Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 06:30

 

 

La découverte des extérieurs du château est ici.

 

 Timide est ce château. Il faut donc lentement l'apprivoiser

  Le château : 

        L'extérieur :
Préambule

* Avant de vous décrire ce magnifique château, je vous redonne le plan permettant de mieux comprendre son architecture.

 

Montre toi magnifique beauté

* Je ne sais point si le vieux château est joueur ou timide, car en se cachant derrière les branches, il m'empêche de l'admirer.

* Lentement, je contourne les arbres.

* Il est là, devant moi, presque intemporel.

* La végétation l'attaque, mais il sait qu'il sera vainqueur grâce à l'association de sauvegarde.

 

Première analyse 

* En regardant sur la droite, je vois un mur arasé.

* Il ne possède plus de système défensif, pourtant étant positionné au Nord du château, cette paroi devait défendre l'entrée principale extérieure (entre les portes 3 et 4).

* A l'extrême droite, une ronde tour prouve que des aménagements défensifs ont été réalisées au moins au 13ème siècle.

 Aviez vous déjà vu une telle tour  (et non une Tourtel) ?

La magnifique tour - 08

* Ce château possède de nombreux exemples architecturaux.

* Le plus surprenant est la tour à l'Est.

* Elle ressemble à la proue d'un navire.

* Sa fonction était d'harceler l'attaquant bloqué à la porte 5.

* Evidemment, la tour possède des archères.

* Mais ce sont surtout des arcs de décharge et les curieux mâchicoulis qui m'impressionnent.

* Le sommet comporte un crénelage.

Avez vous remarqué le mur sur la droite ?

 

Le chemin de ronde

* Curieusement le chemin de ronde ne comporte ni crénelage ni mâchicoulis (voir vocabulaire).

* C'est un long mur entrecoupé de hautes archères droites.

* Au bout de cette longue courtine arrondie apparaît l'entrée castrale.

 

L'entrée fortifiée du château

* Je pressens que la tour-porte devait être plus impressionnante au Moyen Âge.

* L'entrée fortifiée est précédée par un pont fixe à deux arches.

* Ce pont dormant date du 17ème siècle. Il remplace un pont levis dont les emplacements des flèches de levage sont visibles.

* Lentement, je franchis la porte.

Pour découvrir les entrailes il faut marcher droit devant !

        L'intérieur :

Préambule

* La découverte du château étant payante, je ne vais pas tout vous montrer ni vous faire une découverte logique.Loin du bruit de la guerre, les oiseaux chantent

* Je vous invite à visiter et à toucher cette médiévale construction si vous passez proche de Pirou.

 

La cour intérieure

* Quel contraste avec l'extérieur !

* Même si les archères droites avec un large ébrasement intérieur sont visibles, le calme et la vie sont présents dans chaque détail.

* Par exemple ici, contre le mur, un joli puits.

 

Les multiples pièces

* Attiré par l'odeur des poulardes et des cuissots, j'entre dans la cuisine.

* Mais comme souvent, mon imaginaire (même olfactif) m'a joué des tours.

* Point de victuaille dans la cheminée.

Avez vous remarqué les deux pierres saillantes ?

Elles soutenaient un plafond. Ainsi, en diminuant la hauteur, il était plus facile de chauffer la pièce. Cela permis d'ajouter une salle au dessus accessible depuis l'escalier en colimaçon.

 

* Comme a notre siècle, il faut laver la vaisselle dans l'évier puis nettoyer le sol en évacuant les eaux usées par ce trou.

* Ne souhaitant point faire les tâches ménagères, je fuis dans la pièce suivante.

* Mais comme il faut poser le carrelage, je fuis encore.

* Dans la salle suivante, je joue au jeu des blasons.

Femme, j'ai faim !... Que mange-t-on ?... C'est à ce moment que je pris la porte !

La montée

* Bien que ce ne soit pas le jeudi de l'Ascension, je suis obligé d'en faire une par cet agréable escalier en bois.

* A mi-parcours, je reprends mon souffle en admirant les douves.

* Puis je reprends la montée vers le chemin de ronde.

 Etre au dessus du pont...... c'est le pompon !

Le chemin de ronde

* Point de décors sur les murs.

* L'ambiance est guerrière.

* Je sors de la "guerite" et.... je suis à découvert.

* Je me baisse pour ne point être la cible des assaillants.

* Et je les observe depuis une archère droite.

 

L'observation

* Depuis les remparts, je peux voir et défendre :

- La cour intérieure en cas d'invasion.

- Les champs environnants.

- Les douves.

- Le chemin d'accès extérieur et les portes.

* Pour mieux voir, je vais montrer dans la tour (repère 08).

 

C'est la fin pour vous

* Il y a encore des dizaines, que dis je, des centaines de détails magnifiques à découvrir.

* Je vous laisse ici et je vais observer l'arrivée des Vikings sur la côte !

Je vois les iles Anglo-Normandes et même.... Les Amériques !

 

   Le diaporama de l'extérieur du château est ici.

 

Le diaporama de l'intérieur du château est là.

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, un château en bois est construit pour surveiller les invasions remontant les rivières.

* A la fin du 12ème siècle, construction d'un château en pierre entouré de 3 douves.

* Durant la Guerre de Cent Ans, les propriétaires se succèdent. L'un d'eux se nomme : Jehan de Fastolf

* Au milieu de 15ème siècle, le site est possession de la famille Du Bois.

* En 1649, devenue veuve, Louise du Bois, Marquise (voir titre de noblesse) de Pirou, fait construire la chapelle dédiée à Saint Laurent.

* Au milieu du 17ème siècle, le site est propriété de la famille Vassy.

* Au 18ème siècle, construction (ou aménagement) du pressoir et de la boulangerie.

* Vers 1790,  les propriétaires désertent le château.

* Au début du 19ème siècle, le site est acheté par la famille Quesnel -Morinière. Le site est transformé en ferme. Pour faciliter l'entrée des engins agricoles, de nombreux bâtiments et portes fortifiées sont démolis ou modifiés. De nombreuses pierres sont utilisées comme limites (clôtures) des champs ou abris pour les moutons.

* En 1840, le château est le repère de contrebandiers achetant du tabac dans les Iles anglo-Normandes. Pour éloigner les curieux, des histoires de fantômes et de sorcières sont colporter sur le château. Le château n'est pas entretenu et sombre dans l'état de ruine.

* En 1966, l'Abbé Marcel Lelégard achète le château et dynamise les bénévoles pour redonner vie aux vieilles pierres.

* En 1968, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en respectant les propriétés privées. La visite de ce magnifique château et des bâtiments est payante. Veuillez vous renseigner sur les horaires.

 

Ce magnifique château fort sent bon l'époque médiévale

Que l'herbe verdoie, que la pierre rougeoit !

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 50

Vers Menu châteaux de la Manche

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

philae 23/04/2016 17:31

une petite merveille

Le Chevalier Dauphinois 23/04/2016 17:35

* Absolument.
* Le château de Pirou, hélas si peu médiatisé, est une beauté ayant traversé le temps.
* Il est incroyable qu’après les bombardements durant le débarquement de la 2ème guerre mondiale, ce château soit encore intact.
* Il faut remercier les récents propriétaires et la dynamique association de sauvegarde.

Anne la Dauphinoise 23/04/2016 16:45

C omme me suis-je délectée de vos images
A ussi belles les unes que les autres !* Hommage
S ûtes-vous faire à ce vieil castel normand.
T ant pis si hôtes, durant guerre de Cent Ans,
E urent sang Anglois !… Ce détail dans poche fut
L oin enfoui, mon mouchoir mis dessus :

D e nationalité n’ont mie les pierres !
E mane d’icelles surtout moments de guerre

P artagés par des contrées ennemies…
I l n’est besoin de savoir qui ou qui
R udesse et force fit donner à ce lieu :
O n les ressent partout, et c’est heureux ;
U nivers médiéval si merveilleux…

M agiques sont intérieurs ayant gardé
A uthenticité même si rénovés.
N ec plus ultra : en cuisine avoir vu
C olimaçon pour une salle « suspendue »…
H élas, carrelage à poser a fait
E nfuir Chevalier… compréhensible c’est :

N ‘est-ce point aisé travailler en armure !…
O ffrez aperçu des défenses, bien sûr :
R égalée je me suis de ces archères,
M ultiples, et douves et entrée de naguère.
A i-je, en songe, replacé le pont-levis,
N e dédaignant le dormant d’aujourd’hui.
D ame ! Comme ce doit être moult grand bonheur «
I nvestir » chemin de ronde !… Le meilleur
E ndroit pour « embrasser » les extérieurs…

N on pas que : il me semble que sentiment
O n doit avoir de cette puissance d’antan,
T oujours palpable en voyant ce « cordon »
A lentour castel entier : une façon

B ien réelle sécurités « chapeauter »,
E t aux intrus, brigands, fort le montrer…
N ous avez gâtés encore une fois !
E voque ce site moult senteurs d’autrefois.

* et tant nombreuses ! sans compter le magnifique diaporama… Merci !

Le Chevalier Dauphinois 25/04/2016 17:36

* Ce château payant est loin des plages du débarquement et des sites touristiques de la Normandie.
* Conséquence : Il est peu connu et pas assez visité.
* Je fus donc seul en juin à découvrir ce petit trésor. Et je me suis régalé.
* Comme vous le constatez, un château peut être payant et très intéressant (j'espère vous avoir convaincu au moins pour celui ci).
** Je vous avais affirmé que 2016 serait une grande année. A part 2 ou 3 articles "différents", le plaisir est maximum au moins 1 fois par semaine.
** Chère "Pierrote", préparer votre plume et votre chandelle, car je pressens que vous allez écrire plus qu'un mot durant les prochaines semaines.......
...... Bien que je sache déjà que 3 coups de griffes j'aurais.... Mais j'adore aussi vous titiller en montrant (pour d'autres) des sites "hors de mon blog de base".