Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 06:34

 

Département 30 - GARD

  Mon graal de ce jour est au sommet de la colline

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Saint-Hilaire-d'Ozilhan est située à 30km au Nord-Est de Nîmes, à 25km au Sud de Bagnols sur Cèze et à 15km Est-Sud-Est d'Uzès.

 

     Coordonnées du château :

43° 58' 34" N 4° 35' 51" E
 43.97627159°  4.597697854°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

Il est là bas

* A un kilomètre au Nord-Est du bourg, une verte petite colline porte les stigmates d'un ancêtres médiéval.

* Sur la carte, le site est nommé : Le Castelas.

* Je descends de mon destrier pour marcher sur l'odorant sentier.

* Sur la droite j'aperçois un long mur de pierres ressemblant à un rempart.

* Le sentier m'emportant sur la gauche, je le suis en espérant m'approcher de ce magnifique vestige défensif.

 Est ce un menhir, par Toutatis ?

Une tour pointue

* Je suis toujours fasciné par les ruines, car elles offrent des vestiges aux formes différentes faisant travailler l'imaginaire.

Que voyez vous ici ?

* Avant de conclure de façon hâtive, je vais tenter une analyse (Freudienne ?).

 

L'analyse rapide

* La construction a une forme arrondie. Cela peut être un moulin ou une tour ou un pigeonnier.

* Etant arasée, il est impossible de deviner ni voir une crénelage ou un mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Le diamètre de la tour semble faible. J'exclu l'hypothèse d'un moulin.

* En contournant le vestige, je vois qu'il est "accroché" (à sa base) à un mur.

* De plus l'épaisseur de la paroi est importante.

* J'élimine la théorie du pigeonnier et j'ose affirmer (sans avoir réalisé un véritable travail d'archéologue) que je suis en face d'une tour d'angle

Est ce celle du rempart ou du château habitable ?

* J'opte pour le deuxième solution car la "tour" est loin de la pente, donc loin du rempart extérieur.

 Pierre, tu es énigmatique !

Le rempart

* Je vous avais promis de rejoindre le rempart.

Promesse tenue.

* Le mur est si arasé qu'il est difficile d'en tirer quelques enseignements. N'étant point habilité à faire des fouilles, je me contente d'une observation rapide.

* Le rempart est épais. Il est construit de pierres correctement tallées et jointives.

* Classiquement, le remblai est composé des restes de pierre taillée et des cailloux ramassés sur le terrain.

* Sur les quelques mètres encore visibles, je ne constate aucun système défensif.

* Je suis étonné de ne point voir de tour.

 

        L'intérieur :

L'analyse 

* En entrant, je vois..... heu....

* Un petit morceau du rempart du château avec, une archère droite

Magnifique n'est il pas !

* Avec un peu d'attention, mon jugement diffère. Je doute que ce trou soit une archère.... Mais j'ai l'imagination fertile.

 

L'immensité

* L'infini (ou presque) que je ressens au centre de ce château fort est du :

* A la surface du site castral (certes dénudé de ses bâtiments, mais rempli de vert).

* A la vue sans obstacle entourant la colline.

 

Le diaporama du château est ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle (?), construction d'un château fortifié.

* En 1441, le roi Charles VII (voir liste) autorise les habitants à utiliser les pierres du vieux château médiéval pour construire le château de plaine.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est possible en étant très prudent. Je risque de recevoir une pierre ou de glisser est important.

 

Les collines sont magnifiques

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu

châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Pierrote 04/08/2016 21:50

S ûr qu’un tant plus de pierres nos ancêtres
A uraient pu laisser !… Comment reconnaître
I mmense castel médiéval en ce lieu ?
N ous reste là que ce que nos aïeux
T emps, je suppose, n’eurent transporter ailleurs.

H élas, ne sont à blâmer : grand seigneur -
I l n’en était de plus haut, était roi ! -
L eur accorda de venir faire leur choix (
A ssurément bon !*) de tout matériau
I ndispensable pour bâtir autre château.
R aison me dit qu’alors abandonné
E tait ce site, après quatre cents années

D e vie seulement, dont ne savons rien.

O ublié depuis long temps est ce bien !
Z élés pouvons être, ces vestiges si nus
I magination n’aident trop… Perdu
L ‘on est dans ce vide spatial mais aussi
H istorique… Pour autant je ne renie
A rticle d’aujourd’hui… Pas question du tout !
N ‘ont point, dans mon esprit, ces ruines le doux

G émissement de celles qui portent encore
A ccents leur époque guerrière, trésors
R avissants, à mes yeux, même si austères.
D u moins, je sais que jamais ne changèrent

L es murs d’aspect depuis le Moyen-Âge.**
A insi, nous offrez là réelle image,
N imbée de mystère aussi, d’un endroit
G ardé ayant rempart tenant si droit ;
U n souvenir de ronde tour, laquelle
E tait partie prenante du castel.
D imensions furent importantes, mais renom
O ncques en dire autant ne le saurait-on,
C omme si sur quatre siècles un gros bâillon

P osé l’on avait… Mais était-ce compter
S ans notre Chevalier qui sut l’ôter,

N ous dévoilant, certes, fragments peu nombreux.
B ien vivants sont devenus : c’est heureux !

* parce qu’il ne reste ici que très peu de murs, et « nus » qui plus est… le meilleur de l’ancien castel ayant été emporté, m’est avis.
** enfin, je le pense… puisque le castel fut démantelé, je suppose qu’il n’y eut aucun « toilettage », remaniement, ensuite ! = ces vestiges sont « dans leur jus ».

Le Chevalier Dauphinois 05/08/2016 20:52

* Ce style de ruine que j'affectionne n'est pas facile à montrer dans un blog d'images. Il n'attire pas beaucoup les visiteurs.
* Peut être qu'une vidéo et un petit film réalisé avec un drone seraient plus parlants.
* Pour cette style ruine, j'essaie de montrer qu'elle peut être le but d'une promenade puis, dans un endroit sécurisé, faire un pique-nique en admirant le paysage.
* Le Moyen Âge est l'excuse de la sortie.
* J'apprécie beaucoup ces sites peu montrés sur le web et sur les cartes car ils sont sujet à la photo de paysage, à la macro photo et ..... à la rêverie (parfois).