Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 08:56

 

 

 La Carte de Cassini m'indique la route du retour en Dauphiné

Département 48 - LOZERE

 

 

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Sainte Enimie est située à 70km à l'Est de Rodez, à 20km au Sud de Mende (voir sa tour fortifiée) et à 6km au Sud-Ouest d'Ispagnac.

 

     Coordonnées du château :

44° 19' 13" N03° 21' 02" E
 44.32039632° 3.350508213°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

Je ne suis qu'un demi-dieu

* C'est mon dernier jour de vacances et de croisade en terres du Gévaudan.

* Mon destrier et moi-même cheminons avec nostalgie sur la rive droite du Tarn entre Sainte Enimie et Millau.

* Le soleil est trop chaud, l'envie de rester est trop grande, l'armure est trop lourde.

* Votre Dauphinois, le gratin des Chevaliers, n'est point un Dieu en ce jour.

 

 Un hameau perdu sur l'autre rive du Tarn

Surprenante surprise

* Soudain, mon destrier stoppe, piaffe et me jette au sol.

* Je ne comprends point cet arrêt si violent.

* Je regarde autour de moi. Rien de surprenant.

* Je ne vois d'un hameau sur la rive gauche nommé : Hauterives.

* De ma proche arrière je sors une carte.

Nota : Je remarque que vous n'êtes point attentifs

Je suis en armure donc je n'ai pas de poche arrière.

Pfff....... Vais je vous narrer la suite ?

 

 

Qu'est ce ?

* Les maisons sont à une altitude de 475m.

* Proche des 600m, il y a un CHau R.

* Cette suite de lettres ne m'informe pas qu'un villageois nommé René à Chaud, ni que cela soit le Château du Roi René.

* Le technicien de la cartographie m'indique la position d'un Château Ruiné nommé régionalement Castéllos.

 

 Diantre !... Un château porté par un rocher

Il est là haut

* Posé sur un haut rocher, la ruine me quémande de la visiter.

* Il semblerait qu'un sentier contourne le rocher par la droite.

* Je me dois de le visiter.

 

 

Infranchissable piège

* Pour aller dans le hameau il faut franchir la rivière.

* Pour franchir la rivière il faut un pont..... qui n'a pas été construit.

* Pour se rendre de l'autre coté, il faut un bac.... qui existe mais n'est pas du bon coté.

* Il faudrait que je retourne à Sainte Enimie pour traverser puis emprunter le chemin de montagne.

* Etant trop pressé, je comprends que sur la rive droite je vais rester.

* Observation de loin je vais faire, avec une paire de jumelles.

 

 La ruine est si loin que ma vision est floue

Que  vois je ?

* De loin je crois voir,  à l'extrémité du rocher, un puissant donjon de 3 étages sur rez de chaussée.

* Chaque étage était séparé par un plancher sur poutres (dont je vois les encoches).

* Le dernier étage semble voûté (un départ de voûte est encore visible).

* Le reste des bâtiments me sont difficilement identifiable.

 

 

        L'intérieur :

  Hélas, je ne peux vous narrer les beautés de ses entrailles.

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, pour protéger l'accès au causse, le seigneur de Séverac (voir son château) fait construite un château fortifié à Hauterives dans les gorges du Tarn.

* En 1424, Amaury de Sévérac est traîtreusement assassiné par les Armagnac. Cette famille s'approprie lLe château de Sévérac mais le château de Hauterives ne leur appartient pas.

* En 1444, le Dauphin (voir titre de noblesse) de France, futur roi (voir liste) Louis XI, prend le château de Séverac par la force puis confisque les biens des Armagnac. Ces biens sont donnés à Antoine de Chabannes, Comte de Dammartin. Le château de Hautes rives semble concerné dans la liste des biens.

* En 1508, après un procès de 84 ans (commencé après l'assassinat d'Armaury), Guy d'Arpajon récupère l'intégralité des biens dont Hauterives.

* Dans le premier tiers du 17ème siècle, le château est détruit.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite avec beaucoup de précautions.

 

 

 

Il fut inaccessible pour moi !

 

   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 48Vers Menu châteaux de la Lozère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Gévaudan : 48
commenter cet article

commentaires

honorius 09/08/2017 10:48

Encore un bel endroit. Ce we j'étais à Saint-Fargeau, magnifique château superbement restauré par des fêlés de château ! Heureusement qu'il reste des passionnés comme ceux là pour continuer à faire vivre notre beau patrimoine. Amitiés du vieux sorcier

Le Chevalier Dauphinois 09/08/2017 11:10

* En passant voir Guedelon il y a quelques années, j'ai pris le temps de voir Saint Fargeau.
* Comme mes croisades sont toujours hors juillet/août, le château était fermé et point de spectacle.
* Comme tu l'écris, les passionnés qui restaurent des châteaux et qui souvent reconstruisent ou consolident des ruines sont des "demi-dieux" qu"il faut vénérer.

Pierrote 08/08/2017 20:31

H aletante histoire auriez pu narrer…
A condition d’avoir sentier grimpé !…
U ne fois encore, vous avez préféré -
T el un damoiseau, non vieil Chevalier* -
E tre émoustillé par de jeunes beautés,**
R enonçant ainsi à ruines approcher…
I nutile de ressasser ce « raté »…***
V ous êtes un tant (mais petit) pardonné
E n nous offrant du site carte du passé,****
S ans pour autant menue ire effacer !

S oit ! Du village vous nous avez donné
A gréable « peinture » : l’ai-je moult aimée.*****
I maginaire m’a alors transportée
N ombreux siècles en arrière, et j’ai rêvé,
T oute éveillée, de ce castel posé
E n haut de son pic pour bien surveiller

E t le bourg et la vallée, et contrée…
N ul doute qu’avec bâtis là érigés
I mpossible était-ce, ou très malaisé,
M ener assaut en toute tranquillité !…
I ncroyable donjon (s'il a été******)
E n bordure du rocher si droit dressé !

G agné aurait à être « caressé »,
E n tout bien, tout honneur de Chevalier :
V ous auriez pu l’entendre murmurer
A votre oreille brins de sa vie passée.
U ne vie, dirait-on, peu mouvementée
D ‘après pans d’histoire qu’avez pu glaner.
A t-il, c’est vrai, d’hôtes plusieurs fois changé…
N ous sommes un peu sur notre faim restés

N e pouvant entrailles de près déguster,
O ù détails, cependant, avez notés,
T émoins de richesse et puissance. Guerriers
A ttributs, aujourd’hui, ne sont mirés…

Bien sûr, la force est dans ces murs levés
E n angle droit (rudesse ainsi marquée)
N ombreux, il apparaît, et tant hauts, tant serrés…
E st-ce assez, en fait, pour me contenter !

* je suis dure, je le sais, mais réaliste, non ? Vous nous le rappelez très souvent, que vous avez 800 ans… et, malgré ce que vous en pensez, pour moi 800 ans c’est… un bel âge, oui, mais canonique !
** visibles par le lien « paire de jumelles »… et déjà aperçues dans d’autres de vos articles !
*** je le sais, ce ne fut sûrement pas un « raté » pour vous, avec une telle double compagnie !
**** votre 1ère image : la carte de Cassini.
***** votre 2e image de l’article.
****** je laisse votre doute émis… (« je crois voir… un puissant donjon »).

Le Chevalier Dauphinois 09/08/2017 11:17

* Comme vous le constatez, je suis fidèle en jumelles... hihihi... Pourquoi changer puisque qu'elles sont parfaites.
* Pour mon âge, il est vrai que mes 800 ans commencent à peser. Il y a 1 siècle j'aurai franchi la rivière à la nage, mais j'avoue qu'en ce début du 21ème, le froideur de cette eau venue des causses me retient sur la berge.
* Evidemment, j'aurais pu aller chercher un pont dans l'une des 2 communes en amont ou aval.... Mais la longue randonnée sur la rive gauche le dernier jour de vacances aurait été trop difficile (pour mes 800 ans bien sur).
* Peut être qu'un jour, mon destrier me portera à nouveau vers le Gévaudan. Dans ce cas, je ferai l'effort de découvrir cette belle ruine au donjon cubique fascinant.

Pierrote 08/08/2017 14:31

Mais si, Chevalier, nous sommes attentifs ! (cf. le nota du § « surprenante surprise ») :

… Vous n’avez peut-être pas de poche arrière dans votre armure, mais une « proche » arrière, assurément oui !…
… Le Moyen-Âge recèle encore des secrets que seul vous connaissez apparemment, notamment dans la confection des armures… Non ? Alors, est-ce que je me moquerais un tant ?… Que nenni ! ce n’est mie pensable de ma part !

Le Chevalier Dauphinois 08/08/2017 19:35

* Hihihi..... Je suis heureux que vous ayez vu cette "erreur volontaire" (si, si c'est vrai... j'ai créé une faute de frappe).
* Il fallait bien que je joue un peu avec mes lectrices et lecteurs. Hôôôôô !