature historique, et aussi parce qu'il en est le seigneur.

    Avec le "transport" du Dauphiné, le futur roi de France Charles V fit changer le blason. Il écartela le Dauphin avec les Lys royaux.

 

 

Description du blason actuel :

    "Ecartelé au premier et au quatrième d'azur aux trois fleurs de lys d'or, au deuxième et troisième d'or au dauphin d'azur, crété, barbé, loré, peautré et oreillé de gueule."

Blason du Dauphiné après le 16 juillet 1349.

   Prochainement, je vous narrerai l'histoire de cette province, puis je vous détaillerai la vie des Dauphins.

 

 

Origine du titre DAUPHIN :

   Voila un mystère de toponymie. De nombreux historiens se sont penchés sur ce curieux nom qui devint un titre de noblesse (voir ICI).

 

Voici les hypothèse les plus connues :

1 - C'est en découvrant la méditerranée au cours d'une croisade, qu'un Comte d'Albon décida de mettre dans son blason cet animal si extraordinaire, fascinant et unique. Cette hypothèse semble 'impossible' car lors de la 1ère croisade, les croisés ne partaient pas en Terre Sainte par bateau. Ils ne pouvaient pas voir les dauphins en méditerranée comme pu le faire le Roi Saint Louis (voir liste des rois). 

 

2 - Lorsque des marchands remontant la vallée du Rhône arrivaient en Bourgogne, les soldats leur demandaient leur provenance.  Ils répondaient : "Do Vinné"  (de Vienne).  Dans le Saint-Empire-Romain-Germanique, cette expression se transforma en "Dauphiné"..... Le Dauphin est donc le seigneur du Dauphiné..... (Pourquoi pas !).

 

3 - Un des membres de la famille de Mathilde, femme de Guigues III, se prénommait: Dolphin, ou Dolphinus, ou Dolphus (?). Prénom d'origine Saxonne. Ce fut le petit nom de Guigues IV qui en fit un qualificatif.

 

4 - ...... (connaissez vous une autre hypothèse ?)

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by le chevalier Dauphinois - dans A B C : Initiation
commenter cet article
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 23:50

 

Ce Tableau est un lexique des termes d'architecture médiévale les plus utilisés dans ce blog. Cliquez sur :

    * les mots soulignés et verts

    * le chiffre vert souligné: (1) s'il y a plusieurs photos

 

  Château idéal

Exemple d'un château médiéval.

 

 

Arc brisé - (1)
Forme de porte ou fenêtre de style Gothique obtenue en croisant deux arcs de cercle
Arc de décharge Arc de pierre dans un mur ou au dessus d'une porte diminuant la masse sur la zone fragile et la répartissant sur l'extérieur
Archère

Ouverture en fente verticale, étroite à l'extérieur et évasée à l'intérieur permettant le tir d'arme à flèche: arc ou à l'arbalète ( (voir aussi Meurtrière). Les archères ont évolué suivant les progrès des armes :

 Archère à étrier,   Archère pour couleuvrine Archère cruciforme

 

Assommoir - (1) Ouverture au niveau du plafond, défendant généralement une porte. Elle permet de jeter verticalement des projectiles ...... pour assommer
Banquette Contrairement à ce que le nom peut faire penser, ce n'est pas un élément de confort. C'est une taille du rocher (en forme de L) servant le support des premières pierres d'un mur (fondation)
Barbacane - (1) Ouvrage de fortification basse, avancé, destiné à protéger la porte d'une ville, la tête d'un pont, une entrée de château, etc
Basse-Cour Cour entre 2 enceintes comprenant des dépendances, les écuries, étables.... Elle peut servir d'habitat provisoire pour les paysans en cas d'attaque
Bossage - (1) Bosse plus ou moins saillante sur une pierre dans un mur extérieur. Elle servirait à casser les flèches des assaillants
Bouche à feu - (1) - (2) Ouverture percée dans les murs des tours permettant le tir des "premiers" canons, couleuvrines etc
Boulin - (1) - (2) Poutre de bois horizontale, pénétrant ou traversant une maçonnerie et destinée à supporter le platelage de l'échafaudage au moment de la construction d'un édifice.La consolidation ou la réparation après un conflit peut aussi faire l'objet d'un échafaudage avec les boulins
Bretèche - (1) Construction en saillie sur un mur et percée de mâchicoulis, utilisée comme ouvrage de défense
Canonnière - (1) Ouverture dans les murs et les tours pour le tir au canon, elle est généralement ovale ou ronde. (voir aussi Bouche à Feu)
Châtelet. Petit château à la tête d'un pont, d'un guet, d'une route .....servant au contrôle et à la défense de cette voie de communication
Chemin de ronde Passage sur un mur d'enceinte protégé par un "parapet". Il sert à la circulation des soldats sur le rempart pour la surveillance ou le combat
Chemise Muraille enveloppant une tour de manière à la protéger. Elle peut parfois comporter des archères ou des bouches à feu
Citerne  - (1)  - (2) Réservoir dans lequel on recueille et conserve les eaux de pluie
Communs Bâtiments qui servent de logement aux valets
Conciergerie Logement des soldats de la garde, appelée aussi 'salle de garde'
Contrescarpe Paroi extérieure d'un fossé de fortifications
Corbeau - (1) - (2)  Pierre ou pièce de bois en saillie servant de support pour une bretèche, poutre, hourd
Courtine Mur compris entre 2 tours fortifiées
Coussiège - (1) Un coussiège est un banc ménagé dans l'embrasure d'une fenêtre. Souvent de pierre, intégré à la maçonnerie. Les fenêtres des châteaux en comportent un ou deux
Créneau (du latin crena, entaille) Partie creuse d'un crénelage d'un rempart ou d'une tour. La partie pleine se nomme : Merlon
Crénelage Ensemble de créneaux
Cul de lampe - (1) - (2) Ouvrage décoratif composé de pierres posées en surplomb pour supporter la retombée d'arcs ou de nervures
Culée Massif de maçonnerie destinée à contenir la poussée d'un arc, d'une arche, d'une voûte
Donjon - (1) (du latin dominus : Tour du Seigneur) Tour maîtresse qui dominait souvent dans un château fort médiéval. Elle peut être centrale ou encastrée dans les courtine. Sa fonction est la surveillance, et le repli ultime. Parfois (mais rarement) elle est la demeure du seigneur
Douves (du grec dokhê, récipient) Fossé entourant le château et rempli d'eau
Ébrasement

Nommée aussi ébrasure est l'élargissement en biais de la maçonnerie du percement d'une baie (coté oblique du percement d'une baie).

 Un ébrasement peut être simple (uniquement vers l'intérieur) ou double (augmentant l'angle de tir pour les archers).

Echauguette (pour le guet) Petite construction en surplomb sur une muraille fortifiée ou une tour
Embrasure C'est une ouverture ou espace réalisé dans un mur pour le percement d'une baie (fenêtre mais aussi archère, bouche à feu etc..). 
Enceinte Ensemble des murailles défensives du château.
Escarpe Monticule de terre surplombant un fossé appuyé sur un  rempart ou une fortification (coté de la place)
Fausse-Braie Enceinte qui entoure tout ou une partie de l'enceinte principale du château, aménagée au niveau de l'escarpe afin de surélever celle-ci et de protéger la base des murailles principales contre les projectiles et contre la pose directe d'échelles par l'assaillant
Flèches Poutres de bois faisant parti du pont bascule auxquelles les chaînes sont attachées
Flanque Se dit d'une tour ou d'une construction sur le coté, "sur le flan"
Fruit Inclinaison donnée au coté extérieur à un mur. (Écart d'aplomb d'une paroi par rapport à la verticale)
Fossé Obstacle creusé autour de la place (du château). Il est sec, s'il comporte de l'eau, il se nomme DOUVES
Glacis Talus incliné qui s'étend en avant d'une fortification
Herse  (du latin hirpex) Grille mobile de fer ou de bois armée par le bas de fortes pointes, coulissant de haut en bas à l'entrée d'un château fort
Hourd  (hurdel, du Francique hurd : palissade) Galerie de bois construite en surplomb d'un ouvrage de fortification pour permettre de tirer sur les assaillants au pied de cet ouvrage (cette galerie se situe souvent autour du sommet des murs d'un château)
Hourdage Ensemble des hourds.
Latrines - (1) Lieu d'aisance, souvent construit en encorbellement sur un rempart ou une tour.
Lice

Palissade de bois entourant les châteaux ou les sites fortifiés.

Champs clos où se déroulait des joutes (entrer en lice)

Mâchicoulis - (1) (de mâcher - écraser- et coulis -action de couler) Percements dans le sol des parties en surplomb d'une architecture militaire (remparts) aménagés pour le jet plongeant des projectiles
Manoir Habitation d'un propriétaire de fief qui ne possède pas le droit d'élever un château avec tours et donjon
Mantelet - (1) Volet pivotant sur un axe horizontal protégeant une embrasure de tir. C'est aussi un bouclier en bois ou de vannerie protégeant les assiégeants.
Merlon  (de l'Italien merlone)  Partie pleine d'un rempart entre deux créneaux. Elle peut comporter une archère
Meneaux (ex. fenêtre à meneaux) Montants ou croisillon de pierre divisant une baie
Meurtrière Ouverture de faible largeur dans une courtine ou une tour permettant la surveillance "cachée" ou l'envoi de projectiles (le mot Archère est préférable)
Motte Terre-plein surélevé artificielle créé pour servir de base à une place forte.
Oubliette Cachot souterrain pour des prisonniers que l'on souhaite "oublier". Peu d'exemple réel d'oubliette ont été vérifié
Parement Face extérieure d'un mur revêtue de pierres de taille
Poivrière Guérite de maçonnerie à toit conique placée en encorbellement à l'angle d'un bastion, de tour pour en surveiller les abords
Pont-Dormant Pont fixe au-dessus d'un fossé ou des douves
Pont-Levis -  (1) 

Le pont-levis comporte 2 fonctions :
  1 - Abaissé, il permet le passage au dessus d'un fossé ou des douves.
  2 - Relevé, il protège l'accès du château

Poterne  -  (1)  (posterle, du latin posterala, porte de derrière)  Porte dérobée dans une muraille servant à fuir ou à faire entrer des renforts
Puits de lumière - (1) Ouverture en hauteur dans une salle de replie (souvent borgne) laissant passer la lumière. Son ouverture évite la pénétration des flèches des assaillants
Ratier -  (1) Sous-sol d'une tour servant le plus souvent de cave. Il est obstrué par une grille permettant l'aération. Aucun moyen d'accès à part cette grille. On prétend que cela pouvait servir de "prison"
Tour -  (1)

Ouvrage d'abord carré ou rectangulaire puis rond. Puis sa forme évolue en semi-circulaire,  fer à cheval et polygonal, etc

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans A B C : Initiation
commenter cet article
24 août 2006 4 24 /08 /août /2006 23:50

   Lorsque je recherche des ruines castrales, il n'y a pas souvent de panneau routier m'indiquant la direction de ma quête, encore moins de balisage de sentier, et parfois aucun chemin. Mais presque tous ont un point commun :

* Un panneau rouillé, ou tombé, ou cassé m'avertissant du DANGER.

 

   La forme est différente, la couleur est vive ou délavée, le texte est parfois très court, manuscrit ou imprimé, la lecture est parfois difficile, l'annonce peut être multilingue ...... mais l'avertissement est sans appel !

   C'est un peu de mon "quotidien" de castellologue amateur que je voudrais vous faire partager dans ces photos.

 

   En cliquant sur l'image, vous pouvez agrandir les photos pour mieux distinguer le texte, ou ressentir l'ambiance. 

  Sous chaque photo est noté le nom du château avec le département Français ou le pays.  Si le texte apparaît en vert souligné, vous pouvez cliquer dessus pour lire l'article de cette ruine médiévale.

Alors, m'accompagnez vous ?

 

Nota : Un hébergeur d'image nommé Imageup a détruit mes photos.. Je les remplacerais prochainement

Neu Scharfeneck-Allemagne

Auriac (11) 

            

St Martin Le Viel (11)

Grand Arnsberg (57)

Herrenstein (67)

Gruissan (11)

Sabran (30)

Dio (34)

St Guilhem le Désert (34)

Le Mottier (38)

La tour d'Arces (38)

Frankenbourg (67)

La Petite Pierre (67)

Oedenbourg (67)

Dourbes - Belgique

Shoeneck (67)

Hagueneck (68)

Windeck (67)

Montredon (81)

Bras (81)

Chateaudouble (83)

Chateauvert (83)

Forcalqueiret (83)

Evenos (83)

Castelbouc (48)

Koepfel (67)

Panneau Danger - château de Landsberg - Bas Rhin

Landsberg (67)

Bilstein (68)

Soulbach (68)

Aiguebelle (73)

Cessens (73)


 Herrenstein (67)

La Bathie (73)

 

Séguret (84)

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans A B C : Initiation
commenter cet article
16 août 2006 3 16 /08 /août /2006 23:40
 
 Ce blason des rois de France fut défini par Charles V en 1376.
 
Dynastie des rois Valois  (suite)
XVIème siècle
 
Né en
Mort en
Début règne
Fin règne
 
1462
1515
1498
1515
 
1494
1547
1515
1547
 
1518
1559
1547
1559
 
1543
1560
1559
1560
 
1550
1574
1560
1574
 
1551
1589
1574
1589
 
 
Dynastie des rois Bourbons
Fin XVIème siècle au XIXème siècle
 
Né en
Mort en
Début règne
Fin règne
 
1553
1610
1589
1610
 
1601
1643
1610
1643
Louis XIV, le roi Soleil
 
1638
1715
1643
1715
Louis XV, Le Bien Aimé
 
1710
1774
1715
1774
Louis XVI, Le Roi Martyr
 
1754
1793
1774
1792
 
1755
1824
1814
1824
 
1757
1836
1824
1830
 
 
Dynastie des rois d’Orléans
XIXème siècle
 
Né en
Mort en
Début règne
Fin règne
 
1773
1850
1830
1848
 
 
 Les rois de France pour l'époque Médiévale sont décrits  I C I 
Repost 0
Published by le chevalier du 38 - dans A B C : Initiation
commenter cet article
13 août 2006 7 13 /08 /août /2006 23:50

 

_bijou-102.gif _bijou-102.gif

 

Dynastie des rois Mérovingiens

Vème au VIIIème siècle

Né en

Mort en

Début règne

Fin règne

Clodion dit Le chevelu

? ?

447

? ?

447

Mérovée

? ?

488

447

458

Childéric

436

481

458

481

Clovis Ier

466

511

481

511

Clotaire Ier

497

561

558

561

Caribert Ier

Gontran

Chilpéric

Sigebert Ier

? ?

544

? ?

? ?

567

596

488

488

561

567

Clotaire II

584

629

613

628

Dagobert Ier

? ?

639

628

639

Clovis II

Sigebert III

635

631

657

656

639

657

Clotaire III

Thierry III

Childéric II

652

? ?

649

673

691

675

657

673

Clovis III

Childebert III

Clotaire IV

Chilpéric II

682

683

? ?

670

695

711

720

721

675

**

Dagobert III

? ?

737

699

715

Chilpéric II ? ? ? ? 715 721

Thierry IV

? ?

737

721

737

Childéric III

? ?

755

743

751

 ** = La France était divisé en plusieurs " états ". Aucun Roi spécifique pour notre pays.

Dynastie des rois Carolingiens

Moitié du VIIIème au IXème siècle

Né en

Mort en

Début règne

Fin règne

Début MAIRE du Palais

Fin MAIRE du Palais

Pépin de Herstal

? ?

714

 

 

711

714

Charles Martel

688

741

 

 

721

741

Pépin le Bref

714

768

752

768

741

751

Charlemagne

Carloman Ier

742

751

814

771

768

814

 

768

 

771

Louis Ier, le pieux ou le débonnaire

778

840

814

840

 

 

Lothaire Ier

795

865

840

855

 

 

Charles II le Chauve

823

877

855

877

 

 

Louis II le bègue

846

879

877

879

 

 

Louis III

863

882

879

882

 

 

Carloman II

? ?

884

882

884

 

 

Charles III le Gros

839

887

884

887

 

 

 Nota : Le " Maire du Palais " avait plus de pouvoir que le Roi de France.

Dynastie des rois Robertiens

Moitié du IXème au Xème siècle

Né en

Mort en

Début règne

Fin règne

Eudes

860

898

887

898

Charles III le simple

879

929

898

922

Robert Ier

865

923

922

923

Raoul

? ?

936

923

936

Louis IV d'Outremer ou le Jeune

921

954

936

954

Lothaire

941

986

954

986

Louis V le Fainéant

967

987

986

987

 

 

blason-capetien-avant-1376.gif

Description du blason des Capétiens :

"D'azur aux fleurs de lys d'or"

Dynastie des rois Capétiens

Xème siècle au début du XIVème siècle

Né en

Mort en

Début règne

Fin règne

Hugues Capet

940

996

987

996

Robert II le Pieux

973

1031

996

1031

Henri Ier

1009

1060

1031

1060

Philippe Ier

1053

1108

1060

1108

Louis VI le Gros

1080

1137

1108

1137

Louis VII le Jeune

1120

1180

1137

1180

Philippe II Auguste

1165

1223

1180

1223

Louis VIII le Lion

1187

1226

1223

1226

Louis IX le Saint

1214

1270

1226

1270

Philippe III le Hardi

1245

1285

1270

1285

Philippe IV le Bel

1268

1314

1285

1314

Louis X le Hutin

1289

1316

1314

1316

Jean Ier le Posthume

1289

1316

1316

1316

Philippe V le Long

1294

1322

1316

1322

Charles IV le Bel

1294

1328

1322

1328

 

 

blason-capetien-.gif

Description :

"D'azur aux 3 fleurs de lys d'or"

Ce blason fut défini par Charles V en 1376 : 3 lys comme la Trinité.

Dynastie des rois Valois

Début du XIVème siècle au XVème

Né en

Mort en

Début règne

Fin règne

Philippe VI de Valois

1293

1350

1328

1350

Jean II le Bon

1319

1364

1350

1364

Charles V le Sage

1338

1380

1364

1380

Charles VI le Fol

1368

1422

1380

1422

Charles VII le Victorieux

1403

1461

1422

1461

Louis XI le Prudent

1423

1483

1461

1483

Charles VIII

1470

1498

1483

1498

Fin du Moyen-âge.

 Les rois de France qui ont succédé à Charles VIII appartiennent à la période Renaissance. (voir ICI)

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans A B C : Initiation
commenter cet article
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 23:50

 Ce Tableau est un glossaire des termes utilisés pour définir le rang au moyen âge.

(liste dans l’ordre inverse d’importance)

 

 Titre de noblesse au Masculin

Écuyer  (lat. scutarius, qui porte l'écu)
1 - Gentilhomme qui accompagnait un chevalier et portait son écu.
2 - Titre porté par les jeunes nobles non encore armés chevaliers.
3 - Officier chargé de s'occuper des chevaux d'un roi ou d'un grand seigneur.
Grand Écuyer

Intendant général des écuries du Roi.

 

Chevalier
Nobles et guerriers admis dans l'ordre de la chevalerie par l'adoubement et disposant d'un fief ou d'une tenure. Ce titre est souvent porté par les cadets d'une grande maison.
  • L'adoubement est la cérémonie spéciale du Moyen Âge par laquelle le fils d'un seigneur était fait chevalier vers l'âge de 16 ans. C'était au cours de l'adoubement que le nouveau chevalier recevait son épée des mains du seigneur puis qu'il prenait possession de ses armes.
Baron  (francique baro, homme libre)
Noble possesseur d'une baronnie. Une baronnie est composée d'au moins 3 châtellenies.
  • Les châtellenies étaient des offices ou des commissions révocables à volonté. Des châtelains à la solde du roi étaient envoyés dans les bourgades les plus reculées pour y rendre la basse justice.
Vicomte
A l'origine, c'était un lieutenant, suppléant du comte et seigneur, possédant la terre sur laquelle s'exerçait cette charge de suppléant Certain possédait un vicomté.
Comte  (lat. comes, compagnon)
Titre de noblesse du possesseur d'un Comté.
   Un comté est composé d'au moins :
  • - Deux baronnies et Trois châtellenies,
  • - ou d'Une baronnie et de Six châtellenies.
Marquis  (anc. fr. marchis, marche)
Seigneur de rang comtal qui était préposé à la garde d'une marche territoriale. Il est possesseur d'un marquisat.
  • La « marche » (francique marka, frontière) est un territoire jouant le rôle de zone de protection militaire à proximité d'une frontière ou dans une région mal pacifiée.
Duc  (lat. dux, ducis, chef)
Souverain d'un duché. Le Ducat est une monnaie d'or à l'effigie d'un duc.
  Il existait 3 niveaux de ducs :
  1. - Duc & Pair: possesseurs de fiefs érigés en duchés-pairies. Ce rang conférait le droit de s'adresser directement au Parlement de Paris sans parcourir tous les degrés de juridiction inférieurs.
  2. - Duc non Pair: le titre décerné par le roi était. S'ils n'avaient pas accès au Parlement, ils étaient admis à d'autres honneurs comme au Louvre et autres palais royaux.
  3. - Duc à brevet d'honneur dont le titre était viager et non enregistré par les cours souveraines.

 Tous les ducs étaient "cousins" du roi et avaient le droit de mettre la couronne ducale entourée du manteau ducal sur leurs armoiries.

Prince  (lat. princeps, premier)
Celui qui appartient à une famille souveraine, sans régner lui-même; Titre porté par les membres de la famille royale.
  • Particularité d'une Principauté : C'est une terre dont le souverain possède le titre de prince sans qu'il ne leur confère la moindre distinction, ni rang.
Dauphin
Titre désignant l'héritier présomptif du trône, en général le fils aîné du roi.
  Ce titre n'existe que depuis 1349, date du « Transport » du Dauphiné au royaume de France.
  Avant cette date, le seigneur possédant le Dauphiné était nommé : Dauphin.
Roi  (lat. rex, regis, régnant)
Titre de la personne qui exerce le pouvoir souverain dans une monarchie.
 
Empereur

Titre d'un roi exerçant son pouvoir sur un ensemble d'états et de territoires

 

 

 

Titre de noblesse au Féminin

Écuyer

(néant),

Chevalier Dame, 
Baron Baronne,
Vicomte Vicomtesse,
Comte Comtesse,
Marquis Marquise,
Duc Duchesse,
Prince Princesse,
Dauphin

(néant) **

Roi Reine,
Empereur
Impératrice



**  Il est tentant de penser que le féminin de Dauphin est .... Dauphine.  Certains argumentent que le mot  "Pomme Dauphine" existe. Mais c'est oublié que, tout comme le Gratin Dauphinois, ce nom est un dérivé de la province du Dauphiné, et non du titre de noblesse.

                         Un mot a une vie qui transforme sa signification.
Exemple :
     Au 21ème siècle les 2 belles jeunes femmes élues en 2ème et 3ème position après la magnifique Miss France sont nommées  : 1ère et 2ème Dauphine.  Il n'y a évidemment aucun lien avec le titre de noblesse (ni avec les pommes de terre ).
     Le Dauphin, fils du roi appelé à régner à la mort de son père, est considéré comme le 2ème du Royaume. Il n'y a d'ailleurs eu aucune Dauphine ( femme de cet héritier) dans le Royaume de France (excepté une voiture dans les années 60, mais c'était dans Notre Vème République et non le Royaume ).

 
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans A B C : Initiation
commenter cet article