Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 07:05

 

Département :  38 - ISERE

 Au 21ème siècle, la tour est elle aussi fortifiée ?

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        La commune de Bernin est située à 45km au Sud de Chambéry et à 15km au Nord-Est de Grenoble.

 

   Coordonnée du château :

45° 15' 29" N 5° 51' 43" E
 45.25812916°  5.86196780°

 

 

Le château :  

     L'extérieur :

Avertissement

* Dans ce blog, je souhaite montrer le maximum de constructions médiévales fortifiées. Cela signifie que si une pierre a été posée avant 1492, le bâtiment aura un article.

* Une construction médiévale fortifiée peut apparaître en notre siècle sous 3 formes :

1 - Une ruine plus ou moins imposante (et parfois minimale).

2 - Un bâtiment très bien conservé, même si parfois les siècles et les propriétaires ont aménagé quelques zones de confort.

3 - Un site très modernisé faisant parfois "table rase" de la fonction originelle de la construction.

 

 

Pourquoi suis je en ce lieu ?

* Les journées du patrimoine sont l'occasion de visiter des sites normalement fermés au public.

* Les sites que je recherche sont :

- Soit des propriétés privées ouvertes exceptionnellement.

- Soit des constructions gérées par une association de sauvegarde. Le site n'étant pas toujours totalement sécurisé, sa découverte est donc exceptionnelle.

* C'est avec l'image représentant la maison forte de La Veyrie (parfois nommée Le Château ou La Tour ou Le Donjon) que je me dirige vers une colline à un kilomètre au Sud de Bernin.

* La colline, dont l'altitude maxi est de 365m, domine la vallée de l'Isère de 150m.

* C'est donc un point de surveillance parfait.

Ne voyez pas rouge en découvrant cette curieuse merveille !

 

Surprenant !

* En ce lieu, il n'y a pas une mais 2 constructions médiévales.

- A gauche, le donjon habitable du 11ème siècle.

- A droite, l'habitat du 13ème siècle.

Incroyable architecture !

 

 Cette construction montre 8 siècles d'aménagement

Je vous sens perdu

* Avant de vous décrire cette merveille médiévale du Dauphiné, il est important de comprendre les raisons de ce bouleversement architectural.
* Au début du 20ème siècle, un riche industriel (voir historique) achète les bâtiments.

* Il aménage les pièces pour plus de confort.

* Il change "légèrement" l'harmonie médiévale pour permettre à sa famille d'avoir toutes les installation modernes de ce siècle industriel naissant.

 

 

A droite, le donjon

* Le bâtiment actuel comporte 3 étages.

* A l'époque médiévale, il y avait 4 étages, donc 5 niveaux.

* Le sommet semble avoir le souvenir d'un crénelage couvert.

* Cette grande bâtisse a une hauteur de 20 mètres.

* Sa base presque carrée mesure 10m à l'extérieur.

* Les murs ont une épaisseur moyenne de 1,20 mètre.

* Fenêtres et balcon sont "modernes".

* L'architecte a respecté le style du bâtiment en agrémentant les linteaux d'élégants arcs en accolade.

 

 Bien que plus petit, le bâtiment résidentiel offre de beaux volumes

A gauche, l'habitation

* Ce bâtiment résidentiel médiéval a une base rectangulaire d'environ 10m extérieur.

* Il est accolé au donjon et en utilise un des murs.

* Il comporte 2 étages.

* Les fenêtres à meneaux en croix semblent d'origine.

* Elles possèdent aussi les élégants linteaux d'arc en accolade.

 

Le "minaret"

* Ce qualificatif que j'ai osé donner à la haute et fine contruction jaune est incorrect bien sur.

* La tour, qui n'en est pas une, a été construite au début du 20ème siècle.

* Elle a plusieurs fonctions :

- La principale est : Un "château d'eau".

(L'eau courante au début du 20ème siècle est une rareté).

- Tour escalier, pour monter vers la citerne.

- Eclairage de l'entrée située dans le bâtiment résidentiel.

 

Vais je entrer ?

* En ce week-end exceptionnel du patrimoine, la porte de la tour-citerne est ouverte.

Vais je de suite franchir le seuil ?

* Cette porte n'étant pas l'entrée médiévale, je décide de faire le tour.

 

 

Pour découvrir l'intérieur du château, veuillez cliquer ici.

 

 

 

 

Evolution  des constructions sur 10 siècles

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 38 Vers Menu châteaux de l'Isère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Dauphiné : 05 26 38
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 29/03/2016 20:23

B ien sûr que je vois rouge* même si bâti
E st plutôt marron-orangé ici !
R éfuterai-je toujours ces constructions
N e possédant qu’une date comme relation -
I ndiscutable, c’est vrai - au Moyen-Âge…
N ‘est-ce mie suffisant, à mes yeux… dommage !

L es arguments qu’avancez je prendrais,
A la rigueur, si au moins on avait

V isibles pierres « humant » lointain passé.
E n est ce site complètement privé…
Y aura t-il surprises à l’intérieur ?
R edonneraient quelque peu baume au cœur…
I nsensible à cet édifice je suis,
E t seuls ses divers plans m’ont, là, ravie,

I ndiquant évolution dans le temps,
S ymboles de « l’assise » des seigneurs, antan :
E rigèrent sur une motte castrale fortin.
R ajoutèrent habitation en chemin,
E t tour, rempart** finirent leur oeuvre bien.

D onjon ne vois-je dans bâtiment carré
A l’allure austère, certes, mais « toiletté »
U n peu trop, au point que ne se mire plus
P ouvoir défensif de la place… N’a su,
H élas, réveiller neurones médiévaux :
I mpossible d’appréhender un château,
N e serait-ce qu’en souvenir, en ce lieu ;
E t « minaret »**** est, ici, moins qu’heureux !…

P ardonnerez ma franchise, je l’espère.
S ait-elle exprimer toute ma colère !


N ‘êtes Le Chevalier des ruines oubliées ?
B ien délaissées sont moult en Dauphiné !

* en réponse à l’info-bulle de votre 2ème image !
** de pierre, après la palissade en bois.
*** celle que l’on voit sur le 3e plan, donc tôt, et disparue, apparemment, au XXe siècle.
**** c’est le nom auquel j’ai de suite pensé découvrant les images de votre article. Une horreur, cette moderne tour/château d’eau, qui achève de gâcher ce site, à mon avis.

Le Chevalier Dauphinois 31/03/2016 18:04

* En photographiant ce site, je savais qu'il ne serait point votre préféré.
* En classant les images, j'avais déjà les oreilles qui sifflaient.
* En écrivant l'article, votre voix arrivait dans ma tête comme le son du gros bourdon de Notre Dame à Paris !
* Mais j'ai tenu bon..... hihihi.
* Un donjon du 11ème accolé à une maison fort du 13ème siècle : C'est rare.
* Un ensemble médiéval "intacte", c'est magnifique en notre Dauphiné.
* Cet article est un complément des ruines ruinées.
* Il me fallait montrer toutes les richesses de Notre Dauphiné.
* L'amour des pierres... haaa... L'amour !