Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 07:05

 

Département 30 - GARD

  Chantez avec moi : "Il m'a dit d'aller siffler là haut sur la colline.."

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Belvézet est située à 30km au Nord de Nîmes, à 25km à l'Est-Sud-Est d'Alès et à 10km au Nord-Ouest d'Uzès.

     Coordonnées du château :

44° 4' 59"  N 4° 21' 23" E
 44.083193058°  4.35640097°

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte

* Depuis le bourg de Belvézet, en regardant vers le Sud-Ouest, une masse grise apparaît au dessus des grands arbres.

* Il ne m'en faut pas plus pour partir à l'aventure vers cette construction d'un autre temps.

* En cette belle journée de fin septembre, la végétation me renvoie les odeurs agréables qui me font oublier la montée rocailleuse.

* Soudain, comme par miracle, un mur s'approche de moi (à moins que ce soit le contraire).

 Je dois sortir une loupe pour étudier chaque pierre

Des murmures de mur

* Au milieu de ces pans de murs oubliés, je me sens comme chez moi.

* Certains comportent des trous de boulin (voir vocabulaire) me faisant penser à des hourdages ou une passerelle en bois.

* L'épaisseur des murs du rempart (?) m'impressionne.

Pourquoi ose je dire : Rempart ?

*  En prenant un peu de recul, je vous donne/montre la réponse.

* Les murs en équerre entourent et protègent une haute tour.

"Nous ne voyons pas correctement la tour, Chevalier" me soufflez vous

"Peux tu mieux nous la faire découvrir ?"

Vos désirs sont des ordres.

La voici (après le plan)

 

Le plan ... inconnu

* Avant de vous faire découvrir la tour, je vous présente un plan du château.

* Je l'ai trouvé par hasard plusieurs années après la visite de la ruine de Belvézet.

* Je n'en connais ni l'auteur ni l'année de création.

* De nombreux bâtiments encerclant la tour m'interpellent.

* Il faudra que je retourne en ce lieu pour mieux comprendre.

 

La rigueur médiévale est la caractéristique de la tour-donjon

La tour, prends garde, j'arrive

* Au sommet, les trous de boulin alignés me font imaginer un hourdage.

* Les seules traces encore visibles de systèmes défensifs sont de petites archères droites. Cette tour n'a donc point évolué après le 13ème siècle.

* L'ouverture à plusieurs mètres du sol semble être l'entrée principale de la tour. L'ascension devait être réalisée par une échelle et une passerelle en bois (dont les multiples trous carrés confirment ma supputation).

 

        L'intérieur :

Hauteur et rigueur

* Par une ouverture au rez de chaussée, la tour m'invite à la découvrir.

*  Le mur a une épaisseur 1,20 mètre.

* La pièce est éclairée par un puits de lumière.

* Les trous de poutre marquent les étages.

* Au plafond de la salle supérieure, l'orifice permettant d'accéder à l'étage supérieure par une échelle.

 

 

C'est la fin

* J'ai faim d'elle, mais elle me quémande de sortir.

* Comme pour toutes les princesses, la tour a besoin de temps pour que je l'apprivoise.

* Je ressors en n'oubliant pas d'admirer l'autre richesse d'une ruine : Le panorama.

 

Le diaporama du château est visible ici.

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 12ème siècle, construction du château. Il est possession des Vicomtes (voir titre de noblesse)  d'Uzès.

* Au 13ème siècle, les Vicomtes d'Uzès séjournent parfois au château pour chasser dans les bois alentours.

* En 1383, le château est attaqué puis détruit partiellement par les Tuchins.

* Au 15ème siècle, le site est abandonné.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en prenant soin de ne pas glisser sur les perres au sol. La visite de l'intérieur est possible en respectant les règles de sécurité. Le risque de recevoir une pierre existe. Soyez très prudents.

 

Ceci n'est point un pont, mais la voûte d'une salle inaccessible

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 03/12/2015 22:07

… Oui, à Caumont ou à Aigaliers également… (mais Aigaliers m’avait fait penser à Caumont !) : tous ces logis que l’on sent avoir été, par leurs traces au sol ou vus du ciel… (pour Aigaliers, cela m’y avait fait penser, mais ce n’était pas ça, en fait).
… Ce sont les seules fois, « chez vous » donc, et pas ailleurs, ni même en mention dans mes grimoires (mais là, peut-être que ma mémoire serait à mettre en cause !…), que j’ai vu de telles constructions ayant pu abriter (loger) moult de personnes sur une petite surface, somme toute, même si les sites étaient vastes par rapport à d’autres castels. Les gens semblaient assez « entassés », quand même !
… C’est assez incroyable et toujours surprenant !

Le Chevalier Dauphinois 04/12/2015 19:00

* Il me semble avoir photographié 2 autres ruines avec une architecture presque identique.
* Mais ayant aussi la mémoire délicate dans les souvenirs, je ne saurai pas les citer.
* De plus, je n'ai point encore fait les articles, donc je suis incapable de les retrouver dans mon disque dur.
* Qu'importe !.... D'autres merveilles différentes vont s'afficher durant 2016, montrant la variété des sites historiques.

Anne la Dauphinoise 26/11/2015 19:25

B eauté d’une simple tour du Moyen-Âge…
E t sa « nudité » n’est point un dommage ;
L e summum, plutôt, de ces temps anciens :
V isible est puissance avec quasi rien !
E st-ce le pouvoir magique de ces bâtis.
Z èle montrerai-je toujours, car tant je suis
E merveillée par extérieurs austères,
T races ayant cependant d’atours de guerre,

G randioses non pas, juste pour repousser
A l’extrème fin intrus trop avancés…
R avie je fus entrailles apercevoir.
D ame ! savent-elles encore plus m’émouvoir,

L es comparant à leur externe vêture !
A isément, mirant les intérieurs murs,
N otre esprit s’envole dans rêves un peu fous.
G rand effort n’est utile, bien je l’avoue,
U nivers d’antan ici recréer :
E st « dans son jus » magnifique tour restée,
D onnant toute la mesure de ce que fut
O uvrage autrefois. Et le plan a pu,
C omme vue du ciel, nous montrer l’étendue

N ullement imaginaire de ce lieu,
O ù seigneurs d’antan une fois ou deux
T rouvèrent « refuge » lorsque chasser allaient.
A i-je été surprise par ce qui pourrait

B ien être de nombreux logis militaires* «
E ncerclant » le castel… Ceinture guerrière
N ouée au rempart ?… Devez retourner
E n cette contrée vite pour nous l’assurer !**

P etite chanson autre que celle qu’avez
S uggérée,*** eus-je l’envie de fredonner :****

Par journée automnale
Notre Chevalier
Fut, mais est-ce normal,
Par ruine attiré.
Ne sentant mie poids
Des ans sur son dos
D’un alerte pas
C ourut vers château.

Par journée automnale
Chevalier voulut,
Est-ce toujours normal,
D’une belle aperçue,
Vraiment tout savoir,
La déshabiller…
Quoi ? un seul regard
L’a dissuadé ?

Par journée automnale
Notre Chevalier -
Chez lui, bien normal !***** -
A quand même volé
Très intimes images…
Osé a t-il donc !
N’est-ce mie dommage,
Ne lui en veux-je oncques !

Par journée automnale
Notre Chevalier,
Ne fut déloyal
Car a partagé
De beauté du jour,
De ceux d’autrefois
Admirables atours.
Merci mille fois !


* ?… ça y ressemblerait, non, si le plan est exact ?…
**… ou le démentir…
*** dans l’info-bulle de votre 1ère image.
**** sur l’air de « au clair de la lune »
***** … !… c’est bien le cas dans moult de vos articles !

Le Chevalier Dauphinois 02/12/2015 18:38

* Quelle prose !
* Elle est à l'image de cette ruine : Belle, grande, riche, variée.... Et puis musicale.
* J'avoue m'être beaucoup amuser dans cette ruine, à chercher, à deviner, à photographier.
* Je n'ai pas montré toutes les richesses ruinées pour que les futurs découvreurs soient surpris (par quelques détails).
* Pour votre question sur les "baraquements", j'abonde dans votre sens.
* Aviez vous remarqué que ce site ressemble un peu au château de CAUMONT en Ariège ?