Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 07:10

 

 

Département 30 - GARD

  Quelle merveilleuse beauté !

 

Le bourg

       Situation :   (--> le voir sur une carte

           La commune de Ponteils-et-Brésis est située à 50km au Sud-Ouest d'Aubenas, à 45km au Sud-Est de Mende et à 30km au Nord-Nord-Ouest d'Alès.

 

     Coordonnées du château :

44° 23' 02" N3° 58' 58" E
 44.38390057° 3.98293018°

 

 

Le château : 

       L'extérieur

Il est là haut !

* A 2km au Sud du Bourg, sur une colline proche de la rivière La Cèze, apparaît une grise construction.

* En cette journée où l'ombre est rare et où la végétation est brune, le château se distingue peu.

* Il me faut utiliser l'infra-rouge de Terminator pour mieux analyser l'architecture de cette ruine magnifique.

* Avec le jour qui se lève, avec de la concentration, je commence à comprendre cette ruine.

 

 Vais je connaître tous ses secrets ?

Premières impressions

* Le château est bâti sur un rocher polygonal.

* La construction est entourée sur trois cotés par une escarpe parfois taillée par l'homme.

* Un premier rempart existait (information donnée par ma petite documentation) mais semble avoir disparu.

* La courtine arrondie du château possédait des fenêtres transformées en "trous" suite aux vandalismes d'un de ses anciens propriétaires (voir historique).

* Des fentes verticales défensives sont encore visibles. Elles ont été réalisées avec une pierre plus tendre de couleur claire.

* En contournant le site :

- Je crois voir au premier plan le rempart extérieur très arasé.

- Puis un bâtiment d'un étage ressemblant à un commun.

- Et enfin, une haute construction que j'ose nommer : Le donjon.

(Je pressens que les puristes vont me fustiger et que les spécialistes de ce château vont me quémander de changer la qualification. Mais j'ai été inspiré par les corbeaux).

Les voyez-vous ?

 

 

La suite de la découverte est fascinante

Quelle magnifique tour carrée !

* Le clou du spectacle est incontestablement : La tour carrée.

- Elle est située dans le quart Nord-Est.

- Elle est bâtie avec des lauzes de schistes.

- Elle s'élève à 15 mètres.

- Elle possède 3 étages.

- Les piliers de pierres au somment de chaque angle sont surprenants.

Avez-vous remarqué la corniche ?

 

 

        L'intérieur

  Hélas, la propriété privée n'est pas visitable. Je me console :

- En admirant le magnifique paysage sur les collines Gardoises. 

- Puis en consultant la vue depuis le ciel.

- Et enfin, en tentant de comprendre l'architecture.

 

 

Le diaporama du château est ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction d'une fortification pour surveiller le passage dans la vallée. Il est possession de la famille chevaleresque du Bas Languedoc nommée : Hérail.

* Au 13ème siècle, Pierre Hérail de Brésis fait construire l'actuel château fort.

* Au 16ème siècle, le site est le centre d'une Vicomté (voir titre de noblesse). L'élévation à ce titre serait due au roi de France François 1er.

* En 1687, le site est considéré comme une place forte décrite comme bien meublé avec des tapisseries de Flandres et de la belle vaisselle.

* Au début du 18ème siècle, durant la guerre des Camisards, le site est protégé par des soldats du Roi (voir liste). Il semble qu'ils ne logent point au château mais dans une maison nommée : Le Fort.

* En 1707, la réfection du retable de l'église est confiée au sculpteur Jean Engelbert.

* Au 18ème siècle, par héritage, le domaine appartient à la Comtesse de Caritat de Condorcet, née Anne Hérail de Brésis.

* Vers 1792, le château est propriété de la fille d'Anne : Ailhaud du Castellet.

* Au début du 19ème siècle, terres et châteaux sont la propriété de messieurs Charbonnier et Chabert de Monselgues. Le château n'est pas habité.

* Au début du 20ème siècle, le château est acheté par un antiquaire. Il récupère et vend les cheminées, portes, encadrement et fenêtres.

* Durant la deuxième moitié du 20ème siècle, le site est acheté par les descendants de la famille Hérail. Les propriétaires commencent une campagne de consolidations.

* En 1997, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en respectant la limite de la propriété privée. La visite des fortifications intérieures est interdite. Veuillez respecter le silence du site et la tranquillité des habitants.

 

 

Ne voulant pas me voir, la belle ruine gardera ses secrets

    

 

 

   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Pierrote 02/03/2017 20:17

B ien sûr, ne puis-je qu’apprécier de ce jour
R uiné castel, même si nombre d’atours
E voquant le temps de sa construction
S ont absents maintenant. Désolation
I l est vrai, est le jugement premier,
S auf qu’il permet encore plus d‘en rêver,

P arce que l’on peut, vue du ciel nous aidant,
O uvrage imaginer avec le plan.
N e fut immense ce lieu. Aspect « trapu »
T rouvé je lui ai, dans le schéma vu,
E nserrés dans muraille tous les bâtis.
I mages réelles confortent cet avis :*
L es vestiges apparaîssent rassemblés,
S emblant mutuellement s’épauler.

E t pour commencer protection du lieu,
T ravail titanesque firent nos aïeux,

B ordant partie du site d’artificielle
R avine, taillant le roc ; une essentielle
E scarpe permettant concentrer efforts
S écuritaires sur plus fragiles abords.
I l reste peu de ces défenses**, et pourtant
S entiment d’être en lieu sûr est présent.

G ardé a cette place sa force malgré
A vanies du sort. Donjon révélé
R espire volonté de montrer puissance
D es maîtres de céans. Moult de défiance

L aisse en souvenir cette haute tour
A utrefois veillant sur les alentours.
N ous pensons que Renaissance amena
G rand’richesse et le logis habilla.
U ne aisance qui, je le suppose, a dû***
E tre partout dans structures aperçues.
D es cheminées, portes et fenêtres sculptées
O rnèrent, sans nul doute, parties habitées.
C omme est dommage qu’aient été dispersées !

N e sont, nenni, ces ruines fantomatiques :
O n les fixe, et aussitôt magnifique
T résor médiéval à nos yeux surgit !
A lors, tous nos sens en éveil sont mis.

B eaucoup de rêves pour château qui ne fut
E n fait, que de surveillance, mais a eu,
N ous le savons, ensuite vie moins austère.
E t de cela, j’en ai fait mon affaire !****

* à mes yeux, bien sûr… avis très personnel.
** tout ce qui protégeait les côtés non escarpés.
*** ou, du moins : a pu.
**** en songes, bien sûr.

Le Chevalier Dauphinois 03/03/2017 18:38

* Bien que ce château ne soit pas accessible, bien qu'il ne soit visible que de loin, il m'a fasciné durant presque 2 heures.
* C'est une ruine qui paraît entière (curieux n'est il pas ?)
* C'est un bâtiment a la forme chaotique et pourtant il semble homogène.
* C'est un château d'un petit seigneur et pourtant, il paraît immense.
** Rêvons : S'il n'y avait pas eu le propriétaire antiquaire, ce château serait (peut être) encore habitable.