Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 07:05

 

Département 30 - GARD

  Le rempart sera-t-il assez haut pour m'empêcher de conquérir cette belle ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Les-Salles-du-Gardon est située à 50km à l'Ouest de Bagnols sur Cèze, à 20km au Sud-Ouest de Saint Ambroix et à 7km au Nord-Ouest d'Alès.

     Coordonnées de la tour :

44° 10' 14" N 4° 2' 54" E
 44.1706619°  4.0483653°

 

La tour : 
        L'extérieur :
La découverte

* A 4 kilomètres au Sud-Est de Les Salles du Gardon, sur une petite colline en bordure de la rivière Gardon (évidemment) apparaît le hameau de La Tour.

* Ce site peu connu et peu médiatisé possède 2 constructions médiévales fortifiées.

* A 100 mètres au Nord, un peu isolée du hameau, entourée par les vestiges d'un rempart, une tour se dore au soleil.

* Sous mon armure rutilante, mes poils de Chevalier Dauphinois se dressent.

Je pressens un moment unique !

 Quand j'étais petit, je disais Pugue au lieu de Cube. Maintenant je dis : Tour.

Je l'appréhende

* La rencontre avec une ruine médiévale, c'est un peu comme le premier rendez vous avec une Damoiselle, il y a :

- L'anxiété.

- La peur de déplaire.

- L'appréhension qu'elle ne me plaise pas.

- La terreur de ne pas savoir lui parler.

- Mais aussi, le ravissement.

- La séduction,

- Parfois la découverte de ses entrailles... (ceci est pour les ruines médiévales bien sur)

* C'est donc dans cet esprit que je franchi le rempart pour aller la rejoindre.

 

Elle est devant moi

* Droite comme un i,

* Cubique comme un ,

* Cela me donne une idée de son origine et de sa fonction.

 

Rapide analyse

* Pour moi une tour, protégée par un rempart avec une surface entre les deux, se nomme un château.

* Par ses dimensions, la tour est habitable, mais certainement pas confortable.

* Elle ne paraît pas très haute sur l'image, mais il faut l'imaginer :

- Avec un crénelage ou au moins un chemin de ronde au sommet.

- Avec moins en terre et de gravas au sol.

* Le parement extérieur est constitué de pierres à bossage de dimensions aléatoires mais parfaitement jointives.

* La différence de couleur entre le sommet et la base me fait penser que la tour a été surélevée.

* Une fente verticale ressemble à une archère primitive.

* Question :

Est ce que l'architecte avait bu ?

* Sur une des faces, 2 imposantes ouvertures.

 Je suis au frais dans cette tour, je ne vais point sortir sous le chaud soleil Gardois

        L'intérieur :

La salle du basse

* En un bond, j'entre dans la salle basse de la tour.

* La spectacle est féerique.

* La salle basse est magnifiquement voûtée.

* Ses pierres sont parfaitement taillées et jointives.

* Une corniche permettait le portage de poutres divisant l'espace en 2 parties.

* A ce demi-étage, une ouverture accède (certainement) à l'escalier intérieur... A moins que ce soit aux latrines.

* Grâce à l'effondrement, je vois l'étage supérieur.

 

L'étage

* Que d'ouvertures et de mystères.

* L'ouverture de gauche est la porte haute.

* Celle de droite est une archère.

* Mais celle au centre est un défi pour moi.

* Tel un Terminator, je passe en mode infrarouge. Mais l'ouverture garde son secret.

 

Le diaporama de la tour est ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction de la tour.

* Au 20ème siècle, construction d'un toit pour mise hors d'eau de ce site historique.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en respectant les propriétés privées. La visite de l'intérieure est possible en étant très prudent. La tour n'est pas totalement sécurisée. Le risque de recevoir une pierre existe.

 

Moi qui adore les rondeurs féminines, j'apprécie pourtant les angles de cette beauté

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 17/03/2016 22:57

T ant bien « avez su y faire » aujourd’hui,*
O ù anxiété ne vous a mie empris.**
U n regard, et compris avez de suite
R uine isolée… Ne vous a t-elle, ensuite,

D édaigné, car vous laissa approcher :
E n cela, est sûr que plu lui avez ! (

L e contraire nous aurait étonné bien :
E tes Le Chevalier des bâtis anciens
S ur lesquels avez pouvoir, c’est certain !)

S ûtes alors apprécier moult de détails,
A insi prouvant que cette nouvelle « trouvaille »***
L oin de vous repousser, fort vous seyait :
L ‘appréhension, de vous là s’éloignait.
E nfin, de ne savoir parler terreur
S ‘effaça… et pour vous ce fut bonheur

D écouvrir cette si solitaire beauté.
U ne pointe de séduction - des deux côtés -

G randement facilita connaissance
A pprofondie de la Dame, dans ambiance
R etenue, mais pas trop, puisqu’elle avait
D onné consentement pour qu’il y ait «
O pération à cœur ouvert »… Ainsi,
N ous avons, comme vous l’avez fait, suivi

L a courbure de certaines lignes, assez tôt
A rrêtées net, mais cela peu nous chaut :
N ous savons de la voûte entière rêver,
G racieuse et fine dans ce monde très guerrier…
U n aperçu du niveau du dessus
E nigme apporte, car la belle n’a voulu
D évoiler tous ses secrets : ne saurons
O ù menait ouverture du centre… Avons
C ertitude que pourtant y eut raison :

N e faisaient les choses au hasard aïeux !
O u l’art de concevoir des plans sérieux…
T ant plus que cet étage que l’on voit
A pu servir à soldats, autrefois (?)…

B ien massive est cette tour, bien austère.
E ut-elle fonction de tour maîtresse naguère ?
N e le saurai-je deviner… Me plait-elle !
E st seulement dommage qu’autour d’elle

P eu soit resté… et que nul brin d’histoire
S ache nous conter - qui sait ? - moments de gloire…

* me référant à toutes vos inquiétudes et joies à la prime approche d’une damoiselle !
** étreint, envahi, en vieux-françois.
*** désolée pour ce mot pas vraiment élégant… ce que nous font écrire les rimes, parfois !

Le Chevalier Dauphinois 18/03/2016 19:03

* J'adore vos proses, car elles me font (re)découvrir mes textes.
-1- D'abord par vos yeux de Damoiselle, qui diffèrent de mon approche de "mâle".
-2- Puis parfois par votre questionnement dans cette langue d'un autre temps.
-3- Et aussi, par l'oubli de certains articles que j'ai rédiger. Publiant le texte plusieurs mois (parfois 1 an) après l'avoir rédigé, il m'arrive (souvent) d'en oublier le style choisi ou la manière utilisée.
* Ainsi, je redécouvre mes textes.... Incroyable n'est il pas ?