Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 06:06

 

Département 50 - MANCHE

  A elle seule, la tour extérieure mérite le voyage en terres Normandes

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Briquebec est située à 60km au Nord-Ouest de Saint Lô, à 20km au Sud de Cherbourg et à 12km au Sud-Ouest de Valognes.

 

     Coordonnées du château :

49° 28' 153 N 1° 37' 56" W
 49.47083624°  -1.6322126985°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :
La découverte

* Quel choc j'ai en voyant cette construction médiévale !

* Le château est si grand, si massif que je me suis demandé si je ne m'étais pas trompé de site.

* Avec son donjon polygonal puis ses tours rondes, hexagonale et quadrangulaire, le château de Briquebec est un géant !

 

Le plan

Pour ne point être perdu devant la diversité des bâtiments et de leur architecture, il est important de regarder le plan.

 Cette façade montre la puissance et l'élégance

Que de contraste !

* Face à la tour de l'Epine (9) je vois  :

- Une massive ronde construction défensive. Elle comportait 2 étages habitables posés sur une cave voûtée.

-  Puis sur la droite de délicates fenêtres gothiques.

* Evidemment, vous pensez que les fenêtres sont positionnées trop bas pour ne pas être la cible des attaquants.

Il faut se rappeler que les gravas, les murs arasés font monter le niveau du sol de plusieurs mètres. L'actuelle pelouse ne reflète pas le niveau du sol de l'époque médiévale. De plus, des fossés et des douves  amplifiaient le dénivelé.

* Quelques mètres plus loin, je découvre de l'eau.

* Il est fort probable que des douves encerclaient le château fort.

* Au bout m'attend un cubique bastion (10). Sa forme anguleuse détonne.

* Puis j'arrive au pied du donjon.

 

Le donjon

Un donjon polygonal unique en Europe !

* Vous êtes si perspicaces que vous avez remarqué que le donjon n'est point au centre du château (comme les représentations naïves nous les montrent trop souvent mais "à l'extérieur". Il fait donc partie du système défensif.

* Le donjon (2) est le chef d'oeuvre du château.

* Il a une forme polygonale à 11 cotés. C'est donc un hendécagone asymétrique.

* Voici ce qu'affirme ma documentation :

- Sa hauteur est de 22 mètres.

- Il comporte un fruit (plan incliné) à la base.

- Le sommet montre les vestiges d'imposants mâchicoulis.

- Le donjon est divisé en 5 étages.

- Un escalier à vis permet la communication entre les étages.

- A l'intérieur, chaque pièce est cylindrique.

- Le niveau 1 est un caveau de 5,6m de diamètre.

- Les quatre autres niveaux comportent des pièces de 7 mètres de diamètres avec une hauteur sous plafond de 4 mètres environ.

- Avec son immense cheminée-four, le niveau 2 semble être la cuisine.

- Les 3 autres étages sont des salles d'habitation.

* Puisque le donjon possède des pièces habitables, il est important qu'elles soient confortables. L'un des éléments de confort est évidemment : Les Latrines.

 

Les latrines

* Ces éléments de confort sont visibles "partout" sur le château.

* Elles sont parfois :

- Complètes,

- Larges mais partiellement ruinés,

-  Petites et accrochées à un contrefort.

 L'entrée est protégée par la tour de l'horloge

L'entrée fortifiée

* Souvent, un château fort possède 2 entrées :

- Une poterne (7),

- L'entrée principale (1) généralement à l'opposé de la poterne.

*  L'entrée principale du château de Briquebec se nomme : Tour de l'horloge (car elle possède.... une horloge évidemment).

* Evidemment, son sommet possède un chemin de ronde avec mâchicoulis.

* Avec un peu d'attention, il est possible de deviner l'emplacement d'un pont levis, aujourd'hui disparu.

* Logiquement, l'entrée était protégée par une herse dont je vois les gorges de manoeuvre.

* La particularité de cette entrée-tour est de créer un sas.

* Ainsi l'assaillant se retrouve coincé devant un autre vantail et sa deuxième herse.

* Je subodore qu'au dessus, les soldats dans la salle des gardes s'amusaient à lâcher des "objets" sur l'intrus.

 

 

        L'intérieur :

Premières découvertes

Plusieurs siècles d'architecture se lisent !* En entrant, je vois d'abord le vide.

* Le vide protégé par de hauts murs.

* Puis le spectacle s'adoucit.

* Les systèmes guerriers laissent la place aux fenêtres à coussiège.

* Les sallees sont réchauffées par des cheminées.

* Dans certaines pièces, les piédroits sculptés m'informent que le lieu n'était point pour les soldats.

 

Eléments de vie

* Durant mon errance dans ce vaste espace, je remarque les vestiges d'une meule.

* Puis, un puits aujourd'hui devenu jardinière.

 

Le logis

* Point de château sans confortable logis, surtout que ce site a été habité jusqu'au 19ème siècle.

* Le logis (6) est appuyé contre un des remparts.

* Il a été complètement réhabilité au 20ème siècle pour recevoir une magnifique auberge-hôtel.

* La façade, avec ses arcades et ses chapiteaux sculptés, me transporte dans les siècles passés.

 

Une surprise

* "Qu'est ce donc que ceci ?"

* "Est ce une église ?"

* "Est ce la chapelle castrale ?"

* La construction presque enterrée est une crypte (5).

 

Le diaporama du château est ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 10ème siècle, fondation de la Baronnie (voir titre de noblesse) de Briquebec par Ansleck, petit neveu du Duc Rollon.

* Au 11ème siècle, Guillaume Bertrand, petit fils d'Ansleck, hérite du château de Briquebec

* A la fin du 12ème siècle, une fortification en pierre est construite

* En 1194, le bourg de Briquebec est cité dans un texte.

* A la fin du 13ème siècle puis au début du 14ème, construction de l'actuel château s'appuyant certainement sur les fondations et quelques murs de l'ancienne fortification.

* En 1353, Guillaume Bertrand décède à la bataille de Mauron. N'ayant pas eu d'enfant la dynastie Bertrand s'éteint.

* En ce 14ème siècle, par mariage, le château devient possession de Guillaume Painel, seigneur d'Hambye.

* En 1418, , le Roi Henri V d'Angleterre s'approprie la Normandie. Le château est confisqué à la famille Painel. Il est donné à William de la Pole, Comte de Suffolk.

* En 1532, le Roi de France François 1er fait une halte au château.

* Au 16ème siècle, le château est remanié pour plus de confort et pour adapter son système défensif.

* De 1534 juqu'à 1814, le site appartient successivement aux familles :

- Estouville,

- de Bourbon,

- Longueville,

- Matignon,

- Montmorency,

- Lemarimel.

* Au début du 19ème siècle, un habitation moderne est construite est construite entre les deux tours rondes.

* Vers 1824, Charles Lemarimel cède le site à la mairie de Briquebec.

* En 1840, le site est classé aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur et de la cour est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Même partiellement arasé, le château est impressionnant

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 50

Vers Menu châteaux de la Manche

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

Pierrote 19/06/2016 20:41

B riquebec… Rien que le nom est, pour moi,
R avissant, à consonance d’autrefois…
I l va sans dire, avec prémices telles,
Q ue ce castel ne pouvait être que bel !
U n de ceux qui ont su garder d’antan
E léments « vrais » et même très imposants.
B onne fortune voulut qu’il ne soit gâté
E nsuite par des « toilettages » répétés.
C ertes, au fil du temps fut modernisé,

M ais cela n’a empêché sa puissance
A rriver jusqu’à nous, ni sa prestance
N ‘être aujourd’hui qu’un souvenir très flou :
C omme ont tous ces bâtiments arrière-goût,
H eureux, d’une place structurée pour la guerre
E t pour le repos de ses hôtes, naguère !

N ‘est-ce point magnifique voir se côtoyer
O uvrages défensifs et détails « privés »,
R appelant que jadis en ces hauts murs
M ultitude de gens différents vécurent.
A insi bastion et tours - en leur sommet -
N ‘étaient que pour protéger, pour le guet ;
D es chemins de ronde et mâchicoulis,
I ncroyable donjon, prouvant qu’ici
E taient gens d’armes prévenant ennemis

P asser outre murailles de l’immense domaine.
O r, d’autre part, se trouvaient lieux amènes,
S écurisés toutefois, où seigneurs
T inrent cour, je le suppose, et eurent bonheur

S e délasser dans les parties « civiles »
C aractérisées par de très subtils
R affinements en forme de sculptures
I lluminant cheminées ; ouvertures
P lus récentes, d’art gothique, sans oublier
T ant nombreuses latrines et « crypte » mirée.
U ne entrée des plus fortes au temps jadis
M enait à ce vrai « jardin des délices »…

N e pouvons lors par ce site être déçus !
O n sent la force, la grandeur révolues
T oujours transpirer de ces vieilles pierres.
A tmosphère médiévale non éphémère.

B ien au rebours, des plus tenace est-elle !
E t enveloppe les lieux d’une irréelle
N oblesse malgré dévastations du temps.
E merveillés sont nos yeux pour longtemps !

* du moins, ceux que j’ai reconnus dans l’historique, au XVIe siècle, mais dont je pense qu’ils furent maîtres de céans dès que la Normandie revint au royaume des lys à la fin de la guerre de Cent Ans.

Le Chevalier Dauphinois 25/06/2016 11:05

* Heureux je suis que cet article vous soit très agréable.
* Lorsque j'ai visité ce site, j'ai eu une sensation mixte : Il n'y a rien puis il y a trop !
* Souvent, lorsque je visite un site médiéval fortifié, ,j'ai le plan de l'article, j'imagine déjà les temps forts ou les suggestions" que je vais formuler.
* A Briquebec, j'étais dans le flou. A chaque photo que je prenais, je ne savais pas quel texte j'allais écrire.
* Devant "la page vierge" de mon blog, j'ai imaginé par 3 fois un plan rédactionnel.
* C'est donc un Chevalier très satisfait (et rassuré) qui a lu avec attention votre prose.

honorius 18/06/2016 11:53

Il en jette celui là ! Amitiés du vieux sorcier qui annonce un grand changement sur son site

Le Chevalier Dauphinois 18/06/2016 11:58

* Un donjon hendécagone est assez rare en notre Royaume.
* Rien que pour cette tour maitresse, le voyage en pays Normand est obligatoire.