Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 07:15

 

Département 48 - LOZERE

  Ce mur me murmure son histoire si riche

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Le Malzieux-Ville est située à 60km au Sud-Ouest de Le Puy en Velay, à 40km au Nord de Marvejols (voir ses portes fortifiées) et à 30km au Sud-Est de Saint Flour.

 

     Coordonnées des fortifications :

44° 51' 18" N 3° 19' 52" E
 44.8549843°  3.3310312999°

 

 

Les fortifications : 

        L'extérieur :

Une cité pour tous types de touristes

* Certaines constructions médiévales en notre siècle offrent un plaisir pour chacun d'entre nous.

* Le touriste premeneur sera heureux de déambuler dans les ruelles.

* Les damoiselles seront enthousiasmées par les balcons fleuris.

* Un castellelogue amateur ou un passionné d'architecture sera coi devant les murs multi-centenaires.

** Voila ce que propose la cité fortifiée de : Le Malzieu-Ville.

 Les fleurs ont remplacé les archers

L'arrivée

* La première façade que je rencontre a subi de nombreuses modifications.

  - Parois plusieurs fois consolidées,

  - Fenêtres créées puis rebouchées,

  - Archères en remploi,

  - En haut à droite, latrines défigurées.

 

Remparts modernisés

* Lentement, je longe le rempart comportant de nombreux logements.

* Soudain, l'architecture change. Les pierres sont "neuves" d'aspect et les joints refaits.

Quelles sont les raisons de ces modifications ?

* Une mairie s'est installée dans le rempart. En réalité, elle a pris place dans l'ancienne chapelle des Pénitents.

  - Des fenêtres ont été aménagées,

  - Le chemin de ronde a été couvert,

  - Des fleurs ont "poussé"

 * L'office de tourisme a pris ses fonctions dans la tour située à l'Est.

  - Cette ronde beauté se nomme : Bodon.

  - Elle possède des archères canonnières cruciformes.

  - Son sommet garde les traces des mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

Les tours

* A la fin du Moyen Âge, le rempart de la cité possédait 7 tours défensives :

 

1 - La tour Bodon à l'Est.

2 - La tour de la Communauté : Détruite durant les Guerres de Religion.

3 - La tour Crussols : Il ne reste que les fondations.

4 - La tour Jonas : Emportée par une crue au 17ème siècle.

5 - La tour Mercoeur : Arasée mais encore visible.

6 - La tour Thaler au Nord-Ouest.

7 - La tour Tourlande : Détruite durant les Guerres de Religion.

 

 

Les portesPorte, archères, puits : Que de symboles d'un autre temps !

* Pour entrer dans une cité fortifiée il faut des portes (évidemment).

* L'une des plus importantes est celle que je vous ai montrée en arrivant.

L'avez vous déjà oubliée ?

* Elle est sur le mur avec les 3 archères canonnières cruciformes.

* Ces portes m'informent :

- Que le rempart était épais.

- Qu'elles possédaient un double vantail bloqué par une poutre.

* Par contre, je suis surpris de ne pas voir de trace d'assommoir ni de herse.

 

        L'intérieur :

La diversité

* Les petites rues de Malzieu-Ville regorgent de détails historiques.

* Quelques maisons bourgeoises portent encore les signes marquant la richesse de ses anciens propriétaires.

* Une passerelle couverte relie l'église et le rempart.

* Soudain, une haute construction me fait face.

 

Une tour !

* A l'intérieur des remparts, la cubique construction se nomme : Le beffroi ou tour de l'horloge.

* Elle semble posséder 4 étages.

* Je ne sais point si les ouvertures servent à la défense ou à l'éclairage des niveaux.

* Elle est surmontée d'une plateforme défensive avec crénelage, merlons avec fentes de tir et de mâchicoulis.

* La petite tour renfermant l'escalier est plus décorative en notre siècle qu'utile au  moyen âge.

 

 

C'est la fin pour vous

* Vous imaginez que toutes ces découvertes épuisent Le Chevalier Dauphinois.

* Pour reprendre des forces je me dois de trouver une taverne accueillante.

* La cité n'en manquant point, je vous laisse pour découvrir les spécialités régionales.

Même remanié, le souffle médiévale se ressent

 

Histoire de la cité :

* Au milieu du 11ème siècle, le petit bourg est possession des Barons de Mercoeur.

* A la fin du 12ème siècle, début de construction des remparts.

* Vers 1362, la cité est plusieurs fois assiégée par les Routiers.

* Au 16ème siècle, la ville devient une cité Huguenote.

* En 1586, l'armée Catholique, commandée par le Duc de Joyeuse, attaque la cité.  Les remparts sont partiellement détruits et plusieurs tours sont démantelées.

* Au début du 17ème siècle, la Peste s'approche de la cité. Pour enrayer le "mal" il est décidé de brûler une maison. Evidemment l'incendie se propage est une partie de la cité est détruite.

* Au milieu du 17ème siècle, des architectes Italiens reconstruisent les quartiers détruits. Les nouveaux habitats sont collés aux remparts.

* Vers 1790, en apprenant l'arrivée des Révolutionnaires, les religieuses du couvent abandonnent leurs bâtiments.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur des fortifications est interdite.

 

Combien de religieuses ont emprunté ce passage.... secret ?

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de la Lozère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Gévaudan : 48
commenter cet article

commentaires

Pierrote 30/08/2016 21:21

L a première façade ne m’a mie déçue.
E n elle, est le Moyen-Âge entrevu

M ieux que dans celle où mairie est logée.
A i-je apprécié, même un tant rénovés,
L es vestiges que nous dévoilez ici :*
Z ones ayant gardé encore aujourd’hui,
I ntégrité non pas, mais belle allure
E n forme de porte, de tours, bâtis ou murs.
U ne diversité d’éléments donnant
-
V ision de la vie dans ce bourg, antan.
I mage des pouvoirs laïcs, religieux
L uttant - souvent - pour être maîtres des lieux.
L e beffroi en est un exemple toujours.**
E t celui que mirons est un atour

L aissant transpirer puissance… peut-être leurre… ?
O n sait qu’aïeux montraient, et c’est bonheur,
Z èle pour tromper leurs voisins ou intrus…
E ut cité rempart par tours défendu.
R êveuse je suis imaginant - entier -
E fficace système de sécurité.

G rand soin prirent ancêtres ériger parois
E paisses assez, et ceci bien se voit
V ers l’une des portes restée, qu’avez franchie.
A l’intérieur, à cause d’un incendie,***
U tilisèrent maisons, pour se construire,
D es pans de la muraille. Etait-ce bannir
A tout jamais très guerrière atmosphère,
N ous offrant tout de même de naguère

N ombreux moments, juste un peu moins anciens.
O uvrage couvert m’a plu, qui fait un lien
T rès bel entre rempart et le moutier.
A stuce pour vite aller se réfugier…

P uis historique ai-je aimé lire aussi :
S ont des noms, lesquels, pour sûr, m’ont ravie ! ****

* mis à part ceux trop remaniés comme la chapelle devenue mairie, ou même la tour de l’office du tourisme, encore que… celle-ci a gardé de beaux signes de défense.
** si je ne me fourvoie mie…
*** lu dans l’historique.
**** même si ce n’est pas dans de bons moments… Ils se rattachent au Dauphiné, à « mon » Louis XI… de loin, mais le lien existe.

Le Chevalier Dauphinois 01/09/2016 19:56

* Diantre !... Quelle prose, quel élan, quelle envolée ! ! !
* Il est vrai que cette cité peu médiatique et peu connue mérite autant de mots.
* Votre texte me prouve que je suis le Chevalier des secrètes constructions en nostre Royaume.
* Et même si parfois, je vous déçois un peu (mais un petit peu !), j'ai assez d'armes (photographiques) pour toujours vous étonner..... pour 1 siècle ou deux.

laurence 30/08/2016 08:22

jolie visite une fois de plus, merci

Le Chevalier Dauphinois 30/08/2016 20:15

* J'avoue être fier d'avoir montré ce site.
* Certes, ce n'est pas la cité fortifiée la plus connue de notre Royaume, mais elle a un charme, une présence, une histoire....