Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 07:25

 

Département 48 - LOZERE

  Voyez vous la ruine du château sur son rocher ?

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Sainte Enimie est située à 70km à l'Est de Rodez, à 20km au Sud de Mende et à 6km au Sud-Ouest d'Ispagnac.

 

     Coordonnées du château :

44° 20' 24" N 3° 27' 52" E
 44.3399782659°  3.464483991°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

Mon destrier m'alerte !

* Après avoir visité le château de Prades, je remonte les gorges du Tarn quand sur la droite (donc la rive gauche) un hameau  s'illumine.

* Mon destrier toujours aussi sensible aux poussières médiévales me quémande de regarder.

* Le long de la rivière et autour d'un haut rocher, les maisons s'agglutinent.

Pourquoi y a-t-il un hameau en ce lieu ?

* Evidemment, parce qu'au Moyen Âge un château a été construit pour surveiller la rivière et le passage du causse Méjean. Les villageois ont aménagé des maisons pour bénéficier de la protection.

 

 

Cité perdue ou touristique ?

 

Comment vais je entrer dans ce château ?

* En entrant dans le hameau, mon âme de touriste se réveille.
* C'est donc vêtu d'un chapeau de paille que je visite les ruelles.

* Un bâtiment, collé à la paroi de pierre m'interpelle.

* Avec sa petite taille, son toit en lauze et sa jolie cheminée, je devine sa fonction.

* Cette construction n'est point un habitat mais le four (certainement) seigneuriale.

* Soudain, un panneau me rappelle ma fonction première en ce lieu.

* J'ôte mon chapeau de paille, je chausse mon heaume de castellologue amateur et je prends un peu de recul.

J'ai oublié mes cordes d'escalades

 

Premiers indices

1 - La ruine épouse parfaitement les contours du rocher.

2 - Le site comporte 3 niveaux (gauche, droite, arrière centre).

3 - Le bâtiment anguleux à gauche est composé de lits de pierres asymétriques pourtant jointives.

4 - Le remblai semble composé de pierres de bonne qualité.

5 - Je suis étonné de ne voir aucune archère ni fente de tir.

6 - Quel magnifique vaisseau !

 

1 2 3 4 5 6

 

L'analyse 

 

Le château semble invincible sur son rocher

* Ce mur, bien que dépourvu de système défensif causé par son arasement, ressemble à une vigie.

* En me décallant pour mieux le comprendre, je m'aperçois qu'un autre bâtiment plus haut est en arrière plan.

Ses murs sont ils plus hauts ?

* Que nenni, les murs sont aussi arasés mais le bâtiment est construit sur une plateforme plus élevée.

* En contournant le château, je remarque :

1 - Une archère droite.

2 - Une construction en encorbellement dont la fonction exacte m'interpelle.

* Mes efforts sont récompensés. Enfin je vois des murs défensifs typiquement médiévaux.

 

Est ce le donjon ?

 

 

        L'intérieur :
Oups !

* Avec attention, je cherche l'entrée.

* Avec de la chance, je trouve un escalier creusé dans la roche.

* Avec courage, je monte.

* Avec erreur.... je glisse sur les pierres.

 

C'est la fin

* C'est un chevalier cabossé qui sagement décide de remettre son chapeau de paille.

* Etre un simple touriste est moins dangereux... Aie !

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, le château est cité dans un texte. il est possession d'Etienne de Castelbouc.

* Au 13ème siècle, Raymond de Castelbouc refuse de partir en croisade. C'est lui qui est la source de la fameuse (et vraie) légende de Castelbouc.

* En 1598, pour éviter qu'il soit occupé par les Protestants, les états du Gévaudan ordonnent le démantèlement du château.

* Vers 1945, avec l'électrification des villages sur la rive droite du Tarn, les villageois désertent un à un les maisons du hameau pour plus de confort et de modernité.

* En 1971, le dernier habitant officiel de Castelbouc décède. Le village est abandonné.

* A la fin du 20ème siècle, l'engouement pour le vieux village renaît. De nombreux couples achètent les ruines et leur redonnent vie.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est très difficile sans équipements spéciaux.

 

Ce château est pratiquement intact... (ceci avec un peu d'imagination)

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de la Lozère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Gévaudan : 48
commenter cet article

commentaires

Pierrote 15/06/2016 22:49

C’est cocasse… Vous faites allusion ici du Téméraire… et je suis juste en train de finir un livre sur lui !

Le Chevalier Dauphinois 16/06/2016 19:23

* C'est cela le lien entre les Dauphinois(es).... Pensée unique vers la perfection.... hihihi

Louis CHATEL alias GL 08/06/2016 22:04

Toujours au top... malgré l'âge !

Le Chevalier Dauphinois 09/06/2016 10:04

* Ta notion d'âge.... est relatif au mien je subodore.
* Car j'ai 800 ans (évidemment comme tous médiéviste).

Pierrote 08/06/2016 14:15

C eci est l’histoire de notre Chevalier :
A u mépris de sa vie s’en est allé
S cruter intérieur d’un castel, figé
T out là-haut, par raides et étroits degrés…
E n chemin, grâce à fidèle destrier,
L e four à pain du hameau a croisé :
B anal fut-il, comme tous ceux du passé
O ctroyant cuisson contre écus versés…
U n panneau, ensuite, lui a rappelé
C e qu’en ce lieu était venu chercher :

S ymboles d’un bâti guerrier érigé
A u Moyen-Âge, entier ou bien ruiné.
I nsûre semblait la place, comme annoncé :
N anti de son heaume notre Chevalier
T ôt repris sa route… pour mieux reculer…!
E st-ce une astuce pour bien mieux embrasser

E n toutes circonstances un site, le jauger.
N ous offrit-il, lors, à souffle nous couper,
I ncroyable vue d’un énorme rocher
M êlant sa pierre à celles façonnées,
I mpeccablement non pas, mais jointées
E fficacement pour murs aligner.

L e castel prenait forme, sans même bouger ;
O btenu ce « miracle » par vues données :
Z ooms sur vestiges les montraient étagés,
E t certains munis de sécurités :
R avissement, ces archères allongées !
E t encorbellement dont la beauté

G énéreuse s’est dans le temps estompée ;
E t tant pis pour sa fonction ignorée !...
V int ensuite moment - pour pouvoir entrer -
A vec attention, courage, emprunter
U n escalier dans la roche creusé.
D ame ! Je comprends qu’il ne fut mie aisé
A rmuré, comme doit l’être un Chevalier,
N e point perdre son équilibre, ni glisser !…

N ous avez puis un tant laissé tomber !
O r devrais-je dire que c’est vous qui avez
T erriblement chuté… Pauvre Chevalier !
A bnégation dont fîtes preuve m’a touchée…

B ien que je n’aie, c’est vrai, trop apprécié
E change de couvre-chefs !... Capel paillé
N ’est mie propice à belles ruines encontrer.
E h oui, je rabâche… suis-je fort entêtée !

Le Chevalier Dauphinois 15/06/2016 11:51

* Touriste est parfois Le Chevalier.
* Téméraire aussi (comme Charles ?).
* Le mélange des deux fait que four je vis et cabossé je fus.
* Un cabossé-touriste ou un promeneur-castellologue : Quel nom dois je me donner ?
* Qu'importe : Ce site médiéval est un incontournable pour ceux qui visitent les gorges du Tarn !