Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 08:35

 

Département 50 - MANCHE

  Chaque implantation de bâtiment est logiquement positionnée

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Pirou est située à 70km au Sud de Cherbourg, à 50km au Nord de Grandville, à 40km à l'Ouest de Saint Lô et à 15km au Sud-Sud-Ouest de La Haye du Puits (voir son château).

 

     Coordonnées du château :

49° 09' 45" N 1° 34' 24" W
 49.16253375°  -1.573319435°

 

Le château : 

        L'extérieur :
Préambule

* Au Moyen Âge, il n'y avait pas beaucoup de puissantes forteresses.

* Notre Royaume si morcelé comportait de nombreuses petites seigneuries.

* Chacune possédait un château dont la taille était modeste.

* Mais face à une petite troupe armée, ce n'est point la taille qui est importante, c'est la dissuasion.

* Un château est aussi un lieu de vie pour les "paysans". De vie signifiant aussi payer l'impôt sur la fabrication puisque les "outils" sont fournis par le seigneur (four, presse etc...).

* Le château de Pirou répond à tout cela. C'est l'exemple parfait de la fortification des petites seigneuries.

 Plan du château de Pirou dans la Manche

Le plan

* Pour vous faciliter la visite, je vous livre de suite le plan du château.

01 - 1ère porte défensive.

02 - 2ème double porte défensive.

03 - 3ème porte défensive.

04 - 4ème porte défensive.

05 - Emplacement de la 5ème porte défensive (disparue).

06 - Boulangerie.

07 - Pressoir.

08 - Tourelle défensive.

09 - Chapelle Saint Laurent.

10 - Salle des plaids reconvertis en salle d'expo de la tapisserie.

11 - Communs.

12 - Pont.

13 - Tour carrée du 15ème siècle.

14 - Vieux château.

15 - Logis "neuf"

16 - Emplacement de l'ancien donjon.

17 - Salle des gardes.

18 - Salle à manger.

19 - Cuisines.

20 - Escalier du chemin de ronde.

21 - Tour du 17ème siècle (au Sud-Ouest).

 Voici l'une des 4 portes fortifiées du château. Vais je les franchir sans problème ?

L'entré - 01

* La première porte (01) ne paraît pas impressionnante en notre siècle. Mais en regardant son encadrement, je subodore qu'elle fut précédée par un pont levis.

* En réalité, cette entrée est une barbacane comportant de chaque coté des casemates.

* Sur la gauche, la salle de garde.

* Evidemment, la façade montre plusieurs ouvertures de guet et de tir pour arme à feu.

 

L'entrée - 02

* La deuxième entrée est un véritable châtelet.

* Certes, la partie supérieure a été arasée mais la puissance se ressent.

* Sa double porte ne facilitait pas l'intrusion des attaquants.

* Evidemment, vous pensez : "Pourquoi entrer par les portes. Il suffit de contourner".

* Ceci est une mauvaise idée, car les cotés devaient être des marais et surtout, un long bâtiment défensif attendait les assaillants. Les ouvertures de tir sont nombreuses.

 

        Les aménagements autour du château :

L'entrée payante

* J'avale rapidement l'entrée 03 (qui n'est qu'un fantôme).

* Pour le droit à la visite, je donne quelques piastres à l'hôte qui m'accueille avec un immense sourire et une agréable gentillesse.

* Puis j'entre dans le circuit de découverte en passant devant la bergerie (propriété privée).

 Imaginez là il y a 500 ans. L'auriez vous affrontée ?

L'entrée - 04

* La quatrième porte  est fascinante.

* Elle possède un crénelage et un chemin de ronde accessible depuis le bâtiment à gauche (devenu en notre siècle l'accueil).

* Je pressens la présence de fentes pour les flèches de mouvement d'un pont levis.

* L'assaillant devait subir le "feu" des défenseurs de cette porte mais aussi du château situé sur la droite.

Pourquoi le château est sur la droite ?

Pourquoi faut il le contourner sur la gauche ?

** La réponse à ses 2 questions est la même. Généralement, l'attaquant est droitier, il porte son bouclier dans la main gauche. Il est donc "sans" protection sur sa droite. Les défenseurs depuis le château peuvent mieux l'atteindre.

* La porte possède 2 entrées :

- A droite, la petite porte piétonne et la guérite pour le garde.

- A gauche, la porte pour les cavaliers, les carrosses et les charrettes.

 

Les communs et utilités

* Le premier bâtiment est la boulangerie (06) magnifiquement restauré avec son pétrin et son four.

* Puis s'offre à moi le pressoir (07) avec sa "machinerie" fonctionnelle.

 

La chapelle - 09

* Point de château sans une chapelle.

* Souvent elle est à l'intérieur du château, dans une des tours.

* Mais à Pirou, c'est un bâtiment faisant partie des remparts.

* Elle a été reconstruite au 17ème siècle.

* La charpente a une forme de carêne de bâteau renversé.

* Les nombreux blasons sur les vitraux sont en l'honneur des différents propriétaires.

 Tout est magique en cette salle

La salle des Plaids - 10

* Dans cette grande salle, chauffée par l'imposante cheminée,  le seigneur recevait les "plaignants".

* Les siècles passant, elle devint une écurie.

* Puis elle fut transformée en étable.

* Ce n'est qu'à la fin du 20ème siècle, après sa restauration, qu'elle prit la fonction de : Salle de la tapisserie.

Pourquoi ce nom ?

* De 1976 à 1992, sur la demande de l'abbé Marcel Lelégard (propriétaire du château) madame Thérèse Ozenne se met à broder (en empruntant le style de la tapisserie de Bayeux) la légende des Oies de Pirou puis la conquète de l'Italie du Sud et de la Sicile par les Normands de Hauteville au 11ème siècle.

58 mètres de broderie sont exposés.

 

La découverte de l'incroyable château

 

Pour découvrir le château, veuillez cliquer ici.

 

Miroir, joli miroir, est ce un beau château ?

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 50

Vers Menu châteaux de la Manche

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 22/04/2016 18:29

C omme sont bels extérieurs de ce castel !
A vec moult d’explications par lesquelles
S avons tout sur le pourquoi des défenses ; «
T echniques » dont j’ignorais bien l’existence.*
E t plan divulgué est démonstration
L impide d’implants des fortifications.

D ame ! Fut ce lieu un vrai camp retranché !
E n fallut-il des portes pouvoir passer !

P alpable est encore leur puissance d’antan ;
I maginée aussi, parce que n’ayant
R éussi qu’en partie « rester en vie ».
O r, vestiges demeurés trahissent ici
U ne volonté d’apeurer ennemis.

M ajestueuse, quatrième porte est bien.
A ustères créneaux et de ronde chemin
N oblesse apportent à cet atour guerrier ;
C apitals attributs pour mieux garder
H ors de portée assaillants qui auraient
E cueils des premières évités. C’était

N e mie permettre aussi échoppes atteindre,
O u pour chapelle, la salle des plaids craindre…
R éellement surprise je fus connaître
M agnifique œuvre brodée de moult de mètres,
A légende et Histoire dédiée : bijou,
N iché dans l’un des écrins de Pirou…
D élicieux furent extérieurs dévoilés.
I l semble que les intérieurs vont donner
E nthousiasme égal… si tout nous montrez !

N ous avez par plan attirés, alors
O ser n’allez point nous laisser dehors !
T ant me tarde découvrir moindre recoin,
A ussi de savoir du castel destin !

* avant de connaître votre blog… depuis, j’ai « bien appris mes leçons » et retenu moult de choses grâce à vos articles ! (ce qui fait que je me souvenais des « astuces » de nos ancêtres pour contrer l’ennemi, comme le contournement par la gauche, en extérieur… un peu comme les escaliers à vis qui, à quelques exceptions près, « tournent », eux, toujours à droite, parce que le bras droit est « coincé » du côté le plus étroit de la montée et ne peut donc rien faire).

Le Chevalier Dauphinois 23/04/2016 17:40

* Comme vous le notez, je tente dans chaque article de livrer mon maigre savoir.
* Ainsi, par des exemples et des images, les inventions tactiques de nos ancêtres sont visualisées.
* Ce petit château est parfait pour comprendre la vie en cette période que j'affectionne.
*** Comme vous le devinez, les entrailles de ce château Normand seront détaillées, mais avec un peu d'espièglerie dont parfois je me permets.