Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 06:07

 

Département 30 - GARD

  Vais je réussir à monter vers cette beauté médiévale ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Cendras est située à 50km à l'Ouest de Bagnols sur Cèze, à 45km au Sud-Est de Florac et à 3km au Nord-Ouest d'Alès.

 

     Coordonnées du château :

44° 9' 4" N 4° 3' 23" E
 44.151093389°  4.0564119816°

 

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte

* Sur certaines brochures, le site fortifié est nommé : La tour du Puech.

* Ce nom m'évoque évidemment une butte, donc une montée.

Va-t-elle être difficile et remplie de ronces ?

* En réalité, une petite route grimpe jusqu'au hameau me permettant de laisser mon destrier proche de l'arrivée.

Mais, où est le chemin final pour découvrir cette beauté ?

 

J'avance vers mon graal

* La butte posée sur la rive droite de la rivière Galeizon offre un paysage magnifique durant la montée.

* Soudain, ma progression est stoppée par un mur.

* Au milieu du mur, une gigantesque porte apparaît.

* La propriété étant privée, je ne peux plus monter.

* Je retourne sur mes pas pour prendre un autre embranchement.

 La tour semble "presque" neuve !

Rapide description

* Un mur m'informe que je suis près du but.

* Elle est là, devant moi, aussi belle qu'au premier jour !

* La tour est construite avec des pierres à bossage parfaitement jointives.

* Elle est partiellement arasée m'interdisant de connaître si crénelage et mâchicoulis (voir vocabulaire) existaient.

* Je pressens que la fente fut une archère droite.

Avez vous remarqué le linteau ?

* Curieusement, une autre face ne comporte pas de fente (de tir ?).

Le site n'était il défendu que sur un seul coté ?

* Je contourne la construction pour arriver coté ombre.

* J'aperçois une fente positionnée plus basse que sur la 1ère façade.

* Je me demande si ces ouvertures étaient des puits de lumière éclairant 2 niveaux de salles.

* Tout en réfléchissant à mes supputations, je fais face à la dernière ..... face.

* Elle comporte, à plusieurs mètres du sol, l'entrée de la tour.

 

        L'intérieur :

* Hélas, il n'y a point d'escalier ni d'échelle pour entrer dans cette tour de guet.

* Avant de descendre pour retrouver mon destrier, je me régale du panorama magnifique sur la plaine et les Cévennes.

 

Le diaporama du château est visible ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, probable construction d'un site fortifié. Certains historiens supposent que le château remplace une tour de guet d'époque Romaine.

* En 1576, Hélix Del Puech apporte le site en dot à Jacques de la Fare, Baron (voir titre de noblesse) de Monclar et de Salindranque. Après le mariage, il ajoute à ses titres celui de : Seigneur de la vallée de Cendras.

* Le 31 juillet 1626, par la déclaration de Nantes, Richelieu ordonne la destruction des châteaux qui ne sont pas frontière. Le château del Puech est démantelé.

* Vers 1630, le seigneur de Puech déserte le site au profit du château de La Fare, plus confortable.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en respectant la propriété privée. La visite des fortifications intérieures est interdite. Le risque de recevoir une pierre existe, soyez très prudents.

 

La vieille tour a resistant aux temps et aux guerres

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 15/04/2016 13:57

C omme il m’a plu cette ruine découvrir !
E t même si n’a beaucoup à nous offrir,
N ‘a t-elle mie cet air « propret et figé »
D es constructions trop réaménagées.
R avie je suis retrouver cette ambiance
A ustère, mais qui dénote magique puissance
S ans avoir à montrer moult de vaillance :

G uère ne furent ici les défenses nombreuses.
A rchères, qui me sont toujours merveilleuses,
R appelant que tour fut assurément
D e guet, et ultime repli, antan…

L a porte médiévale, pour une fois, j’aurais
A imé ne point admirer de si près.
N on qu’elle n’ait nul attrait si proche vue !
G randement ai-je apprécié cette vue !
U ne image « lointaine » nous aurait montré
E ncore mieux l’aspect de sécurité
D e cette vigie : haut perché était l’huis,
O bstacle majeur pour tous les ennemis,
C ar échalade fut impossible ici,

N ‘en doutons pas… Les inégales pierres
O ncques n’empêchent d’avoir vision régulière,
T rès harmonieuse, de l’appareillage. C’est
A ussi, en ce lieu, ce qui moult me siet.

B lottie derrière un rempart imposant,
E rigée est tour sur point dominant,
N oble, inchangée, semblant toujours veiller.
E xquis tableau d’un moment du passé !

Le Chevalier Dauphinois 16/04/2016 15:19

* Une ruine ruinée comme vous les aimez.
* Un site abandonné comme j'adore les découvrir.
* Un château fort en haut d'une colline sans chemin comme mon destrier apprécie (car je le laisse en bas et il se repose dans l'herbe).
* Avec Cendras, beaucoup sont contents de lire l'article sauf..... mes visiteurs appréciant les constructions entières.
* Conséquence : L'alterne entre les maisons fortes solides, les châteaux visitables puis les ruines perdues et inconnues, même si ces dernières sont en majorité (car j'adore montrer la richesse inconnue de notre Royaume.)