Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 06:14

 

 

La découverte de la 1ère partie du château est ici.

 

 

Département 74 - HAUTE SAVOIE

 

     L'intérieur :

Avant propos, avant d'entrer

* Avant de pénétrer dans le château-musée par la grande arche du vieux logis, je souhaite vous avertir de ma démarche rédactionnelle.

* Je ne vais pas vous montrer toutes les salles ni les détailler individuellement.

* Je vais aborder des thèmes architecturaux sans vous indiquer l'endroit ni le bâtiment.

* Ainsi, vous aurez plus de plaisir et des surprises en venant visiter ce château Savoyard.

 

 Point d'ascenseur pour le courageux Chevalier, visiteur de châteaux forts

Les axes de circulation

* Evidemment dans des bâtiments de plusieurs étages, les escaliers sont nombreux.

* Quelques uns sont droits.

* Certains sont en colimaçon et affichent leur ancienneté.

* D'autres, bien que circulaire "sentent le propre"... de la consolidation récente.

* Un escalier aboutit toujours devant une porte.

* Certaines ont un "sommet" arrondi, mais d'autres ont la rigueur de l'angle droit.

* Quelques unes osent se montrer à des étages intermédiaires accessibles par une passerelle.

* Toutes ces portes me transportent entre le 13ème et le 18ème siècle.

 

 

Eléments de confort

Ressentez vous ma chaleur ?* Evidemment, en Savoie l'hiver est rude. Il est important de chauffer les pièces aux murs de pierre.

* Les cheminées sont nombreuses et leurs architectures variées :

    - Certaines sont imposantes et implantées dans l'épaisseur du mur.

    - D'autres sont petites (souvent pour de petites pièces).

    - Evidemment, dans les salles prestigieuses, pieds-droits et manteau sont sculptés.

* Il est bien d'avoir chaud, mais cela donne soif et après.... il faut aller aux toilettes.

* Les latrines du château d'Annecy ont une forme unique.

* Elles permettent à plusieurs personnes de s'installer (ce n'est pas rare, je vous en ai déjà présentées au château de Chillon).

* Hélas, je n'ai pas pu vérifier si mon séant Dauphinois se plaçait confortablement dans ce siège Savoyard, une plaque moderne obstrue l'orifice.

 

 

Vie et beauté

* Le mobilier est aussi un élément de vie, de confort et de luxe.

* De nombreux meubles sont exposés montrant que mes "ennemis médiévaux" avaient beaucoup de goût.... comme les Dauphinois bien sur.

* Même les meubles fonctionnels sont sculptés et/ou décorés.

Avez vous remarqué en haut du mur ?

* De magnifiques frises illuminent les salles du logis de Nemours.

* Elles ont été demandées au début du 16ème siècle par Charlotte d'Orléans veuve de Philippe de Genevois-Nemours qui était frère du Duc de Savoie et oncle par alliance du Roi de France François 1er.

La beauté de cette frise Savoyarde frisent de jalousie mes moustaches Dauphinoises

 

La lumière !Que la lumière soit.... Et le lumière fut Savoyarde !

* L'électricité n'existant pas encore en Savoie (hihihi, moqueur je suis), le seigneur du lieu avait besoin de nombreuses fenêtres pour illuminer ses grandes pièces.

* Les bâtiments ayant été construits sur 5 siècles, les baies reflètent la fonction et la date de création :

- Certaines (avec une longue coussiège) sont petites et implantées dans l'épaisseur du mur.

- D'autres, toujours dans l'épaisseur du mur, possèdent un ébrasement important pour amener plus de lumière.

- Dans les bâtiment plus récents, dont les murs sont moins épais, les fenêtres ressemblent à des vitraux.

- Parfois, certaines ouvertures de lumière sont implantées dans un angle.

 

 

Soudain.... un détail me trouble

Je vais espionner les systèmes défensifs des Savoyards !* Je lambine tranquillement dans toutes les pièces pour admirer la variété des fenêtres.

* Dans mon errance, j'arrive dans le lumineux châtelet d'entrée.

* Soudain, je remarque au sol des trous (aujourd'hui recouverts de vitre).

* Ce sont évidemment les mâchicoulis que je vous avais montrés ici.

 

 

D'autres signes défensifs

* Sous les autres fenêtres, je suis surpris de voir une longue fente.

Etait ce l'emplacement de la herse ?

 

 

C'est la fin pour vous

* Il y a tant à voir, à sentir, à ressentir qu'un seul article ne suffirait point.

* Mais pour ne pas vous révéler tous les secrets des Savoyards, je vous laisse ici et je reprends mon travail d'espion Dauphinois.

 

Le diaporama du château est ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, les historiens supposent qu'un premier château existe en ce lieu pour surveiller la cluse du lac où passe la route entre Genève à l'Italie.

* En 1219, le traité de Designy confirme les droits de l'évêque sur les terres de Genève. Humbert, Comte de Genève, quitte la ville (aujourd'hui Helvétique) pour s'établir au château d'Annecy (ville qui n'était pas encore Française).

* En ce début du 13ème siècle, le Comte fait réaliser quelques aménagements défensifs et de confort.

* De 1320 à 1367, le Comte Amédée III fait réaliser de nombreux agencement de confort comme la pose de vitre et des décors peints dans les salles d'habitation et de réception. En même temps, les tours Saint Paul, Saint Pierre et de la Reine reçoivent des aménagement défensifs.

* Au mois de mars 1391, Pierre, Comte de Genève; reçoit en ce château le Duc de Bourgogne : Philippe le Hardi.

* En 1370, Pierre n'ayant pas de descendance, après son décès le château devient la possession de son frère : L'anti-pape Clément VII.

* En 1394, à la mort de Clément VII, le Comté de Genève et le château d'Annecy tombent sous la coupe de Humbert de Thoire Villard.

* En 1401, la famille Thoire Villard vend le Comté de Genève au Comte de Savoie Amédée VIII.

* A partir de 1405, Amédée VIII loge au château d'Annecy. C'est dans la grande salle qu'il reçoit l'hommage des nobles du Comté de Genève.

* En 1412, un incendie se déclare au château. Le Comte fait réaliser de nombreuses modifications d'embellissement aussi bien dans les logis que dans la chapelle.

* En ce début du 15ème siècle, de nombreux personnages sont reçus au château dont des cardinaux puis le pape Martin V. La tour de la Reine est surélevée puis coiffée d'un toit masquant le crénelage.

* En ce 15ème siècle, Amédée VIII, Comte de Savoie, établit au château les Cadets de la maison de Savoie. Ceci permet, à la province du Genevois, plus d'autonomie.

* Au milieu du 15ème siècle, le Comte Janus fait construire le logis Perrière à coté de la tour éponyme.

* En 1528, à l'occasion de son mariage avec Charlotte d'Orléans, le Comte Philippe de Genevois acquiert le titre de Duc de Nemours. Peu de temps après il fait construire dans le château d'Annecy le logis de Nemours.

* En 1600, lors de l'invasion de la Savoie par les troupes Royales, le Roi de France Henri IV (voir liste) est invité dans le château par Henri Ier, Duc de Genevois-Nemours.

* En 1630, lors d'une nouvelle invasion de la Savoie par les troupes Royales, le Roi Louis XIII et Richelieu participent au siège du château d'Annecy. Après sa reddition sans vraiment combattre, les 2 importants personnages logent quelques jours au château.

* En 1659, le dernier Duc de Genevois-Nemours décède sans héritier. Le Duc de Savoie supprime l'apanage sur ces terres.

* En cette fin du 17ème siècle, le château devient un évêcher au profit de Jean d'Arenthon d'Alex.

* Au 18ème et 19ème siècle, le château est transformé en caserne.

* En 1860, par le traité de Turin, le Duché de Savoie est annexé à la France.

* En 1947, l'armée Française installe une garnison dans le château.

* En 1952, le château est partiellement détruit par un incendie.

* En 1953, la ville d’Annecy achète le château au ministère des Armées puis le transforme en musée.

* En 1959, le château est classé aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est possible depuis les rues et ruelles. La découverte de l'intérieur est payante. Veuillez vous renseigner sur les horaires.

 

Même nuageuses, les montagne Savoyardes sont magnifiques !

 

     

Vers Menu châteaux de Haute Savoie

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Savoie Médiévale : 01 73 74
commenter cet article

commentaires

Pierrote 16/08/2016 23:09

Vous savez, ce que je regrette dans ces articles sur les châteaux entiers et trop refaits, c’est que je ne ressens plus cet amour des vieilles pierres qui transpire dans vos autres articles (peut-être, justement parce qu’il n’y a plus de vieilles pierres ? visibles, du moins…).
Je ne retrouve plus cette verve, poésie aussi, que vous mettiez avant. Je n’arrive pas à m’y faire ! Comme si l’on vous avait changé… De Chevalier du Moyen-Âge, vous êtes donc devenu Chevalier du XXIe siècle…

… Pour le « château féodal », oui, c’est dans votre titre, mais pour moi, un château féodal c’est (par exemple… parfait ) Bonaguil ! Alors pourquoi vous ne nous l’offrez mie, si vous tenez à nous montrer des castels entiers… Lui, au moins, n’a pas subi de transformations au point de ne plus reconnaître en ses pierres un « vrai » castel du Moyen-Âge… Je l’ai visité il y a long temps (un des rares castels que j’aie visité, d’ailleurs – j’en ai vu de l’extérieur quelques uns, tout de même, mais visités, pas beaucoup beaucoup !), mais je m’en souviens presque comme si c’était hier tant il était bel et majestueux et… ressemblant à un vrai castel fort !
… Vous savez aussi, de temps-en temps, je parcours certains de vos articles, pour rechercher des points d’histoire, et à chaque fois je lis les commentaires de vos lecteurs : pratiquement tout le temps, il me semble, il y a des commentaires vous félicitant pour votre humour, poésie… votre façon de conter vos découvertes (signifiant : les narrer en forme de conte). Ils ont disparu, ces qualificatifs, à mes yeux, je trouve.
… Je le sais, je rumine, rabâche, fulmine … et vous ne me bannissez mie de votre blog… Merci à vous d’être si patient, Chevalier ! Avant la fin de l’année, je devrais pouvoir vous offrir mon 600e acrostiche, et cela me fera un énorme plaisir, juste pour le plaisir, autant vis à vis de vous que de vos RUINES ( ! ).

Le Chevalier Dauphinois 17/08/2016 19:21

* Je vous comprends. J'ai la même passion pour les ruines perdues, oubliées, cassées et à deviner.
* Je ne les oublie pas et j'en montrerai encore beaucoup.
* Mais il faut aussi que mon blog vive parfois autrement, qu'il montre différemment.
* Comme je réalise 3 articles par semaine (donc 12 mensuel), je me suis accordé le droit de montrer 1 à 2 châteaux "modernisés" par mois.
** Les géants Cathares ainsi que les monstres comme Bonaguil et les donjons de Touraines (par exemple) vont s'afficher durant 2017 et 2018. C'est pour cela que je vous ai dit que 2016 est une année différente, presque de transition.
** Les églises fortifiées vont se faire plus rares (théoriquement) au profit de châteaux plus "médiatiques".
** Après 10 ans, mon blog doit prendre une route plus.... heu..... mature (?)

Pierrote 15/08/2016 16:58

C omme pour l’extérieur, votre tenue ne fut
A déquate, à mes yeux. Est-il perdu
S ens premier de ce blog : nous abreuver
T ant et plus de ruines… ruinées, oubliées…
E n quoi puis-je ici retrouver d’antan*
L es effluves ? Escalier,** heureusement,

D ignité a su garder de ce temps,

A insi qu’une cheminée qui sut me seoir,***
N e présentant, pour sûr, d’atours notoires :
N udité de la pierre lui va si bien ;
E paisseur du mur étant son écrin…
C omme j’aurais aimé que dans châtelet
Y soit sentie agressivité ! Mais,

H ormis une fente et quelques rares « trous »,
A t-on vision… d’un intérieur, c’est tout…
U n grand regret qu’ait été « toiletté »
T rop ce castel; n’émerge du passé,****
E n ses entrailles, bien moins que n’ai-je miré

S ur ses façades. Est-ce musée très propret ;
A ucunement, pour moi, historique n’est…
V isite touristique est, sans doute, à faire,
O ù n’a mie place, hélas, allure guerrière…
I l ne vous siet, du tout, chapeau de paille !
E t tant pis si je m’attire « représailles »…

P eut-être que de la Perrière, tour, logis
S ont inaccessibles ?… Ne me semblaient si

N ettement que le reste « défigurés »…
B onaventure, ce jour, n’ai-je encontrée…

* antan signifiant, pour moi, le Moyen-Âge, puisque c’est (c’était) le but de votre blog initialement.
** celui miré grâce à votre 1ère image.
*** celle mirée grâce au lien « dans l’épaisseur du mur ».
**** toujours le même signifié : le Moyen-Âge.

Le Chevalier Dauphinois 16/08/2016 20:43

* Ce château est devenu un musée, que dis je plusieurs musées !... (je n'ai pas montré les intérieurs complétement informatisés où les écrans cachent les murs ainsi que les multiples œuvres d'art moderne ...).
* Les intérieurs ont donc été adaptés aux normes d'accueil des touristes, aux besoins de la modularité d'un musée, aux conforts des gardiens et du nombreux personnels que l'on croise (trop ?).
* Il m'a fallu beaucoup d'originalité et de persévérance pour trouver des angles de vue ne montrant pas des caméras vidéos, des chaises pour les gardiens, des extincteurs, des lampes de sortie, des projecteurs, des panneaux, etc.....
* Je comprends votre désappointement comparé à une ruine, mais il était difficile de faire mieux pour montrer les entrailles.
* Ce château n'est pas en ruine. Mais c'est grâce à lui (et à ses "frères") que je peux comprendre un château cassé qui est toujours sans repère ni panneau.
** Il est important que je varie les articles, les thèmes,... (comme je le fais pour les provinces et les départements).
** Ce château est médiéval (La tour de la Reine le prouve). Je me devais de le montrer car il fut important dans l'histoire de la Savoie.
** Prochainement je vais montrer le château de Chambéry. Sachant que cette construction est devenue la préfecture, les aménagements sont..... très radicaux. Le moyen âge se devine plus qu'il se voit.
** Mais ce château possède un trésor, un petit endroit unique. Je me dois de le montrer. Cela expliquera/montrera l'importance des Comtes puis Ducs de Savoie.
** Il y a tant de ruine en mon blog qu'il faut que je montre aussi quelques autres bâtiments entiers.
** Rappel : Le titre de mon blog est "Château féodal et ruine médiévale".
** Il faut bien que de vrais châteaux entiers s'affichent parfois-----> Parfois.