Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 08:10

 

Département 48 - LOZERE

  Haute et fière est cette tour !

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Prunières est située à 50km au Sud-Ouest du Puy en Velay, à 30km au Nord de Marvejols et à 25km au Sud-Est de Saint Flour.

 

     Coordonnées du château :

44° 49' 0,7" N 3° 19' 20" E
 44.816859579°  3.322279304°

 

       Toponymie :   (--> voir initiation)

* L'actuel Apcher s'écrivait Apchier.

* Une légende prétend que le nom original est : Hacher.

* Cela fait suite à la rencontre, en terre du Gévaudan, du roi de Hongrie et de son petit fils tenant une hache.... j'adore les légendes !

** Mais les linguistes ont une autre interprétation.

** Le nom Apcher provient du Gaulois et du Rune :

- AP signifiant : Lieu fortifié.

- CHIER figurant : Le chaos rocheux.

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

Est ce le bon endroit ?

* Après avoir visité l'église fortifiée de Prunières, je me dirige au Sud-Ouest de la commune pour découvrir, 2km plus loin, le château d'Apcher dans le hameau éponyme.

* Evidemment la tour, par sa hauteur, par sa puissance, par sa grâce attire l'oeil.

* Je me sens aspiré par elle.

* Mais, en tant que Castellologue-amateur, je me dois d'aborder la découverte du château par ses extérieurs.

 

Rapide analyse 

* Pour comprendre ce château, il est préférable de le regarder de haut.

* L'enceinte extérieure du site a disparu avec les constructions modernes.

* L'enceinte intérieure du château de forme polygonale comporte :

- La tour carrée,

- Les traces de trois tours circulaires.

 

        L'intérieur :

Les traces des bâtiments

* En enjambant le fantôme du rempart, les lieux de vie du château se révèlent.

* Je ne vais pas vous les décrire, je vous demande de faire travailler votre imagination et votre sens de la déduction.

* Dans ce site en fouille à la fin du 20ème siècle, vous pouvez voir un rempart avec archères, la cuisine, le four, une réserve, la salle de réception, etc...

 

 

 

La chapelle Saint Jean Baptiste

* Soudain, dans ce dédale de bases de mur, une construction entère apparaît.

* C'est la chapelle castrale bâtie au 12ème siècle, très fortement remaniée au 13ème  puis modifiée et agrandie aux siècles suivants.

* Cette construction Romane est réalisée en granit. Le toit est en lauze.

* Comme pour le château, je vous laisse admirer sa pureté et le travail de restauration.

 

 

* Avez vous remarqué :

- Le dallage,

- La base des piliers,

- Les chapiteaux,

- La voûte.

* En ce lieu, je me sens attiré par la lumière (divine ?).

* Elle me quémande de..... sortir pour admirer la suite du château.

 Combien d'assaillants on reçu des projectiles depuis ces mâchicoulis ?

La tour

Quel spectacle !

* Posée sur son rocher, la tour semble indétrônable.

Avez vous remarqué son parement d'angle ?

* Après m'être extasié, je tente de comprendre ce qui fut le donjon de repli du château fort.

* La tour comporte 4 étages avec une hauteur de 17m.

Pourquoi est elle si haute ?

* Evidemment pour être vu de loin, pour informer les "errants" que ce territoire appartient à un puissant seigneur.

* Je suis surpris de constater qu'elle est presque borgne. Seules apparaissent une ouverture de lumière à mi-hauteur ainsi qu'une fente de tir en dessous.

* Sur la face Est, à quelques mètres du sol (environ 3m) une porte. C'est évidemment l'entrée médiévale uniquement accessible par une passerelle (extractible ?) en bois.

Avez vous remarqué le puits de lumière au sommet ?

* Je pressens que 2 étages étaient habitable : Le 2ème et le 4ème.

* Les autres étages devaient servir au stockage de nourriture, armes, richesses et archives.

* La plateforme submitale permettait la défense rapprochée grâce aux mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

Pour admirer le site au 21ème siècle,

je vous propose de déguster cette vidéo.

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 11ème siècle, construction d'un premier château (à vérifier).

* En 1096, le chevalier Henri est seigneur d'Apchier (à vérifier dans les chroniques des Croisades).

* Au 12ème siècle, un membre de la famille Randon s'établit en ce lieu et en prend le nom. Il est probable qu'il demande la construction d'une chapelle castrale (à vérifier).

* Durant la deuxième moitié du 12ème siècle, le seigneur d'Apcher se nomme : Garin (certains historiens supposent qu'il s'agit de Garin de Châteauneuf époux d'Alix d'Apchier). Il est surtout connu comme troubadour. Il crée une forme poétique nommée : Le Descors ou Descord.

* Au 13ème siècle, construction de la haute tour carrée puis aménagements importants de la chapelle castrale. Cette dernière est l'oeuvre de Guérin III de Châteauneuf à son retour de la 7ème croisade.

* En 1233, le château est cité dans un hommage du Baron (voir titre de noblesse) d'Apcher au Comte-évêque de Mende.

* Vers 1296, la Baronnie est détenue par Guérin IV d'Apcher.

* Au 14ème siècle, amélioration des systèmes défensifs par la construction des tours en éperon coté Sud.

* En 1363, durant la guerre de Cent Ans, à la tête d'une petite armée, Guérin VI d'Apcher stoppe l'attaque d'une troupe Anglaise dans l'actuelle commune de Saint Chély d'Apcher.

* Au 16ème siècle, le choeur de la chapelle est modifiée.

* Au 17ème siècle, un clocher est ajouté à la chapelle.

* A la fin du 17ème siècle, Charles de Crussol achète la seigneurie.

* En 1715, Charles de Crussol vend la seigneurie à Pierre Bouniol.

* En 1717, Pierre revend le titre à Emmanuel de Bessuéjouls, Marquis de Roquelaure.

* Au 18ème siècle, le Marquis d'Apcher est le plus fervent chasseur de la Bête du Gévaudan.

* En 1983, chapelle et tour carrée sont classées aux Monuments Historiques.

* En cette fin de 20ème siècle, la tour n'est pas visitable. La ville et l'association de sauvegarde travaillent à rendre le site sécurisé et visitable pour le début du siècle suivant.

* En 2013, les ruines du site sont inscrites aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible en respectant les vieilles pierres.

 

La haute tour est LE symbole du château d'Apcher

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de la Lozère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Gévaudan : 48
commenter cet article

commentaires

Pierrote 22/08/2016 22:23

Je n’ai donc su vous retrouver Henri d’Apchier dans les chroniques des croisades que je possède. (et ce n’est mie faute d’avoir cherché ! – cf. Barneville et Esch-sur-Sure).
… En revanche, un autre grimoire m’a révélé le nom de certains de ses descendants, vivant en 1433 :
… La famille d’Apchier/Apcher d’alors se composait (au moins) du seigneur et père Béraud d’Apchier, de ses 2 fils légitimes Jehan et François, et de son fils bâtard Gonnet.
… Tous 4 servirent - bien - sous Charles VII, soit dans une compagnie régulière du roi, soit dans une compagnie dont ils étaient les chefs (du moins, dont Béraud d’Apchier était le chef).
… Mais, comme l’époque le voulait, les seigneurs « dérapaient » de temps-en-temps, par besoin pécuniaire ou par plaisir d’amasser un peu plus s’ils le pouvaient, et se retrouvaient au même rang que les routiers, à rançonner, piller, etc…
… Mais vous savez tout cela !

… Mon grimoire me rapporte un fait concernant Gonnet d’Apchier, qui usa de cruauté sans borne pour se faire livrer tous les biens les plus précieux des habitants d’un village, et que ces derniers avaient cachés dans un même endroit.
… Mais, tous les membres de cette famille d’Apchier, à un moment ou un autre firent de mêmes « exploits », car, par prudence ensuite, ils demandèrent des lettres de rémission (tous les 4, donc) à Charles VII pour tous les méfaits qu’ils avaient pu commettre, et firent même reconfirmer ces lettres de rémission… Ce qui veut tout dire ! Ils avaient vraiment dû commettre nombre de « crimes » pour vouloir se « mettre à l’abri » ainsi !
… Charles VII, d’ailleurs, leur donna ces lettres de rémission sans problème, apparemment, ce qui signifie qu’ils durent tout de même être de bons et vaillants soldats !

… Puis ensuite, qu’un descendant de Louis de Crussol ait été seigneur d’Apcher me ravit, bien entendu ! puisque Louis de Crussol, s’il ne fut pas Dauphinois (mais de si peu !) fut du moins un très proche de « mon » Louis XI.

NB : Ce seigneur d’Apcher (ou Apchier), je pense que vous en « parlez » au castel de Saint Alban sur Limagnole.

Le Chevalier Dauphinois 24/08/2016 19:21

* Diantre !.... Que voila Belle recherche qui construit l'historique de cette famille.
* Pour Crussol, il viendra peut être en 2018... Évidemment je ne parle point du seigneur mais de la ruine castrale Ardéchoise avec son vieux village entouré d'un rempart.

Pierrote 29/07/2016 22:03

Pour sûr, cette ruine m’a emportée loin… dans l’Histoire…
Beaucoup d’images (rêvées) et de pensées ont traversé mon esprit :
… J’ai pensé au Dauphiné, en relatant les invasions Hongroises, donc pensé à toute l’histoire du Dauphiné, à nos Dauphins (sans oublier « mon Louis XI » !… ce qui m’a emmenée encore ailleurs, encore plus loin).
… Puis j’ai pensé à « la mienne », d’Histoire, celle qui s’est déroulée sur mon sol natal, parce que l’un des grimoires me parlant des seigneurs d’Apchier est celui sur mon Routier préféré, Rodrigue de Villandrando, lequel vint se battre, pour le Dauphiné (et pour « les sous » !), sur « mes terres ».
… Alors, de fil en aiguille, j’ai pensé à tous les Routiers et autres brigands du Moyen-Âge ( à Seguin de Badefols notamment, dont je connais un tant la vie… et son castel grâce à vous ! Je me suis alors promenée, en rêves, dans cette province que j’aime beaucoup : le Périgord et ses bastides… ).
…Tout cela m’a amenée à la guerre de Cent Ans, donc « obligée » de penser aux maudits Anglois ! et à leurs différents rois, et à cette occupation du royaume, si longue…
… Ce qui m’a transportée en Aquitaine, où tout a commencé avec Aliénor. Et j’ai pensé à son grand-père, le troubadour.
… Ce qui m’a emmenée vers d’autres horizons encore, dont celui de la poésie, du récit épique, des chroniqueurs du Moyen-âge, donc, pour moi une « dérive » vers nostre si bel langaige d’antan…
… Et je vais m’arrêter là, sinon, j’y suis encore demain, comme l’on dit !
… Mais il est vrai que vous aviez bien deviné : j’ai voyagé un long moment dans les méandres de l’Histoire et de mes pensées, grâce à cette ruine !

NB : Je comprends que vous ne dévoiliez pas trop de cette ruine.

Le Chevalier Dauphinois 30/07/2016 14:30

* Diantre !..... Cette ruine vous a fait voyager dans le temps.
* Je suis fasciné par le pouvoir de mes images et de mes quelques mots !
* Lors de ma visite, je ne cherchais à ressentir que l'architecture des vieilles pierres... Je n'imaginais pas qu'un si puissant voyage dans le passé ait pu être créé.
* Heureux pour vous je suis.... Cela est l'aboutissement de mon rêve lorsque j'ai créé ce blog il y a 10 ans.

Pierrote 24/07/2016 20:16

A vait, pour sûr, légende* de quoi séduire.
P eine ai-je eue, un temps, à m’en départir.
C ependant, la vue de ces beaux vestiges,
H antés par longue Histoire de prestige,**
E ut raison de mes futiles rêveries.
R éalité est là, de celles qui

P ouvoir ont de m’emmener loin, très loin…
R uines et tour entière disent le destin
U nique et universel de ce lieu.***
N ous avons éléments assez nombreux
I ndiquant grande surface du château.
E t pourtant, était-ce difficile trop
R etrouver salles par les images montrées !
E choué ai-je savoir les déchiffrer.
S ésame, pour ce faire, voudrez me donner ?…

L es murets restants les délimitant
O nt toutefois quelque chose de charmant.
Z ones de travail, de repos ou de guerre
E xquisement s’imaginent dans ces pierres
R animant, mais dans le désordre, pour moi,****
E n songe, moments de la vie d’autrefois.

G rand émoi ce fut mirer cette tour
E rigée en donjon. Sont ses atours
V rai bonheur pour mes yeux. Tous je les aime !
A ustère bâti, avec, comme diadème,
U ne couronne de puissants mâchicoulis ;
D oté de si peu d’ouvertures, ce qui
A ccentue encore la force dégagée.
N e puis-je porte médiévale là oublier,

N i la chapelle si bien entretenue
O ù l’abside en cul-de-four m’a fort plu :
T out l’art des bâtisseurs du Moyen-Âge
A ncré est pour longtemps dans cet ouvrage.

B lotties dans cet écrin sont vues deux croix
E n peinture. Du Temple ou de Malte, ma foi,*****
N ’est-ce important. Référence à l’Histoire
E st-ce, et cela ne peut que moult me seoir !

* légende sur l’origine du nom « Apchier »… car on lit bien que les Hongrois envahirent certaines régions du royaume de France, mais c’était tard – vers les années 900 - du moins pour le Dauphiné - et point ne sais-je si cela est exact – Or, le hameau (et/ou le castel) avait déjà un nom, c’est sûr !
** à mes yeux, bien entendu, car si riche en évènements très divers.
*** unique, parce chaque seigneur était unique et chaque castel aussi, dans son architecture ; et universel parce que chaque castel avait un destin universel : celui de guetter, défendre, protéger…
**** dans le désordre, parce que je ne les ai mie reconnues appartenant à tel ou tel lieu spécifique du castel.
***** vues grâce au lien « la voûte ».

Le Chevalier Dauphinois 29/07/2016 09:48

* Vais je vous donner les réponses à mes questions : "Quelle salle sur chaque image " ?
* Point Chevaleresque je vais être, ma réponse sera : Non.
* Pour cette ruine, gérée par une dynamique association, je préfère laisser la surprise de la découverte réelle.
* Les animateurs, en été, sont si compétents et si passionnés que je m'en voudrais de prendre leur connaissance et la donner dans l'article ou ma réponse.
* De plus, mes images assez "plates" ne reflètent pas la chaude réalité du site castral. Devant chaque pierre la réponse est évidente.
** Et puis, le rêve a un charme que parfois la vérité des mots supprime.
** En ce lieu, il y a une présence des siècles, une puissance et un calme qui s'entremêlent..... C'est donc un château à voir obligatoirement !
*** En relisant votre prose, j'ai senti que cet énigmatique ruine vous a emporté...... loin.

Pierrote 23/07/2016 10:44

Je sais que je ne suis mie douée en informatique… N’y a t-il pas un problème quant à la vidéo ? J’y suis allée, et… rien… je ne sais pas où l’on peut « cliquer » pour la voir, cette vidéo…
... Pouvez-vous m’aider, Ô, Chevalier, car je voudrais bien la visionner !

Le Chevalier Dauphinois 23/07/2016 11:00

* Encore une nouvelle limitation de cette mauvaise plateforme de blog nommée : Kiwi de Overblog.
* Comme le staff veut que nous prenions l'option payante nommée PREMIUM, il limite nos droits et nos possibilités techniques.
* Cette vidéo fonctionnait correctement lorsque j'ai créé cet article il y a plusieurs mois.
*Je modifie le lien pour que chacun puisse voir une autre vidéo sur Youtube.
* Merci Princesse Pierrote de m'avoir signalé ce bug.