Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 06:57

 

Département 74 - HAUTE SAVOIE

 Flâner dans les ruelles piétonnes d'Annecy est un plaisir remarquable !

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune d'Annecy est située à 100km à l'Est de Lyon, à 50km au Sud de Genève et à 40km au Nord-Est de Chambéry.

 

   Coordonnées du château :

45° 53' 50" N 6° 07' 31" E
 45.89736931°  6.1253124475°

 

 

Le château :

     L'extérieur :

L'errance et le changement

* Durant un week-end en amoureux (avec mon destrier bien sur), j'erre dans les ruelles piétonnes de la capitale de Haute Savoie.

* Je pense à Cabrel et sa Dame de ce département quand une petite Damoiselle me hèle.

- "Dis monsieur, tu sais où il est le château là ?" me quémande-t-elle en me montrant une gravure.

- "Evidemment, il est en hauteur. Il suffit de lever la tête !" dis je à la petite, courant déjà dans la montée.

* Mon week-end romantique vient de se casser car je me dois d'ôter mon pourpoint en dentelle pour chausser ma tenue de castellologue amateur.Comme souvent, le château fort est au sommet d'un puissant rocher

Je vais conquérir le château des Comtes de Genève

puis des Ducs de Savoie !

 

 

Que montre ce château ?

* Posé sur un rocher, qui n'est point en chocolat, la masse jaune et blanche du château d'Annecy surprend.

* Il est composé :

- Des tours parallélépipédiques à mâchicoulis (voir vocabulaire) montrant des fenêtres à meneau en croix et des archères droites.

- Des longues courtines dépourvues de système défensif.

- Des bâtiments avec chemin de ronde couvert.

* Force massive et délicatesse de confort se côtoient avec harmonie.

 

 

Que de diversités en cette façade !

La haute construction sans sculpture ni décoration se nomme curieusement : Tour de la Reine* J'arrive au sommet du rocher.

* Je découvre un spectacle étonnant.

* A droite, une rude tour anguleuse, haute et presque borgne (excepté une archère droite par façade). Ses pierres sont jointives et parfaitement taillées.

* A gauche, le blanc châtelet surprend par sa grâce, ses mâchicoulis, son chemin de ronde avec ses ouvertures de guet et de défense.

Quel contraste entre ses 2 bâtiments !

 

    L'intérieur :

La tour de la reine

* Après avoir donné quelques piastres à une damoiselle jouant avec son smartphone, j'entre dans la cour du château de mes "ennemis Médiévaux" : Les Savoyards !

* De suite, je me précipite vers la haute tour pour comprendre son architecture.

* Cette massive construction mesure 15m de coté pour 40m de haut.

* Au 14ème siècle, ce bâtiment se nommait : La haute tour. Sa fonction défensive est indéniable.

* Son nom actuel viendrait d'une légende prétendant que :

La Reine Thiedbergue  (nommée parfois Teutberge) reprochait très souvent à son époux, le Roi Carolingien Lothaire, d'être infidèle (un bel homme l'est il vraiment ?). Lassé par ses reproches répétitifs, ce dernier (vers 862) enferme sa femme dans la Tour (que voila décision impossible à prendre en nostre 21ème siècle !). Avec la complicité de religieux, la Reine s'enfuit et se réfugie à l'abbaye de Talloire.

* De quand date cette tour ?... Puisqu'elle aurait enfermé une Reine au 9ème siècle.

* ..... Je suis dans l'inconnu temporel car certains panneaux indiquent le 13ème siècle et d'autres le 14ème.

* En entrant, mes yeux me quémandent de m'habituer à l'obscurité.

* Après cette adaptation, je vois une cheminée dont le manteau et la hotte sont complètement intégrés dans le mur. Cela m'informe que le mur est épais : 4 mètres d'après ma documentation.

* Point de décoration en ce lieu. La tour fut défensive avec des plafonds en bois.

* Je sors pour mieux admirer la cour, où la cour du Duc de Savoie devait trottiner peut être en s'échangeant des billevesées.

 

Le plan pour ne point se perdre

* Devant cette diversité de bâtiments aux couleurs multiples, aux architectures de plusieurs siècles, je suis un peu perdu.

* Ne voulant point vous perdre aussi, hooo mes merveilleux lectrices et lecteurs, je vous livre le plan daté.

* Pour mieux comprendre le plan, voici quelques repères :

A - Tour de la Reine.

B - Châtelet d'entrée.

C - Logis Nemours.

D - Vieux logis.

E - Logis neuf.

Puis à l'autre extrémité, le logis Perrière transformé en musée de l'eau.

Nota : La citerne  et le vieux donjon ne sont plus visibles.A la base du logis Nemours, remarquez vous une curiosité ?

 

Curieuse curiosité

Je reprends mon récit.

* Donc, je sors de la tour de la Reine et à gauche je vois le châtelet d'entrée.

Avez vous remarqué qu'il comporte

des mâchicoulis coté cour ?

* En face, le bâtiment blanc est le logis Nemours (voir explication dans l'historique pour ce curieux patronyme) datant du début du 16ème siècle.

* Soudain, à sa base, je remarque un détail architectural assez classique au Moyen Âge.

En connaissez vous la fonction ?

* C'est une gouttière (un caniveau) pour récupérer les eaux de pluie et les amener vers une citerne (à droite sur l'image).

 

Nota : Je ne vous fais pas un descriptif de l'extérieur des autres bâtiments et tours défensives.

 Nombres d'entre eux ne sont pas médiévaux et ont été consolidés puis très remaniés pour transformer ce château en musée moderne.

  Mais si vous êtes un passionné d'architecture, ces pierres peuvent vous parler.

 

Pour découvrir la suite de ce château Savoyard,

veuillez cliquer ici.

 

 

Voici une vue panoramique.... mais presque

 

     

Vers Menu châteaux de Haute Savoie

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Savoie Médiévale : 01 73 74
commenter cet article

commentaires

Muriel Roland Darcourt 15/08/2016 16:34

Tu aurais pu me dire, Chevalier, que tu étais à Annecy...........
Mon nouveau roman sort bientôt, il s'appelle RESTE et il y a "la lettre au Chevalier" à l'intérieur :) Si tu veux lire...

Le Chevalier Dauphinois 16/08/2016 20:14

* Le Chevalier ne maitrise jamais son emploi du temps ni sa destination.
* C'est son destrier qui est le "coupable".
* A l'origine je devais me rendre à Thonon pour Ripailler au château éponyme.
* Et puis, mon palefroi a fait une halte proche du lac. Je dus me résoudre à visiter le château.
** Ce sera un immense plaisir de lire cet ouvrage et surtout...... "ma" lettre !
** Je le coche de suite sur mes sites web favoris.

Pierrote 14/08/2016 21:45

C omment ça ! De castellologue tenue
H abillé vous fûtes ? Auriez été nu,
A mon avis, différence ne faisait
T entant là d’investir castel qui est
E nnemi !*… Il faut bien dire qu’aujourd’hui
A t-il, notamment à cause du crépi,
U ne allure paisible, presque sympathique…

D isons qu’à mes yeux le côté magique,

A perçu sur belle gravure d’antan**
N ‘est que très vague souvenir, par moments.
N ous avez, toutefois, laissé mirer
E léments qui n’ont quasi mie changé,
C omme tour de la reine, si brute et massive.
Y est encore volonté défensive

C ertaine. Extérieur est donc un délice.
O rnée de… rien pourtant, salle de jadis
M ’a ravie ! J’aime cette si simple parure,
T émoin d’authenticité. Y perdure,
E n forme de légende, fort vile histoire
/
D ‘un roi aux infidélités notoires…
U ne chose est sûre, ce bâti j’ai prisé,
C ontrairement à châtelet d’entrée.
H eureusement, a t-il gardé défenses.
E n elles ressent-on toute la défiance

D es hôtes de ces lieux ; mâchicoulis
E rigés étaient côté cour aussi.

S ouvenance du Moyen-Âge n’est donc plus
A trouver ensuite, hormis attribut
V isible au bas d’un mur : un caniveau
O ffrait à une citerne se remplir d’eau…
I mmense fut castel (par le plan donné).
E n est peu, pour l’instant, ayant montré

P reuves de son ancienneté… Mais peut-être
S aura deuxième partie les faire connaître… ?

* je ne compte mie les comtes de Genève, lesquels, la plupart du temps furent du côté des Dauphins de Viennois (si je me fie à ce que m’ont révélé mes grimoires). Et je salue bien quand même les « ennemis » Savoyards… d’aujourd’hui !
** gravure vue grâce au lien « le château, là »

Le Chevalier Dauphinois 16/08/2016 20:20

* Ce château très consolidé et modernisé n'a plus le charme brut de sa prime jeunesse.
* Ce qui m'a fasciné, c'est la succession de bâtiments de chaque siècle.
* Chaque construction marque le gout de son propriétaire et de l'évolution architecturale.
* Le but principal de l'article est de montrer que tous les châteaux forts ne sont pas qu'en ruine. Que les châteaux habités sont modernisés, transformés et pourtant... ils gardent une base médiévale (même minimale).
* Ce type d'article donne plus de puissance aux ruines que je montre (trop) souvent.

honorius 13/08/2016 16:07

Beau château et belle ville Annecy. J'adore m'y promener. Amitiés du vieux sorcier

Le Chevalier Dauphinois 13/08/2016 17:58

* Les ruelles d'Annecy sont un vrai plaisir pour flâner, déguster et ressentir le passé.
* Que de contrastes en cette cité Savoyarde : Lac, canotage, baignade, ville nouvelle commerçante, ruelles piétonnes.
* Et bien sur 2 magnifiques constructions médiévales dont voici la première : Le Château.