Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 07:03

 

Département 66 - PYRENEES ORIENTALES

  L'église dite des Templiers est elle fortifiée ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Sainte-Colombe-de-la-Commanderie est située à 15km au Sud-Ouest de Perpignan, à 12km au Nord-Ouest de Le Boulou et à 2km au Sud-Ouest de Thuir.

     Coordonnées de l'église :

42° 36' 53" N 2° 44' 50"
 42.614743513°  2.7472579479°

 

L'église : 
        L'extérieur :
La découverte

* Ma documentation affirme que ce bourg est de type Cellera.

* Bien que les bâtiments modernes aient été construits en bordure de la commune, détruisant partiellement l'architecture fortifiée médiévale, le bourg montre encore une ossature rectangulaire autour d'une église centrale.

* Mon instinct de castellologue amateur me quémande de rejoindre de suite le moutier.

Pensez vous que la construction soit encore fortifiée ?

 

Faudra-t-il être un spécialiste pour voir les indices de fortification ?

Première analyse

* La partie principale de l'église est construite en pierre de taille dorée bien appareillée.

* Elle se compose d'une nef unique.

*  Je ne vois aucune sculpture, aucun modillon.

Est du à la rigueur Templière ?

* Le clocher-mur coté Ouest est plus récent. Il est du type classique :

* Ce clocher comporte deux grandes baies campanaires surmontées par une plus petite. Les deux étages sont séparés par un bandeau mouluré et ornés de boules latérales.

* En observant le mur, je remarque 4 fentes décallées.

Sont ce des ouvertures pour tir au fusil ?

* Je me dois d'être vigilent pour trouver d'autres indices.

 Voyez vous les quelques indices ?

L'autre coté

* En contournant l'église, je remarque que des bâtiments se sont soudés à ses murs latéraux.

* Au dessus des toits des maisonnettes, le pan de mur m'interpelle.

* Il semble construit en moellons bruts alors que l'église est en belles pierres.

* Je pressens que le moutier fut rehaussé.

 

La découverte

* Lentement, je m'avance vers le chevet.

Voyez vous tous ces détails magnifiques ?

* Des trous de boulins (voir vocabulaire).

* Une fenêtre étroite interdisant la pénétration d'un assaillant.

* Un rehaussement pour l'aménagement d'une salle défensive.

Un chevet fortifié

 

Histoire de l'église :

* Vers 974, un premier site religieux est cité comme dépendance de l’abbaye de Saint Pierre de Rodes.

* Au 12ème siècle, construction de l'église.

* Au 13ème siècle, le bourg est une possession des Templiers de la commanderie du Masdeu.

* Au 14ème siècle, l'église est fortifiée.

* Au 17ème siècle, un clocher-mur est aménagé.

* En 1972, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Sainte Colombe) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Combien de Templiers ont tiré depuis ces archères ?

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées  

Vers liste

châteaux des

Templiers

Vers liste châteaux des Templiers   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 66

Vers Menu châteaux des

Pyrénées Orientales

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Roussillon : 66
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 12/11/2015 23:11

S imple au plus haut point est bien ce moutier
A nef unique, n’ayant qu’une seule allée.
I mposant apparaît pourtant : hauteur
N ous domine, écrase, mais est-ce grand bonheur
T rouver raison de cette élévation :
E ntrailles possèdent repli; disproportion

C esse ainsi d’être à mes yeux un défaut.
O ui, pour moi est un spectacle toujours beau
L e rehaussement d’une église (… en pierre…)
O ubliant esthétique en temps de guerre…
M ais, que sont trous de boulins aperçus ?
B ien les vois-je, antan, ayant soutenu
E normes poutres pour ouvrage suspendu :

D ‘un hourdage aurait pu être paré
E difice, du moins sur coté montré ?…

L ‘appareillage est net, soigné vraiment,
A l’exception des murs refuge portant,

C omme souvent, souligner le pourrait-on :
O n sait que n’avait de temps à foison
M ain d’oeuvre pour transformer de tels bâtis.
M oyens manquaient certainement aussi…
A lors hâtivement l’on érigeait
N iveau supplémentaire à moindre frais,
D uquel officiaient archers et guetteurs…
E t, me semble qu’aucun Templier n’eut l’heur
R epousser intrus de ce lieu*… Soyez
I ndulgent pour audace à vous contrer :
E n toute logique, ne sont-ce Hospitaliers** ?

P eu importe qui utilisa archères !
S urent-elles exister… Est-ce là pour me plaire.

* comme vous le suggérez dans l’info-bulle de votre dernière image.
** puisque, d’après l’historique, l’église fut fortifiée au XIVe siècle… à moins qu’elle ne l’ait été entre 1300 et 1307 ?

Le Chevalier Dauphinois 22/11/2015 19:41

* Dans le peu de documents que j'ai pu récupérer sur cette église, je ne saurais dire si le moutier fut fortifié par les Templiers ou les Hospitaliers.
* Entre l'église et le bourg, l'histoire est confuse.
* L'église serait Templière alors que les fortifications du bourg seraient dues aux Hospitaliers.
* Mais mon affirmation n'est qu'un ressenti et non une preuve historique.
* Qu’importe..... L'église est belle avec cet éclairage du à l'heure où je l'ai visitée.
* Et puis, dans ce bourg sans vie (à l'heure où j'y fus), le silence transforma ma vision.
* C'est aussi cela être un castellologue amateur..... C'est ressentir plus qu'expliquer comme un archéologue.

philae 12/11/2015 10:49

superbe

Le Chevalier Dauphinois 12/11/2015 17:31

* Ce site fortifié change un peu de mes éternelles (et si belles évidemment) ruines toutes cassées.
* J'avoue avoir eu plaisir à photographier cette église, surtout que j'ai eu la chance d'avoir une lumière jaune et peu d'ombre.