Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 05:50

 

Département 30 - GARD

  Le château du 13ème siècle se dore au soleil

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de La Capelle-et-Masmolène est située à 25km au Nord-Ouest d'Avignon, à 12km au Nord du Pont du Gard et à 10km au Nord-Est d'Uzès.

 

     Coordonnées du château :

44° 3' 1" N 4° 32' 0" E
 44.050352771°  4.533426762°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

La découverte

* Au Sud de la commune de La Capelle, sur une butte boisée, une grise construction se réchauffe au soleil.

* Sur cette face, le château montre une courtine arasée où crénelage et mâchicoulis (voir vocabulaire) sont absents.

* Je suis étonné par la tour carrée très décrochée de la courtine. Ce devait être une tour défensive sur le coté de l'attaque.

* En la regardant en infrarouge tel Terminator, je vois un chaînage d'angle réalisé avec d'imposantes pierres taillées. Cela contraste avec le rempart et la paroi de la tour.

* A la base, une archère droite rappelle le rôle défensif de la construction.

* A son sommet, je remarque des trous alignés me faisant penser à un vestige de hourdage.

 

Que voila des rondeurs qui me siéent !

L'autre face, plus en rondeur

* En voyant ces rondeurs, les "d'jeuns" diraient :

"Ho man, je suis scié !".

* En voyant ses rondeurs, j'ose affirmer qu'elles me siéent.

* Toute la richesse de notre langue Française correspond à la richesse des formes de ce château où les tours rondes garnissent les angles protégeant les droites courtines.

 

      L'intérieur :

Je m'ouvre à elle, mais elle se ferme

* Hélas, la propriété privée n'est pas visitable.

* Qu'importe, je regarde la vue satellite pour admirer le plan classique d'un château fort :

- 4 tours d'angle protégeant 4 courtines.

- Mais curieusement, une tour est carrée

- Et la courtine Sud n'est point linéaire.

 

L'aventure continue

* Pour je retrouve mon destrier pour merendre à moins d'un kilomètre vers le Nord-Ouest pour visiter l'autre fortification médiévale dans la commune de Masmolène.

 

Le diaporama du château est visible ici.

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 11ème siècle, probable construction d'un site fortifié.

* En 1211, le Roi de France Philippe Auguste (voir liste) cède le château à l'évêque d'Uzès.

* A partir du 13ème siècle, ce site devient la résidence d'été de l'évêque.

* Au milieu du 14ème siècle, durant la grande peste, l'évêque Hélias de Saint-Yrieix se retire au château.

* En 1583, l'évêque Robert de Girard demande la construction d'une grosse tour ronde à François Bertrand, maçon de son état.

* Au 17ème siècle, l'exploitation des terres rapporte beaucoup d'argent à l'évêque.

* En 1792, les Révolutionnaires s'emparent du château et le vendent à Berdier de Flaux.

* Durant le 19ème puis le début du 20ème siècle, le château n'est pas habité. Les bâtiments ne sont plus entretenus.

* En 1965, le site est acheté par un couple passionné de vieilles pierres. Lentement, le château renaît.

* Durant la fin du 20ème siècle, plusieurs propriétaires se chargent de la restauration du château tout en l'habitant.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite. La propriété privée n'est pas visitable.

 

Les arbres n'osent point pousser trop haut de peur de cacher le vieux château fort

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Pierrote 27/09/2016 20:47

C omme en conjugaison avez progrès
A ccomplis !* Jeu de mot en prime… me siet !
S ait être connaissance de nostre vieil langaige
T ant attirante !… Autant que faire le siège
E xquis de ces rondeurs d’antan, pour vous.
L e plaisir donné me semble aussi fou !…**

D ommage que religieux pendant long temps
E n aient été les maîtres de céans…

L e « malaise », j’avoue, bien vite se dissipe
A vec allure massive qui participe

C ertainement à me faire oublier
A lors que d’Eglise ce site a été.
P artout ne voyons que laïcs atours***
E n forme de murailles, courtines, et tours
L esquelles, il est vrai, ont leurs attributs
L es plus guerriers à peu près tous perdus.
E t pourtant, nous semble qu’est défendu

G randement encore bâti aujourd’hui.
A spect austère, compact, et rude aussi
R avit mon esprit ! De plus ces hauts murs
D épourvus de nombreuses ouvertures

L ‘impression donnent d’être imperméables
A toute attaque… vraiment impénétrables…
N e manque plus qu’un hourdage évoqué :
G âtés nous aurez, pour sûr, Chevalier !
U ne découverte tout droit du Moyen-Âge
E chappée, n’ayant subi de dommages
D ans sa restauration… Malgré défenses
O utragées par le temps, les hommes, puissance
C réée jadis n’a perdu d’importance.

N ‘ont même les arbres ici osé cacher
B eauté de cette place ****… On est comblé !

* cf. le verbe « seoir »… bien conjugué ! : je plaisante, et vous « titille » à mon tour, bien entendu ! … surtout que vous sembliez avoir quelques problèmes avec le verbe « cheoir »… mais qui se conjugue pratiquement comme le verbe « seoir » !
** car un tant irrationnel, n’est-il point vrai ?… ! (mais, irrationnel par rapport à quoi, ou à qui ?… n’est-il point vrai aussi ?… !).
*** normal, me direz-vous, puisque ce castel ne fut mie construit pour ou par des religieux, si j’ai bien lu l’historique.
**** infobulle de votre dernière image.

Le Chevalier Dauphinois 28/09/2016 11:09

* Vous avez remarqué la tentative de Français que j'ai osé faire en cette prose d'un petit site fortifié austère et pourtant si passionnant.
* Comme un Chevalier ne sait point écrire et lire, puisque sa jeunesse a été consacrée à l'art du combat, il est fier de vous avoir surpris. Un Dauphinois a toujours beaucoup de ressources (plus ou moins cachées) ....hihihi
* Comme vous le notifiez, ce site fut possession de l'église. Au Moyen Âge, la dualité des pouvoirs est amusante à observer. Laïc et catholique sont étroitement mêlés.
* Récemment, j'ai écouté un Podcast sur la création/aménagement de Rocamadour où les 3 "ordres" sont représentés sur la hauteur du site.
.