Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 11:00

 

Ces vidéos sont en lien avec l'article : Le château du Rivau (Le Coudray - Indre et Loire)

 

 

 
 

 

 

   

 

 

 

Nota :

         J'ai récupéré ces vidéos sur le web.

   Si vous êtes l'auteur de ces vidéos, si vous estimez que cet article "pirate" ou n'est pas conforme aux règles du droit à la propriété intellectuelle, veuillez me contacter par courriel (voir ci-dessous) ou dans le lien "Commentaire", je supprimerai ou modifierai cette page en suivant vos recommandations.

          Chevalier d'honneur je suis  .

 


 

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans ** Vidéos **
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 04:01

 

Cette vidéo est en lien avec l'article : Château de MONTLEVICQ (vieux)

 

 

 
 

 

 

 

Nota :

         J'ai récupéré ces vidéos sur le web.

   Si vous êtes l'auteur de ces vidéos, si vous estimez que cet article "pirate" ou n'est pas conforme aux règles du droit à la propriété intellectuelle, veuillez me contacter par courriel (voir ci-dessous) ou dans le lien "Commentaire", je supprimerai ou modifierai cette page en suivant vos recommandations.

          Chevalier d'honneur je suis  .

 


 

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans ** Vidéos **
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 04:00

 

Ces vidéos sont en lien avec l'article : Château de Sainte Sévère sur Indre

 

 

 
 

 

 

   

 

 

 

Nota :

         J'ai récupéré ces vidéos sur le web.

   Si vous êtes l'auteur de ces vidéos, si vous estimez que cet article "pirate" ou n'est pas conforme aux règles du droit à la propriété intellectuelle, veuillez me contacter par courriel (voir ci-dessous) ou dans le lien "Commentaire", je supprimerai ou modifierai cette page en suivant vos recommandations.

          Chevalier d'honneur je suis  .

 


 

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans ** Vidéos **
commenter cet article
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 04:00

 

Cette vidéo est en lien avec l'article : Château de Blanquefort (Gironde)

 

 

 
 


 

Nota :

         J'ai récupéré cette vidéo sur le Web.

   Si vous êtes l'auteur de cette vidéo, si vous estimez que cet article "pirate" ou n'est pas conforme aux règles du droit à la propriété intellectuelle, veuillez me contacter par courriel (voir ci-dessous) ou dans le lien "Commentaire", et je supprimerai ou modifierai cette page en suivant vos recommandations.

          Chevalier d'honneur je suis  .

 

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans ** Vidéos **
commenter cet article
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 04:50

 

    On raconte qu'avant d'être une ruine, le château de Arnsbourg en Alsace était habité par un châtelain gourmet et grand connaisseur en vins avec une cave exceptionnelle. Evidemment, une légende est née sur ce thème :Chantons ensemble: Boire un petit coup c'est agréable....

 

Le  Tonnelier  de  Arnsbourg

 

 

" Il y a bien longtemps de cela, un charbonnier traversait la forêt. La chaleur de cet été était intenable et comme la sècheresse sévissait notre homme souffrait terriblement de la soif.

   Hélas, point de source ou de ruisseau pour désaltérer ce courageux voyageur. En passant près des rochers sur lesquels s'élèvent les ruines du château, une bonne odeur de vin monta vers lui et il pensa :

 "Si seulement quelqu'un voulait me donner un peu de vin  !"
 
    Soudainement, apparu sur les ruines un petit homme avec une longue barbe blanche, un tablier de cuir à la taille, un trousseau de clefs à la ceinture.   Cette apparition lui faisait des signes amicaux  et l'invitait à le suivre. Notre 'mort-de-soif' suivi le tonnelier sans se poser de question. Ensemble Ils descendirent de nombreuses marches à moitié effondrées et couvertes de mousse.
         Etait ce la descente aux enfers ? 
    Soudain, le tonnelier s'arrêta devant une immense et solide porte, prit une gigantesque clef rouillée à son trousseau et ouvrit. Ils entrèrent dans une grande cave voûtée,  bien fraîche avec une odeur alléchante, forte et suave. Le vieux tonnelier servit dans un verre de cristal finement taillé, un liquide d'une merveilleuse couleur sang.....Il le tendit au charbonnier en disant :
 
"Tiens, bois, c'est du vin que buvait le seigneur d'Arnsbourg et que je ne devais lui servir qu'aux jours de fêtes. J'étais son tonnelier, et je suis condamné à rester ici pendant deux cents ans encore, sans pouvoir jouir de la paix éternelle, parce que de mon vivant j'ai mis de l'eau dans le vin des serviteurs."
 
    Le charbonnier but à grands traits. Jamais il n'avait goûté un vin aussi bon; Jamais il n'avait été rempli d'une telle allégresse, de tant de jeunesse et de joie. Il remercia le tonnelier souriant et, animé de nouvelles forces, il rentra chez lui.
    De retour au village, il raconta son histoire, qui fit évidemment le tour du pays........ mais personne ne le crut, car il semblait ne plus avoir toute sa tête ! "
 

   Depuis, beaucoup de bons vivants et de buveurs ont visité les ruines du château d'Arnsbourg (moi aussi d'ailleurs), mais le tonnelier n'est jamais apparu.

   Pourtant, certaines années, pendant la floraison des vignes, des vignerons prétendent qu'un parfum agréable et subtil monte du sol et enveloppe toutes les ruines du château.

  La tradition populaire dit que cette année :

  "il y aura de riches vendanges en Alsace, et en automne les caves se rempliront d'un vin généreux." 

 


 

  Vers menu
Contes
 et
Légendes

<---  clic
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Contes et Légendes
commenter cet article
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 05:50

En cliquant sur l'image, vous pouvez trouver les coordonnées complètes de ce livre sur des sites que je vous propose.

 

Résumé :

    « Après la conquête de Jérusalem par Godefroy de Bouillon en 1099, son frère et successeur Baudouin Ier, voit les croisés rescapés s'en retourner en Occident. Pour défendre le royaume de Jérusalem, il crée deux ordres, militaires et religieux, les Templiers en 1118 et les Hospitaliers en 1120. Hugues de Payns, avec huit compagnons, instaure les " Pauvres chevaliers du Christ " qui s'engagent à défendre les pèlerins et à servir en chevaliers le souverain du royaume de Jérusalem. Soutenu par Saint Bernard de Clairvaux et par le Pape Honorius II, l'Ordre s'affirme.
    Lorsque Hugues meurt en 1136, il est fort de 300 chevaliers et de 3 000 hommes de troupe. Dirigé par un Grand Maître, qui a rang de prince depuis que le roi Louis VII le lui a accordé au retour de la seconde croisade, il dispose d'une Règle sévère. Le templier fait v?u de pauvreté, de chasteté et d'obéissance. Soldats de Dieu, les Frères, seuls autorisés à porter le manteau blanc, assurent la défense des Lieux Saints. Leurs rituels complexes en font un Ordre mystérieux et craint. Devenus puissants et riches, présents dans toute l'Europe latine, les Templiers sont jalousés.
    Comblés de biens en Espagne après la reprise de l'Alcazar en 1217, ils se sacrifient jusqu'au dernier à la bataille de Mansourah pour sauver Saint Louis, mais ils tiennent tête au pape Urbain IV. En 1291, la mort au combat de Guillaume de Beaujeu, qui ne peut empêcher la prise de Saint-Jean d'Acre, marque la fin de la présence des chevaliers chrétiens au Moyen-Orient. Pendant 150 ans ils ont, superbes et flamboyants, régné sur le tombeau du Christ. En cinq ans ils vont tout perdre ! Jacques de Molay, le dernier Grand Maître, finira sur le bûcher allumé par Philippe IV le Bel en 1314, en le vouant aux enfers.
  Mais l'héritage ne meurt point : le compagnonnage et la franc-maçonnerie s'en inspireront largement. Ne dit-on pas que de nombreux députés à la Convention, à commencer par Philippe Égalité, ancien Grand Maître du Grand-Orient, votèrent la mort du roi en 1793 pour venger le Temple ?  »
 
 
 
 
Mon avis : 
Simple et efficace.  
 
   Voila un livre qui doit être dans votre bibliothèque si vous avez envie de comprendre cet épisode marquant de notre histoire.
        Les TEMPLIERS : un nom dont tout le monde a entendu parlé mais sans pouvoir expliquer la naissance et la fin. Notre imaginaire est empli de ces chevaliers merveilleux, courageux, intègres avec cette croix si caractéristique sur leur bouclier et leur vêtement.
 Mais étaient il comme cela ?
 
   Ce livre est peu épais (tant mieux, je n'avais envie de lire en ce moment) et fait la synthèse des évènements (encore mieux, je ne souhaitais pas m'investir dans une réflexion trop longue).
   Des enluminures et illustrations en noir et blanc jalonnent les pages et aèrent les textes courts et complets. L'ouvrage se lit donc rapidement, et la table de la matière permet de retrouver une information facilement.
 
Ce livre est le complément intelligent à celui que je vous ai conseillé ICI.
 
vers menu livres templiers  
Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Templiers : Livres
commenter cet article
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 11:00

 

Cette vidéo est en lien avec l'article : Château de Vaite (Doubs)

 

 

 
 


 

Nota :

         J'ai récupéré cette vidéo sur le Web.

   Si vous êtes l'auteur de cette vidéo, si vous estimez que cet article "pirate" ou n'est pas conforme aux règles du droit à la propriété intellectuelle, veuillez me contacter par courriel (voir ci-dessous) ou dans le lien "Commentaire", et je supprimerai ou modifierai cette page en suivant vos recommandations.

          Chevalier d'honneur je suis  .

 

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans ** Vidéos **
commenter cet article
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 17:00

 

Cette vidéo est en lien avec l'article : Châteaux de BRUZAC à Saint Pierre de Côle (Dordogne)

 

 

 
 

 

L'original est ici


 

Nota :

         J'ai récupéré cette vidéo sur le Web.

   Si vous êtes l'auteur de cette vidéo, si vous estimez que cet article "pirate" ou n'est pas conforme aux règles du droit à la propriété intellectuelle, veuillez me contacter par courriel (voir ci-dessous) ou dans le lien "Commentaire", et je supprimerai ou modifierai cette page en suivant vos recommandations.

          Chevalier d'honneur je suis  .

 

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans ** Vidéos **
commenter cet article
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 05:10

 

 

 Pour la beauté d'une dame, les hommes font parfois des erreurs, enfin c'est ce que laisse croire la légende Audoise de :

 

 

La   DAME  BLANCHE du château de Puivert

 

Comme elle est romantique notre princesse ! 

   " Vers la fin du 13ème siècle, une belle princesse Aragonaise fut invitée par Jean de Bruyères, seigneur de Puivert à séjourner dans son magnifique château. Elle aimait contempler le paysage des collines avoisinantes et surtout méditer au bord du lac, assise sur un rocher en forme de fauteuil sculpté comme par magie.

 

    Mais les soirs d'orages, les rivières gonflaient et les eaux du lac recouvraient son banc.

 

  Notre seigneur, très prévenant (ha, les zommes d'avant l'étaient pensent mes lectrices) s'approcha doucement de la belle et lui dit :

  • * Je vous vois triste ma dame.
  • - Non, point Monseigneur. (pas si facile de faire avouer la tristesse d'une femme.......même au 21ème siècle hihihi). 
  • * Mais si princesse, je sais lire dans vos yeux d'habitude si bleus qu'ils en font pâlir le ciel. (wahou, il sait bien causer aux femmes ce seigneur !).
  • - Ho, une simple poussière dans l'oeil .
  • * Je vais ordonner de construire un mur arrêtant toute poussière fit le seigneur en hélant ces gens.
  • - N'en faite rien Monseigneur, la vérité est autre fit la princesse comprenant que ce seigneur  était prêt à tout pour elle. 
  • * Dites moi princesse, je veux revoir votre sourire.
  • - La pluie a recouvert mon banc, et je ne peux plus entendre les oiseaux, et le souffle léger du vent près de ce lieu.

 Voyant la tristesse de la Belle, le seigneur décida d'engager des travaux pour réguler le niveau du lac et ainsi faire retrouver à ce blanc visage l'éclat d'un sourire et le soleil dans ses yeux si bleus.

    Et durant de nombreuses semaines, tout rayonnait. La belle et le soleil............ Parfois, une petite pluie gonflait la rivière, mais le barrage régulait le niveau à merveille, et dès les gouttes disparues, la belle retournait dans son lieu de bonheur.

   Mais................

                   Mais.......

 

Et si nous chantions: 'Il pleut, il pleut, princesse. rentre tes blonds cheveux...' Mais "dame nature" est plus forte qu'un amour platonique. Un soir de juin 1289, la pluie se fit plus violente, le niveau de la nivière enflait et........... les eaux tumultueuses emportèrent les digues du lac, engloutissant toute la vallée et noyant les habitants du petit village en contre bas nommé Mirepoix.

  La princesse, voulant voir la gravité des pluies s'approcha trop près et......... elle fut aussi emporter dans le torrent.......

 

 

  Depuis ce triste soir, dans les veillées, à voix basse, on prétend que ..........les soirs de pluie, une dame blanche erre près du château pour prévenir les promeneurs d'un danger."

Bien qu'elle soit ravissante, cette dame blanche vous demandera de partir.....

  

  J'ai visité cette ruine castrale, mais hélas, le soleil était présent. Point de dame blanche durant la canicule.

 Si vous avez la "chance (?)" d'avoir de la pluie un soir, prenez une photo de la belle princesse et diffusez là....... sur mon blog bien sur. Cela fera taire les incrédules qui ne sont plus assez rêveurs pour croire aux contes et légendes.   

 


Remerciement :  Les dessins de la princesse m'ont été confiés par une artiste ayant un site ICI.

 


 

Voici d'autres légendes de "Dame Blanche" :
 *la dame blanche du Hohenbourg 
 *la dame blanche de Montségur 
 *la dame blanche du Reichenstein 

 

 

 Vers menu
Contes
 et
Légendes

<---  clic

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Contes et Légendes
commenter cet article
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 06:00

    Dans le département actuel de la Lozère, au bord du Tarn, le beau village médiéval de Sainte-Enimie est accroché aux rochers. Son nom est associé à une princesse qui ne put quitter cet endroit. Cette étrange toponymie est à l'origine d'une légende se nommant :

 

La source miraculeuse de la princesse ENIMIE.

 

 

Belle je suis, mais mariée ne veux point !

" Cela se passe il y a bien longtemps, vers 615. Enimie est une princesse mérovingienne. Cette soeur du roi Dagobert (heu, aujourd'hui sa culotte est à l'endroit) a une beauté sans pareil qui attire de nombreux prétendants. Mais Enimie préfère vouer son âme à Dieu.

  Hélas, comme souvent (à cette époque bien sur), son père le roi Clotaire II en décide autrement. Il la convoque dans la grande salle et lui dit :

  • *  "Fille, je t'ai observée, tu refuses tous les prétendants !"
  • - "Mais père, je......."
  • *  "Laisse moi parler !" fit le roi en frisant sa belle moustache.
  • - "Bien père" répondit notre Enimie en baissant les yeux.
  • *  "Par cet acte, il n'y aura aucun héritier au royaume !"
  • - "Mais père je......" 
  • *  "Il suffit, je te fiance à l'un de mes barons. Qu'il en soit ainsi !"

    Malgré ses pleurs et ses demandes répétées à son papounet, elle n'obtient pas l'annulation de cette royale décision.

   Désespérée, elle se réfugie dans une petite chapelle et prie Dieu de lui épargner un mariage qu'elle ne souhaite pas. Est ce que le Divin l'a entendue, ou bien Belzébuth qui passait par là voulut s'amuser....... Nul ne le sait mais..........la demande de notre merveilleuse princesse est exhaussée.  Un mal terrible, la lèpre, la défigure et éloigne le promis ainsi que tous les prétendants. (ha, ces hommes ils ne voient pas la beauté intérieure).

comment dites vous ?....... cheveux longs, idées courtes ! 

   Elle prend la décision de se cloîtrer et laisse pousser ses cheveux pour cacher cette terrible maladie.

   Enfermée dans le noir, elle dort et prie. Curieusement, toutes ses nuits sont perturbées par un songe récurent. Une voix lui conseille de faire des ablutions dans l'eau miraculeuse de la fontaine de Burle.

   Un matin, elle décide de partir à la recherche de cette fontaine magique, et après une longue chevauchée, elle trouve cette source dans le creux d'une vallée inconnue et inhabitée.
   Notre princesse lépreuse se déshabille (heu, pour ne pas être classé en blog 'adulte' j'arrête là les détails) au bord de cette verte eau et malgré la fraîcheur de cette source, s'y plonge entièrement.

   Le miracle se produit (évidemment, sinon, il n'y aurait pas de légende !), elle ressort de l'eau resplendissante de beauté et retrouve son sourire perdu depuis tant de mois. Enimie peut maintenant entamer son voyage du retour. Mais à peine a t elle quitté ce vallon, que la maladie réapparaît sur sa blanche peau.

   Elle se baigne  de nombreuses fois, mais à chaque tentative de retour vers son père, son corps se couvre de l'horrible mal. 

  • - "C'est un signe Divin" (évidemment, vous l'aviez deviné chers lecteurs !) pensa t elle.
  • - "Je dois rester en ce lieu"

Elle décide de s'installer près de la fontaine de Burle. Parfois, elle va prier dans une grotte au dessus du village.

 Notre princesse multiplie autour d'elle bienfaits et miracles. Sa renommée est grande, et un village s'établit au dessus de la petite rivière.........."

 

   Ayant un "petit bouton" sur mon nez depuis 6 jours, et après la lecture de cette légende, j'ai décidé le WE dernier de me rendre dans ce lieu pour me baigner et chasser cette verrue purulente (oui, je ne vous avais pas tout dit sur ce "machin" nasal).

   La source est toujours aussi verte, le lieu est toujours aussi charmeur mais............... la baignade est interdite........... sniff, j'ai toujours mon bouton.........snifff..... Dois je aussi m'enfermer dans un cloitre ?

 Venez, approchez vous pour voir ma clarté !

 


 Notre belle princesse Enimie, avant d'être canonisée, doit encore affronter un personnage diabolique dans :  

     * La légende du Chaos du Pas de Soucy

 

 

  Vers menu
Contes
 et
Légendes

<---  clic

 

 

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Contes et Légendes
commenter cet article