Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 06:06

 

Département 30 - GARD

  Quelle fut la mission de cette tour ?

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Verfeuil est située à 35km à l'Est d'Alès, à 10km au Nord d'Uzès et à 17km à l'Ouest de Bagnols sur Cèze.

 

     Coordonnées du château :

44° 10' 6.5" N 4° 26' 46" E
 44.16848061°  4.4460350275°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

L'arrivée

* En arrivant dans le bourg, je suis accueilli par une haute tour.

* Avec son sommet ajouré, j'ai de suite pensé à un clocher d'église.

* La fente à mi-hauteur m'informe que cette construction participa à la défense du bourg.

* Mon impatience à découvrir le château fort me fait oublier de mieux regarder cette tour.

* C'est donc avec rapidité que je grimpe au sommet du bourg.

 Quelle magnifique cacophonie de bâtiments

L'approche timide

* En voyant ces bâtiments d'époques différentes, je suis dans l'étonnement et la méfiance.

    - Un rempart en avant ?

    - Une reconstruction récente à droite.

    - Une haute tour médiévale à gauche.

* Tel Terminator, j'opte pour une vision en infra rouge.

* Mais le site ne se révèle point.

 

Le contournement

* Le large bâtiment semble avoir été un mur défensif.

* Même s'il est vrai que point de crénelage ni mâchicoulis (voir vocabulaire) s'offre à moi, je pressens que les fentes à la base sont des archères.

* J'ai confirmation sur l'autre bâtiment.

 

Donjon, rempart, tour d'angle ronde. Quel spectacle !

La tour

* Protégée derrière son rempart et sa tour d'angle, la haute tour crénelée ressemble à un donjon.

En est ce un ?

* Avec ses 18 mètres de haut, elle montre la puissance de son seigneur.

* Par ses dimensions, le crénelage me surprend. Je pressens que cette représentation défensive est une construction récente.

* La tour est composée de pierres de dimensions très aléatoires et à la taille approximative.

Est ce du à des reconstructions ?

* Je compte une demi douzaine d'archères droites.

 

D'autres bâtiments

* Curieusement, des pans de murs s'accolent à la tour ou à d'autres bâtiments.

* Il semble évident qu'ils furent aménagés après la construction de ces derniers.

* Ils sont construit avec des pierres calcaire de piètre qualité (taille et dimensions) et sont posés sans "grâce" sur le rocher.

* Je suis surpris de constater qu'il possède des archères primitives.

 

        L'intérieur :

  La propriété privée n'est pas visitable. Je me console en admirant l'ensemble du site qui fut un bien beau château.

   Avant de partir, je teste mon équipement de Terminator pour vérifier que point de détail architectural j'ai oublié.

 

Le diaporama du château est visible ici.

 

 

Histoire du château :

* En 1121, un texte cite la présence d'une construction défensive appartenant à l'évêque d'Uzès. C'est un poste avancé pour contrôler l'accès à Uzès.

* En 1212, le site appartient à deux Seigneurs :

- Rostand de Poujaud.

- Carsan.

* Au 13ème siècle, construction de la haute tour carrée.

* En 1344, la famille Carsan possède seul la seigneurie.

* En 1359, par mariage la seigneurie appartient à Pierre d'Audigier.

* En 1444, le propriétaire se nomme Louis de Beaufort de Canilhac.

*  Au 17ème siècle (à vérifier), le site appartient à la famille Latour-Gouvernet.

* En 1703, durant les Guerres de Religion, les Camisards incendient l'église et plusieurs maisons du bourg.

* En 1765, la seigneurie est possession de Bruneau d'Ornac.

* Vers 1792, les Révolutionnaires pillent puis brûlent le site.

* En 1859, à la mort de Jean-Pïerre Amédée de Bruneau d'Ornac, les enfants de son intendant héritent du château.

* Durant la deuxième moitié du 19ème siècle, le site est abandonné. Il se transforme en carrière de pierres.

* En 1928, les écuries sont détruites pour laisser la place à une cave coopérative.

* Durant la deuxième guerre mondiale, la ruine sert de casernement pour des troupes Belges.

* En ce siècle, la chapelle est transformée en garage.

* En 1961, monsieur Robert vend le château à un couple de retraité.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en respectant la propriété privée. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Le soir donne des couleurs au vieux château

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu

châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Pierrote 04/09/2016 17:45

V aleur d’un site est celle que lui donnons
E n regard de ce que nous y cherchons.*
R ares sont ici détails visibles encore
F igurant belle image de castel fort
E nserré dans un bourg qu’il protégeait.
U n sentiment, pourtant, dans ce lieu j’ai
I mmergée être dans un autre temps ;
L ‘impression, oui, d’y trouver mon content.

G ardé ont les fantômes de tours, rempart
A ttrait par leur force, rudesse ; d’autre part
R ecèle « donjon », pour moi, les attributs
D ont on disait, antan, qu’étaient vertus :

L ‘allure massive démontrant la puissance,
A ustérité marquant grande défiance.
N ‘ai-je eu quasi d’yeux que pour les archères
G arnissant moult de murailles, naguère.
U ne défense que j’affectionne mirer (
E t tant pis pour intérieur refusé**).
D es hauts murs ne s’est mie évanouie
O riginelle fonction : j’ai ressenti
C ertaine sécurité ; j’en fus ravie !

N ombreux questionnements avez-vous eus.
O n est, pour sûr, plus que vous fort « perdus » !
T outefois, cela ne prévient castel
A pparaître, même si vision n’est réelle,

B lotti dans son bourg et le dominant
E n forme de donjon-tour, sur lui veillant.
N e m’ont gênée remaniements ici :
E clipsés furent très vite par mon esprit.

P eut-être parce que la stature des vestiges
S ait laisser transpirer leur seul prestige…***

* du moins, c’est ma pensée.
** je veux dire : que vous n’ayez pu nous offrir la vue intérieure d’une archère, celle que je préfère mirer.
*** à mes yeux, bien sûr.

Le Chevalier Dauphinois 04/09/2016 18:27

* Je pense que la manière de montrer un site castral (le texte ou les images) suggestionne la vision du lecteur.
* Je ne sais pas si votre prose a été influencée par mon texte ou aiguillée par mes photos, mais votre pensée est aussi la mienne.
* Ce site n'est pas unique, n'est pas fantastique, n'est pas très défensif, n'est pas représentatif.... et pourtant en nos neurones, il laisse une trace médiévale.
** Durant ma croisade en ce département, j'ai vu beaucoup de châteaux forts (en ruine ou presque entiers). Lorsque j'ai été en face de Verfeuil, j'étais presque déçu (ou blasé ?).
** Mais à chaque pas, à chaque photo prise, ma vision du site devint plus intense.
** Ma passion pour cette construction fut à son maximum en découvrant la haute et fine tour crénelée puis l’assemblage de murs.
** C'est certainement cette vision que j'ai imprimé dans l'article donnant à ce château un goût de l'histoire des constructions médiévales fortifiées.