Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 07:30

 

Département :   50 - MANCHE

 

Le château est il derrière la barrière ?

Le bourg :

   Situation  (--> le voir sur une carte)

        Le bourg de Vauville est situé à 12km au Nord de Flamenville, à 15km à l'Ouest de Cherbourg et à 4km au Sud de Beaumont Hague. 

   Coordonnées :

49° 38′ 6″ N 1° 50′ 42″ W
 49.635°  -1.845°

 

Le château :

      L'extérieur

Première sensation

     Après m'être promené sur le sentier côtier de la Pointe de Jobourg, j'ôte ma tenue de touriste et j'enfile mon armure de Chevalier Dauphinois pour visiter un des rares châteaux de la Péninsule.

  En découvrant cet affichage, je pressens que ce n'est point la construction médiévale qui sera mise en valeur mais un jardin fleuri.

 

La découverte commence

    La petite barrière du 20ème siècle m'informe que le rempart a disparu (Mais a-t-il existé ?). Je pressens que les années n'ont pas épargné cet édifice et que la 2ème guerre mondiale a du faire souffrir cet ancêtre.

   Lentement je m'approche tout en respectant la propriété privée. Au loin, une étroite tour ronde sans  crénelage ni mâchicoulis (voir vocabulaire). La plate-forme ne me permet pas de définir la fonction de cette tour.

 

 Y a t il des traces médiévales évidentes  ?

    Étant à la recherche d'indices, je porte mon attention sur le logis. Hélas, les lucarnes passantes à fronton sont un détail architectural bien éloigné des châteaux forts. Quelques mètres plus au Nord, une imposante tour ronde me redonne de l'espoir surtout en voyant cette ouverture de tir.

  Peut être que la visite du château me donnera les réponses à mes doutes.

 

      L'intérieur

    Le site est fermé ce jour. Je suis dans le brouillard des doutes. Je me console en regardant une vidéo prise sur YouTube.  

 

 
Histoire du jardin et du château :

* En 1163, Richard de Vauville fait construire une demeure seigneuriale (maison forte ?).

* Durant le  14ème siècle, le château et terres appartiennent à la famille de La Haye.

* Au 15ème siècle,  la famille Carbonnel est propriétaire

* Vers le 16ème siècle, la seigneurie appartient à la famille Le Sauvage.

* En 1663, Jeanne Le Sauvage épouse François-César de Costentin. Il ordonne la construction du logis actuellement visible.

* Vers 1720, certaines tours et murs médiévaux sont détruits pour faire plus "moderne".

* Au 20ème siècle,durant la 2ème guerre mondial, les bombardements détruisent une grande partie du château et les soldats libérateur pillent les intérieurs.

* A la fin de la guerre, le propriétaire aménagent un jardin qui s'agrandit et s'embellit chaque année.

* En 1970, le site est partiellement inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte du château depuis ruelles et sentiers est possible. La visite du jardin botanique est payante. Veuillez consulter les horaires et tarifs ici.

 

Le château garde ses secrets

 

  Vers menu châteaux forts de la Manche Vers Menu châteaux de la Manche

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 10/06/2015 23:42

Je n’avais pas vu que vous m’aviez répondu. Heureusement que je recherchais des informations sur des seigneurs Normands.
En fait, si l’on cherche ce castel dans la liste alphabétique, il apparaît vide.
Et si, comme je l’ai fait aujourd’hui, on le recherche dans la liste des châteaux de la Manche, il est « normal »… M’en vais aller faire cette « gymnastique » pour d’autres castels que je croyais « vides ». Drôle de problème…

Merci pour le chapeau de fleurs.
Mais je suis de la campagne… plus suis-je habituée au capel de paille… pour aller mirer les fleurs de votre blog !

Le Chevalier Dauphinois 11/06/2015 17:52

* Le problème de l'article vierge est une erreur de lien. Lorsque la migration j'ai du refaire cet article. L'adresse informatique a donc changé.
* Erreur réparée.
* Donc, pour me faire pardonner, je vous offre..... heu..... Un chapeau de paille.. fleuri.

Anne la Dauphinoise 15/04/2015 23:04

Heureuse je suis que cet article soit réapparu...
Je vous livre donc l'acrostiche que j'avais composé lors de sa sortie et qui a dû passer aux oubliettes pendant votre "migration".

V érité est qu’ici je ne fus trop déçue
A ne voir que deux tours, au charme certes rompu
U n tant par « nettoyage » ou absence de sommet.
V oué à destruction fut ce castel et n’est
I mpliquée seule seconde guerre mondiale en cela :
L oin avant certains hommes jugèrent qu’il n’était pas
L ouable habiter dans des bâtis médiévaux,
E liminant, je pense, sûrement les plus beaux «

M oments » de cet ensemble… et n’en sont réchappées
A ujourd’hui que ces tours (?). La prime n’ai-je reniée.
N on pas qu’elle m’ait conquise telle qu’elle nous apparaît. .
C onservé a bien peu de ses anciens attraits
H ormis quelques corbeaux, mais pour moi est-ce magique :
E voquent-ils soutien d’une bretèche magnifique -

N ‘en doutons point ! – servant à protéger plus bas
O uverture ou, qui sait, peut-être l’huis d’autrefois… ?
R ien ne nous interdit de songer que jadis
M uni d’une porte haute était cet édifice.
A vec reconstructions traces ayant disparu…( ?)
N e serai-je pas rêveuse ?… si !… mais n’est-ce défendu !
D e plus, indices sont maigres : ne puis-je ainsi rester !
I l m’en faut inventer pour alors « divaguer »
E n toute liberté, et le temps remonter…

N e vois-je aucun « brouillard »*… mes rêveries sont claires.
O utreplus, en ce lieu est-ce tant aisé se plaire,
T rouvant dans le jardin ces variétés de fleurs
A ccompagnant visite : est-ce là un vrai bonheur !

B igre ! me voilà votre chapeau de paille aimant !
E st-ce ici bien spécial, car trésor si charmant
N e peut qu’être apprécié, « m’envoûter » : est, pour sûr,
E merveillement ce spectacle de la nature.

P arfume t-il aussi les vestiges que montrez…
S avez de la sorte bien tous nos sens éveiller !

* c’est de vous : à la fin de l’article. Juste un peu tronquée, votre phrase…

Le Chevalier Dauphinois 16/04/2015 18:46

* Heureux je suis que chapeau de paille vous mites.
* Mais je vois plutôt pour une Princesse Anne un chapeau de fleurs.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
* Ce château n'a plus son charme médiéval.
* Mais il y a si peu de constructions du Moyen Âge en Normandie (région meurtrie par le débarquement de 1944) que j'ai eu plaisir à le découvrir, même si c'est de l'extérieur.
* Et puis, c'est ce style de construction refaite qui donne le plaisir à découvrir une ruine.
* Ainsi, les contraires m'attirent et me plaisent.