Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 06:10

 

Département 30 - GARD

  Voyez vous la beauté sur la colline ?

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Saint-Hippolyte-du-Fort est située à 40km au Nord de Montpellier, à 30km au Sud-Ouest d'Alès et à 12km à l'Est de Granges.

 

     Coordonnées du château :

43° 57' 03" N 3° 50' 41" E
 43.950891685°  3.8446649909°

 

Le château : 

        L'extérieur :

Quel est son nom ?

* A moins de 2km au Sud-Ouest de Saint-Hippolyte-du-Fort, une verte colline porte des pierres construites.

* Curieusement, cette construction médiévale porte différents noms :

- Le Castellas,

- Le vieux château,

- Roquefourcade,

- Le château de Saint-Hippolyte-le-Vieux.

* Qu'importe son patronyme, je me dois de le découvrir par une ascension facile sur un chemin bien tracé.

 Un rempart épais avec archère défensive

La découverte

* A 200 mètres d'altitude, un vestige apparaît.

* Je dois contourner les arbres pour tomber nez à nez devant un rempart.

* Bien qu'il soit très arasé, le mur montre encore son épaisseur et surtout ses archères droites.

* Avec précaution, j'entre dans la place.

 

        L'intérieur :

Des surprises

* L'intérieur de l'archère droite, avec son faible ébrasement, m'informe que le système défensif date du 12ème siècle et n'a pas évolué.

* Quelques mètres plus loin je vois un curieux rocher taillé.

* Je prends un peu de recul pour comprendre.

Vais je faire carrière... en ce lieu ?

* Je pressens que ceci fut une carrière de pierres.

* Il est très possible que ce "cube" ait été utilisé comme réserve, écurie ou autre commun.

 Que voyez vous en cet amas de pierres construites ?

Curieux vestiges !

* Au sol les pierres s'amoncellent. La plupart ne sont point taillées, mais nombre d'entre elles sont dégrossies.

* Au sommet de la butte, un imposant mur apparaît.

* Il a une forme polygonale imparfaite.

* Il est constitué de pierres de dimensions différentes mais de la même provenance.

* Ce mur entoure un rocher taillé.

* Ce que je supposais être un rocher semble être un donjon.

* Ses pierres sont jointives et presque symétriques.

 

Enigmes

* Lentement j'approche ce vestige d'un autre temps quand soudain, mon oeil est arrêté par cette entaille.

Est ce une banquette (voir vocabulaire) ?

* Je continue ma marche d'approche quand je suis à nouveau interpellé.

Sont ce des marches ou un support de poutre ?

* Devant tant d'énigmes et de surprises, je décide de me reposer. Tout en dégustant une juteuse pêche, j'admire le paysage.

 

Le diaporama du château est visible ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction du site fortifiée.

* Vers le 13ème siècle, il semblerait que le manque d'eau et les attaques des Grandes Compagnies aient causé l'abandon de ce site (à vérifier).

* Au 17ème siècle, Sur l'ordre de son Roi (voir liste), Sébastien Le Prestre faut construire une fortification à Saint-Hippolyte-du-Fort.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite en respectant les vieux murs et la propriété privée. Le risque de recevoir une pierre ou de glisser existe. Soyez prudents.

* Il est possible d'admirer les vestiges des fortifications de Vauban dans le bourg.

 

Le panorama est le trésor des ruines castrales

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Pierrote 17/06/2016 20:46

S avez encore nous surprendre, Chevalier,
A vec ces ruines au rocher accrochées !
I l me siet, de prime abord, mirer là
N e serait-ce qu’une archère. Pour moi elle a
T oute la force, vie du castel en elle,

H abillant mur d’une manière si belle.*
I l est parfois besoin de peu de choses
P our que des sites aient un aspect « grandiose »,*
P lus que certains étant restés entiers
O ù modernisme a leurs sécurités
L aissé disparaître : ont leur âme perdue ;
Y suis-je sensible… Même si ce lieu n’a plus
T races évidentes de son implantation,
E st-il comme au jour de sa création.

L e merveilleux opère en moi alors,
E t pans de murs deviennent de purs trésors…

V raie structure n’est pas des plus importantes.
I mages que nous offrez sont édifiantes
E t donnent du castel clairvoyant rendu :
U n bâti étagé, sur colline, du
X IIe siècle, au sommet inattendu

G arni de ce qui put être le donjon
A typique de polygonale façon :
R affinement, cette forme, pour un endroit
D irons-nous simple, isolé** autrefois,

N e voulant mie dire que sécurités
O ccultées furent par les hôtes du passé…
T ôt fut château abandonné, est-ce dit,
A cause de l’eau et des nombreux bandits.

B onne fortune, pour nous, que cette « avanie » :
E n l’état sont les vestiges aujourd’hui,
N imbés du mystère de leur vie d’antan
E ncommencée à peine, se finissant.

P laisir j’ai eu ce site découvrir.
S ut-il, par rêves engendrés, me séduire.

* à mes yeux.
** je le suppose, et par rapport à des sites se trouvant proches ou au milieu d’une grand bourgade.

Le Chevalier Dauphinois 25/06/2016 14:19

* En découvrant ce site, j'ai imaginé qu'un archéologue accompagné d'un vrai médiéviste s'amuseraient durant des années à fouiller puis comprendre ce site.
* Les preuves de vie sont partout, les murs se devinent.
* Un site qui paraît minimal et pourtant si dense en indices.
* Heureux je suis que ma prose et les images aient montré tout l'intérêt de cette ruine peu médiatique.