Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 06:06

 

Département 30 - GARD

  C'est moi qui guette l'échauguette !

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Saint-Laurent-la-Vernède est située à 40km au Nord-Ouest d'Avignon, à 35km au Nord-Est de Nîmes, à 18km au Sud-Ouest de Bagnols-sur-Cèze et à 12km au Nord-Est d'Uzès.

 

Coordonnées de la cité fortifiée :

44° 6' 19" N 4° 27' 31" E
 44.10541119°  4.45878088°

 

 

La cité fortifiée : 
        L'extérieur :
La découverte

* En arrivant dans le centre ancien de la commune, c'est le choc !

* J'ai l'impression que le temps s'est arrêté.

* Devant moi apparaît une paroi avec systèmes défensifs :

- Une échauguette d'angle,

- En bas, une porte bouchée,

- Au dessus, pour la défendre, les vestiges d'une bretèche (voir vocabulaire).

* Dans certaines brochures, la cité fortifiée est comparée à Aigue Morte, mais en beaucoup plus petit.

 Cette tour me donne le tournis du plaisir !

La longue courtine

* Lentement je longe la courtine vers une  deuxième tour d'angle.

* Avec les siècles et la modernité de notre époque, les murs se sont percés de portes et de fenêtres.

* Archère, crénelage et mâchicoulis ont disparu.

 

La 1ère ronde tour

* Ronde elle est comme sa consoeur.

* Elle possède quelques archères droites.

* Au bout d'une longue courtine apparaît une autre tour.

 

La 2ème ronde tour

* Cette rondelette d'angle possède une archère droite un peu "trop" large.

* La curiosité vient de la partie supérieure donc l'origine des pierres est différente.

Est ce un rehaussement

suite à l'amélioration des armes de jet ?

* Rapidement, mes yeux sont attirés par un décrochement au bout de la courtine.

Qu'est ce ?

 Cette porte me transporte en un autre siècle

L'entrée fortifiée

* Surprenante elle est !

* L'entrée n'est pas dans l'alignement de la courtine mais à la perpendiculaire. Cela obligeait les assaillants à être à découvert sur leur flan gauche en tentant d'utiliser un bélier.

* Même si le temps lui a un peu adouci son caractère guerrier, elle possède encore des traces défensives.

Saurez vous me les nommer ?

 

Je force le passage

* Parfois mon coté espiègle prend le dessus sur la raison.

* Conséquence, je ne souhaite pas entrer par la porte.

* Je contourne l'entrée pour continuer ma découverte des courtines puis tenter d'entrer par un passage "secret"

* Au fond, je vois la 3ème tour ronde ressemblant aux deux premières.

* Au centre de la courtine, une ouverture non naturelle s'est créée.

* Cette trouée est une chance, elle me permet de voir l'épaisseur du mur et la qualité de fabrication.

* Comme un voleur j'entre.

La tour carrée fut défensive et axe de passage

        L'intérieur :

Rapide analyse

* La trouée semble avoir été volontairement réalisée pour permettre la sortie des véhicules modernes à quatre roues.

* La petite cité étant habitée, les aménagement ont été faits pour le confort moderne tout en gardant un style de vie et de beauté pour les yeux.

* Fleurs, arbres, escaliers intégrés, dallages concourent à être bien, à ne faire aucun bruit.

 

Le moyen âge est encore présent

* Durant mon errance, je rencontre dans un angle, une tour carrée.

* Après avoir vu 3 tours rondes, cette géométrique construction me surprend.

* Mes yeux de castellologue amateur sont heureux d'admirer un chemin de ronde aménagé il y a 6 siècles.

 

Le diaporama de cette cité est visible ici.

 

 

Histoire du bourg :

* En 1122, "La Villa Sancti Laurenti" appartenant au Comte (voir titre de Noblesse) de Toulouse est citée dans un texte.

* Durant 3 siècles, la cité est en copropriété de plusieurs seigneurs.

* En 1445 (à vérifier), les villageois aménagent une fortification. Des "maisons" (logements ?) sont données à ceux qui participent à la construction. Four et citerne sont aménagés.

80 familles auraient été identifiées (à vérifier).

*  En 1465, Beaumont de Sommières achète la part de Guillaume de Montfaucon. Il devient le seul propriétaire de la cité.

* Au 16ème siècle, le capitaine François d'Agoult occupe la cité avec une troupe de 200 soldats (à vérifier).

* Au milieu du 16ème siècle, Louis de Rochemore revendique la possession unique de la cité.

* Au 17ème siècle, la famille Julien possède la cité.

* En 1746, Antoine de Julien vend la cité à Joseph de Thomas.

* Au 19ème siècle, la petite chapelle est remaniée.

* Au 20ème siècle, plusieurs propriétaires se partagent la cité. La chapelle seigneuriale est devenue église paroissiale.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur et des ruelles intérieures est libre et gratuite en respectant les propriétés privées. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Voulez vous boire à ma source ?

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Pierrote 06/05/2016 20:59

S ûr qu’ici Moyen-Âge sait se montrer
A vec détails bien réels du passé.
I l est évident que tous ces beaux murs
N e sont restés tels quels, ne sont-ils « purs ».
T outefois ont gardé leur âme d’antan,

L aquelle je ne retrouve jamais dans
A ménagés bâtis en constructions
U tilisées pour « modernes actions »,*
R endant lecture d’une fort ancienne histoire
E xploit… dirai-je, pour ma part : sans espoir !…
N ous savons, là, encore imaginer
T ranches de vie d’une copropriété

L ongtemps sans défenses, aux multiples seigneurs,
A quérant protections qui furent labeur

V olontiers assuré par habitants
E n échange, pour chacun, d’emplacement
R etranché derrière une épaisse enceinte.
N ul doute que sa puissance était non feinte.
E n sont images que nous offrez témoins :
D es tours, une échauguette aussi en coin
E t en hauteur, s’entend, pour voir de loin…

G uère n’ai-je « repéré » de sécurités
A ujourd’hui visibles sur porte d’entrée.
R ecelait-elle assommoir, puis archères,**
D ‘une herse munie pour être plus guerrière (?) ;

L a salle de garde cette « percée » rehaussant,
A ux créneaux, m’est avis, la couronnant…
N ous avons chemin de ronde entrevu,
G arant que ne passait inaperçue
U ne troupe ennemie ou bien de Routiers.
E ntourait-il, me semble, la cité…
D avantage, j’aurais aimé découvrir.
O r, notre Chevalier avait à courir,
C ertainement, vers plus intense plaisir !…

P ar exemple, mirer entrée m’aurait plu
S ous un autre angle… Oui, vous ai-je entendu :

N ous devons par nous-mêmes aller mirer
B eautés que dans articles ne dévoilez…***

* telles que : mairie, ou autres bâtiments publics…
** assommoir que l’on suppose « derrière » l’arcade haute ; 2 petites archères droites que l’on voit sur le second mur en retrait (?).
*** mais l’on ne peut mie aller mirer toutes les beautés que vous avez visitées… ce n’est donc pas une « excuse » à mes yeux…

Le Chevalier Dauphinois 07/05/2016 09:06

* J'ai visité cette cité il y a bien longtemps. J'avoue qu'à l'époque je ne savais pas encore ce que j'allais faire de mes images.
* C'est donc un Chevalier peu ambitieux qui immortalisait ces beautés millénaires.
* En cette cité, erreur j'ai commise : J'ai peu photographié l'entrée fortifiée.
* La conséquence est "grave" : Je ne peux pas montrer à mes visiteurs sa puissance et tous les systèmes défensifs.
* Mon astuce rédactionnelle a été de vous demander de les lister.
* Mais à part cette "erreur", j'espère avoir donné l'envie de découvrir cette cité durant les vacances.