Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 07:30

 

 

Département 30 - GARDNe reste-t-il qu'une tour isolée ?

 

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Sauve est située à 40km au Nord-Nord-Est de Montpellier, à 28km au Sud-Ouest d'Alès et à 7km au Nord-Ouest de Quissac.

 

     Coordonnées du château :

43° 56' 13" N3° 56' 52" E
 43.936865931° 3.9477939159°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

La découverte

* Après avoir visité le castellas, une autre construction castrale sur les hauteurs de Sauve, je prolonge mon plaisir en me rendant vers une autre ruine médiévale.

* Pour découvrir le château de Roquevaire, il faut monter en direction de la mer de Rochers de Coutach.

* Dans ce magnifique paysage de pierres ruiniformes et de verte végétation, la balade est un plaisir.

* Soudain apparaît une forme cubique, bien différente des rochers travaillés par le temps.

 

Reste-t-il des traces de ses systèmes défensifs ?

Je ne comprends pas

* Le bâtiment en face de moi ressemble à un château médiéval. Il comporte :

- Des pierres à bossage.

- Des petites fentes ressemblant à un système de tir pour fusil.

* Pourtant, je suis perdu. Je n'arrive pas à me transporter au Moyen Âge.

* Je contourne les constructions. Mais mes poils ne se hérissent point.

 

Je prends du recul

* Ceux qui me suivent depuis plusieurs années (siècles ?) savent que pour lutter contre mon questionnement, je prends du recul.

* Parfois, une vue de loin éclaire l'esprit logique du castellologue amateur.

* Mais je ne vois aucun détail me faisant croire que ce lieu soit encore (ou fut) un château fort.

* Même l'escalier est de style "Renaissance".

 

        L'intérieur :

La propriété privée n'est pas visitable.

 

Le diaporama du château est ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, un bâtiment sert de résidence d'été à l'évêque de Maguelone (c'est ce qu'affirment quelques historiens mais aucun texte fait état de cette possession).

* Au début du 14ème siècle, un petit mas (à vérifier) appartient à Guillaume de Roquevaire.

* Au milieu du 17ème siècle, le site est la propriété de plusieurs familles dont l'abbé Henry Delmas (de l’Abbaye de Saint Pierre de Sauve). Le petit mas s'est transformé en imposante propriété avec écuries, annexes, bâtiments de stockage et grand jardin à thèmes. Le château renferme une grande bibliothèque.

* Vers 1703, Rolland, à la tête d'une troupe de camisards, prend le maquis dans le massif du Coutach. Le château de Roquevaire est incendié.

* En 1712, à la mort de l'abbé, Louis Duranc de Vibrac (gouverneur de Sauve) est le nouveau propriétaire. Il fait démonter tous les morceaux récupérables et les vend.

* En 1725, le château est vendu à une famille Protestante. Le site est transformé en lieu de sépultures. Les nombreux cyprès ont été plantés en cette occasion. Cette curieuse affectation pour un château a duré deux siècles.

* Au 20ème siècle, les nouveaux propriétaires réalisent de nombreux travaux de consolidation.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis le sentier. La visite des fortifications intérieures est interdite. Il semble que le site soit visitable durant le week-end du patrimoine.

 

Gris et vert sont les couleurs en ce site castral Gardois

  

 

 

  
   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Pierrote 05/01/2017 20:13

R appel j’y vois : est-ce trêve des confiseurs…
O père t-elle même dans blog des châteaux forts !*
Q u’êtes-vous donc allé faire dans cette galère ?
U n bâti transformé en cimetière !…
E st-ce bien seul indice qui m’interpella (
V raiment de très mauvaise foi suis-je là !).
A vait pourtant « croisade » bien commencé :
I mage de la sente m’avait fait rêver,***
R emplie de pierres mêlées à la verdure
E voquant site ancien dont quelques murs

S auraient nous emporter dans grand voyage
A u bout duquel castel du Moyen-Âge
U nanimité ferait dans l’esprit…
V ainement ai-je cherché ce qui, ici,
E moi pouvait me donner… Rien n’a mie

G râce trouvé à mes yeux, à part massif
A spect. Mais manque le côté défensif…
R âlé n’aurai-je trop, voyez, ni longtemps :
D oucement veux-je commencer nouvel an !

* n’y prenez pas mal ! pour une fois que je vous trouve une excuse ! (et puis, c'est la trêve chez moi aussi : la rime n’est mie exacte !).
** mirée par le lien « il faut monter ».

Le Chevalier Dauphinois 05/01/2017 21:00

* Je vous avais annoncé que 2017 serait différent de 2016.
* Il me faut aussi montrer des sites peu classiques, peu représentatifs, moins ruinés, etc.....
* Ce type de construction habitée et rénovée, il y en aura 1 (à 2) par mois... (rappel : Un mois, c'est 12 articles).
* Mais en compensation, des masses de pierre entières, des constructions uniques, des site historisés apparaitront.
* Le bien et le mal, les extrêmes, les courroux et embrasements se côtoieront en cette année.
* Je sais déjà que début février et début mars, vous allez vous pâmer..... Je profiterai de "cette pâmoison" pour glisser quelques... heu ... (erreurs/horreurs).... hihihi !