Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 07:45

 

Département 48 - LOZERE

  Voyez vous cette belle ruine oubliée ?

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

        La commune de Saint Rome de Dolan est située à 25km au Nord-Est de Millau (voir son beffroi), à 20km au Sud-Ouest de Sainte Enimie et à 15km au Sud-Est de Séverac le Château (voir sa belle ruine).

 

     Coordonnées du château :

44° 17' 04" N3° 13' 35" E
 44.28458509° 3.22636216878°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

Il est là bas !

* A moins de 2km au Nord-Est de Saint Rome de Dolan, sur le route sinueuse qui mène au village de Les Vignes au bord du Tarn, une ruine médiévale se dore au soleil.

* En aval du causse de Séverac, mais loin des falaises pour éviter d'être attaqué depuis les hauteurs, le château est un point de surveillance pour contrôler l'ancien chemin du col devenu une route touristique.

* Lentement, j'approche de cette ruine presque millénaire.Entendez vous le bruit des reptiles dans les brousailles ?

 

Premier ressenti

* Depuis le petit hameau, le sentier faiblement en pente est facilement accessible.

* La seule difficulté est l'amas de pierre au sol quelque peu instable.

* Devant la ruine, je ne distingue aucun fossé donc aucune trace de pilier pour un éventuel pont levis.

 

 

        L'intérieur :

La porte

* De l'entrée il ne reste qu'un fantôme d'arc.

* Puis, plus loin, une autre ouverture s'inscrit dans un mur très épais.

* Je pressens que cette dernière fut l'entrée principale du château.

 

Un pan de mur

D'énigmatiques murs !* Plus loin, des pans de murs me quémandent de deviner leur fonction.

* A gauche, le premier morceau de mur me force à l'observer.

* Il est constitué de lits de pierres asymétriques.

* Seul son parement d'angle m'informe de l'importance du château.

* Il possède quelques trous de boulin (voir vocabulaire) mais c'est surtout son ouverture verticale qui me fascine.

* Est ce :

     1 - Une archère droite ?

     2 - Une ouverture de lumière ?

* En voyant son épaisseur, je pressens que ce mur ne fut point dans le rempart et ne devait pas faire partie du système défensif.

* J'opte pour la réponse 2.

Êtes vous en accord avec moi ?

 

La réponse

* Évidemment pour avoir la réponse, il suffit de contourner le mur.

* Avec son fort ébrasement intérieur et sa position haute, la fente est une ouverture de lumière.

Je suis vraiment très fort, j'avais deviné !

"Évidemment !... Puisque c'est toi qui écris l'article" grommelez vous.

"Puisque tu es si fort, quelle fut la fonction de ce bâtiment ?"

Heu... j'ose penser que ce fut..... heu....... la chapelle castrale.

 Ce mur possède de nombreux trous peu reconnaissables

Le grand bâtiment

* Je me dois de comprendre le bâtiment au fond.

* Sa paroi extérieure est réalisée avec des pierres de petites dimensions.

* L'intérieur montre au moins 2 étages sur rez de chaussée.

* Le rez de chaussée comporte une magnifique fenêtre.

Avez vous remarqué l'épaisseur du mur ?

Je pressens que je ne suis pas au niveau inférieur.

Des tonnes de gravas recouvrent le sol.

* A l'étage supérieure, une ouverture ressemble à une archère.

* Au dernier étage, je voir un mur en retrait montrant le niveau du plafond.

Avez vous remarqué le vestige d'un mur vertical de séparation ?

* Je pressens que ce bâtiment fut le logis avec cuisine et aula de réception.

 

 

C'est la fin

* Je ne vous ai montré que les grands murs "facilement" identifiables dans cette ruine.

* Le site possède de nombreux autres vestiges qu'il serait amusant de comprendre.

* Donc je vous laisse réfléchir sur ce trou, puis sur cette beauté.

* Je vous quitte pour admirer le paysage grandiose sur les gorges du Tarn.

 

 

Puis je rester dans ton ombre ?

 

 

Histoire du château :

* Au début du 11ème siècle, un site fortifié existe. Il est possession de Raymondus (à vérifier).
* Au 12ème siècle, construction d'un puissant château fort. Il est possession d'une famille nommée Dolan (à vérifier).

* Au début du 13ème siècle, le château est possession du seigneur de Séverac.

* En 1224, pour le château de Dolan, le seigneur de Séverac rend hommage à Etienne II de Brioude, évêque de Mende (voir liste).

* En 1255, le seigneur de Dolan rend hommage au Roi de France (voir liste) pour son château et ses terres.

* Au 14ème siècle, le site est possession de la famille Arpajon.

* Vers 1728, la seigneurie appartient à la famille De Roye.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en respectant les propriétés privées. La visite de l'intérieur est possible. Le risque de recevoir une pierre ou de glisser est important. Soyez très prudents.

 

 

 

Adieu magnifique ruine médiévale !

 

 

   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 12Vers Menu châteaux de la Lozère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Gévaudan : 48
commenter cet article

commentaires

Pierrote 24/10/2016 17:42

D ame ! encore un lieu extraordinaire
O ù l’on se retrouve siècles en arrière
L ‘âme emplie de senteurs du Moyen-âge !
A rruiné castel : est-ce un bon présage ;*
N imbé de mystère : son architecture

S e résume à de très beaux pans de murs
A l’allure fantomatique dans la nuit.**
I l est certain que, même de jour, je suis -
N aturellement ! - par site attirée,
T oujours par de tels restes émerveillée !

R avie de mirer épars éléments,
O rdinaires ou non, qui prouvent qu’antan
M inuscule n’était la place, ses hauteur
E t surface montrant toute sa grandeur.

D e plus, si une chapelle là existait,
E n conclure pouvons que les hôtes étaient

D e riches seigneurs ; historique le confirme.
O r, nous ne voyons indices qui affirment
L e rôle guerrier des bâtis dans passé,
A moins que moult aient été arasés.
N ‘eut-il donc que fonction de surveiller ?

G uet fut, sans doute, sa principale mission,
E tant donné idéale position.
V isibles sont, cependant, quelques archères.
A vec elles, je pense qu’il y eut naguère
U ne défense « haute » : créneaux, mâchicoulis
D esquels assaillants pouvaient être occis.
A i-je cru reconnaître la réserve d’eau***(?)
N écessaire, en ce temps, à tout château :

L a forme voûtée, au sol, m’a convaincue.
O u ce fut un ratier ?… Mais n’ai-je su
Z one du lien « cette beauté » interpréter…
E st-ce mur peu épais, aussi n’a été
R empart... Bien plus je ne saurai en dire.****
E t puits de lumière a su me séduire,

N otament par sa vue de l’intérieur.
O utreplus, entrée fut petit bonheur,
T ant j’aime ces arcs ou voûtes de pierre. Sont-ils
A la fois massifs, austères et subtils. «

P uis-je rester dans ton ombre », avez écrit…*****
S ous feux de la rampe ce site avez mis !

* à mes yeux, bien sûr.
** votre avant-dernière image… qui me sied fort.
*** lien « sur ce trou ».
**** et encore, si ce que je dis n’est point faux…
***** infobulle de votre avant-dernière image.

Le Chevalier Dauphinois 24/10/2016 18:04

* Heureux je suis que mon article vous ait plu car devant tant de bouts de mur, j'ai remis 10 fois ce travail rédactionnel pour un autre site plus facile à montrer.
* Se promener en ce lieu du Rouergue fut un vrai plaisir, mais le décrire fut une "torture" (intellectuelle bien sur).
* Comme j'avais promis que 2016 serait une grande année sur mon blog, je me devais de montrer ce site de Dolan avec ses restes d'arcade, de portes...... de tout.
* Le château de Séverac (avec son seigneur propriétaire aussi de Dolan) étant à quelques kilomètres sur le même plateau, je pressens que le château de Dolan fut un site de surveillance et peut être de péage.
* Il surveillait (et surveille toujours) le passage entre le plateau (causse) de Séverac et les autres causses accessibles par les gorges du Tarn en contrebas.
* Je n'ai pas tout compris dans l'architecture du château, à cause de la végétation puis des éboulis trop nombreux puis du peu de temps que j'y ai consacrée. Je suppose que le trou fut une réserve car je n'ai pas vu de base de tour proche du trou excluant un ratier. Le pan de mur externe ressemble à une tour défensive, mais je n'ai pas vu d’arrachement proche du rempart... donc.... énigme cela restera !