Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 08:08

 

 

Département :  39 - JURA

Quelle fut la fonction de cette ronde tour ?

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        La commune d'Ougney est située à 50km Est-Sud-Est de Dijon, à 28km à l'Ouest de Besançon, à 25km au Nord-Est de Dôle et à 10km au Sud-Ouest de Manay.

 

   Coordonnée du château :

47° 14' 25" N05° 40' 08" E
 47.24041409° 5.66884875297°

 

 

Le château :  

     L'extérieur :

Avant propos

* L'histoire que je vais vous conter est vraie.

* En découvrant ce site Jurassien, un petit garçon est venu me poser mille questions.

Suis je un Saint Exupéry moderne ?

 

 

Est ce une tour borgne ?

Le Chevalier et le petit Prince

-- "Dis monsieur, tu fais quoi ?" m'interpelle un jeune garçon.

** "Je prends des photos de ce vieux château" dis je.

-- "Ben, ce n'est pas un château ?"

** "Certes, il ne reste qu'une tour située coté Nord-Ouest de l'ancienne fortification. Mais en l'observant, de nombreux détails prouvent qu'elle fut l'un des système défensifs d'un château fort."

 

 

S'il te plait, dessine moi un.....

-- "Peux tu me faire le dessin du château fort ?"

** "Heu..... je vais te montrer le plan réalisé en 1818."

-- "Il est petit ton château. Il est comme mon doigt."

** "En réalité, ce château de plan carré mesurait 60 mètres pour chaque coté."

-- "Bon d'accord, il était grand."

** "Ce château possédait 3 tours d'angle de forme ronde dont la seule visible est repérée 2 sur la carte. Le dernier angle coté Nord-Est possédait un donjon carré repéré 3, hélas détruit."

 

 

On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux.

-- "Hoo... C'est quoi les pointillés qui tournent sur le dessin ?"

** "Ce château, comme beaucoup de constructions fortifiées dans les plaines à son époque, était entouré de douves (voir vocabulaire)."

-- "Ben il n'y a pas d'eau là."

** "Tu as raison. La rivière nommée Vèze a été canalisée à la fin du 19ème siècle (à vérifier). L'assèchement a permis de créer ce joli parc herbeux. Mais en fermant les yeux, on imagine l'odeur de l'eau et ses clapotis."

 

Un murmure de mur médiéval

 

La clé des champs... (de blé jaune)

-- " Pourquoi il n'y a pas de mur à coté de la tour ?"

** "C'est une bonne question. Je te propose de contourner la tour par la gauche."

-- " Ben... Il est neuf ton mur."

** "Je te concède que cette longue paroi a été très consolidée et repeinte car une partie des murs est utilisée au 21ème siècle comme habitation. Mais tu remarqueras que la position du mur correspond parfaitement à une courtine."

-- "Tu es certain que c'est le vrai mur ?"

** "Oui, d'ailleurs, sur l'autre coté, il est possible de voir l'arrachement d'un autre mur."

-- "C'est quoi la serrure dans le mur ?... Est ce pour la clé des champs ?"

** "Non petit homme. Je te présente une archère-canonnière. Cela prouve que cette tour était bien défensive et appartenait à un château fort modernisé au 15ème siècle"

 

 

Est ce un pigeonnier, un château d'eau ou une tour médiévale ?

Allumeur de réverbère

-- "Il n'y avait que cette clé pour éclairer dedans ?"

** "Ce système défensif n'avait pas pour fonction d'amener la lumière dans les pièces."

-- "Ben, il faut des bougies ?"

** Non. En hauteur il est possible de voir une petite fenêtre à meneau."

 

 

Les enfants doivent être indulgents envers les grandes personnes.

** "La tour est composée de pierres pauvrement équarries. Actuellement, elle a une hauteur de 16 mètres. Il serait logique de penser qu'avec plateforme, crénelage et mâchicoulis, elle fut beaucoup plus haute."

-- "Heu..."

** "La tour a un diamètre extérieur de 17 mètres. Ses murs ont une épaisseur de 2,60 mètres.

-- "Heu.... on fait autre chose que des chiffres ?"

 

 

Voyez vous quelques fantômes ?

   L'intérieur :

C'est une folie de haïr toutes les roses parce qu'une épine vous a piqué

** "Avance toi vers la porte créée au siècle dernier."

-- "Ben non, je ne viens pas, il y a plein de toiles d'araignée. Je n'aime pas, elles piquent."

** "Comme tu veux, mais sache qu'une araignée ne pique pas car elle n'a pas de dard. Les arachnides mordent."

-- "Ben... c'est pareil."

** "La plupart du temps, ces bêtes à 8 pattes préfèrent partir plutôt que de lutter avec les homo-sapiens. D'ailleurs, je n'en vois aucune, par contre... hoooo... c'est beau !"

-- "Que vois tu ?"

** "Je ne te le dirai pas. Si tu veux une explication il faut approcher."

 

 

Voyez vous tout le confort moderne ?

Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles si je veux connaître les papillons.

-- "Puisque les araignées ne piquent pas, je veux bien approcher."

** Depuis cette ouverture, je vois un sol aplani qui n'a pas été entièrement dégagé."

-- "Ben oui, il y a plein de poussière."

** "Mais les trous dans le mur, pour des poutres, m'informent qu'un étage existait."

-- "Il n'y a que cela à voir ?"

 

 

C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui rend ta rose importante;

** "Il faut du temps pour tout voir. Il faut parfois se pencher, se contorsionner, changer l'angle pour admirer les beautés."

-- "D'accord, je me déplace."

** "Regarde toutes ces merveilles !"

--" D'accord, mais tu m'expliques."   Coupe de la tour du château d'Ougney

** "La fenêtre à meneau est encadrée par des  culs de lampes primitifs portant une fine colonne."

-- "C'est celle que nous avons vue dehors."

** "Puis sur la droite, il y a une petite cheminée."

-- "Et il y en a une autre à gauche."

* "Non petit homme, ceci est un four à pain."

-- "J'aime bien le pain... avec du chocolat."

** "En face, les grandes ouvertures sont les portes d'accès à l'escalier en colimaçon."

-- "Colimaçon.... comme un escargot ?"

 

 

On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser

-- "Tu m'as tout montré ?"

** "Oui petit homme, tout ce qui était visible est en toi maintenant."

-- "Alors, c'est fini ?"

* "Oui, c'est la fin de la découverte du château d'Ougney. Je dois partir."

-- "Maintenant, avec tes explications sur ce château que je ne voyais pas au début, je comprends la phrase que m'avait lue ma maman dans le livre célèbre d'un aviateur écrivain : "

“Ce qui embellit le désert c’est qu’il cache un puits quelque part”.

 

Nota : Pour illustrer les titres, je me suis permis d'emprunter quelques citations ou morceaux de phrase du livre de Saint Exupéry.

 

 

Le diaporama du château est visible ici.

 

 

Histoire du château :

* Au début du 12ème siècle (1125 ?), Hugo Ier Comte (voir titre de noblesse) de champagne, avant de rejoindre l'Ordre du Temple, répudie son fils, Odon Ier de Champagne.

* La même année, Odon Ier, sans terre et sans titre, rejoint son oncle Raynaud III Comte de Bourgogne. Ce dernier lui donne en jouissance les terres de Quingey.

* Durant le 4ème tiers du 12ème siècle, Odon Ier entre en conflit avec l'abbaye Notre Dame d'Acey au sujet des terres d'Ougney.

* A la fin du 12ème siècle, Odon II de Champagne (nommé aussi Eude II de Champlitte), Comte de Champlitte et fils d'Odo Ier, fait construire un château à Ougney.

* Peu de temps après, le seigneur d'Ougney autorise la création d'un marché. Ces deux actes déplaisent à l'abbaye Notre Dame d'Acey propriétaire des terres. Les abbés informent la papauté.

* En 1183, après un procès, l'abbaye obtient le droit de supprimer le marché puis de démolir le château.

* En 1202, pour se faire pardonner de ses deux "outrages", Odon II prend part à la quatrième croisade.

* En 1204, Odon II décède à Constantinople.

* En 1215 (?), le propriétaire du château (nommé dans les écrits : maison d'Ougney) est autorisé à habiter le site tant qu'il sera ami avec l'abbé.

* En 1477, Charles de Téméraire décède et laisse sa fille à la tête de l'empire. Cette situation fragile est exploitée par le Roi de France Louis XI (voir liste). L'armée du Royaume de France entre en France Comté pour annexer cette province au Royaume..

- Certaines cités fortifiées se rendent presque sans combattre.

- A Ougney, le seigneur fait appel à la "milice" pour résister en son château.

- Le 13 aout, Jean de la Trémoille se présente devant le château avec une troupe et de nombreux canons . Il lui faut peu de jours pour conquérir la forteresse gardée par des paysans presque sans arme.

* En 1818, le château est encore identifié sur le plan cadastral de la commune, mais les tours Sud-Ouest et Sud-Est n'apparaissent plus.

Ont elles été détruites à la Révolution ?

* Au début du 20ème siècle, un couple de paysans habite dans la tour.

* En 1942, un incendie ravage la toiture.

* En 1963, la tour, possession de la municipalité, est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. L'intérieur, n'étant pas consolidé, ne se visite pas.

 

Cette tour en dit long sur la puissance de l'ancien château fort

 

 Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 39

Vers Menu

châteaux du Jura

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Franche Comté : 25 39 70 90
commenter cet article

commentaires

Pierrote 10/09/2017 20:13


O ù l’art de nous faire apprécier, ici,
U n vestige de castel bien seul, petit…
G rand conteur se révèle notre Chevalier,
N ourissant article de très belles pensées,
E mpruntées certes, mais que choisir voulut.
Y sont souvenirs d’enfance bienvenus…

J e pense que même sans ces doux « artifices »,
U ne attention vraie j’aurais eue* : délice
R éel est-ce entrailles de tour découvrir
A ux atours médiévaux qui savent ravir.

F antômes ai-je entrevus,** du temps passé,
R endus visibles par éléments restés
A ttachés aux si solides murs de pierre.
N e sont-ils, au premier abord, de guerre.***
C ontribuaient à vie plus agréable,
H ors de portée, cependant, d’effroyables
E t belliqueux moments, étant bâti

C ouronné de créneaux, mâchicoulis.****
O n aperçoit aussi archère d’antan
M uée en canonnière… Etre de son temps
T out un chacun voulait, ce qui a fait
E normes « dégâts » parfois : muraille s’est

N otamment en mur crépi transformée.
O uvrage de jadis est retrouvé,
T ant arraché, derrière paroi « nouvelle ».
A i-je aimé entrevoir ces pierres belles…

B eaucoup de rêves, en fait, dans vos écrits
E t images… Mirer entrailles embellit
N otre perception de ce site « perdu »,
E t cela est magie, et m’a fort plu…

P uis je n’oublierai historique citer,
S i détaillé***** : aux anges j’ai été !

* du moins, il me semble, car l’intérieur de la tour est passionnant à découvrir, ou alors, ai-je été vraiment charmée par votre manière de conter le passé ?…
** en rapport avec votre infobulle de la 1ère image de l’intérieur de la tour.
*** cheminée, four à pain…
**** comme vous le supposez dans vos écrits.
***** notamment par le nombre de liens que vous y insérez.

Le Chevalier Dauphinois 11/09/2017 17:37

* Lorsque j'ai vu cette tour depuis le parking, je me suis demandé : "Comment vas tu la présenter ?".
* Cette ronde construction très consolidée, presque aseptisée, ne me paraissait pas digne d'un article.
* Mais comme souvent, mon insolente chance est venue m'accompagner.
* Les questionnements de 2 petites filles (car ce fait est la vraie histoire), puis des entrailles merveilleuses, puis le soleil pour donner vie aux vieilles pierres et à la végétation... tout était parfait pour que l'article soit vivant.
* J'avoue m'être régalé à écrire ce descriptif avec un thème différent de mes autres articles.
* Deux autres articles vont s'afficher prochainement avec un ton aussi "parodique" ou décalé mais avec 2 thèmes différents.
* J'ai un peu envie de m'amuser en ce moment devant les images...... sinon, la routine me guette....
....... Ce qui est mal car......... la routine tue l'amour (hélas !).