Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 07:09

 

Département 30 - GARD

  Ne reste-t-il que ce pan de mur ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Cornillon est située à 50km au Nord-Nord-Est de Nîmes, à 35km au Nord-Est d'Alès et à 15km au Nord-Ouest de Bagnols sur Cèze.

     Coordonnées du château :

44° 13' 28" N 4° 29' 14" E
 44.2245750°  4.487442970°

 

Le château :
        L'extérieur :
La découverte

* En arrivant par la route du Sud, je suis merveilleusement étonné par la vue offerte sur cette commune.

* L'ancien village médiéval a été construit en bordure d'une falaise.

* Il semble logique que le bourg fut fortifié et qu'un château en ait été le point défensif central.

Reste-t-il des preuves de mes supputations ?

 Ce site m'en fait voir de toutes les couleurs !

L'analyse 

* Même si les murs ont été arasés, la puissance de la courtine ne fait aucun doute sur le caractère défensif de la petite cité.

* Les tours carrées indiquent une construction vers le 12ème siècle.

* La modernisation du site ainsi que quelques réparations ont légèrement adouci l'aspect guerrier de Cornillon.

* Les multiples différences de qualité de taille des pierres ainsi que leurs dimensions me font penser à des reconstructions et réparations étagées sur plusieurs siècles.

* Rapidement j'entre dans le bourg.

 

        L'intérieur :

Je ne suis point un touriste !

* Dans le bourg, l'ancienneté des maisons est remarquable.

* Mais je ne suis pas venu  faire du tourisme. Ma mission est  une découverte de castellologue amateur.

 

Les vestiges

* La lecture du site n'est pas facile :

Des bâtiments éventrés difficiles à dater.

- Des vestiges de cheminée.

- Plus loin, des murs indatables pour votre Chevalier.

- Une porte avec arc me rappelle "mon" Moyen Âge.

* Je vous laisse ici et je vais admirer le paysage magnifique à travers ces fenêtres surmontées d'un arc de décharge.

 

 

Le diaporama du château est visible ici.

 

 

Histoire du château :

* Vers 1121, le château est cité dans un texte.

* Au 12ème siècle, le site est propriété de l'évêque d'Uzès.

* Au milieu du 14ème siècle, Guillaume I de Beaufort habite le château.

* En 1376 (?) Guillaume I décède au château.

* Vers 1379, Guillaume II Roger de Beaufort, frère du Pape Clément VI, habite le château.

* Vers 1383, les Tuchins attaquent la ville et le château.

* En 1420, Raymond de Beaufort, Vicomte (voir titre de noblesse) de Valernes et seigneur de Cornillon, décède. Le château est transmis à la famille  Canilhac.

* Au 16ème siècle, durant les guerres de Religion, ville et château (possesion de la famille Desmartin) souffrent.

* En 1630, Henri II de Montmorency complote contre le Roi de France Louis XIII.

* En 1632, Henri II est arrêté puis exécuté. En représailles, de nombreux châteaux (dont les seigneurs ont soutenu sa rébellion) sont arasés ou brûlés. Cornillon subit la "vengeance" de Richelieu.

* Au 17ème siècle (1679 ?), la famille de Sibert devient propriétaire du château.

* Vers 1792, les révolutionnaires saccagent puis détruisent le château.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du bourg et du château est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Un village bien protégé par son château médiéval

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

PETIT 08/01/2017 11:51

Cornillon un charmant village perché du Gard à qui je viens de consacrer un billet sur mon blog médiéval ici : http://lafrancemedievale.blogspot.fr/2017/01/cornillon-30-village-medieval.html

Le Chevalier Dauphinois 08/01/2017 11:59

* Bonjour et merci pour votre passage sur mon blog.
* Votre approche architecturale est un plaisir. Cette liste d'images complété par un texte précis est agréable à lire.

Anne la Dauphinoise 13/04/2016 20:49

Mal expliquée je me suis :
Le lien avec Raymond de Beaufort, de 1420, est bien le bon (enfin, d’après wikipédia via votre lien donné sur son père Guillaume II Roger de Beaufort). Il a bien du sang Dauphinois dans les veines.

… Avant 1343, pour moi, était une date que je recherchais et qui prouvait que cette partie de la Drôme (actuelle) était dans la mouvance du Dauphiné, donc, toujours pour moi, était considérée comme Dauphinoise = Catherine de la Garde était Dauphinoise = son fils Raymond de Beaufort avait du sang Dauphinois dans les veines…
… C’était juste au cas où vous (ou « on ») me diriez (me dirait) que cette personne n’était mie Dauphinoise puisque certaines parties de la Drôme n’ont été rattachées au Dauphiné que plus tard… Prévoyante je voulais être !

Le Chevalier Dauphinois 15/04/2016 18:22

* Diantre !
* Quiproquo et confusion il y eu entre nous... ou plutôt dans nos proses.
* Maintenant, tout est clair....

Anne la Dauphinoise 13/04/2016 13:42

C’est un lien du sang (entre certains propriétaires de ce castel et des Dauphinois) que je recherche :
… En fait, il est écrit également dans le lien vers wikipédia que vous nous donnez, mais je voulais le vérifier dans un grimoire, éventuellement… Ce qui me paraît impossible, car j’ai cherché et cherché hier, et rien trouvé… même plus la note que j’ai écrite (où ?… !… peut-être bien écrite avec un stylo et non dans un dossier de mon ordi… mais posée où ?… !!!).

Donc, ce lien est avec le fils de Guillaume II Roger de Beaufort, car ce dernier se maria, en 3e noces, avec Catherine de La Garde (Adhémar).
… Ce qui veut dire que Raymond de Beaufort, que vous citez en 1420 dans votre historique, a du sang Dauphinois dans les veines !
… Je voulais retrouver ce lien dans l’un de mes grimoires, et aussi retrouver le passage qui me disait que même si cette partie de la Drôme (actuelle) ne faisait peut-être pas encore partie du Dauphiné à cette époque, pour moi je considérais les personnes y habitant comme Dauphinois puisque les seigneurs de ces lieux faisaient hommage au Dauphin depuis… (voilà ce que j’avais écrit sur ma note !)… cette date se situant avant 1343… je suis pratiquement sûre.

Le Chevalier Dauphinois 13/04/2016 14:12

* Si c'est avant 1343, peut être est ce avec un de ses frères, ou son père se nommant Raymond (1er) de Beaufort, ou un oncle.
* Je n'ai hélas pas d'information sur cette famille ni cette liaison.

Anne la Dauphinoise 12/04/2016 22:39

Il me semble que votre plume a « ripé », dans l’historique (dû à vos « gants de fer » constituant votre armure, je pense !) : en 1359, c’était la Guerre de Cent Ans... à moins que la date écrite ne soit mie la bonne… ?

J’étais revenue ici pour relire l’historique, justement, car il me semblait y avoir entrevu un lien entre Guillaume II Roger de Beaufort et nostre Dauphiné (il me faut le retrouver dans mes grimoires, si possible, maintenant !).

Le Chevalier Dauphinois 13/04/2016 09:44

* Honte j'ai de confondre les guerres et révoltes importantes de notre Royaume.
* De suite je corrige et j'en profite pour ajouter quelques détails historiques.
** Votre mémoire ne vous fait point défaut, Wikipédia m'informe que "Le 25 septembre 1343, Guillaume II Roger achète plusieurs châteaux au Dauphin Humbert II".

Anne la Dauphinoise 04/03/2016 20:19

C omme me paraissent ces murs anciens tant hauts !
O r, m’est avis que dans temps médiévaux
R ehaussés furent-ils plus, renforçant là,
N ette impression que ne fallait-il pas
I maginer pouvoir si aisément
L es murailles franchir, et pénétrer dans
L e bourg, puis le castel; sécurités
O tant aux intrus possibilité
N uire… Pourtant lit-on que dans le passé

G uère ne fut épargné ce lieu… Devons
A penser que n’étaient mie à foison
R iches les habitants et les seigneurs
D e cette contrée, n’ayant ainsi bonheur

L ivrer nombreuses protections à « mirer »
A ux ennemis, sauf murs si élevés ?
N ous savons que détruit* fut site, antan.
G uerrier aspect, sans doute, a maintenant
U n peu perdu par modernisation…
E purée tour carrée fut une vision
D élicieuse… mais castel n’a, ici, pu
O ffrir son cœur au Chevalier : n’est plus.
C ertes, restent vestiges, mais sont-ils menus :

N otable silhouette d’une cheminée,
O u porte, laquelle, c’est vrai, sait m’emmener,
T out comme vous, dans notre Moyen-Âge,
A insi permettant un très long voyage.

B ien ai-je été déçue que n’ayez mis
E n cette visite capel de paille… Tant pis !
N ous aurait fait parcourir les ruelles
E mplies d’histoire, suis sûre… sûrement belles !…

* ou brûlé…

Le Chevalier Dauphinois 13/03/2016 22:59

* Ce château n'est pas le plus passionnant ni le plus extraordinaire que j'ai visité...
..... pourtant, chaque détail est intéressant.
* Je pense que l'ambiance dans le bourg, les ruelles, les pierres partout amènent le touriste dans une état de plénitude.
* Certes, je n'ai pas montré le bourg, mais il faut que je laisse un peu de découverte aux futurs visiteurs.